AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
i'll show you where it's at (valnina)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 160
Dollars : 89
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: i'll show you where it's at (valnina)   Dim 13 Mai - 1:10

hello again

FT. NINA #2

« I'LL SHOW YOU WHERE IT'S AT »
« Tu te fous de moi ?! Mais tu vis dans un trou ou quoi ?!
Mais ta mère, tu sais très bien que j’m’en branle de ces conneries moi, comment tu voulais que je la reconnaisse ?
Mais y’a pas plus reconnaissable que Nina Van der Rohe, t’es dans l’abus aussi ! Elle fait partie de la famille la plus médiatisée des USA, c’est la fille d’un super avocat et sa sœur est refaite de partout, même moi j’les aime pas et je les connais !
Eh vas-y c’est bon Thea, je t’ai demandé si tu la connaissais, pas de me raconter toute sa vie.
C’est pas ma faute si t’es con aussi !
Mais casse-toi là ! »

De toute sa fratrie, c’était avec sa jeune sœur Theodora que Valentino devait s’engueuler le plus souvent ; c’était de coutume chez l’adolescente de chercher la merde aussi, et ses défouloirs favoris étaient Lilium parce qu’elles étaient en conflit permanent, et Valentino parce qu’avec lui, les embrouilles c’était marrant.

« Sinon c’est toi qu’est de corvée pour t’occuper de Pepito aujourd’hui, Fi’ et moi on sort au centre commercial ! »

Valentino leva les yeux au ciel et grommela une insulte à l’intention de sa petite sœur avant de baisser le regard vers le petit garçon assis sur le canapé à ses côté, fasciné par la télévision. Et il eut une idée, assez saugrenue, mais qui se tentait. Sur son portable, il fit une rapide recherche internet avant de le ranger dans sa poche et de sortir son petit frère de sa séance d’hypnose télévisuelle.

« Allez viens mon pote, on va se balader. »

Tant qu’on lui faisait miroiter la promesse d’un paquet de cartes à collectionner de ses Supers préférés, il n’y avait personne de plus facile à convaincre que Pepito.

____________________________________


L’enfant assis sur ses épaules, un paquet de carte dans une main, un sachet de bonbons dans l’autres, Valentino s’immobilisa devant la grande villa et dégluti difficilement –peut-être un peu nerveusement car il n’avait jamais approché le luxe de si près et qu’il se sentait tache au milieu de tout ce faste.
Il se ressaisit vite néanmoins ; sorti de nouveau son téléphone, et ouvrit la seule application de réseau social qu’il possédait.
Elle fut facile à trouver et ajouter.

@val_doza

(15:24) Yo
(15:24) loin de moi l’idée de la jouer prince charmant ou quoi mais j’me suis dit que Cendrillon aurait aimé récupérer sa casquette alors…
(15:25) Si tu te poses la question je suis en bas de chez toi je crois...
(15:27) c'est Valentino au fait

Il ne savait pas du tout si elle verrait ses messages ou pas –dans le pire des cas il pourrait toujours la déposer dans la boîte aux lettres avec une petite note, mais il est vrai qu’il préférerait la revoir en face à face.

code - misha




Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 96
Dollars : 113
Crédits : rom & mee mes bb
Citoyens
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Dim 13 Mai - 2:09


SHOW ME WHERE IT'S AT
NINA X VALENTINO

Les jours où elle était seule chez elle, Nina aimait être au téléphone. Certes, la villa était suffisamment grande pour que personne n'entende ses conversations, mais elle ne se sentait jamais suffisamment à l'abri d'oreilles indiscrètes.
Et vu les conversations qu'elle avait avec sa meilleure amie, mieux valait pour elles que personne ne les entende.

Elle avait ses écouteurs vissés sur les oreilles, et s'était confortablement étalée dans son lit pour écouter Diana Harrington-Levy lui raconter ses premières semaines à l'académie. Comme chaque fois que Diana lui contait sa vie, Nina se mit à envisager l'idée de quitter les strass et les paillettes pour une vie plus simple, avec des problèmes plus simples.

