AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
The wolf and the bartender • Killian
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
M.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/12/2017
Messages : 28
Dollars : 40
Crédits : CCCrush
Citoyens
MessageSujet: The wolf and the bartender • Killian   Ven 15 Juin - 13:54

Après la cuisante expérience qu’il avait eue dans le précédent bar où il était allé se perdre, Morgan avait décidé de changer le coin. Après tout, dans le secteur, les bars, ce n’était pas ce qu’il manquait ; loin s’en fut. Et comme il n’avait pas eu envie de rester chez lui ce soir mais d’aller un peu en extérieur, le voici devant les portes du Satin’s Doll, son katana grimé en parapluie et ramené dans son dos pour l’occasion.

Contrairement aux apparences – et à la majorité- des individus ici présents, sans doute, Morgan n’était pas là pour draguer ou ramener quelqu’un chez lui. Bien au contraire. L’ex agent gouvernemental appréciait tout simplement la simplicité d’une ambiance animée, qui le tirerait pendant quelques heures – s’il était chanceux – du silence relativement récurent qui se tapissait chez lui. Car, à part Titus, son colosse de chien, Morgan devait bien admettre qu’il n’avait que peu de personne à voir, ici-bas.

Il ne regrettait pas son choix d’avoir bougé ici, pour recommencer une nouvelle vie, une nouvelle aventure – si on peut parler d’aventure, à son âge.

Mais il est vrai que, parfois, quelques élans de nouveautés ne faisaient pas de mal. Alors, enfin décidé il entra dans les lieux à l’ambiance tamisée et plutôt cosy. Ses réflexes de pilier de bar – ce qu’il avait été dans sa jeunesse, plus ou moins malgré lui -, le menèrent directement jusqu’aux fauteuils du bar, justement.

Là, prenant place, il jeta un rapide coup d’œil alentours et, toujours avec sa politesse brute, leva la main pour interpeller le barman. « Un whisky, s’il vous plaît. Ce que vous avez de plus fort, si possible. » Il n’était pas décidé à se lasser de ses habitudes en matières d’alcool, ça, c’était sûr et certain. Car Morgan restait fidèle à lui-même.
Mist
Killian Jennings
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/03/2018
Messages : 20
Dollars : 26
Crédits : Baghera ♥
Mist
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Mar 24 Juil - 11:58


Wait wut ?
ft. M. Jonathan Curtis
#000000 dialogue

Soirée calme, reflet d’une journée calme.
Tu n’avais pas eu une journée particulièrement agitée aujourd’hui, plus ancrée dans la routine qu’autre chose. Levé, extirpé de ton lit pour sortir faire un tour dans la ville, à l’affût d’activité ou d’information quelconque. Une discussion fort sympathique avec un jeune homme et un numéro en poche plus tard, tu étais retourné dans ton bar pour te préparer à l’ouverture.

Les habitués avaient afflués, suivi des moins habitués, et les commandes s’étaient enchaînées ; tes mains habituées servant les verres et les glissant aux clients habilement, à grand renfort de contacts et de sourire. Ta manière à toi de mettre les gens à l’aise, de fournir le meilleurs service possible et, oui, un peu aussi, d’inciter à commander, juste un peu plus, dans la limite du raisonnable.
Rien de bien inhabituel. Jusqu’à lui.

Dans ta vie de tous les jours, tu évites de faire du délit de sale gueule, plus tolérant qu’on pourrait vouloir le croire. Mais dans ton bar, tu préfères éviter tout risque de problème, alors quand un homme à l’air plus ou moins menaçant entre, c’est toujours la précaution qui l’emporte.
C’est cependant le visage orné d’un grand sourire que tu prépares ce qui t’es demandé, faisant glisser le verre sur le bar et tes doigts sur sa main, presque imperceptiblement … le contact te rendant plus que perplexe.

Qu’un homme au visage dur ne se révèle pas dangereux ou plein de mauvaise intention, ce n’est pas rare. Par contre, qu’on te commande ton alcool le plus fort dans la plus grande des neutralité, ça relève plutôt du jamais vu. Si bien que tu es à court de paroles pendant quelques secondes : un exploit ! Et puis tu reprends ton sourire de gueule d’ange, rendu d’autant plus curieux par cette absence d’information à laquelle tu n’es pas habitué.

