AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
long live the magic. ❞ (valnina)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 91
Dollars : 105
Crédits : rom bb my love jtm
Citoyens
MessageSujet: long live the magic. ❞ (valnina)   Mar 1 Aoû - 12:21


• • • LONG LIVE THE MAGIC
NINA X VALENTINO



Parmi toutes les inventions de l'Homme, les plages publiques faisaient facilement partie de ce qu'il y avait de pire.
D'abord, elles étaient bondées. Ensuite, elles étaient dégueulasses. Le reste découlait de ces deux détails.
Le pire était que les gens et les déchets s'étendaient sur des kilomètres au large, si bien qu'elle était presque tentée de prendre un bateau rien que pour aller se baigner.
Mais oui, c'était un peu de l'abus.

Alors elle avait nagé pendant ce qui semblait être des heures, jusqu'à arriver suffisamment loin pour ne plus voir les plages ni les déchets. Ces derniers demeuraient, même au large, mais de façon plus ponctuelle que sur les cotes. À chaque fois que Nina allait en mer, c'était la même chose, et ici encore plus qu'à Los Angeles. Il lui était arrivé d'essayer de ramasser tous ceux qu'elle voyait, mais elle s'était retrouvée si encombrée qu'elle n'avait même pas réussi à se déplacer jusqu'à chez elle.

Elle n'avait pas trop la tête au ménage, aujourd'hui.
Après une énième dispute avec sa mère -elles étaient de plus en plus fréquentes depuis qu'ils avaient déménagé- Nina s'était enfuie de chez elle et s'était réfugiée dans le seul endroit où personne n'osait jamais aller la chercher : l'océan. Ils avaient déjà essayé, de la poursuivre avec leurs petits bateaux à moteur ; mais les semer était mille fois plus facile que sur la terre ferme. Ici, il lui suffisait de s'enfoncer dans les profondeurs pour qu'ils perdent sa trace.

En temps normal, il n'y avait personne pour l'emmerder. Parfois, des voiliers à la dérive croisaient son chemin, et elle en avait fait tomber plus d'un lorsqu'ils s'étaient aperçus de la nageoire turquoise qui remplaçaient ses jambes. Mais on remonte facilement sur un bateau, même en pleine mer.

Elle remontait vers la surface après une trentaine de minutes d'exploration dans le fonds marins, quand un banc de poisson lui fonça dessus comme si elle n'était pas sur leur chemin. Elle leur hurla dessus des insultes qu'elle espérait qu'ils comprennent, et remarqua au loin que les flots étaient plus agités que ce sont elle avait l'habitude, de façon si hétérogène qu'elle se demandait presque s'il n'y avait pas un dérèglement de la nature dû aux dispositions spéciales de cette ville. Tout semblait être possible à Astrophel City, alors elle n'en aurait pas été étonnée.

Par pure curiosité, elle battit des nageoires pour se rapprocher de la source de toute cette agitation, et fut prise dans un courant anormalement fort. Elle se débattit pour rejoindre la surface et émergea la tête hors de l'eau. Quelques secondes furent nécessaire pour que les branchies autour de son cou ne disparaissent pour lui permettre de respirer, et elle maintint la tête en dehors pour observer un spectacle un peu particulier d'un garçon debout sur une planche de surf au milieu d'une tornade.

Elle resta un moment à une distance raisonnable, pas certaine de vouloir s'en approcher d'avantage. Mais bientôt la tornade perdit en intensité et elle ne put s'empêcher d'avancer doucement. Sauf que ce qu'elle oubliait, c'était que les gens n'étaient pas habitués à croiser de têtes rousses au plein milieu de l'océan, alors quand son regard croisa celui du garçon, elle sut qu'elle aurait peut-être dû annoncer sa présence.

Autour d'elle, Nina sentit l'eau s'agiter. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais une grande vague déferla dans sa direction.

NINAAttention !

Elle eut le temps de voir une planche de surf s'élever dans les airs, et lui retomber tout droit sur la tête.
Puis, plus rien.


