AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
〈 I was lightning before the thunder 〉
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Proviseur adjoint
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t739-defeat-is-the-first-step-to-a-better-resulthttp://astrophelcity.forumactif.org/t762-les-liens-d-heizo-nagasaki
Date d'inscription : 15/01/2018
Messages : 15
Dollars : 16
Crédits : Ange la best of the best so much talented
Proviseur adjoint
MessageSujet: 〈 I was lightning before the thunder 〉   Ven 26 Jan - 22:08

ft. Kacey
I was lightning before the thunder
Quelle journée vraiment monotone, sans aucune saveur. Déjà que ce n'est pas formidable en temps normal, aujourd'hui c'est tout particulièrement révélateur. On rentre vraiment dans le cliché de la routine, tout ce que je déteste en somme. La répétition, ça me donne l'impression que le temps s'allonge. Après avoir quitté mes documents, je vais me lever de mon siège en repoussant le rideau qui protège la baie vitrée, consultant le cadrant de ma montre au même moment. Le spectacle que j'ai sous les yeux est presque affligeant. Ce n'est pas de bol, il continue toujours de pleuvoir. Si encore ce n'était que de fines gouttelettes, ce ne serait pas si dramatique. Le ciel est parsemé de cumulus grisonnants et menaçants, prouvant bel et bien que le climat ne risque pas de s'arranger dans les prochaines minutes. Bon tant pis, il va falloir faire avec faute de mieux. Sans trop attendre, je vais troquer mes vêtements pour quelque chose de plus décontracté, mais surtout de plus sportif. Ce serait une idée complètement stupide d'essayer de courir en costume, je passerais définitivement pour un dégénéré. Je ne vais pas m'encombrer à outre mesure et simplement quitter mon bureau en claquant la porte après mon passage. C'est ainsi que je vais tranquillement marcher jusqu'aux complexes d'entraînement. Faire du sport, m'entretenir, me changer les idées, c'est une habitude que j'ai acquise assez rapidement mais alors que j'étais accoutumé à la solitude j'ai finalement quelqu'un avec qui partager mes efforts musculaires. Ce n'est pas spécialement utile en soi mais on va dire que j'essaye de faire quelques efforts de communication. Comme j'ai quelques minutes de marche devant moi j'ai bien le temps de m'en griller une. Oui c'est assez contradictoire pour quelqu'un qui se revendique sportif et bien portant mais bon je fais ce que je veux après tout, c'est mon choix de martyriser mes poumons ou non. Je vais enfiler ma capuche sur la tête lors de mes passages sous l'eau pour éviter de me mettre dans une situation désagréable avant même de commencer le parcours. J'ai beau réfléchir du mieux que possible, je ne sais même pas se à quoi je pourrais songer sans me prendre la tête. Donc je ne le fais pas, j'observe, j'analyse mais mentalement c'est le silence radio. Lorsque je vais arriver sur le terrain de course, qui est présentement libre, je vais directement me diriger sous un abri et prendre une autre cigarette entre mes lèvres. C'est pour patienter. Tout est relativement calme dans les environs en faisant abstraction des gouttes d'eau qui continuent de mitrailler chaque surface exploitable. Alors que j'inspire et expulse mes substances chimiques allègrement, je vais apercevoir une silhouette qui se détache des bâtiments non loin de ma position. Lorsque la jeune femme sera suffisamment proche de moi, je vais faire mine de regarder l'heure qu'il est en signe de reproche, les sourcils légèrement froncés pour appuyer mon air faussement autoritaire.

Quelle ponctualité, cette fois-ci c'est 2 minutes de retard.

Ironie quand tu nous tiens. Mes prunelles foncées vont se baisser sur l'intéressée. J'attends de voir ce qu'elle pourrait avoir à me répondre surtout que je garde très facilement mon sang-froid. Pour les mauvaises blagues c'est plutôt avantageux. Une fois que j'ai terminé de fumer je vais me débarrasser du mégot mais évidemment je vais utiliser une poubelle avoisinante. Sinon cela équivaut à l'arroseur arrosé. Mes mains vont se déposer dans les poches de mon gilet prévues à cet effet en attendant de bouger et de décider de ce nous que allons exécuter prochainement.

Alors, qu'est-ce qu'on fait avec un temps pareil ? Je m'en remets aux conseils avisés d'une experte, mh.

