AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
〈 Why don't you remember me ? 〉
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Proviseur adjoint
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t739-defeat-is-the-first-step-to-a-better-resulthttp://astrophelcity.forumactif.org/t762-les-liens-d-heizo-nagasaki
Date d'inscription : 15/01/2018
Messages : 15
Dollars : 16
Crédits : Ange la best of the best so much talented
Proviseur adjoint
MessageSujet: 〈 Why don't you remember me ? 〉   Dim 4 Fév - 21:50

ft. Neith
Why don't you remember me ?
Le temps est une chose qu'un individu lambda rêverait de pouvoir contrôler à sa guise, pour le manipuler, créer des distorsions illégales pour revivre ou effacer des moments d'une existence. Bien qu'aujourd'hui certains humains peuvent posséder des capacités semblables, ce n'est pas le cas du japonais. Oh pourtant, il aurait aimé pouvoir modifier son passé ... Réécrire les grandes lignes de sa propre histoire pour filtrer les événements qui ont bouleversé sa vie. Oui, il serait capable d'échanger son présent simplement pour retrouver son petit frère et grandir avec lui comme cela aurait du être. Mais seul subsiste une défaite amère au fond de son cœur. Car le destin à décider de lui donner une capacité bien moins utile, qui lui coûta beaucoup plus qu'il ne l'aurait potentiellement imaginé. Mais malgré cette rancœur et ces regrets qui le hantent quotidiennement, Heizō n'a cessé d'avancer et de surmonter les fantômes de son passé. Ce sont les souvenirs précieux de son enfance avec son cadet qui lui permet encore de se dépasser sans cesse, de créer cette carapace qui le protège du monde extérieur pour se forger un caractère à toute épreuve. Aujourd'hui, il est aisé de dire que sa coquille est indestructible, étant donné qu'il n'a plus rien à perdre désormais. C'est peut-être ce qui fait ça force au-delà de son talent qu'il rejette toujours. Même avec le temps écoulé, avec l'expérience, il préfère briller autrement qu'avec son alter ego.

De légers courants d'air vont venir balayer le corps dénudé de l’académicien encore profondément endormir sous une tonne de tissus. Il est encore tôt, la ville se lève à peine et en plus de cela c'est un jour de congé. Un petit détail qu'Heiz semble avoir oublié étant donné que son réveil va sonner, le sortant brutalement de son sommeil réparateur. Sa main va venir s'abattre sur le petit appareil pour l'envoyer valdinguer dans les airs et cesser sa mise en marche. Même en essayant de rabattre les draps contre lui pour se rouler en boule, le mal est fait, impossible pour lui de fermer de nouveau l’œil. Dans un râle magistral et visiblement de mauvaise humeur, il va abdiquer et se lever pour entamer cette matinée sans aucune conviction. La procrastination est de mise, télé allumée, petit déjeuné, tout est réuni pour traîner sans le moindre remords. Après tout, il mérite bien une petite pause. Désormais plus apte à mettre le nez dehors, Heizō va sortir de son appartement pour se dégourdir les jambes.

Le temps est radieux aujourd'hui, cela change des dernières semaines sombres et pluvieuses. Les mains enfoncées dans les poches de sa veste légère, il se déplace avec assurance dans les rues de la ville. Il pourrait presque paraître hautain et désagréable, ce qui est sans doute réel après tout. Pour une simple balade, il est apprêté normalement, de façon décontractée. Le japonais va décider de faire un petit détour au parc, une cigarette coincée dans le bec. Alors qu'il marche paisiblement en observant son environnement, un visage va attirer son attention. Au début, il hésite en se contentant de froncer les sourcils. Pendant un instant, il va avoir des souvenirs, selon lui, désagréables lui revenir en mémoire, il n'aime pas revoir ses images. Mais en attendant, elle se tient bien là, debout, en train de fixer Dieu sait quoi. Dans un élan de curiosité Heiz va s'approcher de la jeune femme et apparaître dans son champ de vision de façon intrusive. Maintenant proche, le doute n'est plus permis. Son visage est effaré par cette rencontre pour le moins inattendue.

