AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
save it for another night. ❞ (mérimax)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
X-Trem Factory (PDG)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://sanctuary-of-heart.forumactif.orghttp://astrophelcity.forumactif.org/t125-let-him-burn-maxhttp://astrophelcity.forumactif.org/t275-dawn-of-justice-maxhttp://astrophelcity.forumactif.org/t174-we-are-the-warriors-that-built-this-town-max
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 132
Dollars : 96
Crédits : meh
X-Trem Factory (PDG)
MessageSujet: save it for another night. ❞ (mérimax)   Mer 20 Sep - 10:20

for another night
Maxence x Mérida
dollar dollar bill y'all. ❞

Assis sur son fauteuil, Maxence regardait distraitement les stylistes défiler devant lui, des portiques remplis de cintres sur lesquels pendaient des tenues triées par couleur, par matière, par style et autres logiques qui lui échappaient.
La voix de son assistante le tira de ses pensées. Il se tourna vers elle, qui continuait de parler tout en sachant qu’il avait déjà décroché, et lorsqu’elle leva enfin ses grands yeux noirs vers lui, il sut qu’il n’avait –encore une fois– pas loupé son timing.

— … et enfin, il me faudra le nom de votre cavalière. Ou celui de votre cavalier.

C’était vrai que la compagnie d’Andre n’aurait pas été de trop, mais sociabiliser n’était pas réellement son domaine de prédilection. Il passa une main dans ses cheveux, peu certain de ce qu’il s’apprêtait à faire, et décida de tenter le coup. La secrétaire, dans un haussement de sourcils mais sans aucun commentaire, prit ensuite congé et il se retrouva à nouveau seul à son bureau.

Quelques instants plus tard, Maxence se pencha sur son téléphone et appela son secrétaire.

— Paul, va me chercher Mérida. Précise lui que c’est pour une urgence.

Un petit « oui monsieur » retentit à l’autre bout de la ligne, arrachant un soupir agacé à Phoenix qui raccrocha immédiatement. Puis il se laissa retomber dans son fauteuil tandis que l’un des stylistes revenait vers lui, avec vingt costumes à essayer accrochés sur le portique.
La soirée allait être longue.

— X —


— Heureusement que j’avais dit que c’était une urgence, lâcha-t-il lorsque la porte s’ouvrit.

Paul se confondit en excuses, mais Max leva le bras pour lui éviter de s’embarrasser d’avantage –même si la remarque ne lui était en réalité pas adressée– et le jeune homme disparut derrière la porte qu’il referma derrière lui, laissant les deux super-héros entre eux.

— Ils ont fait une sélection de dix robes pour toi, choisis celle que tu préfères.

Toujours en peignoir, Maxence continua de se sécher les cheveux avec la serviette qu'il portait sur la tête et se décida enfin à se tourner vers sa vieille amie. Un petit rictus malin se dessina sur son visage.

— C'est soirée récolte de fonds ce soir, le but c'est de sucer les grands patrons pour qu'ils nous donnent toute leur thune.

made by MISS AMAZING.


MAXENCE "PHOENIX" HOLMES. ♛
HOPE ISN'T A DREAM BUT A WAY FROM OF MAKING DREAMS BECOME REALITY.
X-Trem Factory (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t644-she-s-a-tornado-with-pretty-eyes-and-a-heartbeat-meridahttp://astrophelcity.forumactif.org/t646-trouble-never-looked-so-god-damn-fine-merida
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 251
Dollars : 209
Crédits : Angebb pour l'ava ♥
X-Trem Factory (super)
MessageSujet: Re: save it for another night. ❞ (mérimax)   Mer 27 Sep - 23:44

Mérida n’avait pas prévu de sortir. Pas après la cuite qu’elle s’était prise.

A peine réveillée, la jeune femme avait eu le plaisir d’accueillir une violente migraine. Elle avait grimacé en se demandant pourquoi sa chambre était aussi lumineuse, avant de se rappeler qu’elle avait oublié de fermer les volets la veille. C’est ça, de sortir à l’improviste : on ne pense jamais à tout.
Cela dit, Mérida sortait souvent à l’improviste.

Bref, tout ça pour dire que lorsqu’elle avait vu l’heure en ouvrant les yeux, elle ne fut pas mécontente de se savoir de repos. Cela lui permit de dessaouler tranquillement avec une bonne douche, un petit repas et un énorme saladier de pop corn, que la rouquine prépara avant de s’installer sur son canapé. Installée en tailleur, son saladier spécial aprem tv entre les jambes, la rouquine s’était mise à zapper les chaînes tout en grignotant. Le but de cette journée était simple : trouver les émissions les plus débiles possibles et passer des heures à s’abrutir devant en rigolant comme une baleine. Comme ça pas besoin de réfléchir, elle pouvait tranquillement se remettre de sa soirée. C’est tout ce dont elle avait besoin.

