AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs


Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 42
Dollars : 53
Crédits : Shizu <3
Localisation : Suisse
Citoyens
MessageSujet: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 21 Mai - 16:53

Oz Star
Une Panthère devenue célèbre
You're human;
Nom Chevalier-Star (combinaison de son nom d'origine et de son nom actuel)
Prénom(s) Oz
Nom de scène Céleste
Âge 19 ans
Surnoms Chaton, gros chat, Snow cutie et plein d'autres mignons et ridicules
Orientation sexuelle Hétéro et amoureux
Groupe Civils
Ce qu'il pense de la situation à Astrophel A vrai dire, il n’a pas trop le temps de s’en préoccuper, il est trop occupé.

Mais quand il a le temps d'y penser, il est partagé.

D'un côté, il comprend parfaitement en tant qu'homme de scène, même si le contexte est différent du sien.

Et de l'autre, il désapprouve, étant quelque peu mal à l'aise avec l'idée d'organiser des combats de supers en pleine ville, ce qui peut être quand même être dangereux malgré les précautions des autorités et des sponsors.
Métier Idole « japonaise » en solo (même s'il lui arrive d'être sur des scènes avec d'autres) et mannequin comme son père. Mais aussi acteur et comédien à l'occasion.
Nationalité Française d’origine et américaine d’adoption
Maybe, not totally;
Super-pseudo Il n'en a pas, n'étant pas un super héros, mais une fois un de ses pères s'est amusé à lui en trouver un pour le taquiner. Et c'était Royal Chaton.
Pouvoir Transformation en Panthère des Neiges
Description du pouvoir Comme son nom l’indique, Oz se transforme en une magnifique once. Il peut paraître très impressionnant sous cette forme, mais ses proches savent qu’il est toujours aussi doux qu’un chaton. Néanmoins, il vaut mieux ne pas trop le chercher car s’il contrôle parfaitement son pouvoir quand il est calme, quand la colère prend le dessus, il peut se transformer sans même s’en rendre compte.

Et croyez-moi, il vaut mieux ne pas avoir une panthère furieuse en face de soi... Enfin, il n’a encore jamais tué ou même blessé gravement quelqu’un, ne vous inquiétez pas. La plupart du temps, il se contente de faire peur à ceux qui le méritent. Ou de servir de peluche et d'oreiller à ses proches.

Quant à la limite de son pouvoir, elle est dans la durée de transformation qui ne peut pas excéder une heure grand maximum et s’il force trop il se retrouve avec de violents maux de tête, voir des saignements de nez pour les fois les plus graves.
ft. Zen Wistaria (Akagami no Shirayukihime)
Les cheveux blancs c'est grave à la mode, vous savez ?
Physique;


De magnifiques saphirs, voilà ce qui sert d’yeux à notre jeune ami. Vous l’aurez compris, ces derniers sont entièrement bleus, un bleu si intense, si pur qu’il en est saisissant. S’ils étaient réellement des pierres précieuses, les plus grands bijoutiers se les arracheraient à prix d’or. Vous avez toujours l’impression de vous y noyer, de vous y perdre, de ne plus pouvoir en détacher votre regard. Et l’étincelle, l’éclat qui y brille sans cesse ajoute encore plus de charme à notre héros, même si ce n’est guère nécessaire. Pour une raison qui n’appartient qu’à lui, il a décidé de décolorer ses cheveux autrefois d’un blond très foncé pour les rendre entièrement blancs. Cela surprend toujours de voir un jeune homme avec des cheveux déjà immaculés, mais on ne peut nier que cela lui donne un certain style. Si certains trouvent ça bizarre, d’autres trouvent que cela lui procure une vraie allure de star. De toute manière, tous finissent par admettre que c’est original et c’est certainement ce que cherche Oz au fond. Se démarquer des autres, ne pas être ordinaire est très important pour lui après tout.

Ils sont fins, doux et brillants ces cheveux qui lui descendent jusqu’à la nuque derrière et jusqu’aux yeux pour les mèches du devant. Il n’est donc pas rare qu’il doive s’en débarrasser d’un geste de la main pour y voir plus clair, mais cela ne semble pas le déranger plus que ça. Ils ont une certaine épaisseur, plutôt étonnante pour un garçon. Ce qui explique pourquoi certaines personnes semblent tant aimer y glisser leur main pour simplement les toucher ou les décoiffer pour les plus taquins d’entre elles. Ceux qui sont au courant de son pouvoir s’amusent à comparer la fourrure de sa forme animale à sa chevelure humaine, allant jusqu’à dire qu’il y a un lien entre elles. Cela amuse beaucoup Oz qui proteste rarement quand on dérange sa chevelure, surtout que seul ses proches s’y risquent, même si certains fans sont parfois tentés quand leur idole s’approche d’un peu trop près.

