AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
Penpals [PV Neith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Professeur de combat
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t659-kacey-creehttp://astrophelcity.forumactif.org/t683-sgt-kacey-cree-fiche-de-liens
Date d'inscription : 18/09/2017
Messages : 42
Dollars : 55
Crédits : ronik
Professeur de combat
MessageSujet: Penpals [PV Neith]   Mer 31 Jan - 0:13


"Chère Neith,

Les journées s'allongent alors que nous plongeons en plein solstice d'Été. Ca serait parfait si ça impliquait un peu plus de soleil, mais cela fait maintenant une semaine que nous sommes en alerte tempête, qu'il pleut des cordes et que le vent retourne tous les arbres du jardin. Je demanderais bien quel temps il fait chez toi, mais il fait probablement un soleil radieux comme d'habitude. Putains de pays de l'Est.

Le temps que cette lettre te parvienne et pour peu que l'avion ne s'envole pas lui non plus à cause du vent (ou plutôt pour peu qu'il s'envole, je me comprends), nous allons passer nos examens de fin d'année et allons commencer à réfléchir à ce qu'on allait faire après le lycée. A 17 ans, oui oui.
Le système scolaire Américain nous met la pression pour choisir l'une des voies extremement précises dans laquelle nous allons très certainement passer le reste de nos vie alors que la plupart d'entre nous trouvent encore qu'écrire les numéros de téléphone des gens sur les murs pour "un bon temps ;;;;)))" est encore hilarant.
Perso, je ne me tracasse pas. Quoi que je fasse, je vais finir dans la même boîte que mon père, dans un travail bien payé et pistonnée comme pas possible.

Ce lycée n'est composée que de fausses mégères, ratés et blaireaux qui m'épuisent de jours en jours. Je sais que l'année prochaine sera ma dernière et que je vais sans doute regretter ce trou à rat, mais d'ici là... Est ce que je peux déjà commencer à le regretter ?
J'espère pouvoir venir te voir, un de ces 4. Tu pourrais me faire visiter la ville, j'aimerais savoir si ce resto dont tu m'avais parlé est réellement à la hauteur de sa réputation. En contrepartie, je pourrais t'apprendre quelques insultes Américaines même si tu as surement eu l'occasion de tous les voir depuis le temps qu'on s'écrit, mais jamais pu en entendre les intonations.

Il serait temps que tu m'en enseignes aussi, d'ailleurs. Il parait que c'est la première chose que l'on retient dans une langue étrangère.

Cordialement,
Kacey-"

------------------------------------------------------

"NEITH S. ARRHIDAEOS"

Ce nom m'était brutalement revenu en tête et ne voulait plus sortir. C'était un phénomène intéressant que d'oublier quelque chose, et s'en rappeler des années plus tard sans raison apparente. Neith était ma correspondante au lycée, et nous avions même continué de nous écrire bien après. De toutes les personnes que j'avais connu à l'époque, il n'y avait qu'avec elle que j'avais gardé contact le plus longtemps, du moins jusqu'à ce que nos obligations respectives nous fassent finalement oublier cette correspondance. C'est un peu plus compliqué d'avoir le temps d'écrire quand on est sur le front.

En plus de son nom, je me rappelais qu'elle m'avait annoncé qu'elle emmenageait à Astrophel.

Est-ce qu'elle est restée dans le coin ? Est ce qu'elle se souvenait de moi au moins ? Je ne lui ai jamais donné ma nouvelle adresse. Peut être s'était elle désintéressée. Peut être avait-elle déménagé depuis le temps.
Peut être que je voulais en avoir le coeur net.

J'avais fouillée de vieux cartons que j'avais gardé; des restes d'équipement de l'armée, quelques dossiers plus tellement importants, du bric à bras sans intêret. Je devrais essayer d'en tirer quelque chose, à l'occasion.
Mon attention se reporta sur un classeur au fond de l'une des dernières boîtes. Celui-ci ne portait aucune inscription, mais je me rappelai de ce que j'y ai mis. Là, pliée en deux, légèrement chiffonnée et abîmée par le temps, l'une des dernières lettre que je me souvenai avoir reçu. Il me suffisait de suivre l'adresse.
Et d'espérer ne pas tomber sur quelqu'un d'autre.

----------------------------------------

Je me garai non loin de l'adresse, à coté du trottoir.
Pour faire bonne impression j'avais laissé mes armes dans la voiture et pris les habits qui me semblaient être les plus "normaux". Une casquette permettait de planquer à moitié ma coupe et mon regard derrière la visière.
Est-ce qu'elle m'avait déjà vu une fois ? Bien que je m'appliquai à lui envoyer des cartes postales représentants des endroits importants des Etats-Unis, je ne savais plus si nous nous étions échangé des photos de nous.