D’ailleurs, Mérida se sentait beaucoup mieux lorsqu’on vint sonner à sa porte. Ce qui ne l’empêcha pas de croire d’abord à une hallucination auditive ; pour être sûre, elle baissa le volume de sa télé et se tourna vers l’entrée.
Driiiing. Encore une fois. Ah non, elle n’était pas encore totalement folle.

Très curieuse de savoir qui venait lui rendre visite - et surtout incapable de s’inquiéter pour sa sécurité ou son image -, l’héroïne alla ouvrir sans prendre le temps de regarder à travers le judas ou même de vérifier qu’elle était présentable.
C’est ainsi que Paul, vaillant secrétaire de son état, eut le plaisir de la voir en mini-débardeur et petite culotte.



La remarque cinglante qui fusa alors qu’ils venaient à peine d’arriver lui fit lever les yeux au ciel. “Pas besoin d’être aussi désagréable tu sais, j’m’appelle pas Défouloir.” Grogna Mérida, tandis que Paul rebroussait chemin. Elle lui tapota l’épaule en lui souriant pour lui faire signe de ne pas s’en soucier, avant de reporter son attention vers son vieil ami.
Ce dernier, comme à son habitude, enchaîna rapidement. La Faithlin continua de contempler son dos tout en approchant du portant sur lequel - selon son sens de déduction - les dix tenues étaient suspendues. Puis, voyant qu’il était trop occupé pour lui rendre son regard, décida de se prêter au jeu en examinant les robes une à une.

Le pourquoi du comment ? Oh, c’était pas si important. Puisque c’était Maxence qui le lui demandait, Mérida ferait au moins l’effort de regarder ces bouts de tissu qui semblaient valoir une fortune. Après tout, s’il était son boss, elle le considérait d’abord comme un ami.
Et puisqu’on en parle, en tant qu’amie, elle n’était pas sûre que Max soit fait pour le rôle de PDG. Non pas qu’elle avait son mot à dire.

La rousse avait presque terminé son “shopping” lorsque Phoenix se tourna enfin vers elle, cet air de sale gosse qu’elle lui connaissait bien accroché au visage.
Et ses explications lui tirèrent, à son tour, le sourire de ceux qui préparent un mauvais coup.

Et c’est moi qui t’accompagne ? Allons Max, tu sais que je n’suce pas ceux qui ont l’âge d’être mon père.Oooops, oubliez cette réplique les enfants. Mieux encore, ne lisez pas. Son humour est interdit aux moins de 18 ans voilà.
Bref. Cette vanne faite, Mérida tire un cintre à elle et le fait tourner pour examiner la tenue qui y est accrochée. “Ca m’étonne que tu m’invites moi, plutôt que Sky Doll. Elle est drôlement douée pour se mettre ces richous dans la poche.” Bon, en plus d’avoir un sens de l’humour douteux, elle était aussi beaucoup trop honnête. Mais depuis le temps, Maxence devrait être habitué non ? Et puis c’est un talent qu’on ne pouvait lui nier, Aelicya avait à la fois le charisme et l’intelligence des mots.

Notre Super au féminin place devant elle une longue robe bustier bordeaux, fendue sur quasiment toute la longueur de la jambe, puis prend la pause face à son ami en haussant les sourcils pour lui demander son avis.  “A moins qu’elle soit déjà occupée, ou que tu n’aies une idée derrière la tête.” Ses lèvres étaient toujours étirées ; cette soirée promettait déjà d'être amusante.


- 5 roses de Pepper, Romeo, Mikhaïl, Yuugi & Ambroise ♥ -


Fan clubs :
 
X-Trem Factory (PDG)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://sanctuary-of-heart.forumactif.orghttp://astrophelcity.forumactif.org/t125-let-him-burn-maxhttp://astrophelcity.forumactif.org/t275-dawn-of-justice-maxhttp://astrophelcity.forumactif.org/t174-we-are-the-warriors-that-built-this-town-max
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 132
Dollars : 96
Crédits : meh
X-Trem Factory (PDG)
MessageSujet: Re: save it for another night. ❞ (mérimax)   Dim 24 Déc - 1:53

for another night
Maxence x Mérida
dollar dollar bill y'all. ❞

« Tu devrais essayer, ça te changera de ceux que tu vas chercher au berceau. » C'était le sujet sur lequel il aimait plus l'emmerder, parce que l'âge qui avançait était un sujet tout nouveau pour les deux éternels gamins depuis qu'ils avaient passé la barre des ternte ans. Plus Mérida évoluait dans la pièce, plus Maxence réalisait que, peut-être, assister à cet événement seul était la meilleure des alternatives.
Mais il avait la flemme, de se faire chier tout seul pendant cinq heures.
Alors il allait sacrifier un peu d'intégrité, ce n'était pas ça qui manquait dans ce genre d'événements, de toute manière.