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 137
Dollars : 80
Crédits : Saul baby ♥︎ (avatar)
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Mer 2 Aoû - 15:44

❝ long live the magic ❞

» nina & valentino

Il y avait des jours où Valentino aimait être seul.
S’isoler loin de son appartement bordélique, de sa famille déglinguée et de cette ville qui pullulait pour un petit coin de paix où il pouvait être tranquille sans avoir à penser.
Ce n’est pas qu’il n’aimait pas sa vie, juste qu’il lui arrivait, comme à beaucoup de monde d’ailleurs, d’avoir besoin de souffler, d’être en tête à tête avec lui-même, de se retrouver tout bêtement.
Généralement, c’est au large de Ruiha Beach qu’il préférait s’éloigner.
Assez loin de la plage pour ne plus entendre la ville –et ne plus baigner dans les déchets soit dit en passant– assez loin du rivage aussi pour se forcer à travailler son contrôle de l’eau qu’il ne pouvait pas user dans toute sa puissance dans le milieu urbain ; il n’avait pas les moyens de rembourser tous les dégâts qu’il pourrait causer s’il venait à s’entraîner au milieu de Saten District, tiens.
Cela faisait deux bonnes heures qu’il s’entraînait, perché sur une planche de surf –il n’en faisait pas beaucoup mais savait au moins se tenir correctement dessus, et c’était pour lui le moyen le plus pratique et le moins cher pour aller au large sans trop de problèmes– et faisant plier les vagues à sa volonté. Mine de rien, c’était épuisant, et depuis dix minutes il constatait que l’élément ne lui répondait plus autant –fin de session apparemment.
Il fit diminuer la force des vagues autour de lui pour lui permettre de rejoindre la surface de l’eau sans heurt, mais un détail qu’il attrapa du coin de l’oeil le fit sursauter, brisa sa concentration et le fit chuter de sa planche.

En même temps, c’était la première fois depuis qu’il venait là qu’il croisait quelqu’un ; alors on pouvait comprendre sa surprise.
Quand il remonta hors de l’eau, il regarda de tous les côtés pour s’assurer ne pas avoir rêvé. Effectivement, la fille qu’il avait vu était bien réelle. Par contre, elle avait l’air de se noyer. Parfait, il avait toujours rêvé d’assommer des jeunes filles en pleine mer, il ne manquait que ça sur son tableau de délits. Putain.

▬ Merde, merde, merde ! il grinça entre ses dents en voyant la chevelure rousse flamboyante de la demoiselle s'enfoncer lentement dans l'eau.

Il prit une grande inspiration puis plongea pour la récupérer ; doucement il passa un bras autour de sa taille et la ramena en sécurité sur sa planche de surf non loin, en s’aidant de son don pour que le courant aille dans son sens.
Habilement, il grimpa sur la planche et s’y installa à califourchon avant d’y ramener la jeune fille, sur le dos pour qu’il puisse vérifier son état. En se penchant sur elle pour s’assurer qu’elle respirait –heureusement la réponse était oui– il remarqua une rougeur sur son front qui allait très certainement devenir une belle bosse bien bleue d’ici quelques heures, là où sa planche avait dû heurter sa tête. Il grimaça ; c’était certes un accident, mais il n’avait jamais aimé l’idée de blesser une fille, accident ou non.

Doucement il vint lui tapoter les joues pour la réveiller.
Et c’est quand elle ouvrit les yeux que, dans un soupir de soulagement qui le fit baisser la tête, Valentino remarqua qu’elle n’avait pas tout à fait l’air humaine. Enfin, qu’elle ne l’était qu’à moitié.
Encore une fois, la surprise le fit tomber de sa planche, et ils chavirèrent tous les deux.

▬ Putain c’est quoi ça ?! il s’écria avec stupeur une fois qu’ils furent tous les deux remonté à la surface.

Il avait fait mieux comme première impression.
electric bird.





Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 91
Dollars : 105
Crédits : rom bb my love jtm
Citoyens
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Mer 2 Aoû - 18:34


• • • LONG LIVE THE MAGIC
NINA X VALENTINO

Sonnée par le choc qu'elle avait reçu à la tête, Nina resta dans un état de semi-conscience pendant une bonne trentaine de secondes. Elle sentait que son corps tombait, mais ça s'arrêtait là. C'était même apaisant, d'entendre les bruits marins, éttouffés par un espèce de filtre qui ressemblait à rien de ce qu'on pouvait trouver à l'air libre.

Sauf que ça ne dura pas bien longtemps, car à peine eut-elle le temps de se remettre de son choc qu'elle se sentit extirpée des profondeurs et balancée sur une surface froide et solide. Elle ouvrit les yeux, pour se retrouver face à un énorme visage en contre-jour, et manqua de hurler, sans y arriver. Le problème avec sa transformation c'était toujours la transition.

Elle voulut prendre la parole, une fois que son corps fut habitué au changement de milieu, mais son "sauveur" ne lui en laissa pas le temps. Il paniqua -chacun son tour- et dans une exclamation de surprise, renversa la planche qui les envoya à nouveau dans l'eau.
Nina refit surface en premier, retourna la planche pour prendre appui dessus, le temps que son interlocuteur ne daigne se montrer.
Ce qu'il ne tarda pas à faire.

NINAPas la peine d'être malpoli, moi aussi j'aurais pu dire ça quand j'ai vu ta tête mais je me suis retenue.

D'un geste théâtral, Nina dégagea sa tignasse de cheveux rouges qui formait un rideau épais devant son visage. Elle se mit malencontreuseuement un coup sur le front, et ne retint pas le couinement qui s'échappa de sa bouche lorsque sa main cogna contre l'endroit où elle était entrée en collision avec la planche de surf.

NINACa vous arrive souvent, ici, d'envoyer des trucs sur les pauvres filles qui se baignent ?

Elle lui lança un regard noir, avant de poser délicatement les doigts sur son front. Mal lui en pris, car elle sentit immédiatement les picotements familier du bleu énorme qu'elle allait y retrouver en rentrant chez elle. Elle grimaça en pensant à la tête qu'allait faire sa mère lorsqu'elle verrait qu'elle s'était blessée au visage.


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 137
Dollars : 80
Crédits : Saul baby ♥︎ (avatar)
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Mer 2 Aoû - 19:34

❝ long live the magic ❞

» nina & valentino

▬ Pas la peine d'être malpoli, moi aussi j'aurais pu dire ça quand j'ai vu ta tête mais je me suis retenue.
▬ Hein ?

Valentino ne se rendit pas compte sur le coup qu’elle parlait de son exclamation précédente –en même temps, on ne pouvait pas la blâmer, n’importe qui pourrait se vexer après s’être fait traité de « ça » sur un ton pareil.
Toujours un peu abasourdi, il l’observa remettre ses cheveux en place et se donner un coup accidentellement à l’endroit de sa bosse, et il ne pensa même pas à rigoler –c’était pourtant assez drôle comme situation.

▬ Ça vous arrive souvent, ici, d'envoyer des trucs sur les pauvres filles qui se baignent ?
▬ Euh, non, désolé d’ailleurs, il bafouilla, encore un peu confus devant son regard noir. M’enfin pour ma défense ça m’arrive pas souvent non plus de croiser du monde par ici. Et encore moins euh…des gens comme toi quoi.

Il soupira devant sa propre bêtise. Trois ans qu’il vivait à Astrophel, et il arrivait toujours à être surpris des dons des uns et des autres, toujours plus surprenants.
Il grimaça en coeur avec elle quand elle effleura sa future bosse –il en avait assez eu dans sa vie pour imaginer le picotement désagréable– et se risqua à s’approcher pour prendre appui à son tour sur la planche. C’était un peu gênant parce que jamais il ne s’approchait autant de gens qu’il venait de rencontrer, mais dans le principe, c’était sa planche, et il ne voyait pas pourquoi elle serait la seule à pouvoir se reposer dessus –et Valentino n’avait jamais signé où que ce soit pour être à tout bout de champ le chevalier servant et galant de ces dames.

