AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
((roxane)) ; niceties and other useless things.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t307-dance-with-the-devil-serahhttp://astrophelcity.forumactif.org/t365-going-down-in-flames-x-serahhttp://astrophelcity.forumactif.org/t146-tell-me-your-stories
Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 107
Dollars : 155
Crédits : jude ♡ ben ♡ ((vavas)) & iekazu ♡ & moi ((kits))
Citoyens
MessageSujet: ((roxane)) ; niceties and other useless things.   Ven 4 Aoû - 17:59

niceties and other useless things
your world shines so brighter than mine ❞ ft. roxane
C’était l’une de ces soirées qui n’avaient rien à voir avec celles qu’elle fréquentait le plus souvent, quand bien même elle y avait été très tôt habituée. Fille d’un homme puissant à la richesse immense — qui avait su cacher l’origine des avantages pécuniaires non négligeables derrière le masque d’un haut placé de l’une des grosses entreprises de la ville —, elle avait été traînée de cocktails en mondanités sans broncher, gamine aux boucles rousses qui avait tôt fait trouvé à se divertir lorsque les adultes se perdaient au milieu de ces conversations auxquelles elle ne pouvait se mêler parce qu’elles n’étaient pas de son âge. Elle s’était mise à observer, d’une attention sans faille ; le monde qui l’entourait et ceux qui y évoluaient. Elle avait appris à lire sur les lèvres les sourires faux, ceux de politesse, de circonstances, et s’était amusée à les reproduire face au miroir ; elle avait appris les formules toutes faites, celles que l’on dit pour conclure un marché, clore une conversation ou en entamer une, hostilité savamment dissimulée sous les couches d’un vernis luisant goût amer.

Avec le temps, c’était devenu monnaie courante, et en grandissant elle s’était peu à peu mêlée aux vivants tout de toc, d’or et d’argent liquide, costards italiens et robes en velours et satin, escarpins louboutins, coupes de champagne à plusieurs centaines de dollars. Elle y avait fait sa place avec un naturel déconcertant, tant qu’on avait bien vite oublié que la charmante jeune femme aux courbes généreuses relevées par quelque robe légère et cintrée avait été une enfant dont la présence s’ignorait, voire se méprisait. Aujourd’hui, dans bien des évènements qui concernaient la ville, elle était de celles que l’on attendait — souvent parce qu’elle entretenait des rumeurs, et qu’il fallait sa présence ou son absence approuvée pour en faire un sujet de conversation d’un instant parmi les sceptiques.

Dans ces soirées-là et, quelque part, pour sa plus grande déception lorsqu’elle devinait la richesse de ceux qui l’entouraient, songeant souvent qu’elle aurait volontiers falsifié ses prix rien que pour eux; elle n’entretenait pas son commerce. Elle ne vendait pas, ne marchandait rien. Ces cocktails n’étaient qu’une façon de s’afficher, d’une manière ou d’une autre, une histoire d’image, de façade, des relations à entretenir pour être bien vue — fausse amitié sans aucune part pour être dupe. Il s’agissait de présenter bien et d’entretenir son réseau, de lever son verre chaque fois que le thème de la soirée était relevé et répété, par automatisme mécanique.

C’est après l’un de ces énièmes toasts portés en l’honneur de la nouvelle saison de Keeping up with the Van der Rohe qu’elle te remarque enfin ; beauté faussement sage et maquillée — était-ce toi, cette fois, que l’on avait laissé choisir sa robe du soir, son fard et son khôl, ou bien t’en étais-tu remise au savoir-faire des maquilleurs en coulisses ?
Elle s’avance dans ta direction, le claquement de ses talons contre le sol à peine étouffé par le bruit ambiant de la foule ; elle a ce sourire au bord des lèvres, un rien provoquant, si assuré, elle évolue comme en terrain conquis alors qu’il est tien. Ton arène de jeu, elle en fait son échiquier ; et pour toi, la Reine, elle sera le cavalier.

« Bonsoir, Roxane, elle insiste sur ton nom, la voix sirupeuse, lève son verre de rosé, reprend après en avoir bu une gorgée fraîche. Belle soirée, n’est-ce pas ? Aucun doute que les moyens y ont été mis. »

Et c’est superficiel, c’est surfait, son regard glisse sur la foule sans l’accrocher, se fige de nouveau dans ta direction ; ce soir, son attention n’appartient plus qu’à toi.

