AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
Harley - Link
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 76
Dollars : 48
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Harley - Link   Mer 1 Aoû - 18:54



Link
Feat
Harley
Il jette un coup d’oeil sur son portable : 17 heures. Ennui, maintenant qu’il a fait les choses dont il devait s’occuper ce week end, et que la journée du Dimanche est loin d’être terminée. Mais le ménage est fait, les repas du soir pour la semaine aussi, ne restera que celui d’aujourd’hui, et le voilà à regarder la télé, d’un air lasse.

Il songe à inviter sa famille, se saisit à nouveau de son téléphone et fouille dans son répertoire jusqu'au “Maison parents”, s’apprête à appeler mais s’arrête. Il y a une autre envie, un peu soudaine, qui lui vient, en efface sa famille de son esprit quand cela paraît pour lui une étape à sauter.

Il se lève et sort, ne prend rien sur lui parce qu'il sait qu’il en n’aura pas pour bien longtemps, sans doute. Et puis il lui faut à peine deux secondes pour qu’il arrive à son but, à cette porte où il peut lire “Moray". Sans hésitation, il sonne, espère cependant qu’elle est la. La porte s’ouvre, et Harley apparaît.

Il a cette envie depuis un moment, de lui parler, de faire connaissance autrement que par les “bonjour” quand ils se croisaient, quelques mots échangés sur leurs journées à venir ou terminées. Alors aujourd'hui, il tente sa chance.

- Bonjour Harley, ça te dirais de manger chez moi ce soir ?

Il a un sourire léger aux lèvres, l’espoir secrète qu’elle accepte.
code by huyhiné




Love:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t949-it-s-not-about-what-you-gain-it-s-about-what-you-give-harleyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t958-times-are-hard-for-dreamers-harley
Date d'inscription : 27/07/2018
Messages : 25
Dollars : 35
Crédits : Hayden **
Localisation : Saten district
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Ven 3 Aoû - 23:49

Tu fais quoi ?
Harley sursauta en entendant la voix presque familière, devenue plus rauque avec le début de sa mue. Par réflexe elle referma sèchement l'album photo sur ses genoux en se tournant vers son frère. “Oh, rien ! Je lisais juste.” A la manière dont il plissa les yeux, elle sut qu'il ne la croyait pas. Malaise. La jeune femme s'éclaircit la voix et dévia le sujet. “Tu as fini tes devoirs ? Dans ce cas tu vas pouvoir m'aider, c'est l'heure de préparer le dîner.”

Ron resta immobile un instant à la scruter, avant d'opiner du chef. Quand il tourna les talons Harley ne  pût retenir un léger soupir de soulagement. Plus il grandissait, plus son cadet ressemblait à leur mère : son regard semblait lire en nous comme dans un livre ouvert. A chaque fois qu'elle lui mentait sur leur situation ou son état, qu'elle essayait d'édulcorer la réalité pour l'épargner, il semblait lui dire je suis pas assez bête pour me laisser berner mais je ferai semblant. Cela l'effrayait parfois.

Un dernier coup d'œil - mélancolie - au recueil de souvenirs qu'elle avait retrouvé en faisant le ménage, puis Harley se leva pour rejoindre la cuisine où Ron avait déjà ouvert le frigo. Elle passa la tête dans son tablier et le noua en se rapprochant du plus jeune. “Le boucher faisait un prix sur les côtes d'agneau hier, j'en ai profité.” expliqua-t-elle pour répondre à la question qu'il n'avait pas encore formulée.
Son air suspicieux démontra encore une fois qu'il n'était pas dupe. En général ils se contentaient de produits moins chers, et à vrai dire la brunette cédait rarement de la sorte même pendant les promotions, alors était-ce vraiment un hasard qu’elle ramène son met favori ? Cependant quoi qu’il en pense, elle souhaitait fêter dignement : le dernier bulletin de son puîné était excellent - il ne lui montrait jamais mais elle était tombée dessus par hasard. Alors tant pis s’il avait des doutes, Ron avait le droit de savoir qu'elle était fière de lui - comme le seraient sans doute leurs parents - tout de même.