Neith, c'est bien toi ?

Va-t-il demander en observant l'intéressée avec les sourcils haussés, la surprise frappant toujours ses traits. Comment pourrait-il réagir autrement ?
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 33
Dollars : 27
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: 〈 Why don't you remember me ? 〉   Mer 28 Fév - 17:41

ft. Heizö
Nagasaki
Why don't you remember me?




Rêvasser. Voici une occupation fort instructive. Son psy et hypnotiseur lui avait expliqué ce qu'était un état hypnotique et bien, Neith était en plein dedans. Elle marchait de façon automatisée et intuitive dans les rues d'Astrophel et fixait l'horizon l'expression du visage plus neutre que la Suisse une quinzaine de JO. Elle avait faim et son nez la dirigea vers la pâtisserie la plus proche.

"Miam, un éclair au chocolat blanc-framboise..."

Une fois l'achat effectué, elle se dirigea vers le parc. Elle était de bonne humeur et dégusta son éclair, assise sur un banc en observant le ciel. Il faisait beau, c'était très agréable. Une fois fini, au bout d'une bonne vingtaine de minutes, elle jeta la boite et observa un écureuil qui courrait le long d'un grand pin. Elle rêvassait à nouveau. Mais, ce fut de courte durée car elle se sentait brièvement observée puis carrément un homme totalement inconnu interrompu sa douce rêverie.

-Neith, c'est bien toi ?

« Oh ! Oh ! Alors. Bonjour d'abord. Quand on est un minimum éduqué, on salue et on s'présente. Vous êtes qui vous ? A part « Monsieur-l'emmerdeur-de-service-qui fait-chier-une-dame-qui-n'a-rien-demandé-à-personne' j'veux dire, aha ! »

Elle était passée d'heureuse au possible à « Putain de peigne-cul de gens qui gâchent ma journée, le monde fait chier, même c'foutu écureuil me fait chier aussi ! ». Cependant, elle n'était pas correcte avec lui, il semblait la connaître, elle aussi en théorie mais sa tête ne lui disait absolument rien. Si c'était un copain d'enfance, clairement il n'avait aucune chance que ça lui revienne comme ça d'un coup à la figure comme ce fut le cas pour Kacey, l'amie américaine de lycée. Elle fronça les sourcils, souffla, posa une main sur le front et l'autre main faisait face à l'homme façon « parle à ma main. »

« Bon. Reprenons. Hormis que vous vous êtes introduits dans ma sphère intime de façon subrogative et que vous semblez (bien?) me connaître. Je ne sais plus rien de vous parce que si vous  êtes un minime physionomiste, j'ai changé surtout la-dedans à cause de ça. » Elle montra tour-à-tour son cerveau puis les implants technologiques sur sa tête.

« Donc. On s'connait ? Bien j'veux dire ? On a couché ensemble ? Non parce que j'ai plus beaucoup de souvenir de mon passé, voyez-vous.»


#BA55D3
Proviseur adjoint
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t739-defeat-is-the-first-step-to-a-better-resulthttp://astrophelcity.forumactif.org/t762-les-liens-d-heizo-nagasaki
Date d'inscription : 15/01/2018
Messages : 15
Dollars : 16
Crédits : Ange la best of the best so much talented
Proviseur adjoint
MessageSujet: Re: 〈 Why don't you remember me ? 〉   Dim 18 Mar - 22:46

ft. Neith
Why don't you remember me ?
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Heizō est assez abasourdi par la situation. Ce n'est pas vraiment la scène qu'il attendait en l'abordant aussi franchement. Sa bouche va s'ouvrir pour se refermer immédiatement, incapable de dire quoi que ce quoi les premiers instants. Pendant quelques secondes, le Japonais pensait s'être trompé sur la personne mais en y réfléchissant bien, ce serait peu probable que quelqu'un d'autre ne puisse lui ressembler autant, physiquement et mentalement, le hasard ne ferait pas bien les choses, sur ce coup-ci. Un lourd soupir va s'expulser de sa bouche alors qu'il va s'asseoir sans aucune gêne à ses côtés, décidément il n'a pas vraiment de chance avec son entourage. Cela lui apprendra à avoir été aussi enthousiaste de retrouver un visage familier après toutes ses années de séparation. Sa mine est quelque peu boudeuse, alors que ses prunelles vont suivre les passants qui se promènent allègrement dans le parc.