« Beaucoup de paillettes pour pas grand chose, finalement, tu ne trouves pas ? »




"you're playing with a heart that's fireproof"
♡:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t563-my-mama-told-me-there-be-girls-like-you-roxanehttp://astrophelcity.forumactif.org/t952-you-re-already-the-bitchiest-queen-roxane-rp-s
Date d'inscription : 07/09/2016
Messages : 35
Dollars : 35
Crédits : moi-même & my baby love Meera ♥
Citoyens
MessageSujet: Re: ((roxane)) ; niceties and other useless things.   Mar 31 Juil - 15:50




Roxerah ★ niceties and other useless things

Les lumières extravagantes, les tables dressées tout en dorure et argenterie, le sol de marbre et les tenues toutes plus onéreuses les uns que les autres, il y avait longtemps que ça ne la faisait plus vibrer Roxane. Que dans ses yeux noisette, il n'y avait plus cet éclat juvénile des gamines devant les vitrines. Depuis plusieurs années, elle était posée là, surexposée, jugée au moindre mouvement et à la plus petite syllabe, pour les magazines d'influences ou les tabloïds selon ce qu'elle avait à donner.

Et une fois de plus, elle avait décidé de tout garder pour elle, au milieu des regards qui s'attardaient sur l'un ou l'autre de ses soeurs, sa mère dirigeant les opérations de communication comme elle savait si bien le faire depuis le début de la mascarade, elle au milieu de tout ça, tout ce qui était devenu bien trop grand pour elle depuis quelques temps.

Et la voix qui s'élève, la silhouette parée dans une robe de créateur, les talons claquant le sol et réveillant son monde, elle lève les yeux, passe une main sur le tissu de satin de sa propre robe d'un blanc immaculé - et elle était d'une pureté invraisemblable, dans des moments là de noyade.

— Bonsoir, Serah. elle la connaissait et l'avait mainte fois dévisagée, elle qui semblait extra-ordinaire dans son quotidien de mondanités je suis surprise de te voir dans ce genre de soirées.

Et elle s'étonne encore, de trouver sur son chemin tout ce qui ranimait un peu son train de vie devenu cyclique, répétitif, morne - sans la moindre couleur.

— Certains considèrent que la nouvelle saison de Keeping Up mérite autant de paillettes. Je suppose que tu n'en fais pas partie ? et moi non plus, si tu savais.

Finalement, et pour tromper la phrase acide qu'elle venait d'adresser à la Ziegler, Roxane porta sa coupe de champagne dans sa direction, avant de la terminer et d'en prendre une nouvelle au passage.

— Je t'ai vue, récemment, dans la presse à scandale. et c'était une nouvelle pique, qui finalement, était amèrement prévisible de la part de l'aînée Van der Rohe.
— Je crois même que la rubrique te concernant précédait la mienne. Elle étouffe un rire sans hilarité - mais finalement, c'était rire aux éclats, tout ce monde monochrome.








Des nuits plus belles que vos joursPlus fière fierté, plus pudique pudeur qui ne sais rougir à force d'être fière, qui ne peux que vaincre en ta sereine ardeur, Vierge ayant tout su, très paisible guerrière
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t307-dance-with-the-devil-serahhttp://astrophelcity.forumactif.org/t365-going-down-in-flames-x-serahhttp://astrophelcity.forumactif.org/t146-tell-me-your-stories
Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 107
Dollars : 155
Crédits : jude ♡ ben ♡ ((vavas)) & iekazu ♡ & moi ((kits))
Citoyens
MessageSujet: Re: ((roxane)) ; niceties and other useless things.   Ven 3 Aoû - 23:14

niceties and other useless things
your world shines so brighter than mine ❞ ft. roxane
« Je suis surprise de te voir dans ce genre de soirées. »

Surprise ;
mais l’as-tu jamais cherchée, elle, l’enfant de l’ombre ((sous toutes ses facettes)) dissimulée sous les fards à paillettes, les boucles ordonnées et les tissus riches ; l’as-tu jamais guettée, celle qui n’est là que pour la forme et pour le blason, parce que ce monde-là n’est pas le sien ?

Ô, mensonge — bien sûr qu’il l’est ; fille d’entrepreneur millionnaire au grand jour bien avant d’être une trafiquante sous couvert, elle n’a simplement jamais repris la chandelle depuis que son père est tombé. Elle a fui, fui les responsabilités qui lui incombent tant qu’elle a pu ((préféré l’ombre et l’argent sale)) — ces responsabilités qui la rattrapent aujourd’hui, les contrats qui s’entassent, les partenaires qui la rappellent et la relancent.
Bientôt, quoiqu’elle puisse en penser, elle ne pourra plus se défiler.