Il passa à côté de Mérida, en jetant un regard un peu distrait sur la robe qu'elle venait de choisir, sans émettre aucun commentaire. Il arriva jusqu'au bar, duquel il sortit une bouteille de whisky et deux verres qu'il servit à quantité égale. En revenant vers sa vieille amie, il lui en tendit un et garda l'autre, qu'il inspectait en attendant de trouver ses mots. « Elle avait besoin de congé. » Il but une gorgée, voyant que Mérida ne l'avait pas attendu pour le faire. « C'est un peu tendu, en ce moment. » Il resta vague sur le sujet, mais était bien conscient qu'elle avait dû comprendre que ce n'était pas tendu qu'au niveau professionnel. Mais il n'avait pas non plus envie de s'éterniser sur le sujet, la discussion qu'il avait eue avec la principale concernée lui avait déjà suffisamment remué le cerveau pour ne pas avoir à s'y coller une seconde fois. « Et puis ça fait longtemps que t'as pas fait d'apparition décente. Allez, prépare toi, la limo nous attend en bas. » Il lui mit une méchante pichenette sur le front et détala comme un lapin en direction de son dressing personnel, avant qu'elle n'ait le temps de lui en coller une.

Une demi-heure plus tard, et après le passage d'une équipe de coiffeurs-maquilleurs, Maxence fit irruption hors de son bureau habillé d'un costume taillé sur-mesure, les, mains dans les poches et sa veste sur l'épaule. Ses cheveux coiffés en arrière lui donnaient un air plus sophistiqué que son habituelle dégaine, et il vérifia l'heure sur sa montre comme s'il était là depuis des heures. Une deuxième équipe était partie chercher Mérida pour l'apprêter, raison pour laquelle il ne l'avait pas trouvée là où il l'avait laissée. Lorsqu'elle arriva enfin, radieuse dans sa tenue -mais elle pouvait bien crever qu'il ne lui ferait pas remarquer- Maxence ne put s'empêcher de taper sur sa montre d'un air faussement agacé. « T'es en retard. » L'ascenseur arriva quelques secondes plus tard et il s'engouffra à l'intérieur.

— X —


Leur relation n'avait pas spécialement changé depuis l'académie, et n'était pas prête de le faire. Le trajet dura bien une demi-heure, pendant laquelle ils vidèrent sans s'en rendre compte la bouteille de scotch qui était à leur disposition. Chose qu'il ne faisait jamais en temps normal, car il était toujours accompagné de quelqu'un qui le canalisait. « Bon, cette soirée est pas si importante que ça… » Il se servit à nouveau un verre, et attendit que Mérida ait fini le sien pour y vider le fond de la bouteille. « ... sinon crois-moi, c'est pas toi que j'aurais emmené. »

Maxence n'avait prévenu personne de son plan improvisé. Surtout pas Andre, qui aurait probablement réussi à le raisonner et l'aurait même peut-être accompagné, si cela lui permettait de ne pas avoir recours à Mérida. Parce que c'était lui, Maxence, qui avait besoin de sa compagnie ce soir. Pas Mr. Holmes -lui, il s'en serait bien passé. « Bon, on récapitule. On a besoin de vingt-cinq millions de dollars, ça se fait en trois heures quand c'est bien fait. Après on se casse, si tu veux. » Il la regarda dans les yeux, tout en portant le verre à ses lèvres. « Vingt-cinq millions, et tu choisis où on va après. Deal ?. »

made by MISS AMAZING.