▬ Qu’est-ce que tu faisais là d’ailleurs ? Tu m’espionnes depuis combien de temps comme ça, là ?
electric bird.





Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 91
Dollars : 105
Crédits : rom bb my love jtm
Citoyens
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Jeu 3 Aoû - 0:47


• • • LONG LIVE THE MAGIC
NINA X VALENTINO

Il ne chercha pas à lui renvoyer la moindre pique par rapport aux remarques un peu salées qu'elle venait de lui balancer. Cela l'aida à se détendre ; s'il avait cherché le conflit, il l'aurait trouvé. Mais ça n'avait pas l'air d'être le cas, et Nina n'était pas du genre à faire des vagues sans raison.

NINADes gens comme moi, hein...

Elle leva un sourcil, l'air de ne pas comprendre, mais le sourire amusé qui commençait à redresser les commissures de ses lèvres trahit son hilarité. Elle laissa même sa nageoire claquer contre la surface de la mer, projetant une gerbe d'eau au-dessus de leurs têtes.

Nina détailla les traits de son visage, en essayant de deviner quel était sa famille, d'où il venait, qui étaient ses parents et sur quelle contrée il allait régner plus tard -un jeu qu'elle faisait avec son père dans les quelques soirées mondaines auxquelles ils avaient accompagné Claude, sa belle-mère, qui fréquentait régulièrement ces événements.

VALENTINOQu’est-ce que tu faisais là d’ailleurs ? Tu m’espionnes depuis combien de temps comme ça, là ?

NINAQue- Je... Quoi ?

Elle sentit ses oreilles chauffer, et les rougeurs lui montèrent aux joues presque immédiatement. Elle ouvrit la bouche pour protester, mais reprit son sang froid suffisamment vite pour simplement rouler des yeux et rentrer dans l'eau jusqu'aux épaules, les mains fermement aggripées contre la planche sur laquelle ils étaient tous les deux penchés depuis le début de leur conversation.

NINAJ'étais pas en train de t'espionner. Je passais dans le coin, j'ai vu de l'agitation et je me suis approchée. Ca faisait à peine une minute. Trente secondes, même.

Voyant que ses explications ne la menaient nulle-part elle plongea complètement dans l'eau et ne remonta qu'une fois que la fraîcheur de l'eau de mer l'eut aidée à reprendre ses esprits -et effacé les traces rouges sur son visage. La seule rougeur qui demeurait était celle sur sur son front, qui ferait certainement une très belle marque qui lui vaudrait un lot de railleries de la part de ses soeurs pour au moins un mois.

NINATu contrôles l'eau, c'est ça ? Ca veut dire que tu peux pas te noyer, non plus ?

Depuis que son don s'était manifesté -lors d'une course poursuite particulière qui aurait pu lui coûter la vie, mine de rien- Nina s'était toujours demandée comment les "gens normaux" survivaient au large. Mais elle n'avait jamais posé la question, personne dans son entourage n'aimait le grand large autant qu'elle. Eux, ils préféraient les grands jardins, les bassins privés, les piscines à la limite. Mais ça s'arrêtait là.


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 137
Dollars : 80
Crédits : Saul baby ♥︎ (avatar)
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Dim 17 Sep - 16:06

❝ long live the magic ❞

» nina & valentino

Des gens comme moi, hein…

Valentino eut un sourire amusé en l’observant faire la maligne avec sa queue de poisson. Il se disait qu’elle avait de la chance d’avoir un tel pouvoir, car même avec son don de contrôle de l’eau il ne pourrait sûrement pas s’enfoncer dans les profondeurs sans aucun soucis comme le ferait un poisson –ou en l’occurence, une sirène.
Ses petites soeurs n’allaient sûrement pas le croire quand il rentrerait ce soir et qu’il leur raconterait sa péripétie du jour.

Son ricanement ce fit cependant plus franc quand elle se mit à bafouiller après sa pique, et que le bout de ses oreilles prirent une teinte assortie à celle de sa chevelure.

