AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
La brûlure du soleil souriant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 18
Dollars : 15
Crédits : Baby, la plus bel <3
Citoyens
MessageSujet: La brûlure du soleil souriant   Ven 4 Aoû - 10:11

La brûlure du soleil souriantHayden x BiggiSi Biggi était incognito, c'était surtout pour permettre de se sentir plus libre. Elle portait pas ses lentilles rouges, et une capuche cachait ses cheveux roux. La pluie n'était pas présente, c'était bien pire car la chaleur rendait le haut de la demoiselle assez étouffant pour cette dernière. La jeune femme transpirait pas mal là dessous. Elle aurait pu se promener en casquette et lunettes, mais on l'aurait facilement griller, car les seules casquettes qu'elle possédait, toutes portait le nom d'une marque du groupe dont elle faisait partie. Elle avait si chaud qu'elle se mitaine à l'ombre et sortait un de ces éventails neutres. Bien qu'il était noir comme la nuit, il était très ordinaire. Bien loin de tout ceux qu'elle avait chez elle. Sur ce banc, dans l'obscurité toute relative, Biggi n'était pas seule. Elle le savait. Parler à des gens comme ça était étrange. Pour combattre sa timidité, l'adolescente le faisait. Puis elle apprenait beaucoup de chose en parlant comme. Les endroits calme sur cette place immense où les gens allaient et venaient était rare. Elle souriait. Sans aucune peur, elle souriait ne retirant pas sa capuche pour autant. Elle s'était approché d'un adulte. Les gens plus âgé qu'elle. La demoiselle en avait l'habitude. Elle adorait parler aux gens pensionnés, il racontait leur vie et c'était souvent drôle pour l'idole. Quand ils se plaignait de douleurs, elle conseillait souvent d'aller voir son père, sans mentionner son lien avec ce dernier. Bien que l'homme savait pertinemment que ça fille faisait ce genre de choses.

« Bonjour. Quel temps magnifique. Quand j'ai vu les nuages, j'ai cru qu'il allait pleuvoir. Bien contente de m'être trompée. Même si un peu de vent ne ferait pas de mal. Vous êtes là depuis longtemps ? Vous attendez quelqu'un ? Ah pardon, je parle sûrement trop. Je ne vous laisse pas en placer une. Quelle fille impolie je suis. »

Biggi était souvent comme ça avec les pauvres gens qu'elle rencontrait, soit c'était eux qui engageait la conversation, car la jeune fille avait un sourire qui donnait souvent confiance à ces inconnus. Soit elle bombardait comme maintenant la personne de question. Elle savait que l'homme répondait pas tout de suite, elle devait trouver un sujet. Peut-être que ça le ferait fuir. Elle le laisserait partir. L'idole ne le forcerait pas à lui répondre. Elle voulait simplement engagé la conversation. Puis il semblait s'ennuyer ferme. Autant qu'elle le rende un peu plus heureux. Le sourire pour la demoiselle était vraiment important. Elle croyait naïvement que les êtres humains pouvaient être heureux. Mais ils s'en donnait que peu les moyens. Après tout elle était heureuse, elle. Son bonheur était un peu contagieux. Il s'entendait dans chacun de ces mots. © YOU_COMPLETE_MESS
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 52
Dollars : 19
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Re: La brûlure du soleil souriant   Lun 26 Mar - 22:42



La brûlure du soleil souriant
Feat
Biggi
Il jette un regard agacé à son portable, maudit mentalement le destinataire du sms qu’il lit, re-lit pour être sûr que ce ne soit pas une blague, assit sur son banc. Sauf que non. Il était censé avoir un rendez-vous, un ancien du lycée avec qui ils s’étaient décidé de se revoir aujourd’hui. Et Hayden, il s’était débrouillé pour ne pas être en retard, n’aimant pas faire patienter les gens quand lui déteste attendre également.

Sauf qu’il venait de recevoir un sms, deux minutes avant l’heure.
Et son ami venait d’annuler. De quoi manquer de lui faire péter un cable.

