AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
B A B Y S I T ; ((neith))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t564-i-ve-learned-from-his-mistakes-romanhttp://astrophelcity.forumactif.org/t566-the-show-must-go-on-romanhttp://astrophelcity.forumactif.org/t575-carnet-de-bord-romeo-co
Date d'inscription : 30/07/2017
Messages : 50
Dollars : 74
Crédits : by myself
Citoyens
MessageSujet: B A B Y S I T ; ((neith))   Lun 8 Jan - 1:50

 
B A B Y S I T
ft. neith
Une dernière fois, énième coup d’oeil dans le miroir de l’entrée ; s’assurer que rien ne dérange, qu’il est dans les codes, cligner des yeux trois fois pour s’assurer que les lentilles ne bougent pas, qu’il voit le monde en plus net qu’à l’accoutumée — toutes ces fois où il s’encombre d’une mémoire volatile et d’un manque d’envie flagrant, et qu’il sort la vue trouble. Habitué, pas moins dérangé.

Sur sa montre vérifie l’heure, trois minutes plus tard claque la portière de sa voiture garée dans l’allée du garage — l’adresse indiquée sur le GPS ((tous les coins il ne les connaît pas ; il a le temps, mais pas le courage de se perdre dans les rues qu’il n’a jamais fréquentées)), la radio lancée sur une quelconque fréquence qui diffuse la pop commerciale actuelle en discontinu. La copie de l’annonce posée sur le siège passager, il y jette un regard en biais puis, ceinture bouclée, embraye et s’engage sur la route, à la suite d’un vieux tacot ronronnant qu’il double à la première occasion.

Au feu rouge les ongles qui tapent le volant dans un rythme sourd calqué sur les basses de la musique, à l’angle d’une rue panneaux et clignotants — route barrée. Une seconde agacé, il tourne à droite — la seule issue proposée.

Recalcul de l’itinéraire.

Son paquet de clopes qu’il avise du coin de l’oeil sur le siège — s’en grillerait bien une, à l’occasion. Il descend les allées d’asphalte, ralentit sur les derniers mètres et se gare en créneau — la fierté d’une seconde, manoeuvre exécutée du premier coup.

Sur le cadran du tableau de bord, vingt minutes d’avance ; l’habitude d’être toujours ponctuel, sinon un peu trop — finalement c’était moins loin qu’il le pensait. Vitre baissée, cigarette allumée au coin de ses lèvres, il traîne sur Instagram quand une notification Snapchat apparaît sur le haut de l’écran.

On se voit tout à l’heure ?

La moitié du visage en arrière plan, maquillage impec’ ; les yeux noisette et les cheveux détachés en une cascade brune à hauteur des épaules — elle joue la fille un peu réservée, en même temps pas trop ; elle a l’audace.

Sais pas quelle H je sors
Sortir ???
Entretien
Att tu fais pas assez de trucs ds ta vie ?

Sur le cliché suivant un sourire contrit, celui du gosse pris en faute — et la fossette légère à droite ; l’autre soir à moitié ivre elle lui a dit que ça le rendait craquant.

W/E passe te prendre asap
A tte

Trois dernières taffes tirées, portière ouverte et sous son talon le mégot écrasé, l’annonce à la main il traverse la rue sous le nez d’une voiture qui s’immobilise. Devant la porte du duplex il inspire, relit le nom sur le papier un rien froissé et sur la sonnette — Arrhidaeos, il devine d’ici les origines égyptiennes. D’un poing assuré, il tape trois coups contre le bois peint, puis recule d’un pas sur le perron, jusqu’à ce que le verrou tourne et que dans l’entrebâillement se dessine la silhouette d’une femme — qu’il dirait pas beaucoup plus jeune que sa propre mère ; la force de l’expérience sans le revers de l’âge encore.

« Bonjour, excusez-moi de vous déranger, j’aurais peut-être dû appeler avant, mais je… ((il tend l’annonce en direction de la jeune femme)) J’ai vu que vous cherchiez quelqu’un pour garder un enfant en bas âge. »

Il laisse filer trois secondes, qu’elle saisisse le pourquoi du comment ; il a sur les lèvres le sourire léger, le type qui sait parler et qui met en confiance — le contact aux autres comme l’un des talents les plus précieux qu’il possède à ses yeux.

« L’annonce est-elle toujours d’actualité ? »
code by encrine


roman dessine en 3B #C5CE64

we learn from our mistakes, the choices that we've made ❞
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 19
Dollars : 9
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: B A B Y S I T ; ((neith))   Dim 14 Jan - 14:56

ft. Roman
Wright
Babysit
Neith passait sa vie à mettre des réveils, des minuteurs, des post-it, des notes partout. Mais, son médecin lui avait conseillé de faire confiance à sa mémoire, à l’entraîner et faire certaines choses sans aide écrite ou sonore. Là, elle faisait chauffer du lait pour son petit Lincoln et resta dans la cuisine pour rester concentrer sur son objectif.

« Bon...deux minutes à surveiller. »

Bébé Lincoln se portait bien, c'était peut-être une des rares choses de positif dans sa vie actuelle. Il dormait confortablement dans son berceau dans le salon. Elle portait un smoking canadien avec des vêtements de feu son fiancé et s'était maquillée légèrement . Elle travaillait à mi-temps à Carvel&Son et son autre moitié du temps était divisée entre séances à l’hôpital et chez Mist. La répétition de certaines actions, la routine, lui permettait ainsi de s'en souvenir. De toute façon, son traumatisme était si grand qu'il lui était impossible d'oublier sa vengeance, qu'elle soit légitime ou non.

*dring, dring, dring*

Elle sursauta légèrement quand la sonnette retentit, elle ne se rappelait pas que quelqu'un devait passer. Elle se dirigea vers la porte, oubliant au passage ce qu'elle devait surveiller, et l'ouvrir. C'était un jeune homme.

« Bonjour, excusez-moi de vous déranger, j’aurais peut-être dû appeler avant, mais je…

Il lui tendit un papier.

J’ai vu que vous cherchiez quelqu’un pour garder un enfant en bas âge. »

Il souriait légèrement, il n'avait pas l'air méchant mais Neith ne savait pas quoi en penser. Elle ne se rappelait pas d'avoir posté une annonce. Pourtant en lisant la note, elle constata que c'était bien son nom, son adresse et son numéro de téléphone.

« L’annonce est-elle toujours d’actualité ? »

« C'est un canular ? »

Neith était dubitative.

« Si ce n'est pas le cas, veuillez m'excuser mais cela signifierait que j'ai oublié... »

D'ailleurs, elle avait oublié le lait et l'alarme incendie s'enclencha.

« Oh merde, le lait ! Entrez, entrez, je vous en prie...ça sera plus simple pour discuter. »

Elle courra dans la cuisine pour éteindre le feu. Le lait s'était sauvé et une odeur de brûlé envahissait la maison. Lincoln s'était réveillé et commençait à pleurer. Neith chercha une éponge et essuya le lait bouillant.

« Aie ! J'arrive mon chéri, ne t'inquiètes pas. Foutu alarme, vas-tu te taire ? »

Elle mit son doigt endolori dans la bouche et retourna dans le salon pour s'avachir dans le canapé.

« Hiiiii ! Mais qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous fichez là ? »

Oui, elle avait oublié le jeune homme de l'annonce.
B A B Y S I T ; ((neith))
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Quartier résidentiel-