« Certains considèrent que la nouvelle saison de Keeping Up mérite autant de paillettes. Je suppose que tu n'en fais pas partie ?
Tu supposes bien, elle acquiesce, un sourire au bord des lèvres — mais bien sûr, que certains considèrent aux antipodes ; le système trop désireux de mettre des oeillères à la populace, la plèbe et la ménagère, la jeunesse de demain ((basse estime)). »

Elle boit sa flûte à petites gorgées tandis que tu en entames une autre — elle dans la retenue, la réserve, au compte-goutte ((trop digne pour s’enivrer)). Il y a dans chacun de tes gestes et des siens comme une cordialité distante, de loin deux consoeurs de la haute mais qui se connaissent à peine — il faudrait être si proche pour entendre leurs hostilités ouvertes ((et toi, de l’huile sur le feu)).

« Je t'ai vue, récemment, dans la presse à scandale. Je crois même que la rubrique te concernant précédait la mienne. »

Et tu ris, et le sien se mêle au tien — concerto imposteur, mais qui pour s’en douter ?

« Voilà qui légitime mes propos concernant cet excédent de clinquant, elle susurre, le ton suave et le regard acéré. C’est peut-être à mon nom plutôt qu’au tien qu’il faudrait célébrer, si je te surpasse déjà… »

Persiflage sous couvert de plaisanterie — mais tu sais déjà comme elle est, l’oeuvre et le discours vipérin.

« Trêve de badinages, dis-moi tout : qu’avez-vous donc prévu pour cette abracadabrante soirée ? Un spectacle de jongle ? Des cracheurs de feu ? Une représentation privée de ton petit rat d’opéra de cadette ? Un feu d’artifice ? »

Un sourcil haussé au dessus du verre qu’elle porte à ses lèvres, elle soutient ton regard avec, dans le sien, quelque chose de presque espiègle ((une femme-enfant)). Il faudrait ne pas la connaître, il faudrait ne pas savoir son fiel ni son cynisme — il faudrait qu’elle sache t’apprécier vraiment plutôt que de te vilipender sans cesse ;
mais tu sais trop bien l’amertume pour t’y laisser prendre ((pas vrai ?)).

« Après tout, n’est-il pas vrai que le bal d’ouverture d’une nouvelle saison de Keeping Up se doit d’être inoubliable ? »




"you're playing with a heart that's fireproof"
♡:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t563-my-mama-told-me-there-be-girls-like-you-roxanehttp://astrophelcity.forumactif.org/t952-you-re-already-the-bitchiest-queen-roxane-rp-s
Date d'inscription : 07/09/2016
Messages : 35
Dollars : 35
Crédits : moi-même & my baby love Meera ♥
Citoyens
MessageSujet: Re: ((roxane)) ; niceties and other useless things.   Sam 4 Aoû - 12:54




Roxerah ★ niceties and other useless things

Cette sensation de danger qui transperçait son échine vint lui arracher un frisson à chaque syllabe venimeuse que la Ziegler lui répliquait – et ça ne lui déplaisait pas tant que ça, à elle qui a été choyée toute son enfance, protégée sous couvert de célébrité et de surexposition faussement contrôlée par la cheffe de famille.
Elle quitta la salle des yeux de temps à autre pour en jeter un sur Serah – qu’elle déshabilla furtivement, comme toutes les femmes qu’elles pouvaient rencontrer.

— Certes. Mais comme tu dois t’en douter, ce n’est pas moi qui m’occupe d’organiser ce genre de détails… et l’animation de la soirée, à côté d’elle, c’en était assurément un. … mais je me doute que tu sauras apprécier le spectacle de la même façon, dans tous les cas. avec une amertume et un sarcasme qu’elle savait déjà, au milieu de tous les autres convives – peut-être qu’elle l’affichait plus que le reste.

Et quand les lumières se firent plus tamisées d’un seul coup, à presque s’éteindre, l’éclat dans les yeux de Roxane réapparut, et elle leva son verre à moitié plein vers Serah. — Oh, mais voilà qui devrait répondre à tes questions. Profite bien du spectacle. À ces mots, elle posa le verre tout juste terminé sur le plateau du serveur qui passait par là, et prit la direction de ses appartements, quand la foule avait les yeux rivés sur la scène spécialement aménagée pour l’occasion du défilé –faussement sauvage- prévue pour l’ouverture de la nouvelle saison.

Un savant mélange des tenues les plus emblématiques des trois sœurs Van der Rohe, sublimée par des mannequins aux cheveux de feu pour rappeler la fratrie – et une musique dans le ton désordonné du spectacle. Chacun en prenait plein les yeux et exagérait leur admiration, pour rester dans le ton du show de télé-réalité qui ne récoltait plus que du mépris de la part de l’aînée.