Alors le voilà, soupirant, n’ayant pas le courage de se lever de son banc sur lequel il attendait, n’ayant pas l’envie de rentrer maintenant qu’il a prit la peine de venir jusqu’ici. Sauf que voilà, il a un peu rien à faire le roux, s’ennui un peu trop là où il est et à part regarder les gens passer devant lui, il y a rien de bien passionnant à faire. Il regarde une fille, une gamine, arriver vers lui. Une fille qui ne fait que lui passer à côté, pense il. Sauf que non, elle s'arrête, le regarde et lui sourit même. Mieux encore, elle lui parle !

- Bonjour. Quel temps magnifique. Quand j'ai vu les nuages, j'ai cru qu'il allait pleuvoir. Bien contente de m'être trompée. Même si un peu de vent ne ferait pas de mal. Vous êtes là depuis longtemps ? Vous attendez quelqu'un ? Ah pardon, je parle sûrement trop. Je ne vous laisse pas en placer une. Quelle fille impolie je suis.

… Mais quoi ? Le roux ne pige que dalle à ce qui se passe. Enfin si, il a bien comprit que c’est à lui qu’elle parlait, tout ce qu’elle racontait aussi. Mais… Pourquoi ? Il ne la connaissait pas, si ? Certes, elle avait l’air d’une ado encore, mais il avait pas l’impression de l’avoir vu à l’académie. Alors pourquoi ? Ca existe vraiment, les gens qui viennent taper la causette à un parfait inconnu en pleine rue ? A elle pigé qu’il s’ennuyait à mort, juste avant ? Parce que mine de rien il peut la remercier, elle venait d’effacer tout ennui qu’il restait. Pourquoi ne pas répondre, du coup ? Hayden n’aime pas ignorer les gens, de toute façon.

- Ouais, bonjour ? Je me demandais si on se connaissait mais honnêtement, je vois pas.  

Il hausse les épaules, hésite et se décale un peu pour faire un peu plus de place sur le banc, si elle veut s’y asseoir elle en a le droit. Même si il était agacé il y a quelques secondes par l’annulation brusque de son rendez-vous, cette fille a au moins le mérite de l’avoir détendu. Ok, il ne comprend pas vraiment cette spontanéité dont elle a fait preuve.

- J’étais censé attendre quelqu’un, sauf qu’il n’est pas venu au final. Et toi, que fais tu ici ? Ca t’arrives souvent d’aborder les gens comme ça ?

Ca serait embêtant qu’elle tombe sur quelqu'un de peu fréquentable. Mine de rien, ça l'inquiète un peu Hayden, ca a pas l’air d’une mauvaise fille, même si il ne la connaît pas du tout.
code by huyhiné


Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 18
Dollars : 15
Crédits : Baby, la plus bel <3
Citoyens
MessageSujet: Re: La brûlure du soleil souriant   Mar 27 Mar - 17:33

Biggi et son immense sourire, la jeune fille ne savait pas ce cet homme allait dire. Elle aurait la surprise. La chanteuse finirait par revenir à discuter, ou monopoliser la parole. Elle combattait son défaut avec la force d'un bulldozer. Parler à des inconnus, c'était assez peu commun. Surtout oser faire le premier pas. Positive, elle gardait sa bonne humeur. Presque rien ne pouvait assombrir son humeur. Il la saluait doucement, elle le fixait avec gentillesse, mais aussi avec curiosité. Pouvait-elle être qu'une simple civile pour une fois. Sûrement. Elle préférait parier sur la réussite de sa couverture. L'homme se demandait s'il se connaissaient, l'espace de quelques micro-secondes, elle avait eu peur. Rassurée par la négation finale de cet inconnu. Quand il lui lui laisse la place. Elle s'installe, dansant un peu maladroite avec ces pieds. Elle ne pouvait s'en empêcher. Puis il lui expliquait qu'il était là pour une rendez-vous. Mais l'autre lui avait posé un lapin. Pas très gentil ça. La demoiselle se retrouvait à être interrogée pour son comportement insolite. Elle laissait échapper un rire clair et mélodieux. L'idole riait de temps en temps. C'était souvent parce qu'elle trouvait la situation cocasse comme en ce moment.