Ses oreilles ne sont pas vraiment cachées par ses cheveux, comme si ses mèches les évitaient par principe. Sa bouche expressive est presque toujours étirée en un magnifique sourire qui ravage les cœurs et lui donne un air des plus sympathiques. Son teint est parfaitement sain et frais, sans jamais avoir la pâleur de la maladie, mais n’est jamais très bronzé non plus et ce même quand il s’expose longtemps à la lumière du jour. D’ailleurs, il attrape très facilement des coups de soleil et doit donc se protéger en permanence contre.

Il n’est pas très grand le Oz. Ni très musclé, d’ailleurs. On peut même dire qu’il est plutôt frêle pour un homme, donc vous l’aurez deviné il n’est pas très fort sur le plan de la force physique elle-même. A vrai dire, les gens pensent souvent qu’il est incapable de se défendre et qu’il est donc des plus vulnérables. Comme il n’a pas souvent des gardes du corps avec lui, ses fans s’inquiètent souvent pour lui et il doit alors les rassurer. On tente aussi parfois de s’en prendre à lui en profitant de son apparente faiblesse, que ce soit par jalousie ou pour espérer voler quelque chose de valeur. Cependant, ses agresseurs finissent toujours par comprendre qu’il n’est pas aussi vulnérable qu’il n’y paraît et à le regretter amèrement.

Car pour compenser son manque de force, il a appris à être agile et rapide, ce qui lui rend autant service sur scène que pour esquiver les coups et riposter si besoin. Les cours d’escrime qu’il suit depuis qu’il est tout petit, en compagnie de son frère aîné, l’ont beaucoup aidé à développer ses forces et à combler ses faiblesses. Pour finir, n’oubliez pas qu’il peut se transformer en panthère s’il s’estime réellement en danger, il est donc loin d’être sans défense, même si de vous à moi cela ne se voit pas du tout au premier regard. Mais surprendre les gens c’est un peu le devoir d’un artiste, non ?

Quant à ses vêtements, la première chose à dire c’est que tout le monde ne pourrait pas se les payer. Oui, je sais, cela sonne un peu prétentieux, mais ce n’est pas du tout son intention. Il s’agit juste d’une partie de son éducation. Vous voyez, quand on est le fils d’un mannequin et d’un styliste célèbres dans le monde entier, on apprend très vite à ne pas porter n’importe quoi et à aimer ça, accessoirement bien sûr. En tout cas, il n’y a aucun doute sur le fait que Oz a le sens de la mode (au contraire de sa joueuse) et qu’il passe beaucoup de temps à soigner son allure. Et ce aussi bien dans son travail où l’apparence a une place très importante que dans la vie tous les jours. Vous l’aurez compris, notre héros ne sait pas ce que c’est qu’être négligé. Il déteste se réveiller le matin et constater devant le miroir qu’il est tout décoiffé. Il ne supporte pas de salir ses vêtements ou de ne plus avoir de tenue propre et repassée. Je ne vous dis pas le drame quand cela arrive, il vaut mieux ne pas être dans les parages et surtout ne pas être l’auteur du crime.

Vous ne le verrez jamais ouvrir la porte de sa chambre à ses invités s’il est encore en pyjama – même ses meilleurs amis n’ont jamais eu ce privilège – et ce même s’ils sont tous en soie véritable. Cela n’a rien à voir avec du narcissisme, il ne l’est d’ailleurs pas du tout, c’est juste qu’à force de s’entendre dire que les apparences sont une des choses les plus importantes au monde, cette pensée s’est ancrée profondément en lui. Il veut faire plaisir à ses pères et les rendre fiers sur ce point, ce qu’il réussit plutôt bien en général, tout comme son frère. D’ailleurs, il n’est pas rare que les deux garçons servent de cobaye au styliste de la famille pour essayer ses dernières créations ou pour l’inspirer. Les accessoires ont bien sûr une place tout aussi importante à la maison que les vêtements et il est très rare de voir un membre de la famille sans. Même le chien a toujours un collier qui n’est jamais laissé au hasard et à l’ordinaire !

Le plus souvent, Oz a une montre de luxe pour homme au poignet, mais comme il a ces derniers particulièrement fins pour un garçon, il doit en faire faire sur mesure pour éviter de devoir aller se servir chez les filles. Et ouais, l’argent n’est pas du tout un problème chez la famille Star. En même temps avec un nom pareil... Il aime bien aussi porter des bijoux, que ce soit des colliers, des bracelets ou encore des boucles d’oreilles, mais là encore il ne se contentera pas du premier venu. C’est toujours la même chose de toute façon, tout est choisi avec le plus grand soin, soit par lui soit par un membre de sa famille. Quand ses amis veulent lui offrir un cadeau, ils évitent presque systématiquement les vêtements et accessoires de mode tellement il est difficile de satisfaire Oz et sa famille dans cette catégorie tant ils sont exigent. Seuls ses amis les plus proches et les plus connaisseurs de leurs goûts s’y risquent parfois.  