Harley sortit la viande ainsi que quelques autres ingrédients et en était à donner ses instructions à son commis du soir lorsque la sonnette retentit. Echange étonné avec son frère ; ils n’attendaient aucune visite, si ?
Notre fleuriste finit par se diriger vers l’entrée, suivie de près par Ron. Elle vérifia d’abord par le Judas avant d’ouvrir à ce visage familier, avec un “Bonsoir” courtois et un léger sourire sur les lèvres qu’elle fut ravie de retrouver sur celles d’Hayden. Il n’était pas le plus expressif des voisins, après tout. Ni le plus sociable, bien qu’il n’ait rien de méchant - au contraire, elle pourrait jurer qu’il avait bon fond. Mais Harley croyait trop facilement au bien.

En tout cas, cela rendit son invitation d’autant plus surprenante. La demoiselle haussa les sourcils et jeta un coup d’oeil vers Ron. “Ce soir ?
Son cadet dût sentir sa gêne, car il répondit à sa place. “Ça dépend, tu aimes les côtes d’agneau ?
- Ron !
- Quoi ? On en a trop, autant partager. Pis ce serait équitable comme ça.

Harley se retint de porter une main à son front en signe de désespoir. Décidément, il n’en faisait toujours qu’à sa tête. Mais s’il le disait….
Elle se tourna de nouveau vers son voisin, réfléchit un instant. “Est-ce qu’on peut t’emprunter ta cuisine ? Comme l’a dit Ron, nous avons largement de quoi partager…” Elle lui offrit un nouveau sourire.
C’était un oui, au cas où il douterait.




♥:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 76
Dollars : 48
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Dim 5 Aoû - 14:45



Link
Feat
Harley

- Ce soir ?

Mince, Harley paraissait déconcerté par sa proposition, sans doute s’y est-il prit trop tard et qu’elle a autre chose à faire. Dire que lui avait envie envie de passer un moment avec la brune, il sent la déception monter. Un court instant, avant de réaliser qu’il a mal compris, quand le petit frère, Ron lui semble t-il, s’incruste dans la conversation d’un coup.

- Ça dépend, tu aimes les côtes d’agneau ?
- Ron !
- Quoi ? On en a trop, autant partager. Pis ce serait équitable comme ça.

Merci, le petit frère. Voilà Hayden rassuré, quand bien même il pensait devoir choisir lui-même le menu pour ce soir. Ceci dit, Harley paraît toujours aussi hésitante, un peu désemparé par le forcing d’un frère qui arrange le roux, du coup ce dernier attend de voir si elle en a envie.

- Est-ce qu’on peut t’emprunter ta cuisine ? Comme l’a dit Ron, nous avons largement de quoi partager…

Elle accepte. Ca le ravit, il ne retient pas son sourire, un peu plus discret que celui de sa voisine sans doute, mais réel.

- Pas de problème, venez.

Il avance en direction de son appartement, reste près de l’entrée en attendant que ses deux invités arrive et ferme doucement la porte. Il les emmène dans la salle principale, juste face à eux quoi, déplace son regard rapidement entre Harley et Ron, songeur.

- Asseyez vous... Vous avez soif ? J’ai de la bière Harley, si ça te dis. Sinon j’ai du soda, ou de l’eau.

Il se dirige vers le frigo, l’ouvre et regarde son contenu, baisse les yeux en direction du bac à légume un instant, avant de se tourner vers Harley de plus belle.

- Et j’ai des patates pour accompagner la viande, du poivron aussi si vous aimez un peu de piquant.

Au moins ça le rassure, de savoir qu’il a de quoi faire un bon plat.
code by huyhiné




Love:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t949-it-s-not-about-what-you-gain-it-s-about-what-you-give-harleyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t958-times-are-hard-for-dreamers-harley
Date d'inscription : 27/07/2018
Messages : 25
Dollars : 35
Crédits : Hayden **
Localisation : Saten district
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Lun 6 Aoû - 17:53

Les deux Moray récupérèrent la viande puis suivirent sagement Hayden jusqu’à son salon, pantoufles aux pieds - ils avaient juste un couloir à traverser. Une fois arrivés Ron s’assit bien droit sur le canapé dès que leur hôte leur en donna le signal, tandis que Harley déposait les côtes marinées sur le buffet puis restait debout, mains jointes devant elle. “Je prendrai de l’eau s’il te plaît.” répondit-elle en suivant le roux des yeux sans quitter sa place - un peu plus loin son frère demanda du soda. La jeune femme n’allait pas se contenter de mettre les pieds sous la table, ils en avaient convenu autrement.

