AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
Burn baby, burn ! (pv Reiji)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/01/2018
Messages : 18
Dollars : 17
Crédits : //
Citoyens
MessageSujet: Burn baby, burn ! (pv Reiji)   Ven 16 Fév - 20:37

Burn baby, burn !
Je contemple la ville, un verre contenant un délicieux alcool en main. Combien de personnes succomberont face à Lady Freak ? Cet endroit est voué à disparaître de la surface du globe. Avec tout ses habitants, je ne connais pas le nombre de personnes vivant ici. Je ne veux pas vraiment savoir, cela m'importe peux. Tout ce que je sais, c'est que je me délecterai de leurs souffrances, ces misérables ne comprendront jamais la beauté des flammes. Pour le moment, je m'amuse tel un prédateur jouant avec sa proie. Je manipule, mens, tue, terrifie les faibles. Rien que d'en parler, je sens une immense joie m'envahir, cela me ferait presque tourner de la tête. Je sens un souffle dans ma nuque et me retourne, ayant presque oublié mon compagnon d'un soir. Lui offrant un sourire hypocritement sympathique, je l'embrasse. Laissant volontairement tomber au sol mon verre. Je le dirige vers mon lit, encore un début de soirée qui risque d'être intéressant...

***

Je quitte le lit pour me diriger vers la salle de bain, observant mon corps nu dans le miroir richement orné. Un petit sourire se glisse sur mes lèvres, je suis si belle. Personne ne peut résister à ma beauté. Personne. Laissant mon reflet, je rentre dans la douche et laisse couler l'eau chaude sur ma peau. Appréciant ce contact, je reste une heure ainsi, me lavant. Puis après m'être séchée, j'enfile mes vêtements et préviens mon amant que je rentrerai tard. Prétextant que j'allais faire un jogging de nuit. J'emmène donc avec moi un sac contenant ma tenue et mes gadgets en tant que Lad Freak.


***

Arriver devant ce qui semble être une maison abandonnée, j'enfonce la porte d'un grand coup de pied et m'aventure dans cet antre sombre. J'en profite pour enfiler ma tenue et m'armer de mes différents gadgets. Laissant le sac dans cet endroit.
Je ressors discrètement et me fonds dans l'obscurité. Attendant de voir si de pauvres êtres risqueront de croiser ma route. Finalement, après plusieurs longues minutes, un couple avec un petit garçon qui semble avoir dans les cinq ans passe dans une petite ruelle sombre. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je m'interpose sur le chemin de ces gens qui semblent être relativement riches. Effrayer, ils reconnaissent sans aucun doute la terroriste nommer Lady Freak. Sortant un briquet, je m'adresse à eux :

« Ts, ce n'est pas très prudent pour des bourgeois de s'aventurer dans une ruelle si peu éclairer en pleine nuit... Votre enfant est si mignon.... Dommage, il va mourir avec vous. »

Ma phrase emplie d'ironie, je commence à utiliser mon pouvoir pour exterminer ces vermines.
i want to be feared


❝ Play Dirty ❞
        Crystal White
       (c)Allison
X-Trem Factory
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 19
Dollars : 17
Crédits : Val-chou ♥
X-Trem Factory
MessageSujet: Re: Burn baby, burn ! (pv Reiji)   Lun 19 Fév - 13:20

La neutralité, un art noble qu’un homme nommé Spawn à essayer d’apprendre aux différents super il y a des années et qui a surtout aider les gens à choisir un camps pour ne pas ressembler à un vieux cramé avec des chaînes … Ton sommeil te joue encore des tours et tu te surprends à rêver de la veille, enfin ce qui te semble être la veille. L’odeur de métal et de sang, les coups de feu, les gens terrorisés, et ton arrivée "héroïque".

Que ça aurait été dommage si la situation ne s’était pas arrangé, mais la simple vue de ta personne avait calmé les esprits, et l’homme qui avait pris des otages avait vite déchanter, car tu pouvais être effrayant si  le besoin s’en faisait sentir, rigolant comme un dément à l’idée d’utiliser une nouvelle fois ton pouvoir, tu t’approchas de l’homme, suffisamment pour être à portée de pouvoir, mais suffisamment loin pour qu’il ne se sente pas menacer et qu’il ne tente d’exécuter un otage, les mains en l’air, cherchant à seulement parlementer.