“C’est la première fois que je vous vois dans mon bar, non ?”

Citoyens
M.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/12/2017
Messages : 28
Dollars : 40
Crédits : CCCrush
Citoyens
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Ven 27 Juil - 13:17

La boisson commandée, Jonathan attendait maintenant de voir ce qu’il en serait de ces quelques premières minutes passées ici ; installé plutôt confortablement à ce bar qui avait un cachet bien particulier, il fallait l’avouer. Il n’était pas de ces piliers de bar qui restent des heures entières à parler football américain, manger des chips ou parler fort de leurs exploits graveleux. Mais s’il se sentait suffisamment bien pour y revenir, l’ex-flic pouvait tout à fait devenir un habitué, ici. Et, dans tous les cas, il ne serait en aucun cas le client abruti et agaçant, qui confondait ce genre d’endroit avec un parloir quasi-privé qui autorisait les moindres écarts de conduite. Au contraire ; plus carré que Morgan, c’était difficile de trouver.

« Merci. » Lorsqu’il fut servi, il releva les yeux vers le barman ; un gosse, pour lui. Il ne fit pourtant pas de commentaires outre mesure. D’ailleurs, il ne s’attendait pas le moins du monde à ce qu’on l’interroge d’une quelconque manière que ce soit. Lorsque ce fut le cas, il afficha une mine très surprise et prit quelques secondes pour bien prendre acte de ce qui venait de se passer. Il n’avait pas l’habitude que l’on vienne vers lui de la sorte pour le simple plaisir de discuter – du moins le pensait-il.

La dernière personne en date à avoir tenté l’expérience avait été sa défunte épouse, durant leur jeunesse. Depuis, eh bien peu de personne hormis sa famille s’était senti suffisamment infusé par le courage pour oser. Et c’était en soit assez regrettable puisque même s’il ne le montrait pas et qu’il n’était rien de moins évident, Jonathan appréciait de s’engager dans une conversation avec autrui. Il n’était juste pas très doué pour les démarrer, voilà tout. C’était à une chose qu’il n’avait jamais cherché à corriger, ne sachant que faire. « Ah… Oui. J’ai emménagé ici récemment et je cherchais un endroit où aller sans me prendre la tête, à vrai dire. Votre bar est vraiment spécial, j’ai l’impression. »
Simple constatation.
Mist
Killian Jennings
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/03/2018
Messages : 20
Dollars : 26
Crédits : Baghera ♥
Mist
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Mar 14 Aoû - 22:45


Wait wut ?
ft. M. Jonathan Curtis
#000000 dialogue

Ta voix s’élève et Monsieur Poker Face affiche très clairement la surprise sur son visage.
Donc il est capable de ressentir des émotions.
Aucun cynisme dans cette réflexion, juste la connaissance du fait qu’il existe des personnes sur cette planète pour qui les ressentis du commun des mortels sont inconnues ou étouffées. A la tête qu’affiche ton client, pas de soucis à ce sujet.
A moins qu’il ne joue très bien la comédie, mais tu ne vois pas bien l’intérêt de le faire maintenant….

L’homme s’exprime et tu hoches la tête. Nouveau dans le quartier, pas étonnant que son visage te soit inconnu.

“Spécial ? Dans le sens positif j’espère ?”

Ton sourire se fait en coin, charmeur, les yeux pétillant. Ton visage est celui du jeune homme qui espère bien obtenir un compliment et qui ne fait rien pour le cacher.
Tes actions sont exagérées, comme souvent, ton rôle de commerçant sociable et aimable joué sans fausse note. Peut être parce qu’il y a ici un fond de vérité ; tu tiens à ton établissement et savoir qu’il plait est toujours source de fierté.

“En tout cas, croyez moi ou non, mais pour l’absence de prise de tête, vous avez bien trouvé. C’est un bar, pas un saloon, les gens viennent pour se poser, décompresser, faire la fête entre amis, pas se jeter des tabouret à la figure ou se faire emmerder.”

