AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs


Le deal à ne pas rater :
Vacances Camping : code promo 30€ + annulation offerte
Voir le deal

Partagez
Noir corbeau [Emily & April]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dawn
April Zoey
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 25/07/2019
Messages : 14
Dollars : 7
Crédits : Meera ♥
Dawn
MessageSujet: Noir corbeau [Emily & April]   Noir corbeau [Emily & April] EmptyJeu 26 Sep - 19:15

Noir corbeau

Emily & April

Je ne vois rien. Je manque de tomber plusieurs fois et je me cogne deux fois plus. Un grognement sourd résonne en moi, je lève les yeux au ciel. Toujours en train de se plaindre, celui-là. Je balance le déchet qui me sert de fourre-tout à l’aveugle dans la pièce et tâte l’air de mes mains pour essayer de reconnaître l’endroit où je me trouve.
Un gargouillement violent retentit dans mon estomac et cette fois-ci, ce n’est pas Raven. C’est mauvais signe… Mes yeux se révulsent et ma tête se tourne à droite et à gauche pour trouver un endroit qui puisse être souillé sans grande gravité. Écroulée à genoux, je déverse toute ma rancoeur et mon mal être sur le sol. L’odeur me dégoute, mais je suis trop exténuée pour y faire quoique ce soit.

Il est midi quand j’émerge difficilement. Assommée par une violente migraine, je peine à me relever. Plus les secondes s’écoulent, plus je peste. Quelle idée de boire autant ! Je n’ai plus aucun souvenir de ce qui s’est passé la nuit dernière. Me tenant la tête comme si cela pouvait empêcher mon cerveau de se comporter comme un ballon de basket, je parviens enfin à me lever. Je fais quelques pas en quête d’une bonne douche.

« Et bordel… C’est pas vrai... »

Ma voix rauque est emplie de dégoût à la vue de ma chaussette remplie, elle, de substance fort peu avenante. Un rire moqueur résonne dans mon esprit mais je n’ai pas assez de force pour protester.

Après une douche salvatrice et un café triplement dosé, je me sens enfin un peu mieux. J’entends mon portable sonner dans un tas de vêtements dont l’odeur me rebute. Décidément, je vis dans une véritable déchetterie. Je décroche et la voix de mon patron retentit beaucoup trop fort à mon goût dans le téléphone.

« - April, tu devrais être là depuis deux heures. Qu’est-ce que tu fous ?
- J’ai décidé de me bourrer la gueule hier soir et je viens de me réveiller.
- Merde ! Si tu continues comme ça, je vais finir par te virer !
- M’en branle, commence pas. J’arrive.
»

Je raccroche en marmonnant alors qu’il était en train de répondre. Un grognement mécontent arrive à mes tympans.

« Ferme-là aussi sale corbeau. Fous moi ce tas dégueu dans la machine au lieu de m’faire chier. » Dis-je en montrant du menton le tas de vêtements sales.

Je les vois du coin de l’oeil se soulever et voleter vers la salle de bain. Mon mal de crâne augmente davantage tandis que je sens Raven s’éloigner de moi.

« Ah putain… Raven, tu vas pas me lâcher d’une semelle aujourd’hui, compris ? Pas envie de faire un malaise devant un client. »

Il est 13h30 quand je décide enfin de sortir de chez moi. Je sais pertinemment que je vais me faire remonter les bretelles. Ça m’est égal : je ne porte pas de bretelles.
La lumière rayonnante du soleil me fait vaciller le cerveau et j’ingurgite en grimaçant un médicament en chemin.

Au coin d’une rue, le petit bâtiment dans lequel je travaille se démarque particulièrement des autres : autrefois blanc, j’avais insisté pour repeindre la façade entière en bleu électrique. Le patron ayant refusé maintes et maintes fois, je l’avais repeinte moi-même une nuit. Quelle ne fut pas sa surprise le lendemain au matin ! Je ricane rien qu’en y repensant. La pancarte faisant office du nom du salon ne me plaît d’ailleurs pas : « Get Inked » écrit en blanc sur fond noir. Le boss devrait se tenir prêt, elle va changer dans peu de temps, cette pancarte.

J'aperçois au travers de la vitre mon patron m’attendre de pied ferme, adossé au mur face à l’entrée. Il est si massique que je peine à comprendre comment il s’arrange pour passer l’entrée. Il s’appelle Alex, mais je persiste à le nommer Tortank. Ah, c’est gentillet. Je ne suis pas connue pour mon respect envers autrui de toute façon.

« April. » Son ton pourrait faire fuir n’importe quel employé, dommage c’est sur moi que ça tombe.

« - Mh ?
- Ça va plus pouvoir se passer comme ça. Le respect, tu connais pas ?
»

Je fais mine de réfléchir puis fait un signe négatif de la tête.

« Désolée Tortank. Le respect est un concept qui m’est totalement étranger. Mais je vois que tu persistes à essayer de me l’apprendre. C’est fort courageux de ta part. »

Ses yeux trahissent sa colère, mais voyant mon sourire insolent, il se ravise à faire la moindre remarque -qui me serait passée complètement au-dessus- et soupire.

« T’as carrément de la chance que j’ai besoin de toi et que tu fais du bon boulot à défaut de ta sociabilité. Va travailler maintenant, sale emmerdeuse. »

J’entre dans mon petit bureau, m’étale sur ma chaise avec la douceur d’un hippopotame en surpoids et sors une feuille de papier. Ma migraine fait rage et je plaque mon front contre l’inox froid de la table. Je sens alors une chaleur agréable se déverser dans mon esprit et alléger les douleurs au niveau de mes tempes. Je souris.

« Merci Raven. »

Un doux ronronnement me répond et me berce en attendant mon premier client de l’après-midi.

1
Isalia (c) 16
Noir corbeau [Emily & April]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Hiawatha District :: Quartier festif-