Et alors qu'elle écoutait sa meilleure amie lui raconter lesdits problèmes, Nina faisait défiler distraitement les centaines de messages qui lui étaient adressés, sans prendre la peine d'en ouvrir un seul car elle avait appris avec le temps que s'il était simple de faire du fan-service à une époque, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Sa notoriété avait pris tellement d'ampleur que cela finirait par la faire mourir d'anxiété.

Ce fut par hasard que son regard attrapa une notification Twitter qui aurait dû se perdre parmi les autres.
Le hasard ou le destin ? fut la première pensée qui lui vint à l'esprit, mais elle la chassa immédiatement.

Nina se désintéressa totalement de ce que lui racontait Diana au bout du fil, et relut attentivement les quatre messages qu'elle venait de recevoir. Elle se redressa, sauta de son lit et dévala les escaliers en marbre pour se jeter sur l'interphone. L'écran de la caméra s'afficha, et elle tomba nez-à-nez avec un visage familier qu'elle ne s'attendait définitivement pas à voir à cet endroit.

NINAAttends Diana, il est là.

DIANAQuoi ? Nina, darling, si tu pouvais être plus explicite... je suis pas dans ta tête, moi.

NINAValentino ! Le gars de la plage, là. Il est devant chez moi.

DIANAQu'est ce qu'il fait devant chez toi ?

NINAJe t'expliquerai. Bon je te rappelle, bisous, je t'aime. Et bon courage pour... euh, tout ça.

Elle put presque sentir Diana lever les yeux au ciel au moment où elle raccrocha. Nina décrocha les écouteurs de ses oreilles et les posa sur la table de l'entrée, avant d'appeler le gardien pour qu'il laisse entrer les deux garçons en tant que "ses invités".

Nina avait compté, une fois, combien de temps elle mettait pour aller de son portail à la porte d'entrée -cinq minutes.
Compte tenu du fait qu'il marchait sûrement plus vite qu'elle, il allait en mettre trois.
Mais en même temps, il avait un gamin sur les épaules.
Il en mettrait peut-être cinq aussi, finalement.

Elle sortit sur la terrasse, et prit appui sur le garde-corps en attendant que la silhouette de son invité -qui s'était invité tout seul- ne se montre au bout de l'allée. Camila avait toujours été mélancolique de l'Italie, aussi quand cette villa aux airs de palais florentins avait été mise en vente, elle avait évidemment sauté dessus.
Mais comme tout ce que faisait sa mère, cette demeure était un peu trop m'as-tu-vu.

NINAMessieurs, bienvenue à Disneyland ! clama-t-elle une fois que les deux garçons furent arrivés au pied de l'escalier. Je suis princesse Cendrillon, et je suis venue récupérer ce qui m'appartient.

Elle eut une petite moue perplexe -ce n'était pas celle-là, l'histoire de Cendrillon. Mais Nina n'avait pas été bercée par les contes de fées, alors elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait dire pour se rattraper -elle considéra donc que sa blague était un flop total. Elle haussa les épaules, l'air de dire d'oublier ce qui venait de se passer -de toute manière, elle n'avait pas l'air d'une princesse avec son short de sport et son sweatshirt- et descendit les marches en trottinant.

Une fois arrivée en bas des marches, elle regarda tour à tour Valentino et le petit garçon qui tenait sagement sur ses épaules. Ses grands yeux bleus finirent par se fixer sur Valentino.

NINASalut !

Désolée de t'avoir menti. Même si techniquement ce n'était pas un mensonge.
Enfin si, mais tu vois ce que je veux dire.



NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 160
Dollars : 89
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Dim 13 Mai - 14:38

hello again

FT. NINA #2

« I'LL SHOW YOU WHERE IT'S AT »
Quand le gardien le fit entrer, Valentino eu un léger soupir de soulagement –on ne savait jamais, il aurait très bien pu se faire dégager plus ou moins poliment étant donné qu’il s’était invité tout seul, et qu’il n’avait pas fait plus d’effort que d’habitude quant à sa tenue vestimentaire qui lui donnait –selon certains– des airs de voyous. Il adressa au gardien un remerciement poli et suivit la direction que celui-ci lui indiqua pour rejoindre l’intérieur de la demeure.
Il ressenti une sensation étrange au creux de son ventre, en s’invitant de la sorte dans une maison qui respirait tant le luxe et la richesse –tout ce qu’il n’aura probablement jamais car il était né au cœur des classes populaires, et parce qu’il ne s’intéressait pas à l’argent de cette façon.
Mais quand même ; il s’en voulait un peu à lui-même de se sentir intimidé par des choses si matérielles subitement.
Heureusement ces pensées intrusives s’envolèrent dès qu’il aperçu Nina perchée sur son balcon –de la Petite Sirène à Juliette en passant par Cendrillon, Valentino songea avec un sourire narquois que si elle avait voulu faire exprès de ressembler aux princesses de contes de fées que ses petites sœurs ont tant aimé, elle n’aurait pas pu le faire aussi bien.

« Messieurs, bienvenue à Disneyland ! Je suis princesse Cendrillon, et je suis venue récupérer ce qui m’appartient. »

Valentino haussa un sourcil avant de laisser échapper un ricanement moqueur devant sa moue dubitative, et attendit qu’elle descende jusqu’à lui pour la saluer d’un hochement de tête bref –sa manière habituelle de dire bonjour à ceux qu’il considérait de près ou de loin comme ses amis.

« Salut !
‘lut ! Il remarqua que son regard faisait l’aller-retour entre lui et son petit frère juché sur ses épaules alors il leva les bras pour le faire redescendre sur la terre ferme. J’suis de corvée de baby-sitting aujourd’hui donc j’te présente Pepito. Pep’s dit bonjour à Nina !
Bonjour à Nina, fit le petit garçon d’un ton neutre au possible –Pepito était un enfant incroyablement calme mais Valentino suspectait qu’il deviendrait un monstre de sarcasme et de manipulation en grandissant. »

Il lui asséna une petite tape sur le haut du crâne avant de récupérer son sac à dos pour en sortir la fameuse casquette qu’il tendit à Nina.

« Votre dû, mademoiselle, fit-il d’un ton solennel en écho à sa blague de tout à l’heure. Finalement ça m’a bien arrangé que tu soies célèbre, ton adresse était beaucoup plus facile à trouver comme ça… »

Est-ce qu’il lui en tenait rigueur pour ne rien lui avoir dit ? Absolument pas. Lui même avait des secrets bien plus gros que lui qu’il voudrait pouvoir ne jamais raconter à qui que ce soit, alors il pouvait bien comprendre les motivations de Nina.

code - misha




Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 96
Dollars : 113
Crédits : rom & mee mes bb
Citoyens
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Dim 13 Mai - 17:47


SHOW ME WHERE IT'S AT
NINA X VALENTINO

Même s'il ne lui faisait pas de reproches directs, Nina ne put s'empêcher de se sentir un peu coupable. Elle fit tourner sa casquette entre ses mains, pour s'assurer qu'il s'agissait bien de la sienne, et adressa ensuite un sourire sincèrement reconnaissant à Valentino.

NINAJe pensais l'avoir perdue pour toujours, merci de me l'avoir ramenée.

Nina s'était détestée pour avoir perdu cette casquette. Malgré le fait qu'elle soit complètement délavée par sel de mer et le soleil, qu'elle avait traîné un peu partout puisque Nina ne sortait jamais sans elle, cela n'altérait pas l'attachement qu'elle avait pour cet accessoire. Même si ce n'était qu'une casquette de supporter ordinaire, c'était son papa qui la lui avait achetée lors du premier match de basket auquel elle avait assisté avec lui -le seul, soit dit en passant.

NINAÀ propos de ça... désolée de ne pas t'avoir dit qui j'étais.

Même s'il ne lui avait pas réellement fait un reproche, Nina ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir un petit peu. Avant qu'il ne puisse lui faire une remarque dessus, Nina fit volte face et remonta deux marches -ce qui la fit arriver à la hauteur de Pepito perché sur les épaules de son baby-sitter.

NINARestons pas là, venez.