Tu souris à nouveau, hausse les épaules, mais les habitués savent que tu n’hésitera effectivement pas à jeter à la porte un fauteur de trouble ou à renvoyer gentiment chez lui celui qui chercherait à commander le verre de trop.

“Enfin, je doute qu’on vienne souvent vous chercher des emmerdes, si ?”
GG Killian, way to talk. Et la désinvolture dans ta voix à beau indiquer que tu ne cherches pas à blesser par ta parole, au contraire, ça ne veut pas dire que l’homme ne risque pas de mal le prendre.
Coup de poker.
Peut être qu’un jour tu apprendras que les gens ne sont pas des expériences. En attendant, tu comptes bien mener celle là jusqu’au bout.

La curiosité est un vilain défaut.

Citoyens
M.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/12/2017
Messages : 28
Dollars : 40
Crédits : CCCrush
Citoyens
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Sam 18 Aoû - 1:06

Il parle. Beaucoup. Ce qui en soit n’aurait pas dérangé Morgan outre mesure. Sauf que là, il s’adresse directement à lui. Et puis il parle en auto-questions/réponses, aussi. C’est particulier.

D’habitude les gens ne parlent pas autant à Morgan. Il n’est pas habitué à ce qu’on le considère comme une personne avec qui il est possible d’avoir une vraie conversation. Ce qui est possible, en soit, qu’en disent les mauvaises langues. C’est juste qu’il à sa façon bien à lui de s’exprimer. Et peu de gens parviennent à le comprendre. Mais bon, dans l’autre sens, il reconnait qu’il ne fait pas trop d’effort pour dissiper les malaises et les quiproquos. Il ne sait pas vraiment comment faire.

Le bar est spécial. C’est tout. Il ne voit pas quoi dire d’autre si ce n’est ce qu’il a déjà évoqué précédemment. Parce que bon, spécial c’est tout de même suffisamment explicite, non ? Faut croire que non pour ce jeune blond. Mais bon, c’est aussi le taff d’un barman, un peu, que d’avoir la tchatche, parait-il. Sans doute est-ce là la raison qui fait que jamais Jonathan ne pourra s’assoir à un bar autrement qu’en tant que consommateur.

« Bah… Le dernier bar où j’ai été ça a fini en bataille rangée donc bon. » Il ne fait que répondre, exécuteur. C’est un fait avéré. Après tout, il était tranquille à son tabouret et tout d’un coup, les choses ont dégénérées. Donc bon, c’est pas qu’il a jamais eu affaire à des dotés qui pètent des câble donc il a pu aider… un peu. A sa manière. Légèrement bourrine pour disperser la foule, en l’occurrence. Mais du coup sa soirée ne s’était pas achevée comme il l’avait espérée à la base. Voici pourquoi il avait échoué ici, pour changer des habitudes encore malléables. « Après je sais pas. Ma tête est pas normale ? » Lui n’aurait jamais su le dire après tout. Peut-être qu’au fond, c’était lui le problème.

Mist
Killian Jennings
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/03/2018
Messages : 20
Dollars : 26
Crédits : Baghera ♥
Mist
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Ven 24 Aoû - 23:39


Wait wut ?
ft. M. Jonathan Curtis
#000000 dialogue

Il … a vraiment pas l’air bavard comme client. Pas fermé à la conversation - tu as connus des gens qui étaient visiblement plus intéressé par ton alcool que la stricte politesse et tu sais reconnaître quand on t’envoie balader ou qu’on te demande pas trop subtilement de te la fermer et servir un verre à la place - mais pas bavard.
Après, tu es amplement capable de tenir une conversation pour deux, là n’est pas le soucis. C’est juste que tu ne peux pas t’empêcher que ça colle avec le côté menaçant de sa carrure et son absence de sourire.
Un peu aussi avec l’absence d’émotion assez forte pour prendre le dessus sur le calme qui semble l’habiter.

Mh.