Hayden finit par se tourner de nouveau vers elle pour annoncer les accompagnements. Harley porta un index au menton. “Des pommes de terre au four avec une sauce à la ciboulette, tu en dis quoi ?” Une fois l’aval de son voisin obtenu, elle se tourna vers son cadet. “Tu veux bien aller chercher un peu de ciboulette fraîche à la maison ? S’il te plaît.” Ron se leva lentement pour s’exécuter ; quand il fut sorti de la pièce, la brunette fit le tour de la desserte pour se placer à côté du jeune homme. “Tu préfères cuire les côtes ou t’occuper des patates ?” Elle-même n’avait pas de préférence - Harley aimait cuisiner, peu importe les ingrédients.

Une fois les tâches réparties, elle remonta les manches et se mit au travail. Après quelques secondes de silence non pas désagréables mais plutôt gênées, la demoiselle finit par s’éclaircir la gorge. “Merci pour l’invitation, au fait. Ça me fait plaisir.” Elle le regarda avec son éternel sourire, à la fois timide et honnête. “Ne le prends pas mal, mais j’avais l’impression que tu ne cherchais pas à te lier aux autres.” Ce qui rendait la surprise d’autant plus agréable ; Harley au contraire aimait bien aller à la rencontre d’inconnus, en apprendre plus sur eux et, à travers leurs histoires, sur le monde qui l’entourait. Ce qui était le plus dur pour elle, c'était de faire le premier pas.
Que pourrait bien lui raconter Hayden ?

Ron revint un peu plus tard, armé du fameux aromate. Son aînée le chargea donc de la sauce qui allait accompagner les patates. Elle s'adressa ensuite à Hayden. "Tiens, il me semble que tu travailles à l'Académie non ? Tu as déjà dû y croiser Ron alors." S'il était en charge des collégiens, il y avait de fortes chances.




♥:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 76
Dollars : 48
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Sam 18 Aoû - 18:24



Link
Feat
Harley
- Des pommes de terre au four avec une sauce à la ciboulette, tu en dis quoi ?
- Ca me va parfaitement

Lacha Hayden en sortant les bouteilles d’eau et de soda, dont il remplit les trois verres fraîchement posé sur le comptoir en écoutant d’une oreille attentive la demande d’Harley envers son petit frère, et les pas de celui-ci sortant de l’appartement. La brune approche, lui la regarde en buvant une gorgée de son verre.

- Tu préfères cuire les côtes ou t’occuper des patates ?

Deux secondes de réflexion, et il repose le verre sur le comptoir. A vrai dire, les deux lui vont très bien, alors.

- Je veux bien m’occuper des côtes

Il approche du placard, se saisit d’une de ses poêles qu’il pose directement sur la plaque chauffante, à la suite prend un plat pour les patates qu’il pose sur le comptoir.

- Merci pour l’invitation, au fait. Ça me fait plaisir. Ne le prends pas mal, mais j’avais l’impression que tu ne cherchais pas à te lier aux autres.

Et elle n’a pas tort, il doit bien l’admettre. Sans être véritablement insociable, Hayden n’est pas celui qui vient le plus vers les autres, et aujourd’hui peut ressembler à une étape de franchi, qu’il ne regrette d’ailleurs pas. Alors il sourit, quelque peu amusé.

- T’en fais pas, je sais très bien que j’ai des progrès à faire.

Il hésite, un instant, mais garde le silence au lieu de continuer plus loin, garde cette pensée dans un coin de sa tête. Ron revient, et le roux se permet un sourire en le remerciant, avant que sa soeur lui demande de préparer la sauce. Il avance, sort un pot de cacahuète du placard qu’il ouvre, pose sans un mot mais l’invitation est la.

- Tiens, il me semble que tu travailles à l'Académie non ? Tu as déjà dû y croiser Ron alors.

Le roux regarde Ron, hésitant. Rapidement, parce que le brun faisait bien trop jeune pour être un lycéen, la réponse à cette question lui semblait assez évidente. Ou plutôt, beaucoup moins d’un certain point de vue.

- Je suis en charge des lycéens, alors pour être honnête je me souviens surtout des visages de ceux-ci que des autres. Mais c’est probable.

Il fera plus attention, à partir de maintenant, se fit-il la promesse intérieure. Se décide à s’occuper des côtes, allume la plaque et met le beurre, suivi des cotes, avant de jeter un coup d’oeil sur sa partenaire de cuisine.

- Et toi alors, ta boutique ? Tu travailles bien comme fleuriste non, ça marche bien les affaires ?

