AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
First one (PV Jude)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t208-le-sourire-du-demon-sur-les-levres-tu-avanceras-finishttp://astrophelcity.forumactif.org/t254-au-fond-il-y-aura-toujours-des-gens-pour-t-approcher-rs-iekazuhttp://astrophelcity.forumactif.org/t105-rp-with-me
Date d'inscription : 24/02/2016
Messages : 56
Dollars : 31
Crédits : Moi pour l'avatar et Jude pour la signa! ♥
élève à l'Académie
MessageSujet: First one (PV Jude)   Jeu 3 Aoû - 2:36


FIRST ONE

Feat Jude P. B-Holmes



Tu entends la sonnerie retentir, fin des cours, moment de libération pour toi qui attend juste quelques instants, notes rapidement les dernières informations données par le professeur, avant de t’empresser à ranger tes affaires. Tu n’as pas envie de traîner plus longtemps à l’école, là où de toute façon il n’y a rien vraiment qui te retiens, une fois les cours terminés. Tu avances, passes à coté des élèves qui parlent entre eux, rient ensemble. Qui ne font pas attention à toi, mais ça t’arranges quand même, vu que tu ne veux pas te mêler à eux. Même si plus souvent que tu ne le dis, t’aimerait parfois ne pas rester seul tous les jours. Ouais, t’aimerais bien dans le fond. Mais tu ne préfères pas t’attacher non plus, faut dire que vu ton caractère, faut le vouloir être ton ami. Qu’importe.

Aujourd’hui, tu ne rentres pas tout de suite, tu as envie de faire un tour avant de t’enfermer chez toi. Alors tu prends le métro en direction d’Haylen, un peu trop bondé à ton goût à cette heure là, au point que tu sois obligé de rester debout durant tout le trajet. C’est ta seconde libération de la journée quand tu descends à ta station, monte les escaliers pour rejoindre le centre ville. Et tu te laisse aller dans les rues, essaye de ne pas aller là où il y a trop de monde, regarde les magasins en cherchant un qui attirerait ton attention. Puis tu commences à sentir la faim te venir, l’envie de manger quelque chose de sucré, alors tu te mets en quête d’une boulangerie.

Du moins c’était ton but, à ce moment précis, quand t’es décidé de prendre la rue la moins empruntée pour avancer plus vite. Sauf qu’il y a eu un mouvement, d’un coup, quelqu’un qui tourne dans le sens opposé. Mais il ne tourne pas vraiment, t’entends un bruit, celui du cognement contre le mur. Tu te figes d’un seul coup, fronce les sourcils un instant perplexe, avant de réaliser ce qui se passe. Tu as vu quelqu’un, sans savoir qui c’est, se payer le mur en voulant tourner visiblement trop vite.

T’éclates de rire, incontrôlable. Oui, zéro sympathie

- Oh bon sang…. !

Heureusement, tu te calmes assez vite. Alors ça te laisse le temps de te rendre un peu plus compte de la personne face à toi, et il y a ce visage que tu reconnais. Vaguement, du moins. Non tu as vite compris que tu as devant toi le délégué de ta classe. Tu as juste oublié son nom, la tout de suite.  Tu essayes de t’en rappeler, ceci dit.

- … J… Ju…. De !  

C’est ça, non ? Tu essayes de ne pas lui lancer le temps de remarquer que tu as bugé devant son prénom, alors tu enchaînes.

- Ca t’arrive souvent de te prendre des murs ? Pas sur que ça soit bien agréable, tu sais.

Tu en sais quelque chose, étrangement, depuis quelques jours. En attendant tu viens sans te rendre vraiment compte d’entamer la conversation à quelqu’un dont tu n’as jamais adressé le moindre mot auparavant, ou plus à ta connaissance. C’est pas que tu es effrayé de parler à ton délégué hein, c’est juste que lui contrairement à toi parait si aisé à se faire des amis, qu’au pire tu le vois plus comme ton opposé total.