Tu grimaces un peu à sa réflexion sur les raisons qui l’ont poussés à changer de bar. Pas de ça chez toi, non.
Premièrement, t’as vraiment pas envie d’avoir d’emmerde dans ton bar.
Deuxièmement, une bataille ça fout le bordel, et le bordel c’est pas ton truc. C’est limite phobique à ce point, rien que d’imaginer les verres éclatés au sol et l’alcool renversé, tu sens ta maniaquerie hurler à l’aide.
Non, vraiment, pas ici.

“Typiquement le genre de choses que j’essaye d’éviter. Y a assez de bagarre partout dans c’te ville, s’ils veulent taper pour se défouler ils ont qu’à postuler chez un sponsor, mon bar est pas une arène. Ou faire un foutu sport”

C’est pas les alternatives qui manquent pour calmer ses nerfs. Tu rajouterais bien “ou baiser un coup” mais tu sais jamais si tes clients sont ouvert au sujet ou trop prude pour l’évoquer. Et en l'occurrence, ce type t’intrigues trop pour que tu bloques la conversation parce que t’es pas foutu de garder ce genre de réflexion pour toi.
Et puis à ce qu’il parait, tout le monde tape pas pour se défouler pour une partie de jambes en l’air. Savent pas ce qu’ils perdent.

Ah oups. Oui. Ta réflexion sur sa tête.

“Bah, si. Mais disons que vous êtes pas le type le plus souriant que j’ai pu servir, ça peut calmer vite fait les fauteurs de trouble.”

Tu es à mi-chemin entre une honnêteté brutale qui s’éloigne un chouilla de ton besoin de reconnaissance et l’envie de tester.
Savoir comment il réagira.
Le faire simplement réagir d’ailleurs.

T’es un foutu gamin Killian. T’as plus qu’à espérer ne pas l’agacer assez pour qu’il fasse partie de la nombreuse liste des gens qui veulent plus entendre parler d’eux dans leur vie parce que tu les as littéralement traités comme des jouets.

Citoyens
M.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/12/2017
Messages : 28
Dollars : 40
Crédits : CCCrush
Citoyens
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Sam 25 Aoû - 1:02

« Ah. Bien. Et… D’accord. » C’était à peu près tout ce que pouvait sortir Jonathan pour le moment. Une synthétisation de son plus haut niveau de sociabilité depuis des mois – sinon des années, en réalité. Pourtant, il savait qu’il suffirait de quelques mots supplémentaires pour essayer d’être aimable. Peut-être que les offres d’emplois lui seraient un peu moins refusées par la suite, s’il devenait un peu plus avenant ? Il ne savait pas trop ; mais il était de ces gens ayant besoin de tester les choses pour les mettre à l’épreuve. Vérifier la véracité de telle ou telle chose. Tel ou tel propos. Il était ainsi, fonctionnant bien mieux par la pratique que la théorie – et de très, très loin.

Il s’apprêtait donc à, peut-être, essayer de demander un ou deux conseils au jeune homme en face de lui lorsqu’il se fit un peu bousculer – sans grande méchanceté cela dit. Il remarqua, le regard interloqué, qu’un individu s’était quelque peu écroulé sur le bar, visiblement loin d’en être à son premier verre. Peut-être le dixième. Multiplié par deux.

Mais en soit, cela ne dérangeait pas vraiment Jonathan, lequel était davantage curieux qu’outré face à ce spectacle. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus eut un semblant de normalité dans sa vie et ce genre de scène, bien qu’elle puisse être qualifiée de tous les noms d’oiseaux possible et imaginable, raccrochait l’ex-flic à une réalité d’autrefois ; lorsqu’il était encore un très jeune officier et que son travail consistait majoritairement à sortir des hommes alcoolisés un peu trop des bar ou faire la circulation.

« Woeeeeeh les barmaaaaaans, j’voudrais un autre whiskyyyyyyy. Y’en a pas un d’vous qui peut m’servir ???? »

Puis il se tourna vers Jonathan comme si ce dernier était en mesure de lui répondre.