J'inspirai un coup.
Expirai.
Et frappai à la porte.
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 42
Dollars : 41
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: Penpals [PV Neith]   Mer 28 Fév - 18:13

ft. Kacey
Cree
Penpals
Elle n'avait pas passé une excellente journée. Se souvenir d'actions récentes était toujours une torture mais c'était pire pour ses souvenirs lointains. Si elle avait de nombreux brides de souvenirs qui lui étaient revenus depuis son « incident », certains semblaient moins évidents. Ainsi, quand un des employés de Carvel lui avait demandé la formule de la molécule synthétique du silphium, elle était incapable de s'en rappeler. Cela lui avait valu un coup de pression monstre de la part de ses supérieurs et avait passé la journée à retrouver un de ses nombreux carnets qui recensaient des notes, des formules, des informations écrites en arabe. Ce qui posa un petit problème puisqu'elle ne parlait ni écrivait plus cette langue avec autant d'aisance qu'avant l' « incident ». Autant dire que son humeur était assez exécrable et qu'elle était toujours aussi explosive. Heureusement, Roman était une perle de douceur, il gardait Lincoln régulièrement et lui déchargeait d'un poids énorme. Cela lui permettait de sortir un peu plus souvent ou de se reposer.

Elle rentrait chez elle, embrassa son fils, écrivit un mail à ses deux filles en Égypte et finit par se couler un bain chaud et mousseux.

« Le cerveau est un outil parfois très complexe. » Voilà à quoi elle pensait tout en se prélassant dans l'eau chaude et parfumée.

*Toc-toc-toc*

Elle sursauta sur le moment et poussa un juron incompréhensible. Neith se  leva et se saisit de son peignoir violet et enveloppa son corps d'un geste, puis elle sortit du bain en posant ses frêles petits petons dans des pantoufles licornes en polaire.

« Ouais, ouais, j'arrive, rho !! » cria-t-elle.

Une fois la porte ouverte, Neith marqua un temps d'arrêt comme si son cerveau était en train d'activer un mécanisme rouillé par des années d'abandon et de manque d'entretien.

« Oh...Bonjour...On s'connait non ? Attendez...j'me souviens très vaguement du lycée, de lettres....ah ouiiii, z'êtiez ma correspondante anglaise...enfin américaine... »

Un autre temps d'arrêt puis un large sourire avant de lui sauter dans les bras.

« Kacey chérie !! Cela fait si longtemps ! Entre donc ! Tu veux boire un verre ? Bon je n'ai guère que de la liqueur de violette...un kir ? Sinon du jus d'pommes ou d'l'eau ?  Vas-y, installe-toi ! Juste, tu permets que j'enfile une tenue plus...correcte ?»


#BA55D3
Professeur de combat
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t659-kacey-creehttp://astrophelcity.forumactif.org/t683-sgt-kacey-cree-fiche-de-liens
Date d'inscription : 18/09/2017
Messages : 42
Dollars : 55
Crédits : ronik
Professeur de combat
MessageSujet: Re: Penpals [PV Neith]   Ven 27 Avr - 22:36

La porte s'ouvrit.

- Oh...Bonjour...

Dès lors que nos regards se croisèrent, mon sang s'était arrêté de circuler dans mes veines. Ma respiration s'était coupée. Mon coeur avait même sans doute raté un battement. J'étais certaine que j'allais mourir sur place si elle ne me reconnaissait pas.
Est-ce que nous nous étions déjà vu une fois ? Même si ce n'était pas le cas, j'avais l'impression qu'elle n'avait pas changé depuis la dernière fois.

- On s'connait non ? Attendez...j'me souviens très vaguement du lycée, de lettres....ah ouiiii, z'êtiez ma correspondante anglaise...enfin américaine...

Ses souvenirs semblaient revenir petit à petit. Elle se rappelait de moi, et même si mon identité lui était vague, c'était déjà ça. Je me touchais nerveusement les mains, ne sachant quoi lui dire ni quoi faire. Tout ce que j'espérais, c'est qu'elle ne me claque pas la porte au nez.

- Kacey chérie !! Cela fait si longtemps ! Entre donc ! Tu veux boire un verre ? Bon je n'ai guère que de la liqueur de violette...un kir ? Sinon du jus d'pommes ou d'l'eau ?  Vas-y, installe-toi ! Juste, tu permets que j'enfile une tenue plus...correcte ?

Soulagement. Jusque là, toutes les personnes que j'avais connu d'avant que je ne rentre dans l'armée étaient soit mortes, soit ne voulaient plus rien avoir affaire avec moi.

