AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
— chronologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
grand manitou
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 216
Dollars : 86
grand manitou
MessageSujet: — chronologie   Lun 10 Juil - 20:21

Chronologie
Ce qui fut, ce qui sera

CENT ANS PLUS TÔT — les premiers pouvoirs apparaissent. Origines extraterrestres ? Scientifiques ? Source génétique ? Personne n’a su, personne ne sait. Beaucoup cherchent, et les questions demeurent sans réponses.

QUELQUES ANNÉES PLUS TARD — Edward Astrophel, homme sans histoire, richesse et influence pour seuls pouvoirs, s’oppose aux traitement infligés aux dotés, utilisés telles des armes militaires ou à d’autres fins douteuses, quelquefois malveillantes. Dans le but de protéger leurs droits et leur vie, il fonde, sur la côte ouest des Etats-Unis, la ville qui portera finalement son nom : Astrophel City.

LA VILLE PROSPÈRE — métropole, mégapole, un jour ville-état, sept millions d’habitants et plus encore, de tous les horizons, de toutes les origines, enchevêtrement minutieux et agité de rues, de boulevards, de lignes de tramways et de métros.

LES INTÉRÊTS CHANGENT — et les idéaux aussi. Suite à la mort d’Edward Astrophel, les entreprises et organisations que le fondateur tâchait de tenir à l’écart des dotés font main basse sur la ville. Aujourd'hui, an 22xx, ceux que le fondateur cherchait à protéger de l’avidité des grands noms sont devenus les bêtes de foire d’un cirque géant, les gladiateurs en cape et collants d’une Astrophel City devenue Colisée. Braquages, prises d’otages, destructions : champ de bataille que se partagent désormais les « supers-vilains » et les « supers-héros » de quatre sponsors rivaux ; quotidien des civils, souvent spectateurs, quelquefois dommages collatéraux de l’arène.

IMPLOSION, EXPLOSIONS — assourdissantes, la grande place de la ville tremble, la grande roue vacille et manque s’effondrer. L'été bat son plein et, dans l'air, on sent comme une odeur de poudre à canons. La population s’inquiète, peu ; c’est du spectacle, forcément, puisque c’en est toujours, à Astrophel.

DEUX SEMAINES PLUS TARD — le siège de Persona est envahi de fumée, l’alarme incendie se déclenche, une nouvelle détonation retentit. La ville tremble de nouveau, s’inquiète. Oublie, peut-être ?

LA VIE REPREND SON COURS — lorsqu’un soir, c’est au tour du terrain d’entraînement de l’Astrophel Academy d’être ravagé par les bombes. L’attaque, dirigée contre un terrain estimé jusqu’ici neutre et sécurisé, inquiète, secoue. Soit louée l’absence du moindre des étudiants dans l’établissement à l’heure de l’attentat, qu’aucune entreprise ne revendique.

LES AGRESSIONS DIFFÈRENT — prennent ensuite une forme plus subtile, plus improbable : un homme, une femme, peu importe, un être tout de noir vêtu, une attaque à main armée lors de diverses missions menées par Farfallina, alors que les supers s’étaient pour certains rendus et retirés du champ de bataille. Aucun sponsorisé n’ignore pourtant qu’un super qui bat en retraite ne peut être pris pour cible.

LE DERNIER DRAME SE PRODUIT — à la fin de l'été, lors d’une conférence de Maxence James Holmes, PDG d’X-Trem Factory, visant à rassurer les foules quant à la non-implication de sa boîte dans les attaques menées contre la ville. Une déflagration, puissante, un incendie, la mort d’un haut-gradé de l’entreprise. Le calme des uns s’étiole, les questions sans réponses engendrent la peur, la colère chez les autres. La population demande à savoir.

« MIST » — c’est l’étrange signature apposée au bas de curieux mails reçus par toute la population, sur toutes les messageries, sur tous les téléphones, à toutes les adresses. Étrange correspondant, qui pourrait avoir l’air d’un spam, sinon d’un canular. Une date, un lieu, une heure comme seules indications ; un rendez-vous à l’aveugle, inquiétant, effrayant. Les gens hésitent, mais l’heure est venue.

LES ATTENTATS SONT REVENDIQUÉS — par une voix synthétique, modifiée, méconnaissable dans les hauts-parleurs de la ville, tous les regards fixés sur les écrans géants de la grande place. M I S T en lettres capitales sur fond noir, seul éclat de lumière sur l’esplanade plongée dans l’obscurité. Groupuscule déterminé à faire tomber les sponsors, à faire cesser l’exploitation des dotés dans l’arène grandeur nature d’Astrophel et à établir un nouvel ordre, ils sont Mist, et ils ont annoncé une révolution.
— chronologie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: HORS RP - PREMIÈRE PARTIE :: Règlement, Contexte & cie-