Elle les invita à l'intérieur, profitant du fait qu'il n'y aurait personne avant la fin de soirée pour faire ce que sa mère lui interdisait strictement de faire lorsqu'elle n'était pas là -à savoir faire entrer des inconnus sans sa permission.

Nina passa le hall d'entrée et les invita dans le premier salon dont la baie vitrée donnait directement sur la terrasse derrière la maison.

NINAInstallez vous dans le jardin, je vais chercher des trucs à boire. Elle avait déjà traversé la pièce quand elle s'arrêta. Vous avez soif, ou plutôt faim ?

Comme à son habitude, Nina n'attendit pas de réponse et opta pour des paquets de gâteaux et des briques de jus divers -puisqu'elle ne savait pas bien qu'est ce que de la pomme ou l'orange était le plus au goût de ses invités. Quand elle revint les bras chargés de nourriture et de boissons, elle manqua de se prendre les pieds dans l'encadrement de la porte-fenêtre mais regagna vite son équilibre avant de tout laisser tomber sur la table basse.

NINADonc euh... bah Nina c'est mon vrai nom -enfin c'est le diminutif de Christiana mais même moi j'oublie que je m'appelle comme ça. T'as de la chance aujourd'hui tout le monde est parti, mais normalement ma maison est remplie de caméras, et je vis avec ma mère, mon beau-père et mes deux sœurs.

Elle se servit un verre de jus de pomme et en proposa à Valentino, puis à Pepito.

NINAC'est ton... vous êtes frères ?


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 160
Dollars : 89
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Ven 15 Juin - 0:09

hello again

FT. NINA #2

« I'LL SHOW YOU WHERE IT'S AT »
« Je pensais l'avoir perdue pour toujours, merci de me l'avoir ramenée. »

Valentino était content de voir le sourire de Nina quand il lui rendit sa casquette ; quelque part il se disait qu’il avait bien fait de s’incruster ainsi chez elle, aussi peu conventionnel que ce soit : il était satisfait de se sentir utile.

« À propos de ça... désolée de ne pas t'avoir dit qui j’étais.
T’as pas besoin de t’excuser, j’m’en fous tu sais, répondit-il en haussant les épaule. »

Célébrité ou pas, il s’en fichait bien ; un nom ou une étiquette ne font pas une personne, et il doutait que Nina n’ait affiché un faux caractère avec lui, donc ça lui suffisait.
Une main dans la poche, et l’autre autour de celle de Pepito, il suivit son hôte dans la grande demeure et s’installa dans le jardin comme proposé. Il ne pouvait s’empêcher d’observer d’un air stupéfait chaque recoin de la maison. C’était peut-être malpoli, mais il n’avait jamais été confronté à ce genre de décorations tape-à-l’œil, à autant de richesse si assumée. Les rares riches qu’il avait pu fréquenter au Mexique ou au lycée semblaient toujours offensés qu’il les « traitent de friqués » comme si avoir de l’argent était devenu une insulte –quand on veut se faire passer pour un mec de la street, peut-être bien que c’en était une ; à ses yeux c’était ridicule de se sentir honteux d’être riche ou pauvre quand on est né dedans et qu’on a jamais eu l’occasion d’y changer quoique ce soit.

Il fit asseoir son petit frère sur un des sièges du jardin et lui ouvrit son paquet de cartes à jouer pour qu’il puisse s’amuser avec quand Nina revint vers eux avec les bras chargés d’un plateau rempli de jus de fruits et de gâteaux ; Valentino esquissa un mouvement vers elle pour la débarrasser en la voyant arriver mais n’eu pas le temps de réagir ; elle avait déjà posé le plateau sur la table basse.

« Donc euh... bah Nina c'est mon vrai nom -enfin c'est le diminutif de Christiana mais même moi j'oublie que je m'appelle comme ça. T'as de la chance aujourd'hui tout le monde est parti, mais normalement ma maison est remplie de caméras, et je vis avec ma mère, mon beau-père et mes deux sœurs.
Des caméras ? s’exclama Pepito en ayant immédiatement le réflexe de lever les yeux autour de lui comme si les dites caméras étaient suffisamment visible pour être trouvées du premier coup d’œil. Même dans les toilettes ?? »

Valentino laissa échapper un rire moqueur en regardant son frère avant d’accepter la brique de jus que Nina lui tendait en la remerciant d’un hochement de tête.