Et Roxane qui réapparait, quelques minutes plus tard – assez tôt pour que sa mère lui adresse un sourire de satisfaction à la réussite du show, suffisamment loin pour qu’elle ne perçoive pas l’odeur de tabac piquant les effluves sucrés de son eau de parfum habituelle – elle n’en changeait jamais, contrairement au reste de sa famille.
Devant elle, Serah restée à la même place que précédemment, à qui elle posa sur son épaule une main légère – curieuse aussi, encore aurait-il fallu l’avouer.
— Alors, comment qualifierais-tu le défilé après coup ? Je suppose que tu as fait comme tout le monde, et que tu es restée pour le voir...








Des nuits plus belles que vos joursPlus fière fierté, plus pudique pudeur qui ne sais rougir à force d'être fière, qui ne peux que vaincre en ta sereine ardeur, Vierge ayant tout su, très paisible guerrière
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t307-dance-with-the-devil-serahhttp://astrophelcity.forumactif.org/t365-going-down-in-flames-x-serahhttp://astrophelcity.forumactif.org/t146-tell-me-your-stories
Date d'inscription : 27/06/2016
Messages : 107
Dollars : 155
Crédits : jude ♡ ben ♡ ((vavas)) & iekazu ♡ & moi ((kits))
Citoyens
MessageSujet: Re: ((roxane)) ; niceties and other useless things.   Lun 6 Aoû - 18:13

niceties and other useless things
your world shines so brighter than mine ❞ ft. roxane
« ...je me doute que tu sauras apprécier le spectacle de la même façon, dans tous les cas. »

Le rictus léger sur ses lèvres vermillon, elle y porte sa flûte, goûte une nouvelle gorgée du champagne frais et pétillant — pas de doute, si ça te concerne elle ne peut qu’apprécier

Elle observe, l’oeil distrait — puisque toute son attention t’est véritablement destinée — les visages qui vous entourent, les cravates nouées, les chemises lissées, les nez poudrés, les pommettes pailletées ; tout ce beau monde étrange et ridicule d’artifices — et toi, comme eux tous, et pourtant plus authentique qu’aucune autre à ses yeux, ce soir.

Elle a tout juste l’occasion de reposer ses prunelles d'azur sur toi que les lumières du plafond s’éteignent, celles tout autour perdent en éclat, et les projecteurs se braquent sur une scène aménagée contre l’un des murs entiers de la salle ; coulisses en rideaux de velours et planches lustrées.
Et bientôt, bientôt, belle envolée, tu t’évades et l’abandonnes à son ennui — elle qui se lasse si vite de ces soirées quand rien n’est là pour l’égayer — que même les drapés riches sur les formes généreuses de vos doubles ne parviennent pas à combler. Elle a l’esprit ailleurs, n’observe que d’un oeil un peu gris et entame une nouvelle flûte ((qu’elle vide un peu vite)). Elle attend ton retour — où t’en es-tu allée, superbe échappée, dans quelle contrée, pour quelle amour ? —, morne et morose ; elle cherche dans la foule un point d’accroche, quelque chose pour la distraire.

En vain — c’est qu’il est grand, le pouvoir du défilé, sur la sphère subjuguée amassée au pied des estrades.

C’est une main sur son épaule qui la ranime ; un parfum capiteux ((différent)) qui ravive l’attrait — elle n’aurait pas besoin de te regarder pour te savoir de retour, mais elle le fait ; elle plonge son regard dans le tien par dessus son épaule, sourire accroché au bord des lèvres ((la voici rallumée)).

« Bien sûr que je suis restée, elle souffle, à voix basse ((suave)). Je n’aurais loupé ça pour rien au monde, tu le sais bien… »

Elle pivote sur ses talons — claquement sourd contre le parquet ciré, et les étoffes de sa robe suivent le mouvement aérien de ses hanches ((pas de danse avorté)).

« Toutefois, je dois l’avouer… Ces modèles ne t’arrivent pas à la cheville… Elles n’ont pas cet éclat que tu portes en toi, douce Roxane... »

Elle a glissé ses doigts sur ton épaule pour en repousser une mèche bouclée dans ton dos, y a coulé son regard le temps d'un geste avant de revenir sur ton visage — comme une délicatesse appuyée, comme un miel amer ;

si tu savais comme tu la fascines dans son mépris biaisé d'affection.




"you're playing with a heart that's fireproof"
♡:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ((roxane)) ; niceties and other useless things.   

((roxane)) ; niceties and other useless things.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Nahuel District :: Résidences-