« En vérité, je me baladais, je m'ennuyait un peu. Donc je me suis dit autant faire une pierre deux coups et parler à un inconnu. En vérité, je ne suis pas vraiment le genre à aller vers les gens, sauf quand on m'y oblige. Pour améliorer ma sociabilité, on m'a conseillé maintes fois de faire le premier pas. C'est ce que j'ai fait avec vous. Sans vouloir vous offensez, être un crash test, ça peut l'être... Puis m'avez l'air pas méchant. Je fait confiance à mon instinct féminin ou flair. Va savoir. »

Elle préférait n'en dire pas plus. Pour contre-balancer sa timidité Biggi parlait souvent beaucoup d'un coup, comme si on avait ouvert le barrage dans lequel la jeune femme retenait tout ce qui lui passait dans l'esprit. Comme si toutes ses penses ou presque sortaient de sa bouche. Heureusement, elle n'avait que très vaguement parler de son travail. Une insinuation qui passerait peut être inaperçu, elle l'espérait. Puis de toute façon, elle pourrait doucement écarter le sujet. Même si elle n'aimait pas trop. Le mensonge était chose courante, elle s'y était faite. Elle s'en servait régulièrement. Ça n'empêchait pas qu'une partie de son être n'aimait pas ça. C'était sûrement dû à son père qui mentait peu à ses patients.
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 52
Dollars : 19
Crédits : Moi même
Citoyens
MessageSujet: Re: La brûlure du soleil souriant   Mer 11 Juil - 13:18



La brûlure du soleil souriant
Feat
Biggi
C’est vraiment possible, une rencontre assez simple ? Certes, Hayden est du genre à aller facilement vers les autres, mais en général ce n’était pas de façon aussi.. Random. Mais peut en être heureux, au moins la gamine a réussi à lui faire oublier sa frustration face au lapin qu’il s'est prit. Et il faut bien l’admettre, au premier abord, cette gamine n’avait rien de bien dangereux, ou alors Hayden était juste naïf. Peut être. Toujours est-il que, finalement, discuter de cette façon avec une totale inconnue n’était pas si dérangeant que ça.

- En vérité, je me baladais, je m'ennuyait un peu. Donc je me suis dit autant faire une pierre deux coups et parler à un inconnu. En vérité, je ne suis pas vraiment le genre à aller vers les gens, sauf quand on m'y oblige. Pour améliorer ma sociabilité, on m'a conseillé maintes fois de faire le premier pas. C'est ce que j'ai fait avec vous. Sans vouloir vous offensez, être un crash test, ça peut l'être... Puis m'avez l'air pas méchant. Je fait confiance à mon instinct féminin ou flair. Va savoir.

Même si elle parle beaucoup. Heureusement qu’il sait être attentif quand on lui parle, parce que sinon il aurait déjà décroché. C’est drôle, parce que lui aurait cru qu’elle faisait ça souvent, d’approcher les gens de la même façon qu’elle venait de le faire avec lui. Au final, paraîtrait qu’elle soit aussi peu ouverte au premier pas qu’il l’est lui. D’une certaine façon, ce test la, pour s’ouvrir aux autres, ca lui plaisait. Un sourire se dessine sur ses traits, alors qu’il la regarde droit dans les yeux.

- Bon, je t’accorde le droit de m’utiliser en “crash test” si de un tu me dis ton nom… De deux, tu me laisses t’inviter à boire un coup. Je meurs de soif, pas toi ?

Vu la chaleur, ca ne serait pas étonnant après tout. Et lui, le soleil a sans doute vite tendance à le désaltérer, encore plus quand il est resté en plein soleil à attendre pour rien.
code by huyhiné


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La brûlure du soleil souriant   

La brûlure du soleil souriant
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Place Centrale-