J'étais pas en train de t'espionner. Je passais dans le coin, j'ai vu de l'agitation et je me suis approchée. Ça faisait à peine une minute. Trente secondes, même.

C’est cela, il avait envie de répondre avec un rictus narquois ; elle lui coupa cependant l’herbe sous le pied en plongeant quelques secondes pour une raison qui lui échappa –peut-être avait-elle besoin de rester constamment trempée pour maintenir sa transformation ?

Finalement, à bien l’observer, Valentino eu comme l’étrange sentiment de l’avoir déjà vue cette frimousse aux grands yeux bleus. Pourtant il était aussi persuadé de ne l’avoir jamais rencontrée –il s’en serait probablement souvenu autrement. Est-ce qu’elle étudiait à l’académie et qu’il l’avait vaguement croisée au détour d’un couloir ? Ou se faisait-il des idées ? Dans tous les cas, il n’avait pas vraiment envie de poser la question, c’est typiquement le genre de phrase d’accroche des dragueurs désespérés, et il n’avait pas du tout envie de passer pour tel.

Tu contrôles l'eau, c'est ça ? Fit-elle une fois remontée à la surface. Ça veut dire que tu peux pas te noyer, non plus ?
Euh plus ou moins ouais, il haussa les épaules nonchalamment, je peux contrôler les courants et faciliter la nage mais je sais pas respirer sous l’eau ; si je tombe et que je peux pas utiliser mon don j’clamse comme n’importe qui.

Il marqua une légère pause avant d’ajouter dans un léger soupir.

Ça doit être bien de pouvoir nager sous l’eau comme toi…

Il prit appui différemment sur sa planche pour pouvoir se passer une main dans les cheveux et dégager les mèches rebelles qui lui collaient au front avec l’eau salée avant de reposer les yeux sur elle, les sourcils légèrement forcés car il cherchait encore la raison de cette impression de déjà vu.
Et finalement au bout de quelques secondes, il n’y tint plus et céda.

Excuse moi mais…c’est bizarre j’ai l’impression de t’avoir déjà vue mais je me souviens pas qu’on se soit rencontré. T’es de l’académie ? On s’est déjà croisé ?

Lui qui ne regardait la télé que pour suivre les matchs de boxe, il ne s’imaginait pas une seule seconde ce que pouvait être la vérité.

Au fait encore désolé pour la bosse hein, il ajouta pour noyer en quelque sorte sa gêne. Y’a une pharmacie pas loin de la plage, si tu veux j’t’achète de quoi te soigner pour me faire pardonner.

Il accompagna son excuse d'un sourire embarrassé en espérant que cela suffise à ce qu'elle n'en soit pas trop énervée.
electric bird.





Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 91
Dollars : 105
Crédits : rom bb my love jtm
Citoyens
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Mar 19 Sep - 23:45


• • • LONG LIVE THE MAGIC
NINA X VALENTINO

VALENTINO… si je tombe et que je peux pas utiliser mon don j’clamse comme n’importe qui.

NINAAh…

Elle aurait voulu terminer sa phrase par « nul » mais se dit que cela ne se faisait pas. Alors elle se contenta de hausser les épaules, acceptant le compliment comme si ce n’en était pas vraiment -sans se dire qu’effectivement, ça n’en était pas un.
Nina garda les mains sur la planche, plutôt que de se fatiguer à battre de la nageoire pour garder la tête hors de l’eau et leva les yeux vers son interlocuteur lorsqu’il remua pour se replacer. Peut-être que sa position n’était pas confortable ? elle n’avait jamais mis les pieds sur une planche de surf, elle ne pouvait pas donc savoir si elles l’étaient ou non alors elle se contenta de se fier à ce qu’elle voyait.

NINANon, je pense pas.