Hayden n’avait pas l’intention de laisser la conversation se terminer ainsi, après tout il tient à ce qu’Harley et Ron passent un bon moment ici.
code by huyhiné




Love:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t949-it-s-not-about-what-you-gain-it-s-about-what-you-give-harleyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t958-times-are-hard-for-dreamers-harley
Date d'inscription : 27/07/2018
Messages : 25
Dollars : 35
Crédits : Hayden **
Localisation : Saten district
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Dim 26 Aoû - 22:19

La discussion commençait lentement mais sûrement, pour le plus grand plaisir de Harley. Elle était ravie de pouvoir faire plus ample connaissance avec son silencieux voisin. Ils habitaient l’un en face de l’autre et se croisaient régulièrement, pourtant la demoiselle ne savait rien de lui - même en ce qui concernait son métier, si elle savait qu’il travaillait à l’Académie parce que Ron l’y avait aperçu, elle ne saurait dire quel était son poste exact.

Le fait que Hayden admette lui-même ne pas être des plus sociables la rassura un peu - oh ce n’était pas tant sa réponse que le rire qui le ponctua, Harley craignait d’avoir posé le pied sur un terrain miné au fond. Cela dit, qu’il en ait conscience était déjà un pas en avant de son point de vue. “Tu en as déjà fait, ce soir.” souffla-t-elle doucement en se penchant un peu plus vers les pommes de terre qu’elle taillait.
Elle ne savait pas si Hayden souhaitait entendre ce genre de chose - peut-être que les encouragements idiots n’étaient pas son style, qu’il n’avait pas besoin d’une voisine trop indiscrète pour lui dire quand il progressait, que pour lui c’étaient plus d’agaçants commentaires qu’un réel soutien. Mais Harley n’en pensait pas moins.

Il pouvait prendre ce qu’il voulait, et laisser le reste se perdre entre les rangées de tubercules.

Ron revint ensuite, mettant fin au silence qui s’était doucement installé. La conversation reprit naturellement, allant dans un sens puis l’autre ; pour la première fois depuis que Hayden avait emménagé dans l’immeuble, ils échangeaient.
Quand il l’interrogea sur le commerce de sa famille, la brunette eut un petit rire gêné. “Oui, dans la boutique familiale. Disons qu’on s’en sort ! Notre tante m’aide beaucoup.” Elle voulait y croire. Harley savait que les créanciers ne la laisseraient pas tranquille de sitôt, mais les affaires n’avaient pas aussi bien tournées depuis….
Depuis la mort de maman.

Elle détourna le visage, contempla un instant le plat disposé devant elle. “Je peux t’emprunter un peu d’huile d’olive ?
Une fois l’aromate versé sur les pommes de terre Harley enfourna le tout et prit une gorgée d’eau, tout en regardant autour. L’atmosphère était totalement différente de chez elle ; étrangement, cela la rendit un peu nerveuse. La fleuriste n’avait pas l’habitude de visiter des appartements… D’homme ? Elle s’éclaircit légèrement la voix. “Et donc, tu habites seul ? Ta famille vit loin ?
Heureusement qu’elle ne croisa pas le regard de Ron à ce moment.




♥:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 76
Dollars : 48
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Lun 3 Sep - 16:46


Link
Feat
Harley
- Tu en as déjà fait, ce soir.

Hayden garde le silence, fait mine de se concentrer sur la viande en train de cuire, mais il a un moment de trouble, de gêne et de satisfaction. Peut être qu’Harley a lâché ça sans penser que ça ferait, réellement, plaisir au roux, mais l’effet est là, mais il se retrouve sans voix et sans réponse à donner.

Et se retrouve avec un remerciement qui ne sort pas de sa bouche, trop tard quand Ron revient. Et d’autres questions viennent, des échanges entre eux qui assurément plaît au surveillant.

- Oui, dans la boutique familiale. Disons qu’on s’en sort ! Notre tante m’aide beaucoup.

Leur tante ? Hayden fronce des sourcils une seconde en la regardant, alors qu’elle détourne le visage. Sans même un mot de plus, il comprend bien que c’est un sujet sensible.

- Je peux t’emprunter un peu d’huile d’olive ?
- ... Hum ? Ah, oui, tiens.

Il n’a pas pu s'empêcher d’être déconcentré, un moment, par ce qui pouvait bien la tracasser sans oser lui demander, et c’est la bouteille qui manque de tomber quand il s’en saisit, déconcerté. Heureusement, il la saisit à temps, la tend à la brune l’air en espérant qu’elle n’a rien remarqué de son trouble. Ni son frère, d’ailleurs.