Petit à petit, mes traits vont se détendre cela définissant le fait que je ne suis pas du tout en train de jouer au monsieur sévère. Après ça c'est pour ceux qui connaissent les détails sous les grandes lignes. Si je puis dire. Je dois avouer que même si une personne ne le remarque pas, ce n'est pas grave, je ne vais pas non plus me justifier constamment d'aimer le sarcasme. C'est comme ça que je m'exprime. C'est plus facile, plutôt que par des compliments en veux-tu en voilà et des conversations durant 1h30. J'ai quand même un minimum de sociabilité et je ne suis pas toujours désagréable. Pour me mettre en condition et prouver que je suis motivé même avec ce temps pourris, je vais ôter mon gilet et poser mes affaires dedans, sur un banc traînant dans le coin. Il fait un peu froid pour me retrouver en tee-shirt, mais ça ira mieux après. Pour le moment, je vais étirer mes bras consciencieusement en lui faisant de nouveau face.
Professeur de combat
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t659-kacey-creehttp://astrophelcity.forumactif.org/t683-sgt-kacey-cree-fiche-de-liens
Date d'inscription : 18/09/2017
Messages : 32
Dollars : 42
Crédits : ronik
Professeur de combat
MessageSujet: Re: 〈 I was lightning before the thunder 〉   Mer 31 Jan - 0:12


Je terminai de me changer.

Ma chemise blanche, veste et tout l'accoutrement du parfait prof allait laisser place à quelque chose de plus confortable : pantalon de sport bleu flashy, sweatshirt doté d'une capuche et un bonne où je fourrai négligemment mes cheveux pour éviter qu'ils ne me tombent sur la figure. J'étais parée.

Je faisais du sport avec le vice principal depuis maintenant quelques temps. On se rejoignait après les cours, généralement près des complexes d'entrainements et, il fallait le dire, il se défendait plutôt bien pour quelqu'un qui devait passer la majeure partie de son temps derrière un bureau, à remplir la paperasse de l'établissement.
Sans doute, c'est parce qu'il n'avait pas de journées très chargées qu'il arrivait systématiquement avant moi.

- Quelle ponctualité, cette fois-ci c'est 2 minutes de retard.

Oof. Je vois que les hostilités pouvaient démarrer. Inutile de s'excuser, autant directement rentrer dans le jeu. Je le rejoignai dans le préau sous lequel il s'était abrité, jetant un regard critique vers la cigarette qu'il fumait encore.

- Très bonne idée, la cigarette avant le sport. Dis-je, en guise de bonjour. Je retirai la capuche de mon sweat. C'est gentil de vouloir vous donner un désavantage pour moi, mais ne pensez pas que c'est parce que je viens de sortir de cours que je suis pas prête à courir un marathon.

Je commencai à m'étirer les épaules, attendant sa réponse par la même occasion.

- Alors, qu'est-ce qu'on fait avec un temps pareil ? Je m'en remets aux conseils avisés d'une experte, mh.

Mon regard s'était alors tourné vers la pluie; celle-ci ne semblait pas vouloir s'arrêter. Pire, les nuages qui venaient en notre direction s'annoncaient de plus en plus menaçants. Peut être aurait-on même quelques éclairs pour nous tenir compagnie.

- Comment ça, "avec un temps pareil" ? Ne me dites pas que c'est cette pluie qui vous inquiète.

Le froid n'allait pas me déranger plus que cela. J'avais fait la même chose dans de pires conditions.

- On va partir sur des échauffements, puis on s'étire et on se prépare à un petit tour de terrain ? Evitez de choper un point de coté, ca serait dommage. Je rajoutai, en souriant.
Proviseur adjoint
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t739-defeat-is-the-first-step-to-a-better-resulthttp://astrophelcity.forumactif.org/t762-les-liens-d-heizo-nagasaki
Date d'inscription : 15/01/2018
Messages : 15
Dollars : 16
Crédits : Ange la best of the best so much talented
Proviseur adjoint
MessageSujet: Re: 〈 I was lightning before the thunder 〉   Mar 6 Fév - 14:43

ft. Kacey
I was lightning before the thunder
Le vent, la pluie, le froid, et peut-être bientôt un orage, que des conditions désagréables réunies pour mener la vie dure aux deux sportifs. Heureusement qu'il en faut beaucoup plus pour décourager le japonais qui semble tout à fait enclin à se dépenser avec ce climat horrible qui pèse sur leurs épaules. Ses pas vont le guider sous le préau pendant qu'il effectue un petit échauffement basique histoire de se mettre réellement en route. Au départ, Heizō fait mine de jouer la sourde oreille en se contentant de faire les cent pas dans le seul petit espace qui n'est pas encore  inondé par les eaux. Tout le monde n'aurait pas forcément le courage d'affronter les intempéries pour quelques efforts qui pourraient être reportés au lendemain. Mais ce n'est pas spécialement la bonne solution pour avancer.

Très bonne idée, la cigarette avant le sport.

En entendant cette remarque bien lancée, il expulse alors un soupir volontairement bruyant en tâchant de montrer que cela lui est bien égal de s'intoxiquer les poumons ou non. Même pour quelqu'un qui revendique d'avoir un mode de vie plutôt sain.

C'est gentil de vouloir vous donner un désavantage pour moi, mais ne pensez pas que c'est parce que je viens de sortir de cours que je suis pas prête à courir un marathon.

Un fin sourire va finalement venir s'installer contre ses lèvres. Heiz va presque répondre au tac au tac, habitué à ce genre de conversation qui ressemble de façon très similaire à un match de ping-pong. Bizarrement c'est de cette façon qu'il communique le mieux, c'est pour cette raison qu'en général sa passe ou sa casse avec lui.