Après coup, elle réalisa que son ton avait peut-être été trop hâtif. Mais dès l’instant où il lui avait lancé le regard –qu’elle connaissait bien– de celui qui essaye de chercher où il a pu bien voir ces cheveux rouges et ces grands yeux bleus, Nina s’était sentie menacée. Elle n’avait pas peur qu’il lui saute dessus tel un harceleur –ceux-là, ils la reconnaissaient même lorsqu’elle était cachée– ni qu’il essaye de la faire chanter –il n’avait pas l’air de ceux-là non plus. Ce qu’elle craignait, c’était que l’échange un peu anodin qu’ils commençaient à avoir devienne quelque chose de moins naturel.
Ça, c’était ce qui lui arrivait le plus souvent. Et elle détestait que les garçons mignons ne la voient plus comme une fille mignonne, mais comme Nina Van der Rohe.

NINAEnfin, je veux dire que cette ville est grande, et que je viens d’emménager. Tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre.

C’était un demi mensonge. Evidemment que c’était elle, son visage était sur tous les écrans, et sur une bonne partie des réseaux sociaux ; et à moins de vivre dans une grotte –ou d’avoir plus de trente-cinq ans, ce qui n’était certainement le cas de son vis-à-vis– il était impossible de la louper. Mais elle venait vraiment d’emménager six mois auparavant, et ils ne s’étaient certainement jamais croisés avant qu’elle ne se prenne sa planche dans la figure.

NINANon ça va ! C’est pas la peine, s’exclama-t-elle lorsqu’il parla de revenir vers la plage. Je vais trouver de quoi me soigner, ou alors on fera venir un médecin si j’ai vraiment une commotion cérébrale.

Sur ces mots, elle lui rendit son sourire. Elle loucha en essayant d’apercevoir sa petite bosse en vue directe, mais abandonna en réalisant que mettre les doigts dessus suffisait à évaluer l’ampleur des dégâts. « Momma va me tuer. » furent sa première pensée, mais elle chassa l’idée en secouant la tête –mauvaise idée quand son front tirait sur sa peau comme ça– et reporta son attention sur le garçon qu’elle voulut interpeller, avant de réaliser qu’elle ne connaissait pas son nom.

NINAComment tu t’appelles ? Moi c’est Nina.

La sirène grimaça en réalisant que son prénom allait peut-être le mettre sur la piste, et croisa intérieurement les doigts pour qu’il n’en soit rien. Consciente de la transparence de ses pensées sur son visage, elle fit comme si l’hématome sur son front était la cause de son changement d’expression.


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 137
Dollars : 80
Crédits : Saul baby ♥︎ (avatar)
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Mer 27 Sep - 20:39

❝ long live the magic ❞

» nina & valentino

Non, je pense pas.

Valentino arqua un peu les sourcils devant l’étrange hâte dont elle venait de faire preuve. Il trouva ça étrange mais ne fit pas de commentaire là-dessus.

Enfin, je veux dire que cette ville est grande, et que je viens d’emménager. Tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre.
Si tu le dis, fit-il en haussant les épaules, un peu nonchalant.

Cela continuait de le tarauder bien entendu, mais elle semblait convaincue et il ne voyait pas d’intérêt à forcer le sujet dans ce cas –et puis après tout, des filles aux yeux bleus et aux cheveux rouges, ça n’était pas si rare aujourd’hui, elle avait probablement raison, il devait confondre ; avec qui, c’était une bonne question néanmoins.

Non ça va ! Elle s’écria quand il lui proposa de lui acheter de quoi se soigner dans la pharmacie la plus proche –sa réaction lui tira un ricanement amusé. Je vais trouver de quoi me soigner, ou alors on fera venir un médecin si j’ai vraiment une commotion cérébrale.

Plus il l’observait, avec ses drôles de mimiques, plus il la trouvait amusante cette fille. Être son ami ne devait pas être des plus ennuyant. Contrairement à lui qui avait tendance à facilement repousser ceux de l’école qui tentaient trop de l’approcher –incroyable comme il était plus docile et sociale dès qu’il sortait de l’établissement scolaire et que la pression sociale qui y régnait ne l’étouffait plus.

Comment tu t’appelles ? Moi c’est Nina.
Valentino, il répondit laconiquement en priant à moitié pour qu’elle ne lui fasse aucune remarque vis-à-vis de son prénom.