Croyez-moi, ce serait trop long de faire la liste de tout ce qu’il met tant son dressing est immense. Dites-vous qu’il est capable de mettre tout ce qu’un homme peut enfiler et qu’on raconte même que pour certains rôles au cinéma ou au théâtre, il a déjà enfilé des vêtements destinés aux filles. Même si cette dernière info n’est qu’une rumeur, cela prouve bien qu’il est capable de tout quand il s’agit de son travail.

Un dernier accessoire à signaler, son épée de chevalier. Il l'utilise dans de nombreux rôles au cinéma et au théâtre et l'emporte souvent avec lui en dehors, malgré le danger qu'elle représente. Il est heureusement suffisamment responsable pour en faire bon usage et au pire notre artiste se contente de faire peur avec à ceux qui lui cherchent trop les noises. C'est toujours moins risqué que de se transformer en panthère des neiges, moins de risque cardiaque, vous comprenez ? En plus, les héros et les vilains ont bien toutes sortes de gadgets bien plus dangereux que le sien, donc pourquoi il ne pourrait pas s'amuser un peu, hein ? Hum ? Des ennuis avec la police ? Je ne vois pas de quoi vous parlez. Il sait très bien la faire passer pour une fausse, de toute manière...

Caractère;


Il y a de ces personnes qui ont une prestance naturelle, un magnétisme rare qui attire les regards, les passions et l'attachement des autres.

Tu en fais certainement parti, Oz.

Ton sourire éclaire nos vies, ta joie de vivre nous fait sourire, ton innocence nous attendrit.

Ton énergie nous laisse admiratifs tout comme ta gentillesse et cette lumière qui semble t'entourer en permanence.

Parce que tu as un rôle à jouer, Oz.

Tu te dois d'être celui que tes fans attendent, celui que tes proches connaissent.

Toujours lumineux, toujours gentil, toujours souriant, toujours innocent, toujours parfait.

Et pourtant, tu aimerais tant leur dire, que tu es bien plus que ça.

Que tu n'es pas si parfait au fond.

Tu es un grand gamin, c'est vrai, ça ils le savent, mais ce n'est pas ce que tu veux dire, n'est-ce pas ?

Parce que tu es ravagé par la tristesse, Oz.

Tu as perdu ton meilleur ami et tu n'en es jamais vraiment remis.

Mais parler de Shane, ça ferait disparaître le masque d'innocence que tu portes, n'est-ce pas ?

Ca ferait disparaître le sourire de Shizu, surtout.

Et ça tu ne le veux pas, n'est-ce pas ?

Mais ce n'est pas la seule chose à dire.

Parce que tu l'aimes, Shizu, tu l'aimes plus que tout.

Et pourtant, tu n'oses pas le lui dire.

Oh, elle sait, que tu l'aimes, d'amitié j'entends.

Mais tes sentiments sont tellement plus que ça. Tes sentiments sont tellement plus intenses.

Tellement plus interdits.

Parce que tu sais que tu ne la mérites pas.

Tu es ravagé par la culpabilité, Oz. Tu crois que c'est ta faute si Shane est mort.

Et personne ne le voit.

Es-tu en colère, Oz ? Leur en veux-tu au fond de ne pas voir que tu vas mal ?

Peut-être. Probablement.

Mais tu ne veux pas les inquiéter alors tu ne leur en montres rien.

Peut-être es-tu lâche au fond, Oz.

Peut-être que tu te contentes de ce que tu as, de peur de tout perdre.

Peut-être que tu ne veux pas admettre que tu vis avec un fantôme en permanence.

Mais tu mérites d'être heureux, Oz.

Tu le mérites vraiment.

Fais-toi confiance.

Aie confiance en les autres.

Ouvre leur ton cœur.

Prends les mains qu'on te tend.

Et admets une bonne fois pour toute la vérité.

Ce n'est pas ta faute.

° Il aime vraiment la scène, c'est une des rares choses, qu'il ne fausse pas, probablement que le vrai Oz est celui que vous voyez sur scène

° Il n'est pas particulièrement gourmand SAUF pour le chocolat dont il raffole plus ou moins en secret

° Il sait jouer du violon et du piano et ses musiques sont presque toujours teintées de mélancolie et de nostalgie

° Les Star ont un berger blanc du nom de Volt et Oz en est particulièrement proche. Son chien lui sert un peu de doudou sur pattes

° Son côté grand enfant a beau être une façade, elle existe bel et bien. Sa chambre remplie de jouets en est la preuve.