- Et donc, tu habites seul ? Ta famille vit loin ?

Moment de perturbation passé, il se tourne vers elle après un rapide coup d’oeil sur les côtes pour répondre à cette question toute simple.

- Je vis seul oui, mais ma famille loge aussi à Saten, à quelques rues d’ici. Donc ça va, je peux les voir quand j’en ai envie.

Et c’est bien pratique pour eux, il faut bien avouer. Mais ce n’est pas à ceux que pense Hayden actuellement, alors qu’il a toujours le regard figé sur Harley. Il se demande, surtout, comment elle se retrouve à vivre seule avec un frère qui semble encore jeune, alors que depuis qu’il l’a rencontré il ne semble pas avoir vu d’autre membre de la famille qui pourrait s’apparenter à un parent.

La réponse, malheureusement, semble assez évidente, même sans connaitre les détails Mais le roux n’osait pas dire quoi que ce soit de peur d’être déplacé. Alors à la place, il se tourne sur la plaque chauffante, se saisit d’une spatule et d’une fourchette pour retourner les côtes.

- …. On pourrait profiter de ce pas en avant pour échanger nos téléphones, non ? Si jamais un de nous deux a un problème, ou.. Je ne sais pas.

Changement de sujet, oui. Mais c’est tout ce dont il est capable histoire que la conversation ne prenne pas une mauvaise tournure. Il hésite, avant d’aller un peu plus loin encore.

- Et d’ailleurs, sache… Que je suis assez content que ça soit avec toi que je fais un effort.

Enfin, il osait le dire.
code by huyhiné




Love:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t949-it-s-not-about-what-you-gain-it-s-about-what-you-give-harleyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t958-times-are-hard-for-dreamers-harley
Date d'inscription : 27/07/2018
Messages : 25
Dollars : 35
Crédits : Hayden **
Localisation : Saten district
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Lun 17 Sep - 14:11

Harley sentit un léger trouble chez Hayden, qui se confirma quand il manqua de faire tomber l’huile d’olive. Elle lui adressa un sourire rassurant tout en récupérant la bouteille, ainsi que des excuses silencieuses - elle ne savait pas exactement ce qu’il lui arrivait, cependant jamais elle n’avait voulu le mettre mal à l’aise.
La brunette ne savait jamais comment parler de sa famille, surtout devant Ron. Il était assez intelligent et mature pour comprendre la situation, mais trop rancunier et sanguin pour l’accepter et pardonner leur père ; ses réactions étaient donc imprévisibles.

Finalement la conversation finit par revenir vers le roux, qui parla de sa propre situation. Harley acquiesça à sa réponse. “C’est génial ! Tu vas les voir souvent ?
Alors même qu’elle lui posait cette question, la jeune femme se demanda quelles relations une personne aussi silencieuse et de prime abord distante pouvait avoir avec sa famille. Une hypothèse lui vint à l’esprit, à côté de sa curiosité grandissante envers lui : et si sa famille ne faisait pas exception ? S’il ne s’y sentait pas intégré ?
Elle espérait que ce n’était pas le cas. Qu’auprès d’eux au moins il pouvait s’ouvrir, sourire, s’épanouir.

Cela dit Harley ne pouvait pas en avoir le cœur net sans le gêner ou franchir les limites d’une intimité sur laquelle elle n’avait aucun droit de regard. Elle se contenta par conséquent de boire.
Celui-ci reprit avec une proposition qui lui tira un nouveau sourire. Son voisin faisait vraiment des efforts, elle en était heureuse. Pourquoi refuser, donc ? Mais avant qu’elle n’ait le temps de répliquer, il rajouta un aveu qui la fit cracher une partie de sa gorgée.
Littéralement.

Heureusement la fleuriste endigua la catastrophe avant d’arroser totalement le sol - et son vis à vis. Elle se dépêcha d’avaler le reste, une main devant la bouche, pendant que son petit frère faisait le tour du comptoir.
Oh mon dieu je suis vraiment désolée, ça m’a tellement surprise !” Lança Harley une fois sa paume éloignée de ses lèvres, l’air terriblement confuse. Elle se saisit du torchon le plus proche et s’agenouilla pour essuyer sa maladresse, en baissant la tête de manière à ce que ni Hayden ni Ron ne puisse voir le rouge l’envahir du cou jusqu’aux oreilles.