Je pense toujours au bien-être des autres avant le mien, voyons. C'est mon côté gentleman.

On va partir sur des échauffements, puis on s'étire et on se prépare à un petit tour de terrain ? Evitez de choper un point de coté, ca serait dommage.

Un petit tour de terrain ? On pourrait peut-être placer la barre un peu haute, hein ?

Nul besoin d'indiquer qu'Heizō est d'attaque désormais. Déjà que c'était le cas avant, ces petites piqûres de rappels ne peuvent pas le laisser indifférent, en bon compétiteur. Finalement il va tranquillement partir en direction du terrain, autant se mettre en condition tout de suite après tout. Durant ce court trajet, il va poursuivre ses étirements en finissant par attendre la jeune femme, se tournant d'ailleurs en sa direction, gardant son petit air provocateur sur le visage qui lui va si bien. Simplement pour compléter le tableau.

On verra bien qui rira le dernier.

Pour marquer son attente Heiz va déposer ses mains contre ses hanches avant d'entamer la course. Le sport a toujours été dans sa vie depuis son adolescence et il serait compliqué pour lui de stopper tout ça comme c'est son unique moyen de dépenser ce qu'il contient et garde pour lui au quotidien.
Professeur de combat
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t659-kacey-creehttp://astrophelcity.forumactif.org/t683-sgt-kacey-cree-fiche-de-liens
Date d'inscription : 18/09/2017
Messages : 32
Dollars : 42
Crédits : ronik
Professeur de combat
MessageSujet: Re: 〈 I was lightning before the thunder 〉   Sam 28 Avr - 21:25

- Je pense toujours au bien-être des autres avant le mien, voyons. C'est mon côté gentleman.

Continuant mes étirements, je lui jetai un dernier coup d'oeil, l'air peu convaincue.

- Il va falloir plus que ça pour m'attendrir.

Malgré ce qu'on s'envoyait par moment, j'aimais bien Heizo. En arrivant ici, certaines personnes du personnel m'en avaient parlé commme quelqu'un d'un peu sec et cassant dans ses propos. Ce à quoi je rétorquerais, j'ai vécu presque toute ma vie avec des gens aux caractères trempés. Peut être que je m'y étais habitué. Peut être que nous avions juste tous les deux des caractères de merde.

- Un petit tour de terrain ? On pourrait peut-être placer la barre un peu haute, hein ?

Oh bien sûr, pour peu que la tempête ne soit pas déjà trop pour lui, je n'avais rien contre du défi supplémentaire.

- Bien sûr que si, mais il faut s'échauffer avant ça. Je ne voudrais pas me retrouver à devoir enseigner un cours de combat avec un claquage, demain.

Au pire des cas, je pourrais toujours les mettre en stand de tir, ou donner un contrôle surprise sur la théorie du combat. Je suis certaine que les élèves apprécierons rester vissés pendant 4 heures consécutives sur leurs chaises.
Je remis ma capuche par la même occasion, et suivi Heizo sur la piste. Au final, ce temps avait quelque chose de revigorant, quasiment détendue; sans doute car le climat avait été sec toute la journée. Tournant la tête, je remarquai que quelques éclairs semblaient se diriger vers nous, et allaient même probablement passer pas loin de l'établissement.

Je me figeais un instant.
De là où j'étais, je pouvais voir une partie du complexe sportif touché par l'explosion.

C'est vrai que, peu après la rentrée, l'école avait subie une attaque à la bombe. Heuresement, les dégats ne furent que matériels, mais savoir l'école aussi vulnérable et sujette à d'autres attaques potentielles m'inquiétait. Peut être fallait-il plus de sécurité. Peut être que je devrais moi même m'investir sur la surveillance. Peut être patrouiller sur mon temps libre, ca me rappelerait de bons souvenirs.
En outre, c'était encore compliqué de savoir si c'était le personnel ainsi que les élèves ou bien l'établissement qui était visé. Nous savoir dans la ligne de mire des mêmes personnes qui faisaient sauter des bombes dans toute la ville, presques impuissants face à ce genre de menace alors que la grande majorité des gens bossant ici avaient des capacités et des dons hors normes. Si les super héros de la ville étaient utilisés pour réellement combattre le crime au lieu de se donner en spectacle, cette situation aurait été réglée en deux jours maximum.
Bref.

Un éclair me sorti de mes pensées, me faisant réaliser que je me faisais sérieusement distancer. Je repris une allure plus vive afin de le rattrapper, juste à temps pour entamer la fin de notre premier tour.

- Hé.. Quand est ce qu'on aura plus d'info sur.. Ce qui s'est passé à la rentrée ?disai-je, entre deux reprises de souffle. Une très mauvaise idée, diraient tous les amateurs de sport, surtout si on voulait éviter les points de coté.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 〈 I was lightning before the thunder 〉   

〈 I was lightning before the thunder 〉
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Astrophel Academy :: Complexes d'entraînement :: Terrains-