Donc. On s'connait ? Bien j'veux dire ? On a couché ensemble ? Non parce que j'ai plus beaucoup de souvenir de mon passé, voyez-vous.

On se connait. Très bien même.

Va-t-il simplement répondre pour commencer, les mots lui manquent quelque peu comme il n'a pas vraiment anticipé ce contexte particulier. En même temps, ce serait difficile de le deviner. Son regard va finalement revenir progressivement sur la jeune femme sans ôter son air sérieux de ses traits. En même temps qu'il va lui répondre assez vaguement, plusieurs souvenirs vont lui revenir en mémoire, ce qu'il n'apprécie pas franchement non plus. C'est LA période de sa vie qu'il aime le moins, en réalité. Car toute cette phase est ce qu'il est aujourd'hui, ce qui l'a construit au fil du temps avec ses bons moments et surtout les mauvais, en majorité.

Enfin, on se connaissait, je suppose. Figure-toi que nous étions de bons amis, même si ça paraît étonnant avec nos caractères respectifs. Tu m'as pas mal emmerdé. C'était quand nous étions enfants, jusqu'à l'adolescence.

Malgré le fait qu'elle ne se souvienne pas de lui, Heiz reste tout de même assez content de revoir quelqu'un qui le connaissait très bien. Évidemment, il ne va pas forcément le montrer dans l'immédiat mais c'est bien la raison du petit sourire qui va éclairer ses lèvres. Il faut avouer, que l'amusement est tout de même de mise dans ce cas assez ironique. Il n'est pas vraiment choqué par ces remarques et son comportement, ce n'est pas comme-ci ce n'était pas une sorte de déjà vue après tout. Si certains pourraient se sentir assez mal à l'aise, ce n'est pas du tout son cas et cela est clairement visible dans son attitude décontractée.

Monsieur-l'emmerdeur-de-service s'appelle Heizō Nagasaki si jamais c'est plus intéressant que ton éclair au chocolat.

Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 33
Dollars : 27
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: 〈 Why don't you remember me ? 〉   Jeu 3 Mai - 0:05

ft. Heizö
Nagasaki
Why don't you remember me?

Visiblement, ce personnage intrusif semblait parfaitement connaitre le caractère de Neith et ne semblait nullement agité ou décontenancé par son attitude. Finalement, c'est Neith qui se mit à grommeler la tête dans son éclair.

"Donc, si je résume bien. Nous étions amis d'enfance? Bon, d'accord vous connaissez mon prénom et semblait peu surpris par mon sale caractère mais...qui ou qu'est-ce qui me prouve que ce que vous me racontez est vrai? Après tout, il suffit d'être un peu observateur pour au moins savoir que j'ai eu une vie de merde et donc probablement le caractère qui va avec."

Elle prit une grosse bouchée de son éclair et allait commencer à continuer son speech la bouche pleine quand elle s'arrêta net comme frappée par la grâce divine! Elle avala sa bouchée et respirait un grand coup:

"Nagasaki? Comme la ville japonaise? T'es un nippon?"

Oui, non, ce n'était clairement pas la réplique du siècle mais c'était déjà énorme pour elle car s'il était japonais, il avait peut-être un lien avec feu Genji, un ami d'enfance à lui par exemple. Pourquoi était-elle passée au tutoiement d'un coup? Elle-même n'en savait rien.