« Eh oh l’abruti avec le flingue, ça te dirait pas de relâcher tous ces gens innocents ? On peut discuter calmement ou bien ça peut vite mal finir, mais je tiens pas à faire de mal aux otages alors je préfèrerais qu’on discute. »

Gagner du temps, lui faire croire que tes pouvoirs provoque des dommages collatéraux et que tu n’avais aucunement envie de leur faire du mal, ton rôle de héros t’empêche de tuer les criminels et les civils doivent ne pas souffrir ni mourir non plus ? Qu’importe tout ce qu’il te fallait c’était le berner le temps que tu aies l’approbation des autorités pour le drainer, car ils savent qu’après des soins sont nécessaires. C’est donc pour ça que tu as argumenté avec lui un bon moment avant de finalement déchainer tes pouvoirs, le drainer de son énergie vitale jusqu’à ce qu’il s’effondre sur le sol, un énorme sourire sur tes lèvres apparaissait au fur et à mesure que l’énergie vitale s’emmagasinait dans ton corps et des frissons te parcoururent de bas en haut, laissant les otages médusés.

« Désolé gringo, j’ai menti sur toute la ligne, mais c’est mon job de te faire croire que t’es en position de force. »

Parler à un mec inconscient, quel abruti tu pouvais faire quand ton égo était pris à parti, passant une main dans tes cheveux tu repartis du lieu de la prise d’otage comme si de rien n’était, et tu passas le reste de ta soirée dans un bar, buvant de l’alcool jusqu’à plus soif, avant de repartir à la recherche d’un after encore plus hard.

Malheureusement pour toi, tu tombas uniquement sur une famille qui semblait bloqué par une silhouette au loin, et tu n’entendis que la voix de la silhouette qui se dessinait au fur et à mesure que tu t’avançais dans la ruelle et qui menaçait les trois personnes, super un nouveau jouet, le problème c’est que tu es à présent à court d’énergie, et que l’alcool commence à redescendre. Ça fait vraiment chier d’être un héros parfois.

« Ola du calme ma jolie, ces gentils passants vont repartir tranquillement sans qu’aucun mal ne leur soit fait, et tous les deux on va avoir une petite discussion, à moins que tu n’aies envie de ressembler à une vieille dame fripée avant l’âge ? »

Un sourire carnassier se formait sur ton visage à mesure que ton rythme cardiaque accélérait, cette fois c’était pas de la rigolade, à voir si ton acting serait suffisant pour gérer la situation.


Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/01/2018
Messages : 18
Dollars : 17
Crédits : //
Citoyens
MessageSujet: Re: Burn baby, burn ! (pv Reiji)   Jeu 22 Fév - 21:51

Burn Baby, Burn !
Je fronce les sourcils lorsque je remarque qu'une silhouette s'approche de mes proies. Un homme, certainement quelqu'un d'assez fou pour oser faire face à Lady Freak. Il s'adresse à ma personne, j'écoute attentivement ce qu'il me raconte. Des menaces ? Je souris, je pourrai avec aisance me débarrasser de cette mauvaise graine. Un petit coup de briquet et il retournerait à l'état de cendre. Pourtant, ce garçon m'intrigue. Qui est-il ? Est-ce qu'il pourrait m'amuser un instant ? Où alors, un simple idiot ayant abusé sur la consommation d'alcool ? Je ne sais pas.

« Allons, je ne veux surtout pas finir comme votre mère, très cher. Fort bien, je les laisse partir. Pour le moment, du moins, je trouverai bien quelqu'un d'autre à détruire. »

Je m'écarte du chemin et les bourgeois quittent la ruelle en courant. Le môme me lance un regard terrifié et je lui réponds en ouvrant mon briquet. Seulement dans le but de l'effrayer. Et cela fonctionne. Un délicieux frisson me parcourt le corps. J'adore lire la peur que je procure sur le visage des stupides humains. Cela me prouve que je suis puissante, que je ne peux craindre personne. La peur est un sentiment inconnu pour moi. Pourquoi devrais-je avoir peur ? Je deviendrai une déesse, je n'ai donc aucune raison de ressentir ce sentiment futile. Je suis Lady Freak, l'incarnation même de la fin de l'Humanité si méprisable. Je détruirai leurs espoirs, leurs rêves, leurs illusions. Ils mourront tous. Ensuite, mon règne sur les flammes viendra. J'ai si hâte.