« C'est ton... vous êtes frères ?
Demi-frère ! la corrigea le petit garçon qui aimait bien que les choses soient bien nommées.
Ouais, même mère, darons différent, précisa vaguement Valentino en faisant un geste nonchalant de la main pour indiquer que dans le fond ça n’avait aucune importance. Nos autres frères et sœurs ont tous trouvé le moyen d’être plus occupés que moi aujourd’hui donc c’est moi qui suit de garde. »

Il avait quand même envie d’aborder le sujet de sa vie de princesse du petit écran, par simple curiosité, car c’était tellement éloigné de ses propres habitudes et idéaux qu’il avait du mal à comprendre comment on pouvait seulement vivre ce genre de vie.

« Tu vis vraiment avec des caméras braquées sur toi toute la journée ? C’est pas… je sais pas, pesant, à force ? »

code - misha




Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 96
Dollars : 113
Crédits : rom & mee mes bb
Citoyens
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Lun 18 Juin - 19:07


SHOW ME WHERE IT'S AT
NINA X VALENTINO

Nina eut un petit sourire attendri devant les deux garçons qui se tenaient devant elle, en se disant que l'écart d'âge entre elle et ses deux soeurs n'était pas suffisant pour qu'elle puisse envisager d'être "de garde" pour Casey, ou gardée par Roxane.
De toute manière elles avaient toutes eu une nounou donc la question finalement ne se posait même pas.

NINANon pas aux toilettes, quand même... elle réfléchit un instant à voix haute. Quoique je suis sûre que si un jour on trouve un truc d'intéressant à raconter là-bas ma mère en fera installer.

Elle adressa un sourire à l'un, puis à l'autre, feignant la plaisanterie tout se gardant d'avouer qu'il y avait dans ses dires une part de vérité. Pour peu qu'il y ait de l'audience à la clé, Camila Van der Rohe était capable de tout.

Tout en sirotant son verre de jus, Nina opina à la première question que lui posa Valentino, et haussa les épaules à la deuxième. Elle sortit son téléphone de sa poche, car il menaçait de s'échapper du petit short qu'elle portait, et le posa nonchalamment sur la table.

NINAOuaip, elles flottent en l'air, un peu comme des drones. Elle mima un cercle gros comme une pomme avec ses mains. Ça fait à peu près cette taille, et il y en a une dizaine à chaque étage pour ne rien louper.

En considérant qu'il y avait trois étages dans la villa, cela faisait quand même beaucoup de caméras.

NINAOn s'y habitue, je suppose. Et puis elles ne sont pas tout le temps allumées ; ça dépend des périodes mais en ce moment il ne se passe pas grand chose donc elles le sont entre 10 AM et 10 PM. Et dans les chambres, c'est seulement quand on les laisse entrer.

Elle se rappelait d'une époque où elles étaient littéralement allumées toute la journée, et que les seuls moments de répit qu'elle avait étaient ceux dans la cabine de douche et dans sa chambre. Nina n'avait jamais autant détesté sa vie qu'à cette époque, et elle était bien contente que les choses se soient tassées depuis qu'elles avaient fini de filmer leur déménagement.

NINAJe pensais pas qu'on allait encore renouveler pour une saison... les gens en ont pas marre de nous regarder ? Ça m'aurait gavé, à partir d'un moment...

Nina ne savait pas bien ce que les gens pouvaient trouver de si intéressant à suivre la vie de pimbêches qui passaient leurs journées à se maquiller et faire du shopping -ce n'était pas le cas, mais c'était ce qui était montré.

NINAJe suis sûre que tu ferais un carnage à la télé, toi ! plaisanta-t-elle en s'adressant à Pepito. Vous êtes combien, chez vous ? Je suis sûre qu'on s'éclaterait mieux à vous regarder plutôt que nous...