"J'ai connu un Japonais il y a huit années de cela, vous auriez un lien avec lui? Cependant, ça serait vraiment étonnant que je n'ai aucun souvenir de vous...Parce que bon, vous avez un physique qui frappe tout de même. M'enfin, les bizarreries de mon cerveau m'étonneront toujours..."


Elle continua de manger sa pâtisserie et regarda droit devant elle. Il y avait un silence qui semblait durer un moment, elle rêvassait oubliant totalement son interlocuteur et finit par se lever pour partir dans la direction opposée. Blocage inconscient de cerveau? Départ conscience et volontaire? En tout cas, elle semblait avoir totalement éclipsé Heizo de sa mémoire passée et...immédiate. Cependant, elle se sentait suivit et d'un coup, elle se retourna, se prostra légèrement, ferma les yeux et dit d'un trait sans respirer et de façon très monocorde:

"Si vous n'arrêtez pas de me suivre, je hurle."

La tête de linotte ouvrit les yeux et quand elle vit Heizo, elle soupira de soulagement et dit le plus naturellement du monde:

"Voulez-vous un éclair au chocolat? Ils sont supers bons chez Alban's Pastry."



#BA55D3
Proviseur adjoint
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t739-defeat-is-the-first-step-to-a-better-resulthttp://astrophelcity.forumactif.org/t762-les-liens-d-heizo-nagasaki
Date d'inscription : 15/01/2018
Messages : 15
Dollars : 16
Crédits : Ange la best of the best so much talented
Proviseur adjoint
MessageSujet: Re: 〈 Why don't you remember me ? 〉   Mar 15 Mai - 1:24

ft. Neith
Why don't you remember me ?
L'ensemble de cette conversation lui paraît fort étrange, tout simplement parce que cela semble ravivé des souvenirs en lui, des choses qu'il n'avait pas forcément envie de revoir aussi brusquement mais ... Cela est mêlé à un sentiment tout de même positif. Quel dommage que la jeune femme ne se souvienne absolument pas du japonais, ils auraient de quoi discuter en dégustant des dizaines d'éclairs, pourquoi pas. Une boîte pleine de sucrerie pour échanger des bouts de mémoire qui semblent tellement lointains depuis cette époque. Il faut dire que des amis, ne serait-ce que des connaissances, qui le connaissent d'aussi loin et aussi bien, c'est tout de même très rare. Déjà très jeune, il n'était pas forcément l'être le plus sociable, ni très avenant. Surement dû à son rôle d'aîné. De la pression qui reposait constamment sur ses épaules. Même si ce n'était qu'un gamin comme un autre.

C'est quand même très cliché.
Va-t-il penser, profitant d'une seconde d'inattention pour refouler ses idées stupides.

Donc, si je résume bien. Nous étions amis d'enfance ? Bon, d'accord vous connaissez mon prénom et semblait peu surpris par mon sale caractère mais...qui ou qu'est-ce qui me prouve que ce que vous me racontez est vrai ? Après tout, il suffit d'être un peu observateur pour au moins savoir que j'ai eu une vie de merde et donc probablement le caractère qui va avec.

Sa voix, va lui permettre de sortir de sa rêverie, laissant tout de même son regard porté sur le lointain, ne fixant rien de particulier. Cela signifie tout de même qu'il est concentré, sans sembler le paraître du moins. Heizō réfléchit toujours avant de parler, d'ouvrir la bouche pour que cela est un sens et un réel but, pas une simple envie de bavarder pour ne rien dire d'intéressant.

Bon je préfère prévenir, ça va être très glauque. Tu t'appelles Neith Shirin Arrhidaeos, tu es égyptienne et on te surnommait même Néné. Tu es gauchère. Pour ta couleur préférée, je pense que c'est assez évident, en revanche, tu détestes le jaune. Dois-je poursuivre ?