Je regarde de nouveau l'homme, attendant quelques secondes pour l'observer. Il n'a pas l'air d'être en capacité de me faire du mal. Peut-être qu'il va devenir ma victime de la nuit. J'imagine déjà l'odeur de son cadavre calciner, cela me ferait presque trembler de plaisir. Je me rendrai ensuite de nouveau à mon appartement pour me perdre dans les bras de mon amant d'un soir.

« Vous voyez, je vous ai écoutée. Maintenant, dites-moi, qui êtes-vous pour tenter d'affronter Lady Freak ? Un de ces super-héros qui défendent si mal la veuve et l'orphelin ? Si c'est le cas, vous pensez sérieusement que votre espèce peut-être sauvé ? Car, personne ne peut être sauvé des flammes. »


❝ Play Dirty ❞
        Crystal White
       (c)Allison
X-Trem Factory
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 07/01/2018
Messages : 19
Dollars : 17
Crédits : Val-chou ♥
X-Trem Factory
MessageSujet: Re: Burn baby, burn ! (pv Reiji)   Mer 7 Mar - 18:26

La difficulté quand on est un héros c'est de devoir aider son prochain, c'est certes une belle valeur mais à tes yeux c'est plus des emmerdements qu'autre chose, heureusement pour toi ce qui te semble être une malade mentale te laissa du temps afin de te préparer à une nouvelle utilisation de pouvoir, forcer risque de t'ammocher plus qu'autre chose mais aux grand maux les grands remèdes, qu'elle s'amuse à bouger ne serait-ce qu'un doigt et vous serez tout les deux sur la touche. Continuant de bluffer, tu sortis une clope, la glissant entre tes lèvres avant de l'allumer rapidement, tu inspiras un grand coup, soufflant de la fumée dans la ruelle dorénavant déserte, profitant du froid de la nuit pour te remettre les idées en place.

« T'es vraiment malade ma pauvre si tu penses que je comptes me laisse faire, t'as pas vraiment besoin de savoir mon nom à moins que t'aies envie de graver celui-ci dans ta tête? C'est la vue d'un homme charismatique qui te rend comme ça? Agresser des innocents c'est mal, quoique ça peut défouler parfois. »

Passant une main dans tes cheveux tu les rabattis en arrière, retirant tes lunettes et dévoilant ainsi tes yeux rouges brillants dans la pénombre, l'idée d'affronter une super avait réveiller en toi une envie presque maladive de te battre, de lui prouver qu'elle ne valait pas mieux que toi, et la simple mention de ta mère te fit siffler longuement, serrant les poings tu crachas sur le sol, comment a-t-elle osée énoncer sa simple existence. L'être faible que tu étais avait grandi, et même si la présence des femmes était toujours gênante, tu ne pouvais t'empêcher de rire comme un dément quand on te prenait pour un imbécile, un genre d'être faible et sans défense.  

La fatigue avait disparue, ne subsistait plus que la femme et toi, à tes yeux le monde s'était arrêter et rien d'autre n'existait dans ton champ de vision, tout tes sens étaient en éveil et tu étais prêt à en découdre avec elle, malgré tout tu te dis qu'un combat inutile te ferait plus de mal qu'autre chose, et tu te rapprochas d'elle lentement, les mains en l'air car de toute façon tu n'en avais pas besoin évidemment puis tu plongeas tes yeux dans les siens, ressentant un frisson de dégoût en la voyant presque prendre son pied à te menacer, puis tu repris d'une voix plus enjoué.

« Et bien la beauté ne fait pas tout on dirait, tu as beau être splendide on dirait bien que tu es pourrie de l'intérieur, j'ai pas tellement envie de t'amocher, t'es quand même mignonne, et si tu te contentes de rentrer chez toi sans faire de mal à des innocents il ne se passera rien. »

Le jeu allait continuer un petit moment, car tu n'avais absolument aucune envie de la laisser fuir, ni même de te faire battre par un être aussi répugnant. La haine grandissait petit à petit en toi...


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Burn baby, burn ! (pv Reiji)   

Burn baby, burn ! (pv Reiji)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Scitlali District :: Zone de non-droit-