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 160
Dollars : 89
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Lun 18 Juin - 22:27

hello again

FT. NINA #2

« I'LL SHOW YOU WHERE IT'S AT »
Valentino ne put s’empêcher de se sentir un chouïa mal à l’aise quand Nina lui fit la description des caméras de la maison –il sentit comme un picotement à la base de la nuque, comme si on l’observait, et il ne savait pas si ce n’était qu’une impression un tantinet paranoïaque ou s’il avait de bonnes raisons de se sentir épié. Dans tous les cas, il ne pourrait clairement pas vivre sereinement dans ce genre de conditions.
Dans un sens, il admirait Nina pour réussir à garder la tête froide malgré ce quotidien pour le moins particulier.

« Je pensais pas qu'on allait encore renouveler pour une saison... les gens en ont pas marre de nous regarder ? Ça m'aurait gavé, à partir d'un moment…
Je t’avoue que je comprends pas non plus, haha. Sans vouloir t’offenser, il se rattrapa vite sur le ton de la plaisanterie en réalisant que ce qu’il venait de dire à voix haute pouvait potentiellement être mal pris. Disons que de base la télé, à part pour le sport c’est pas trop mon truc… 
Je suis sûre que tu ferais un carnage à la télé, toi ! Valentino éclata de rire à l’idée de voir son petit frère sous le feu des projecteurs –un carnage, très certainement, mais peut-être pas dans le meilleur sans du terme. Vous êtes combien, chez vous ? Je suis sûre qu'on s'éclaterait mieux à vous regarder plutôt que nous…
Houla, pour l’instant à la maison on est six, mais notre mère est restée au Mexique donc ça fait sept en tout.
Et huit avec Dante ! précisa Pepito en postillonnant des miettes de gâteau.
Ouais, huit avec le chien, fit son grand frère en lui essuyant la bouche dans geste dont la nonchalance montrait que ce n’était clairement pas la première fois qu’il faisait ça. Je sais pas combien de saisons "Estando al día con las Mendozas" pourrait tenir mais y’aurait du drama ça c’est sûr. »

Il plaisantait mais c’était la vérité ; dans une famille déglinguée comme la sienne, ils voyaient parfois tellement de hauts et de bas qu’ils leur arrivaient presque de regretter de ne pas avoir le luxe de s’ennuyer chez eux…

« Toute ta famille participe à l’émission du coup si j’ai bien compris ? »


code - misha




Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 96
Dollars : 113
Crédits : rom & mee mes bb
Citoyens
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Lun 18 Juin - 23:31


SHOW ME WHERE IT'S AT
NINA X VALENTINO

Elle retint une exclamation -parce que ce n'était pas correct de s'exclamer quand on annonçait quelque chose d'insolite sur sa famille, personne ne le faisait pour elle alors elle n'était pas dans le droit de le faire.

Au lieu de ça, elle eut le réflexe d'imaginer ce que ça ferait d'être six -voire sept- à la maison, et se fit la remarque que, peut-être, elle se sentirait moins seule. Puis elle se rappela que Roxane, Casey et leur momager prenaient bien la place de sept personnes à elles trois.

Un sourire admiratif éclaira ses lèvres quand elle entendit Valentino traduire le titre de son émission en espagnol, avec un accent mexicain qui ne s'entendait pas quand il parlait l'anglais, et qu'elle n'aurait pas deviné s'il ne le lui avait pas dit.

NINAC'est un titre super accrocheur, j'achète ! Elle tendit le rouleau d'essuie-tout à Valentino au cas où Pepito en aurait encore besoin. Le drama c'est ce qui fait le plus d'audience, les gens ont une espèce de fascination pour les problèmes c'est hallucinant.

Valentino l'interrogea encore sur l'émission, et si elle trouvait ça agaçant d'habitude, c'était un peu différent cette fois-ci. En réalité, c'était même drôle d'avoir à raconter ça, alors que ce n'était un secret pour personne, et tous les gens avec qui elle discutait savaient déjà tout ce qu'elle s'apprêtait à réciter.

NINAOuaip. Enfin je la fais avec mes deux soeurs -Casey et Roxane, je suis au milieu- et ma Momma. Mes parents sont divorcés. Mon père est reparti vivre à Chicago avec sa nouvelle femme parce que c'était soi-disant "plus pratique pour son boulot" mais je sais que c'est parce qu'il a pas envie d'avoir affaire à tout ça.