On lui disait souvent qu’il n’avait pas la tête d’un italien, que son prénom sonnait trop classe pour sa tête et son milieu, et il détestait qu’on lui rappelle d’où il venait puisque c’était parce que son enfoiré de géniteur était italien que sa mère avait eu la brillante idée de le nommer ainsi ; il aurait préféré un nom bien de chez lui, propre au Mexique.

Laisse-moi au moins te payer un truc à boire ou à manger quand on aura rejoins la plage ! Dis-toi que j’ai trois soeurs à la maison et qu’elles m’ont appris à culpabiliser à mort chaque fois que j’ai le malheur de faire mal à une fille alors j’serais pas tranquille tant qu’on sera pas quitte, haha ! Ajouta-t-il sur le ton de la blague, quand bien même il y avait du vrai dans ses mots.

La réaction de son corps à la notion de nourriture fut quasi immédiate et presque ridicule : son ventre émit un gargouillement si puissant qu’on l’entendait malgré le bruit des vagues. Il faut dire qu’il s’entraînait depuis tout à l’heure et que son pouvoir drainait encore beaucoup son énergie, et il avait besoin de faire le plein plus régulièrement que les adolescents normaux de son âge –c’est dire à quel point il avait besoin de manger. Il ricana, leva les yeux vers elle avec un sourire en coin amusé.

Tu dois pas beaucoup connaître la ville si tu viens d’emménager, j’me trompe ? Y’a un coin sympa un peu plus loin sur la plage, ça te dit ?
electric bird.





Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t560-normal-is-a-myth-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t574-be-careful-with-that-one-love-ninahttp://astrophelcity.forumactif.org/t851-history-has-its-eyes-on-you-rps
Date d'inscription : 29/07/2017
Messages : 91
Dollars : 105
Crédits : rom bb my love jtm
Citoyens
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Dim 1 Oct - 23:30


• • • LONG LIVE THE MAGIC
NINA X VALENTINO

Elle aimait bien imiter l'accent de sa mère pour prononcer les mots italiens, parce que 1) ça avait toujours eu le don de l'agacer et 2) elle s'entraînait depuis si longtemps que même si elle était incapable de tenir une vraie conversation, elle avait le mérite d'avoir un accent parfait. Alors quand il se présenta, elle voulut répéter Valentino en chantonnant. Mais elle se retint -ils n'étaient pas suffisamment proches.

Et puis on lui avait appris que c'était un peu raciste, de faire ça. Même si elle ne comprenait pas bien, elle avait lu un thread twitter à ce sujet, une fois, et elle avait remis en question ses vieilles habitudes -qui finissaient toujours par revenir au galop.

Elle voulut décliner son invitation, mais l'énorme gargouillement qui retentit à la fin du discours de Valentino lui rappela soudainement qu'elle n'avait rien avalé depuis qu'elle avait quitté la villa -trois ou quatre heures auparavant. Nina attendit une réaction de sa part, avant de se mettre à rire.

NINANon c'est vrai... je crois que c'est la première fois que je viens dans cette partie de la ville, en plus.

Si elle avait choisi cette partie de la plage -qui se dessinait très, très loin derrière l'horizon- c'était en partie parce qu'elle était certaine que personne ne viendrait la chercher ici, du moins pas tant qu'elle faisait ses apparitions dans des coins moins populaires. Elle avait calculé son coup et avait étudié les différentes cartes de la ville avant de se lancer, et était plutôt fière de ce qui était sorti de ses recherches.

NINAOn peut se retrouver sur la jetée la plus proche ? J'ai laissé mes affaires là-bas, et j'ai moyennement envie de me promener sans petite culotte sur la plage.

Elle le gratifia d'un sourire et plongea dans l'eau. Sa nageoire se mit en mouvement et elle se repéra naturellement dans les eaux bien qu'elles deviennent de plus en plus troubles au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de la plage. Ses sens étaient totalement en éveil sous l'eau, et sans qu'elle ne sache bien d'où pouvait lui venir son sens de l'orientation, elle parvenait à savoir où elle allait sans avoir besoin de repères. En quelques minutes, elle croisa les premiers nageurs, mais elle avait délibérément choisi le coin le moins fréquenté, pour ne pas avoir à faire de rencontre malencontreuse.