« C’est drôle heiiiin ? Y sont TROIS ! Et Trois PAREILS ! C’est des triplééééés ahahhahaha. »

Ah. Oui. C’en était donc là. Ok, il reconnaissait que l’individu ici présent était peut-être un peu trop alcoolisé, pour le coup.
Mist
Killian Jennings
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/03/2018
Messages : 20
Dollars : 26
Crédits : Baghera ♥
Mist
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Jeu 30 Aoû - 17:15


Wait wut ?
ft. M. Jonathan Curtis
#000000 dialogue

… Oui alors, quand tu te disais que l’homme n’était pas bavard, tu ne pensais pas que ça serait à ce point là. Certes tu es capable de combler les blancs d’une conversation sans trop de problème mais enfin …
C’est même plus un texte à trou là, c’est une feuille blanche où s’éparpille trois mots ?
Tu étais prêt à revenir au base même de la politesse - étrangement pourtant pas lorsqu’il s’agit de discuter de barman à client - et te présenter à l’homme quand une nouvelle personne entre dans l’établissement.

… Génial. Parfait.
Visiblement un mec qui vient de se faire jeter du bar précédent à cause de son état d’ébriété avancé. Et cherchant à compléter le peu de sang qu’il lui reste par de l’alcool.
Non, pas chez toi.

Alors tu le laisses s’effondrer sur le bar et délirer sous l’emprise de l’alcool, ton visage pourtant si avenant face à l’autre homme se fermant. Tes bras se croisent sur ton torse et tu ne réagis que lorsqu’il annonce d’un air sûr de lui que tu es accompagné de tes deux autres triplés, haussant un sourcil.
C’est encore pire que tu ne pensais.

“Navré monsieur, mais vous n’êtes clairement plus en état de boire, je vais devoir vous demander de sortir.”

Et l’homme de détacher son regard de ton client pour le porter vers toi, sourcils froncés.

« J’t’ai pas d’mandé d’jouer ma mère, j’t’ai d’mandé d’me servir. Là. L’même chose qu’lui là.»

Le tout le doigt pointé de manière insistante vers le verre de l’homme.
Urgh.
Tu hais les clients bourrés.
Pire encore que les touristes relou, que les gens qui savent ton job mieux que toi. Pire que les midinettes qui commandent des cocktails sans alcool.

“Et moi, je vous demande de sortir de mon bar. Si vous voulez tenter le coma éthylique, vous ferez ça chez vous.”

Ca sera pas toi le premier à céder. Jamais pour ça.
Tu adresses juste un regard d’excuse au brun qui se tient au bar. Lui qui t’avais dit chercher un coin calme après les altercations dans son dernier bar, fallait évidemment qu’un abruti vienne s’écrouler devant vous.

Citoyens
M.
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 20/12/2017
Messages : 28
Dollars : 40
Crédits : CCCrush
Citoyens
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Jeu 30 Aoû - 17:54

Il regardait le pauvre bougre se ridiculiser de plus en plus à force de parler en rejetant dans ses respirations plus d’alcool que d’oxygène. Morgan se demandait s’il avait été comme ça, lui aussi, après la mort de son frère ? Car si les substances liquides de ce genre avaient été un exutoire contenu pour lui, il n’aurait su dire si ces travers-là avaient réussi à l’atteindre. Ou non. Mais il espérait sincèrement que ce ne n’avait pas été cas.

Le barman semblait en tous les cas très arrêté sur ses principes et idées. Pour le coup, il le rejoignait sur cette façon d’être et de faire. Quand on a trop bu, il vaut mieux calmer le jeu. Ce que l’individu concerné ne semblait pas être en mesure de faire. Comment avait-il réussi à rentrer ici aussi éméché, d’ailleurs ? Maintenant que Morgan y réfléchissait, il n’arrivait pas à se souvenir s’il avait vu ou non un vigil à l’entrée. C’était quelque chose qui manquait à cet établissement, visiblement.