Elle entendit son cadet pousser un soupir puis enchaîner avec “Elle est comme ça au naturel, faut pas chercher.Toujours là pour la taquiner. C’est ainsi qu’ils fonctionnaient - comme tous les frères et sœurs, non ? Ce qui n’empêcha pas la demoiselle de réagir. “Ron, aide plutôt Hayden à surveiller les côtes pendant qu’il se sèche !

Quelques instants plus tard, tout le monde était au sec. Harley s’éclaircit la gorge avant de reprendre la discussion. “Merci, au fait. Ça m’a fait plaisir.” Elle le gratifia d’un sourire sincère - la brune se sentait réellement honorée de savoir que Hayden pensait ainsi, elle n’était simplement pas du tout prête à une telle déclaration.

Ce cap quelque peu gênant franchi, elle revint sur le sujet précédent. “D’ailleurs pour le téléphone, bonne idée ! Puisque j’ai les mains libres pour le moment, tu veux qu’on commence tout de suite ?” Tout en parlant, Harley avait dégainé son portable rangé dans la poche de son pantalon.
Allez savoir pourquoi elle se sentait si… Joyeuse ?
Enthousiaste serait plus juste.




♥:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 76
Dollars : 48
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Re: Harley - Link   Lun 24 Sep - 11:56



Link
Feat
Harley
- C’est génial ! Tu vas les voir souvent ?
- Au moins une fois par semaine, si ce n’est pas eux qui viennent me voir.

Lâche il, avant de changer de sujet, un peu de manière qui lui paraît stupide, mais en même temps il en ressent l’envie, cette chose qui lui tenait à coeur à exprimer, pourvu que ça ne soit pas déplacé aux yeux d’Harley. Et pour être honnête…. Il s’attendait pas à ce qu’elle en recrache son eau, et encore moins sur lui. Vraiment pas.

Heureusement qu’elle a sut rendre les dégâts minimes, hein. Et il lui faut bien quelques secondes pour réaliser ce qui vient de se passer, la panique de la brune aidant.

- Oh mon dieu je suis vraiment désolée, ça m’a tellement surprise !
- Non c’est pas grave.. Enfin c’est moi qui suis désolé, du coup…

Il voulut essuyer le sol mouillé, mais Harley le devança, et il profite du temps gagné pour prendre la serviette accroché au placard sous le lavabo.

- Elle est comme ça au naturel, faut pas chercher.
- Ron, aide plutôt Hayden à surveiller les côtes pendant qu’il se sèche !

Le roux ne peut s'empêcher un, discret, sourire amusé avant de s’essuyer, rapidement pour ne pas faire trainer le drame et parce qu’il n’était pas non plus mouillé de la tête au pied. Maintenant que la situation s'était calmé, il retourne à la cuisson des côtes, remerciant au passage Ron.

- Merci, au fait. Ça m’a fait plaisir.

Elle sourit, et ça lui faisait plaisir à lui, de savoir que ses propos la mettait en joie de cette façon, lui qui n’est pas vraiment homme à faire des compliments à tout va. Et ca avait, pour le coup, quelque chose d’un peu gênant, qui lui fit détourner le regard quelques secondes.

- De rien.

Il retient le “c’était sincère”, qui à son avis lui paraît de trop, et verifie quelques secondes les côtes avant de se retourner de plus belle vers elle, jette aussi un coup d’oeil au frère pour voir si il a besoin de son aide.

- D’ailleurs pour le téléphone, bonne idée ! Puisque j’ai les mains libres pour le moment, tu veux qu’on commence tout de suite ?

Ah oui, le téléphone, il avait oublié avec tout ça. Il se saisit du sien peu après le geste d’Harley, et il lui faut quelques secondes avant que son numéro soit parfaitement revenu en mémoire, lui donne en s’assurant qu’elle le note bien et attend un sms ou un appel de sa part pour enregistrer son numéro, lâche un sourire.

- Merci.

Il range son portable, et retourne sur la cuisson qui se termine quelques minutes plus tard, le temps de mettre la table, coupe le feu au moment où le four s’éteint aussi et prend la poele.

- Tu peux sortir les patates s’il te plait ? Il y a des gants rangés en bas du four.

En attendant, lui sert la viande sur les trois assiettes, pour débarasser de la poêle qu’il repose sur le four, évite le contact avec Harley pour ne pas lui faire mal. Et, sans le dire, il est bien heureux que le repas soit prêt, la faim se faisant ressentir.
code by huyhiné




Love:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Harley - Link   

Harley - Link
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Quartier résidentiel-