Une fois arrivée au bout de la jetée, elle plongea jusqu'aux fondations pour y trouver le petit sac hermétique qu'elle avait attaché avant de partir, et qui contenait tout ce dont elle avait besoin pour retourner sur la terre ferme. Elle s'installa sur les rochers et enfila sa robe de plage, avant de se sécher avec la serviette ultra absorbante qui ne la quittait pas. L'opération dura près de cinq minutes, et dès que ses écailles turquoises commençaient à disparaître pour reprendre la couleur de sa chair, Nina se dépêcha de se finir de se rhabiller et resta un instant assise le temps de s'habituer à soutenir le poids de son corps.

Et pendant que les branchies se refermaient contre son cou -la transition ne lui causait plus une quinte de toux, elle avait appris à retenir sa respiration le temps que tout revienne en ordre- elle croisa Valentino qui avançait vers elle, les pieds dans le sable. Elle enfila son éternelle casquette des Lakers, passa son sac dans son dos et tendit une main pour qu'il l'aide à se relever.

NINAJ'ai fini ! s'empressa-t-elle de déclarer en jetant un coup d'oeil furtif sur la plage. Où est-ce qu'on va ?


NINA VAN DER ROHE you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 137
Dollars : 80
Crédits : Saul baby ♥︎ (avatar)
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   Sam 9 Déc - 19:31

❝ long live the magic ❞

» nina & valentino

Non c'est vrai... je crois que c'est la première fois que je viens dans cette partie de la ville, en plus.

Valentino fut rassuré quand elle se mit à rire –il avait eu peur pendant une seconde de passer pour un mec relou et un peu insistant, et les dieux savent que ses sœurs comme Ariana lui avaient assez lavé le cerveau en lui interdisant de se comporter ainsi avec des filles qu’il avait toujours un peu peur d’être mal compris par ces dernières. Et il fallait dire qu’à l’école, sa réputation un peu sulfureuse ne l’aidait pas pour ça.

On peut se retrouver sur la jetée la plus proche ? J'ai laissé mes affaires là-bas, et j'ai moyennement envie de me promener sans petite culotte sur la plage.
Oui, bonne idée, fit-il avec une légère grimace, tout en essayant de ne pas l’imaginer toute nue courant sur le sable.

Quand elle plongea sous la surface de l’eau, il attendit quelques secondes pour lui laisser de l’avance et éviter de l’emmener avec le courant qu’il s’apprêtait à créer pour retourner sur la plage ; quand il ne put plus voir de chevelure rouge sous l’eau, il remonta sur sa planche et se laissa porter tranquillement jusqu’au point de rendez-vous.

×××××

Lorsqu’il arriva vers la jetée il repéra facilement Nina et s’approcha d’elle les mains dans les poches. Brièvement il laissa son regard glisser le long de ses jambes comme pour s’assurer qu’elle en avait bien pour de vrai avant de se pencher pour l’aider à se relever lorsqu’elle tendit la main vers lui.

J'ai fini ! Où est-ce qu'on va ?
Alors, commença Valentino en haussant les épaules, un peu plus loin par là y’a plusieurs food trucks qui vendent un peu de tout et de rien, c’est bon, pas très cher et à cette heure c’est pas encore bondé, on peut aller jeter un œil si ça te dit ?

Il attendit son acquiescement avant de se mettre en route, les pieds dans le sable et sa planche sous le bras.

Du coup, arrête-moi si j’me trompe, mais t’es pas inscrite à l’Académie hein ? Je crois que je m’en serais souvenu si j’avais entendu parlé de toi. J’peux te demander ce que t’es venue faire dans ce trou si c’est pas indiscret ?

Ce n’était pas tous les jours que Valentino s’intéressait sincèrement à des discussions basiques comme celle-ci il fallait l’admettre.
electric bird.





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: long live the magic. ❞ (valnina)   

long live the magic. ❞ (valnina)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Ruiha Beach-