Elle désigna d'un grand geste tout ce qu'il y avait autour d'elle -la villa paladienne, les caméras, l'excès en général- et eut un court instant de silence. Ce sujet, c'était la première fois qu'elle l'abordait en présence de quelqu'un qui était extérieur à son cercle privé. Nina hésita un instant, puis finit par se dire que de toute façon il était trop tard pour jouer les filles secrètes en présence de Valentino.

NINAT'as vu ? Elle eut un sourire et loucha sur son front découvert. Ma bosse a totalement disparu !

Nina éclata d'un rire espiègle et fit passer ses jambes au-dessus des accoudoirs de son siège, signe qu'elle était bien plus à l'aise maintenant qu'elle avait fait entrer Valentino -et Pepito, mais il n'en avait clairement rien à carrer- dans le cercle des gens qui en savaient un peu plus que ce qui était écrit sur Wikipédia.

NINADu coup... vous vivez avec qui, si votre mère est restée au Mexique ?

Elle n'osa pas demander pourquoi, mais elle avait sa petite idée. Et elle ne savait pas si ce qu'elle ressentait était réciproque, alors peut-être que ça ne se faisait pas de demander.


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 160
Dollars : 89
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Mer 20 Juin - 0:40

hello again

FT. NINA #2

« I'LL SHOW YOU WHERE IT'S AT »
« C'est un titre super accrocheur, j'achète ! Le drama c'est ce qui fait le plus d'audience, les gens ont une espèce de fascination pour les problèmes c'est hallucinant.
Super, plaisante-t-il en laissant échapper un rire, où est-ce que je signe ? »

D’un côté, il était vrai queue s’ils devenaient tous des bêtes de foires télévisuelles, les Mendoza n’auraient probablement plus jamais de problème d’argent de leur vie –restait à savoir comment ce genre de quotidien risquerait de les affecter ; et s’il avait confiance en Juan et Fiona pour garder la tête froide, il ne pouvait en dire autant de Lilium, Thea’, ni même de Pepito qui était trop imprévisible.
Ouais, le monde du petit écran, c’était clairement pas pour eux.

«  Toute ta famille participe à l’émission du coup si j’ai bien compris ?
Ouaip. Enfin je la fais avec mes deux soeurs -Casey et Roxane, je suis au milieu- et ma Momma. Mes parents sont divorcés. Mon père est reparti vivre à Chicago avec sa nouvelle femme parce que c'était soi-disant "plus pratique pour son boulot" mais je sais que c'est parce qu'il a pas envie d'avoir affaire à tout ça. »

Un silence un peu gênant s’installa entre eux lorsqu’elle termina sa phrase et Valentino cru reconnaître une once de quelque chose de familier dans le regard de Nina –de la mélancolie peut-être, quelque chose du genre. Il hésita à dire quelque chose pour la réconforter mais ne savait quoi lui dire –il n’avait jamais trop été doué pour ce genre de choses. Cependant, Nina reprit la parole avant qu’il n’eut le temps de faire quoique ce soit, et il éclata de rire à sa remarque.

« Tant mieux, ça m’aurait emmerdé d’avoir abîmé ton visage à vie –même si tu portes à merveille la bosse toute rouge au milieu du front, il ajouta d’un ton taquin. »

En vérité, il était vraiment soulagé qu’elle ne lui en veuille pas et que sa blessure légère se soit si vite arrangée –il s’en serait vraiment voulu autrement.

« Du coup... vous vivez avec qui, si votre mère est restée au Mexique ? » 

Valentino avait senti comme une pointe d’hésitation dans sa voix et leva les yeux vers elle. En temps normal, il n’abordait pas aussi ouvertement le sujet de sa famille avec les premiers venus, mais Nina le mettait à l’aise pour une raison qui lui échappait –c’était comme si elle était assez éloignée de lui pour ne pas le menacer tout en lui ressemblant assez pour qu’il se sente en confiance ; c’était curieux.