MAXENCE "PHOENIX" HOLMES. ♛
HOPE ISN'T A DREAM BUT A WAY FROM OF MAKING DREAMS BECOME REALITY.
X-Trem Factory (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t644-she-s-a-tornado-with-pretty-eyes-and-a-heartbeat-meridahttp://astrophelcity.forumactif.org/t646-trouble-never-looked-so-god-damn-fine-merida
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 251
Dollars : 209
Crédits : Angebb pour l'ava ♥
X-Trem Factory (super)
MessageSujet: Re: save it for another night. ❞ (mérimax)   Dim 10 Juin - 19:58

Elle haussa les épaules en le voyant ouvrir le bar sans avoir lancé de commentaire sur la robe. Si Max ne l’a pas chariée, c’est que le choix n’est pas mauvais.
Ce qui l’intrigua, en revanche, c’est la manière dont il chercha ses mots pour parler d’Aelicya. Mérida était parfaitement au courant qu’il se passait quelque chose entre le président et sa seconde, et avait déjà charrié le premier plusieurs fois à ce sujet. Mais apparemment ils avaient franchi une étape : jamais Max n’avait eu l’air aussi perplexe quant à sa relation avec Aelicya. Restait à savoir quelle direction ils allaient prendre. En attendant, la rouquine lâcha un “T’es sûr que c’est pas toi qui es tendu ?” pour se moquer gentiment de lui - bien qu’une partie d’elle s’inquiétait réellement pour son ami.

Ensuite il changea de sujet avec un naturel digne d’un pingouin essayant de marcher à quatre pattes, ce qui la fit hausser un sourcil. Cela dit elle ne releva pas, jugeant préférable de ne pas le forcer. Et puis, ils avaient des richous à se mettre dans la poche.

Après une bonne demi-heure de préparatifs et d’autres échanges de piques, voici venu le temps des rires et des chants de siffler une bouteille de scotch à l’arrière d’une limo. Mérida eut l’honneur de recevoir le fond de bouteille, pendant que Phoenix lui expliquait qu’il ne l’aurait jamais emmenée à un événement important. Elle lui adressa un sourire en coin en portant le verre à ses lèvres. “Tu ne m’emmènes que quand tu as besoin d’une distraction, nuance.” Oh, s’il croyait qu’elle était dupe ; la demoiselle le connaissait trop bien pour cela. Monsieur s’était disputé avec une personne importante pour lui, alors monsieur n’était pas d’humeur à s’ennuyer pendant une soirée trop guindée à son goût. Donc, monsieur avait réquisitionné sa pote la plus déjantée. Mérida pouvait parfaitement comprendre, elle-même ne mettrait jamais les pieds dans ce genre d’endroit si ce n’était pas pour son meilleur ami.

Elle n’était pas du genre à se laisser mener par ses patrons, bien au contraire. Le précédent directeur de XTF aurait pu en attester. Mais si Maxence avait besoin d’elle, alors la voilà.

Il passa ensuite à l’objectif du soir, tandis que la jeune femme terminait son verre. La rousse prit un air détaché en faisant tourner le récipient vide. “Ça me va. Par contre si on atteint les trente millions, tu m’offres deux semaines de vacances ?” Parce qu’il ne faut jamais perdre une occasion de négocier avec son chef.
Mérida releva les yeux vers lui et afficha l’un de ces sourires pleins de vitalité dont elle avait le secret, avant de lui donner une tape sur l’épaule. “Allez, c’est pas en restant dans cette limo qu’on va réunir cet argent ! Dépêche, on a un after qui nous attend.” Puis sans attendre, notre héroïne poussa la porte de la limousine pour atterrir sous les flashs ; rester immobile lui cassait les pieds, elle eut donc la merveilleuse idée de commencer à soulever lentement sa robe. Heureusement que son cavalier la rejoint rapidement et qu’elle fut obligée de glisser son bras autour du sien.

A peine eurent-ils posé pied dans la salle de réception que les hostilités commencèrent, en la personne du directeur financier d’une grande multinationale, qui approcha avec cet air enjoué qui fit tiquer Mérida. Faux-cul détecté.
Monsieur Holmes, nous ne vous attendions plus !” Il serra la main du roux, puis son regard se tourna alors vers Mérida. “Et qui vois-je, serait-ce Blaze avec vous ?
La concernée plaqua un charmant sourire sur ses lèvres. “Vous avez l’oeil !Étonnant vu ton âge, se retint-elle d’ajouter. A la place elle quitta alors le bras de Maxence pour celui de leur interlocuteur, qu’elle cala judicieusement contre sa poitrine avant de se pencher vers son oreille. “Mais je vous en prie, appelez-moi Mérida.

En se redressant, Mérida adressa un rapide clin d’oeil à son patron. Vu la tête de sa proie elle avait réussi à faire son petit effet.  


- 5 roses de Pepper, Romeo, Mikhaïl, Yuugi & Ambroise ♥ -


Fan clubs :
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: save it for another night. ❞ (mérimax)   

save it for another night. ❞ (mérimax)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Nahuel District :: Siège de X-Trem Factory-