(c) by me




Une rose de Romeo! Merci merci ♥️
je suis une patate
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t50-jude-angel-with-a-shotgunhttp://astrophelcity.forumactif.org/t74-jude-rs-oo-smile-for-everyonehttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 165
Dollars : 61
Crédits : Meera pour cet ava du feu ♥
je suis une patate
MessageSujet: Re: First one (PV Jude)   Dim 10 Sep - 14:06

First one
JUDE&IEKAZU •
J'étais pressé, d'accord ?
Ce n'était absolument pas volontaire. Je n'aime pas me prendre des murs, cela ne fait nullement parti de mes activités. Y a mieux quoi. C'est juste que dans un moment de précipitation, j'ai voulu faire demi-tour, et que derrière moi, il y avait une surface dure, longue, étendue et froide, communément appelée mur. Voilà tout.
Après, peut-être que si je n'avais pas lancé un énième coup d'œil à ma montre, j'aurais d'avantage analysé l'environnement et, surtout, j'aurais peut-être réfléchi. Surtout que j'ai une heure devant moi, donc ce n'est pas comme si j'étais vraiment à la bourre non plus...
Quel boulet.
J'entends un éclat de rire derrière moi mais ne m'en formalise pas outre mesure ; c'est naturel de partir en fou rire face à une gamelle, et j'en aurais sans doute fait de même (avant de m'enquérir de l'état de la personne). Je me frotte le crâne – que j'ai brandi fièrement en avant et qui a donc dit bonjour à la fameuse surface dure, longue, étendue et froide – en me tournant vers un visage que je découvre être familier. Mes sourcils se froncent – j'ai mal. – et je le vois finir par se calmer. Je n'ai besoin que d'une seconde pour le situer, mais ce n'est visiblement pas son cas qui semble réfléchir ; puis il ouvre les lèvres, et je reste là à – avoir mal – le fixer, le tout en me frottant la tête. Bon tu vas m'dire, ça ne dure qu'une seconde ou deux donc... « … J… Ju…. De ! » Je fronce les sourcils, je crois qu'il vient de bug non ? J'ai pas le temps de me pencher sur la question qu'il enchaîne.
« Ca t’arrive souvent de te prendre des murs ? Pas sur que ça soit bien agréable, tu sais. »
Je le fixe encore, réalise un truc, pars dans un petit rire. Iekazu s'inquiète ? Ou même ; Iekazu commence la conversation ? J'ai tellement l'habitude d'être celui qui parle aux gens, et plus encore aux introvertis, celui qui essaie de devenir potes avec les recroquevillés sur eux-mêmes, que je suis décontenancé pendant une seconde. Je souris, comme je souris toujours, et finis par hausser les épaules. « J'adore ça, manger des murs. C'est une activité très enrichissante. » N'empêche que je me masse le crâne en faisant la grimace. « Mais en effet, c'est pas super agréable. Iekazu, c'est ça ? » Question rhétorique. Un truc pour lequel je me félicite (deux, en fait) c'est d'être physionomiste et avoir une excellente mémoire des prénoms, ce qui fait que je me souviens facilement les gens. Donc je me souviens parfaitement de qui est Iekazu, soit un type dans ma classe qui sait ne pas se montrer forcément très agréable avec tout le monde – quoique je ne le trouve pas spécialement antipathique pour autant, surtout réservé. Ou je vis dans le monde des bisounours.
Ce qui est vrai.
Mais pour être honnête, j'ai toujours eu envie de lui parler, à Iekazu. OK, certes, j'ai envie de parler avec tout le monde ; mais justement ! Iekazu, il vit dans son coin, et j'ai jamais eu l'occasion de lui taper la discute, alors c'est plutôt une bonne occasion !
Même si j'ai mal ! Même si j'ai une heure devant moi ! Youpi !
« Oh putain ! » Je viens de me rappeler d'un truc important. « Mon rendez-vous ! » Je regarde à nouveau ma montre, lève les yeux vers Iekazu, ouvre la bouche... la referme... « Dis, tu fais un truc là maintenant tout de suite ? » On dirait pas. On dirait qu'il s'emmerde. « Non ? Cool. Viens avec moi stp. »
Bon en fait je lui donne pas vraiment le choix, mais...
Je m'approche, le choppe par le bras et l'entraîne. Je me racle la gorge. « Euh, tu vois, ces trucs appelés « rendez-vous professionnels »... j'ai toujours trouvé ça creepy, tu vois... j'ai besoin de soutien et euh, c'est une occasion parfaite ! » Pour moi. Ouais, surtout pour moi. « T'es dans aucune activité professionnelle toi, si ? » Comment commencer une relation pour les nuls.


une rose de Heileen & une de Lionel ♥

fanclub & co ♥:
 
First one (PV Jude)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Commerces-