- Non merci, je.. Oh, je ne bois pas d'alcool. Je tentai de répondre tant bien que mal à son bombardement de questions. Je ne m'attendais pas non plus à ce qu'elle me saute littéralement au cou. Comment est ce que je devais réagir, exactement ?

J'attendai qu'elle relâche son entreinte, ne sachant pas quoi faire de mes propres mains, et rentrai timidement chez elle. Elle devait avoir quoi, le même age que moi ? Peut être plus vieille d'un an ? Au vu de la décoration, elle semblait s'en être sortie beaucoup mieux que moi.

- Ca alors.. Depuis combien de temps est ce que tu.. Oh, euh.. Pardon, hésite pas à.. Aller te changer.
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 42
Dollars : 41
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: Penpals [PV Neith]   Mer 2 Mai - 22:55

ft. Kacey
Cree
Penpals

- Non merci, je.. Oh, je ne bois pas d'alcool.

Neith haussa légèrement les épaules et leva les yeux au ciel comme pour s'excuser d'avoir oublier ce détail. Elle ne laissa pas Kacey finir sa phrase et fila dans sa chambre pour enfiler à la va-vite sous-vêtements, jean et chemise. Un léger bruit se fit entendre suivit d'un "AIE! Putain de pied de lit!"
Elle sortit trois minutes plus tard, habillée et boitillant.

"Bon, j'crois que je suis toujours autant maladroite que quand j'étais ado, ma belle! M'enfin j'me doute que tu dois aussi connaitre la douleur du petit orteil qui salut son ami, pied-de-lit?"

Elle se dirigea vers la cuisine et apporta les verres, puis une boisson, puis une autre et une autre et enfin, elle posa son postérieur dans un fauteuil. Elle servit un jus de pomme à son hôte et prit un kir à la violette.

"Pardon...je suis pas aidée par ma mémoire...Il s'est passé énormément de choses depuis qu'on ne s'était plus écrit...mais dis-moi, comment m'as-tu retrouvé?"

Elle sirotait sa boisson tranquillement quand des petits gazouillis de bébés se fit entendre à travers le baby-phone.

"Ah mon fils se réveille, c'est l'heure du biberon et du petit pot...Peux-tu m'aider? Il faudrait juste mettre de l'eau dans le biberon sur le plan de travail et le mettre à chauffer dans le chauffe-biberon pendant trois minutes! On ne sera pas trop d'un cerveau et demi pour faire cette noble quête!"


Elle fit un clin d’œil ne put s'empêcher de rire en allant chercher son enfant.

"Et voilà Kacey, voici le dernier fils de Genji, Lincoln! Je me souviens plus si je t'avais parlé de lui dans mes lettres, j'ai des graves troubles de la mémoire et j'ai vraiment pas eu une vie facile ces dernières années. Et toi? Qu'es-tu devenue depuis le temps?"


#BA55D3
Professeur de combat
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t659-kacey-creehttp://astrophelcity.forumactif.org/t683-sgt-kacey-cree-fiche-de-liens
Date d'inscription : 18/09/2017
Messages : 42
Dollars : 55
Crédits : ronik
Professeur de combat
MessageSujet: Re: Penpals [PV Neith]   Jeu 9 Aoû - 16:11

Neith revint de la cuisine avec deux verres.

- Pardon...je suis pas aidée par ma mémoire...Il s'est passé énormément de choses depuis qu'on ne s'était plus écrit...mais dis-moi, comment m'as-tu retrouvé?

C'est vrai qu'on avait arrêté de s'écrire. C'était difficile de trouver du temps pour s'écrire, et beaucoup de courrier avait dù se perdre entre le moment où j'ai eu l'occasion de changer de métier, changer d'adresse, mourir et revenir à la vie... Je doute que le service postal ait pu couvrir une réexpédition de courrier aussi compliquée.

- Je me suis rappelée que tu habitais dans cette ville, et les pages jaunes m'ont aidé pour le reste.

J'allais lui demander des nouvelles lorsque le moniteur d'un appareil posé sur la table s'alluma subitement, émettant un bruit qui s'apparentait à ce que je ne voulais surtout pas entendre chez moi, seule, à trois heures du matin. Il y avait un souci technique ?

- Ah mon fils se réveille, c'est l'heure du biberon et du petit pot...Peux-tu m'aider?

Ah.

Soit dit en passant, vous ai-je déjà dit que je n'arrivais pas à supporter les enfants ?
Pas dans le sens où je les déteste, mais je ne sais pas du tout comment me comporter avec eux. Je n'arrive pas à comprendre comment me comporter en adulte responsable avec les enfants de moins de 5 ans. Bien sûr il n'était pas question que je la laisse se débrouiller seule alors qu'elle venait de me demander de l'aide; si j'avais pu survivre à l'armée, je pouvais bien survivre à 10 minutes en face d'un bambin.