Il n’allait pas faire de commentaire, cependant. Enfin, c’était ce qui était prévu à la base. Car un mec bourré contrarié, ça peut faire des ravages. Et, constatant que le barman – et non pas les triplés – avait refusé de le servir, l’éméché se vengea fissa en… s’emparant du verre de Morgan pour le finir. Sans excuse ni rien. L’ex-flic mit quelques secondes avant de comprendre ce qu’il s’était passé. Puis, il soupira un peu, rien de très perceptible mais qui pour lui était déjà énorme.

Se levant de son assise, le plus âgé posa d’abord une simple main en guise d’ultime avertissement sur l’épaule du concerné. « Tu devrais sortir. » Simple. Clair. Efficace. Mais apparemment impossible à comprendre en face. « Qu’es-tu veux toiiii ? Fous m’la paix ! » pour seule réponse. Et une tentative de lui mettre une droite. Que Morgan esquiva sans difficulté aucune. Il avait encore une bonne partie de ses réflexes, tout de même.

Mais il semblait que cela faisait moyennement rire le belliqueux, lequel s’empara de l’un des siège du bar pour s’en servir comme d’arme rudimentaire. Bon. Morgan tâcha d’analyser la situation aussi vite que possible. Il n’était plus tout jeune. Il ne pouvait pas se permettre de coup d’éclat inutile. Mieux valait jouer la sécurité immédiatement. Quitte à sortir sa carte maîtresse.

Ainsi, se glissant sur le côté, il attrapa ce qui s’apparentait à un parapluie et, dans un geste très fluide, presque magique, en sortie la lame de son katana vibrant, lequel était dissimulé dans le manche du parapluie. La seconde suivante, ladite lame était sous la gorge de l’indigent, stoppant ses mouvements. Morgan, lui, arborait toujours la même expression. A un détail près. Il était devenu sérieux. « Pour la dernière fois, tu devais partir. »

L’écho retour ne fut pas le même que précédemment. L’homme lâcha son arme du moment et parti en courant en hurlant des « Au secours, il est fou ! » à tout va. Et Morgan se retrouvait là, au milieu du bar. Centre de l’attention. Oops.
Mist
Killian Jennings
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/03/2018
Messages : 20
Dollars : 26
Crédits : Baghera ♥
Mist
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   Jeu 30 Aoû - 19:04


Wait wut ?
ft. M. Jonathan Curtis
#000000 dialogue

Oook. Il parle pas beaucoup. Mais il agit.

Tu as bien cru faire une syncope quand l’autre idiot à commencé à choper le tabouret en espérant s’en servir comme arme. Déjà que la tentative de coup t’as pas bien plu, mais si on commence à toucher au matériel …
Ton côté control freak a une sainte horreur du désordre.
Ceci dit, ce n’est rien à côté de l’arrêt cardiaque temporaire dont tu as été la victime quand l’homme a sorti de derrière son dos.
Un.
Fucking.
K a t a n a

Tu observes d’un air abasourdi l’abruti bourré se sauver en hurlant. Puis l’homme armé. Puis les autres clients de ton bar.
Et comme un maniaque obsessionnel, tu commences par sortir de derrière ton bar pour remettre le tabouret en place. Y a un truc qui tourne pas rond chez toi Kil’ …
Puis tu viens poser ta main sur le bras du brun.
Sans pression.
Sans violence.
Juste un mouvement pour lui faire baisser le métal tranchant tenu en main et éviter que son bar ne devienne l’apocalypse dans une minutes

“Je euh. Te remercie de l’avoir fait partir, mais si tu pouvais ranger - tes mais s’agite pour indiquer le katana - cette chose avant de créer un mouvement de panique, je t’en serais vraiment reconnaissant”

Tu n’as pas vraiment envie d’échanger la peste contre le choléra, donc l’homme bourré en moins, c’est bien, l’homme armé qui fait fuir tes clients … Non. Non vraiment. T’as pas signé pour ça.
Ceci dit, tu ne crains pas trop de mouvement d’humeur de la part de l’homme, pas après ce que tu ressens sous tes doigts.
Hey, il ressent donc.
Dommage que ce soit dans cette situation que ton expérience commence à trouver une réponse.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The wolf and the bartender • Killian   

The wolf and the bartender • Killian
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Scitlali District :: Zone de non-droit-