Heiz va alors tourner son visage vers son interlocutrice avec un petit air de défi, mêlé à de l'amusement, un léger sourire venant border ses lèvres fines. En entendant la suite, cependant, ces expressions vont très rapidement disparaître et le faire détourner le regard. Ce n'était pas ce à quoi il s'attendait, en tout cas, pas tout de suite. C'est pourquoi il ne va pas répondre tout de suite, ni réagir lorsqu'elle va partir et détruire le petit bout de discussion mis en place. Décidément. Sans bouger de son banc, ses prunelles sombres vont suivre son déplacement, jusqu'au moment où il va décider de se lever.

Comment ... Il s'appelait, ce japonais que tu connaissais 8 années de cela ?

C'est une question qu'il se sent obligé de poser, simplement pour savoir jusqu'où cela est capable d'aller. En entendant sa proposition, même s'il ne pensait pas réellement s'attarder ici, ses épaules vont se hausser positivement. Il faut dire que le sucre c'est un peu son péché mignon, dans la vie de tous les jours. Sans forcément trop attendre, Heizō va se mettre en marche en enfonçant ses mains dans les poches de sa veste.

Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t640-je-suis-une-femme-au-pied-du-mur-comme-une-erreur-de-la-nature-finihttp://astrophelcity.forumactif.org/t652-n-s-a-revolutionnaire-sous-couverture#6338
Date d'inscription : 02/09/2017
Messages : 33
Dollars : 27
Crédits : moi-même-Jude-Overwatch
Mist
MessageSujet: Re: 〈 Why don't you remember me ? 〉   Mar 15 Mai - 16:28

ft. Heizö
Nagasaki
Why don't you remember me?


"Bon je préfère prévenir, ça va être très glauque. Tu t'appelles Neith Shirin Arrhidaeos, tu es égyptienne et on te surnommait même Néné. Tu es gauchère. Pour ta couleur préférée, je pense que c'est assez évident, en revanche, tu détestes le jaune. Dois-je poursuivre ?"

'Bien, il marque des points le coco' pensa-t-elle en son for intérieur. Elle était déstabilisée mais pas à terre pour autant. Non seulement, c'était une battante mais en plus c'était une grosse têtue mauvaise joueuse. Faut la voir perdre au poker, c'est quelque chose de magique. Cela confirmait une chose, son oubli et son snobisme était donc totalement volontaire.

"Comment ... Il s'appelait, ce japonais que tu connaissais 8 années de cela ?"

'oh oui. C'est ma chance.' La garce voulait jouer à la plus maligne. Car oui, elle avait l'attitude de la garce, celle qui fait semblant de ne rien connaitre mais qui sait peut-être des choses.


"Tiens, je croyais que vous connaissiez ma vie par cœur, Heizo."

Elle souriait tout en le regardant droit dans les yeux et finit par lui tirer la langue. Ils marchèrent tout deux jusqu'à la pâtisserie.


"Voilà, on y est. Laissez-vous tenter par leurs éclairs aux goûts prononcés et uniques. Je vais en prendre un aux cacahuètes et à la violette tiens!"

Peu à peu, elle se souvenait de choses éparses, d'un gars plutôt rude mais qui n'avait pas un mauvaise fond, d'un garçon pas si heureux mais qui n'exprimait pas beaucoup ses sentiments.


"Il s'appelait Genji Satô. Il était d'Hokkaido. Un homme merveilleux avec qui j'ai eu trois enfants. Et toi mon vieux? Toujours seul avec toi-même et ton beau dragon?"

Elle se souvenait vaguement d'un tatouage de dragon, d'une tradition familiale mais elle ne se souvenait plus s'il était tatoué quand il était petit, c'était un gros coup de bluff finalement.

Elle sortait silencieusement de la boutique et marcha le long de la grande avenue qui longeait le parc. Elle ne savait pas trop où se poser, retourner dans le parc ou déguster sa gourmandise chez elle ou chez lui.


"Tu préfères quoi? Retourner dans le parc pour discuter, ou aller chez toi ou chez moi? Par contre, chez moi c'est un peu plus loin."


#BA55D3
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 〈 Why don't you remember me ? 〉   

〈 Why don't you remember me ? 〉
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Parc Moondance-