« Ma sœur et mon frère aînés ont respectivement 23 et 22 ans donc c’est eux qui tiennent la baraque on va dire –il bu une gorgée de jus de fruit et songea à comment ça se passait réellement chez eux, sans essayer de se voiler la face– en vérité à part Peps, tout le monde se gère un peu tout seul, on a été élevé comme ça. »

Il n’y avait pas d’apitoiement dans sa voix, ou n’importe quoi d’autre du même genre ; il se contentait d’énoncer les faits tels qu’ils étaient, et cela ne lui faisait ni chaud ni froid étant donné qu’il s’agissait là de tout ce qu’il avait jamais connu.

« L’avantage c’est que de manière générale, j’ai pas d’autorité parentale sur le dos et j’peux faire ce que je veux, fit-il avec un sourire railleur comme pour détendre l’atmosphère de peur qu’elle se sente mal pour lui. »

code - misha




Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 96
Dollars : 113
Crédits : rom & mee mes bb
Citoyens
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   Jeu 21 Juin - 22:49


SHOW ME WHERE IT'S AT
NINA X VALENTINO

En écoutant Valentino, Nina pensa que tout le monde n'avait décidément pas les mêmes problèmes. Est-ce que cela donnait le droit à l'un de se plaindre moins que l'autre ? Bien sûr que non. Et ça Valentino avait l'air de l'avoir compris, et c'était quelque chose que Nina appréciait chez lui, parmi le peu qu'elle connaissait.

NINAComme s'inviter chez les starlettes de télé-réalité, par exemple ?

La meilleure arme que Nina possédait contre le malaise était l'humour -même si ce dernier était parfois très limite. Tout le monde ne comprenait pas son second degré -parmi eux, sa mère- et ceux qui la connaissaient un minimum redoutaient toujours le moment où une blague mal placée sortirait sans qu'elle ne le contrôle.

NINAJ'ai une salle de jeux au sous-sol, ça vous dit d'y faire un tour ? Elle réfléchit à ce qu'elle venait de dire et s'exclama. Promis c'est pas un plan foireux pour vous assassiner.

Elle laissa traîner son regard d'abord vers Pepito, dont le visage neutre n'exprimait ni l'ennui ni l'éclate -ce qui rendait la tâche de savoir ce qui lui ferait plaisir un peu plus compliquée- puis vers Valentino. Peut-être que cette blague-là était "un peu limite".

Finalement les trois se levèrent en laissant le bordel sur la table -elle assura qu'elle le rangerait plus tard en sachant très bien qu'elle allait oublier- et rentrèrent dans le salon. Nina traversa la grande pièce en appelant ses invités pour éviter qu'ils ne prennent le mauvais couloir et les invita à prendre l'escalier qui menait au sous-sol.

Ils passèrent devant la salle de sport, qui donnait sur la piscine intérieure et le sauna livré avec. Nina n'y prêta pas attention et avança jusqu'au bout du couloir qui donnait sur la porte d'entrée de la fameuse salle de jeux.

C'était une pièce rectangulaire ouverte sur un côté, vers l'arrière du jardin juste au niveau de la piscine extérieure. En ouvrant les stores pour y apporter de la lumière, Nina découvrit la table de billard, les flippers -un caprice de son beau-père car il les avait dénichés lors d'une vente aux enchères à Las Vegas- et un énorme écran sur lequel était connecté les dernières consoles mises sur le marché, sagement alignées sur une table en verre noir.

Elle se tourna vers ses invités et regarda Pepito quitter son grand frère pour observer les étranges objets qui décoraient la salle -car personne ne s'en servait jamais, finalement.
Nina le regarda partir et reporta son attention sur Valentino.

NINAUne petite partie de Just Dance, les gars ? Elle appuya sur l'interrupteur qui alluma sa console. Dis oui s'il te plaît j'ai jamais personne pour y jouer avec moi...

Elle fit une petite moue implorante un peu trop exagérée peut-être pour l'ampleur de la situation. Mais à la fin justifie les moyens.


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i'll show you where it's at (valnina)   

i'll show you where it's at (valnina)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Nahuel District :: Résidences :: Villa des Van Der Rohe-