Neith me présenta alors son enfant, Lincoln. Et me fit réaliser à quel point avoir une amie d'enfance qui avait une progéniture procurait une sensation étrange. Mes connaissances en machinerie à biberon étant quasi nulles, je lui fis confiance et suivait ses instructions à la lettre. Comment on se servait d'un chauffe biberon ? C'était pas le machin qui avait tué la femme du Joker ?

- Et toi? Qu'es-tu devenue depuis le temps?

Neith devait avoir quoi ? Tout juste un an de plus que moi ?
Quelque chose me déroutait.
Oui, elle semblait s'en être beaucoup mieux sortie que moi. Peut être pas en terme de réussite professionnelle; les rémunérations, primes militaires et autres assurances pour s'assurer que je ne dévoilerais rien, faisait que je n'avais pas à  m'inquiéter de mes dépenses ou de mon loyer, et m'assurais une certaine sécurité si jamais je me retrouvais subitement sans emploi.
Mais elle avait des enfants sur lesquels elle devait veiller. Un objectif à long terme de les voir grandir. Elle avait une famille et, je suppose, de quoi subvenir à leurs besoins.
Et moi j'avais un chat.
Ce que je ressentis était très loin d'être de la jalousie. C'était plutôt cette sensation de panique intérieure qui me faisait réaliser que j'étais encore loin, très loin d'avoir obtenu ce niveau de sérénité.
Et c'était cette stabilité qui me déroutait.

J'étais resté silencieuse pendant un moment, assez long pour installer une pause et sans doute légère gêne dans la conversation. Comme un personnage dans un RPG qui devait choisir la meilleure des phrases qui lui étaient présentées.

- Oh moi, j'ai raccroché mon uniforme. En fait, je commence tout juste ma nouvelle vie en civile, et j'ai même trouvé du travail dans l'académie d'Astrophel.

Je souriai. Préférant ne pas trop m'étendre sur le sujet, je lui renvoyais la question. Et toi, alors ? Tu as l'air de t'être fait un vrai nid, qu'est ce que tu es devenue depuis la dernière fois qu'on s'est... Écrites ?
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 42
Dollars : 41
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: Penpals [PV Neith]   Jeu 20 Sep - 19:38

ft. Kacey
Cree
Penpals

Les pages jaunes bien évidemment. Neith ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel et de souffler comme exaspérée par son propre manque de jugeote. Kacey l'aida donc mais elle sentait bien que sa chère correspondante n'avait pas du tout l'habitude.

- Oh moi, j'ai raccroché mon uniforme. En fait, je commence tout juste ma nouvelle vie en civile, et j'ai même trouvé du travail dans l'académie d'Astrophel. Et toi, alors ? Tu as l'air de t'être fait un vrai nid, qu'est ce que tu es devenue depuis la dernière fois qu'on s'est... Écrites?

Neith était très enthousiaste quand Kacey lui indiquait son installation à Astrophel.

"Mais c'est trop cool! Tu es prof j'imagine? On pourra donc se revoir beaucoup plus souvent, je suis trop jouasse!"

La petite brune et violette nourrit tranquillement Lincoln en prenant place sur le canapé avant de retourner à la chambre pour le recoucher.

"Qu'est-ce que tu disais déjà? Ah oui...Bah depuis nos dernières lettres il s'est passé beaucoup de choses, du positif et un peu de négatif. J'ai eu peu de mauvais moments malheureusement ils ont été les plus durs et les plus violents. Au point d'en perdre la mémoire mais passons je n'aime pas trop en parler. Sinon, je travaillais pour Carvel&Son comme super-vilaine: vols & cambriolages. C'est sûr que c'était loin de toi et de l'armée mais bon...maintenant je travaille toujours pour Carvel mais en tant que scientifique biologiste-botaniste...et aussi...non, laisse-tomber ce que j'allais dire, ce n'est rien d'important."

Elle allait faire une boulette, encore une. Celle de dire qu'elle était artificière pour Mist et révolutionnaires indépendants.

"Niveau niveau amour, toujours célibataire?"

Oui, c'était une manière totalement maladroite pour changer de conversation mais elle assumait totalement cette pirouette poussant même le bouchon encore plus loin.

"Hey, ça te dit qu'on se fasse un resto ce soir? fit-elle en passant son bras autour de celui de Kacey.J'ai envie d'une bonne bouffe bien garnie et je connais un resto tellement parfait pour ça!"


#BA55D3
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Penpals [PV Neith]   

Penpals [PV Neith]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Quartier résidentiel-