AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs


-8%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
599.99 € 649.99 €
Voir le deal

Partagez
what the night does to the day — (serah)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
élève à l'Académie
Valentino-D. Mendoza
Voir le profil de l'utilisateurhttps://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttps://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttps://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 169
Dollars : 95
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: what the night does to the day — (serah)   what the night does to the day — (serah) - Page 2 EmptyMar 28 Aoû - 13:58

DEAL

FT. SERAH

« WHAT THE NIGHT DOES TO THE DAY »
Sitôt que le serveur avait posé sa pizza devant lui, Valentino s’était empressé d’en découper une part et la dévorer comme un affamé –ce qu'il était, dans sa qualité d’adolescent encore en croissance malgré son mètre quatre-vingt-six. Il avait compris le petit jeu de Serah en l’observant et l’avait imité un instant, en faisant mine de regarder son portable et de discuter de tout et rien avec elle entre deux bouchées ; pas que ça l’intéresse vraiment de discuter ainsi avec elle car il ne comptait pas créer de lien plus fort avec elle que leur seule relation de patronne et employé, mais c’était nécessaire de donner le change avec tout ce monde autour d’eux.
C’était probablement déjà légèrement suspect de voir une jeune femme comme elle à table avec un mec comme lui.

Eh bien… Tu as au moins le mérite de savoir ce que tu veux. Hm, voyons voir…

Valentino esquissa un rictus narquois mais la laissa faire ses calculs en silence, en écoutant d’une oreille ses explications, et en surveillant la salle d’un œil faussement las.
Il devait l’admettre cependant, quand elle lui présenta le résultat final sur l’écran de son portable, toute son attention fut dirigée sur les trois chiffres qui trônaient fièrement devant la virgule.

▬ Bah putain… souffla-t-il sans trop y prendre gare.

La dernière fois qu’il s’était lancé dans le business, il ne gagnait pas autant car la concurrence était rude et les prix devaient être vu à la baisse –et puis les grosses têtes du cartel n’hésitaient jamais à prendre de grosses parts sur les ventes des petits coursiers de quatorze ans comme il l’était à l’époque. Qu’autant d’argent lui revienne ainsi c’était…inédit.
Il allait avoir besoin de trouver une bonne cachette pour que personne à la maison ne tombe dessus.

Marché conclu ? Qu'on puisse passer aux petites lignes du contrat…
Jusque là tu ne te fous clairement pas de ma gueule alors plutôt deux fois qu’une, fit-il en levant vers Serah un regard brillant d’intérêt, avant d’engloutir sa quatrième part de pizza.

S’il avait l’air frivole avec sa réponse, il n’en restait pas moins attentif aux conditions que Serah allait lui imposer –car il comptait bien ne pas se laisser marcher sur les pieds non plus.

code - misha


what the night does to the day — (serah) - Page 2 VkMpauH

Citoyens
Serah G. Ziegler
Voir le profil de l'utilisateurhttps://astrophelcity.forumactif.org/t307-dance-with-the-devil-serahhttps://astrophelcity.forumactif.org/t365-going-down-in-flames-x-serahhttps://astrophelcity.forumactif.org/t146-tell-me-your-stories
Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 115
Dollars : 169
Crédits : jude ♡ ben ♡ ((vavas)) & iekazu ♡ & moi ((kits))
Citoyens
MessageSujet: Re: what the night does to the day — (serah)   what the night does to the day — (serah) - Page 2 EmptyMer 31 Juil - 2:23

what the night does to the day
seems you were born to be a criminal ❞ ft. valentino
Il est nonchalant, plein d'entrain ; dans son regard il n'y a pas le désespoir qui hante les prunelles de bien des autres qui viennent la trouver, pour la poudre ou pour l'argent. Elle n'est pas habituée, Serah, à ce que l'on soutienne son regard avec tout autant d'idées fixes que d'aplomb, fier et droit. Les autres, souvent, baissent la tête, la rentrent dans leurs épaules, griffent leurs bras qui démangent, ont le regard fuyant et la voix basse — c'est précisément pour se délecter de ces instants de détresse que Serah n'a jamais su se terrer dans l'ombre du manoir familial ; elle a laissé le monde d'en bas connaître son visage, son nom, l'approcher, la frôler, se repaître à même le creux de sa main, elle s'est mêlée aux misérables, à ces incapables qui ne vendent que pour mieux acheter l'heure d'après, rien que pour deviner la brisure s'étendre dans les yeux de ces gens de rien lorsqu'ils réalisent qu'il ne leur reste plus que l'argent sale pour subsister ((qu'ils sont tombés aussi bas)).

Le gamin, c'est différent — un mioche aux airs d'adulte, déjà ; un môme qui a déjà mordu la poussière et goûté à la saveur métallique du sang. Un enfant qu'on n'a pas tout à fait brisé — seulement forgé, brut et solide. Un sauvage, un belliqueux — elle a saisi dès le premier instant qu'elle ne le pliera pas à sa volonté, qu'il gardera son libre arbitre et son indolence, qu'il lui tournera le dos sitôt qu'il en aura assez vu. Elle ne doute pas de son silence, mais ne s'attend pas plus à une fidélité éternelle — et la dame, admirative, du haut de sa tour, s'éprend presque de l'irrévérence de l'affranchi.

« J'imagine que ce genre de contraintes te seront familières, ne serait-ce que partiellement… J'ose espérer que tu comprends bien qu'en venant directement me trouver, plutôt qu'en marchandant avec l'un ou l'autre de mes hommes de mains plus ou moins officieux, tu ne pouvais pas t'attendre à plus grands salaires sans plus dangereuses responsabilités… »

Elle étouffe un rire, léger, mutin, au creux de son verre dont elle avale une gorgée fraîche — la coupe gardée à la main, elle laisse tournoyer le contenu à mesure du geste répétitif de son poignet.

« Pour les règles les plus importantes… Je te dirais que la plus primordiale de toutes reste de respecter les délais. Certains clients réclameront leur livraison dans les vingt-quatre heures, d'autres seront plus laxistes… S'il n'y a qu'un seul élément clair qui doit forcément t'être donné lors d'une course, c'est bel et bien celui-ci. Quoiqu'il en soit, retiens que plus vite c'est fait, plus les ennuis s'éloignent. Deuxièmement… »

Elle prolonge un silence, se donne le temps d'entamer plus avant son assiette tiède avant de poursuivre.

« Mis à part certaines exceptions qui te seront communiquées si tu as affaire à eux, nous accordons des crédits à certains clients réguliers — les noms de ceux-là aussi te seront transmis en temps et en heures. Mais pour le commun des mortels, la règle est inviolable : pas d'argent, pas de marchandise. Et, d'ailleurs, puisqu'on en parle… »

Ses traits, sous la lumière criarde des plafonniers, se font un rien plus graves — quoique ses prunelles ne perdent rien de leur malice, ni son sourire de son esquisse féroce.

« Mise en situation… Petite commande à dix mille, le client refuse de payer, et face à ton insistance il envoie deux gros bras armés te flanquer le canon d'une arme sur la tempe… Comment tu t'en sors — mort, ou vif ? »




"you're playing with a heart that's fireproof"
♡:
 
what the night does to the day — (serah)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Habitations-