° Il est tombé amoureux amoureux de Shizu dès le premier regard qu'ils ont échangé. On peut parler de coup de foudre.

° Autodidacte pour toute forme d'art, il a une réelle facilité dans ce domaine

° Parfois, son autorité naturelle reprend le dessus et il devient intimidant

° Il se met rarement en colère, mais ses colères sont légendaires, probablement parce à cause de l'effet cocotte-minute.

° S'il est en recherche permanente d'affection et de contact physique, c'est probablement pour essayer de retrouver un peu de paix intérieur et d'apaisement

° Il a tendance à beaucoup trop travailler et à se demander trop d'efforts alors il n'est pas rare qu'on doive lui rappeler de se reposer
Une chanson pour tout oublier
Histoire;


Partie I : L’accident et l’orphelinat

Personne ne savait ce qui s’était passé. Les adultes étaient morts et les deux enfants étaient trop choqués pour se rappeler de quoique ce soit. L’accident avait dû être terrible. Miraculeusement, les deux gosses avaient survécu, mais hélas leurs parents n’avaient pas eu cette chance. Les garçons étaient seuls à présent. Apparemment, leur mère n’avait plus de famille et celle de leur père n’était pas en état de s’occuper d’eux donc ils furent confiés à un orphelinat par les services sociaux. Maintenant, l’aîné de dix ans avait une main posée sur l’épaule de son petit frère qui regardait la tombe de ses parents sans vraiment comprendre vu son jeune âge. Le grand, lui, comprenait et s’efforçait de ne pas laisser son corps trembler. Il devait être fort pour son cadet de quatre printemps, il devait être fort pour Oz car il était sa seule famille désormais.

La vie à l’orphelinat fut rude au début. Surtout pour le plus jeune à qui ses parents manquaient terriblement. D’autant plus qu’il ne comprenait pas complètement pourquoi ils n’étaient plus là. A moins qu’il ne refuse simplement l’horrible vérité. Le personnel et son frère se montraient d’une patience à toute épreuve, mais les premières semaines ne furent vraiment pas faciles. Je vous passe les détails que vous pouvez probablement imaginer seuls. Heureusement, il y avait aussi de bons côtés. Les autres enfants étaient sympas et faisaient de leur mieux pour changer les idées à leurs nouveaux amis. Ils avaient hélas l’habitude, après tout. Certains d’entre eux, surtout parmi les plus âgés, étaient là depuis des années et tous savaient que les enfants qui arrivaient ici avaient tous vécu quelque chose de terrible. On ne devenait pas orphelin d’un claquement de doigt. Au final, Raphaël put revoir le sourire de son frère et vice-versa. Il faudrait du temps pour chacun afin de se remettre complètement, mais la vie continuait malgré tout.

Ils apprirent bientôt à considérer les membres de l’orphelinat, les grands comme les petits, comme un semblant de famille. Ils ne remplaceraient jamais leurs parents, bien sûr, mais ils leur apportaient du réconfort, de l’amour et des choses qui leur rappelaient la chaleur d’autrefois. Cette chaleur qu’on ne trouve qu’auprès de ceux qu’on aime. Les jours, les semaines, les mois, puis les années passèrent tranquillement. Chaque journée se ressemblait tout en étant différente. Le matin tous se levaient à la même heure pour se préparer et ensuite descendre prendre le petit-déjeuner dans la grande salle à manger conviviale sous le regard bienveillant des membres du personnel. Ensuite, la plupart des enfants étudiaient quelques heures avec les enseignants rattachés à l’établissement. Ce n’était pas parce qu’ils n’allaient pas à l’école traditionnelle qu’ils ne devaient pas apprendre. La directrice tenait beaucoup à ce que tous ses petits protégés aient les mêmes chances que n’importe quel autre enfant. Ils avaient une grande pause à midi pour manger et se dépenser avant d’étudier encore un peu. Ensuite, ils avaient quartier libre pour jouer, s’amuser, vivre comme des enfants. Le soir, c’était l’heure des douches ou des bains pour quelques chanceux – ces derniers se faisant à tour de rôle vu le peu de baignoires présentes – ainsi que du repas du soir et du coucher. Parfois, ils avaient des sorties à l’extérieur de l’orphelinat pour se promener ou pour découvrir le monde avec des visites de musées ou de parcs zoologiques. Ils allaient aussi à l’église le dimanche avec la directrice.

Oz aurait bien sûr préféré avoir ses parents à ses côtés, mais il n’était plus aussi malheureux que le jour de son arrivée et ceux qui avaient suivi. Après tout, il avait grandi et il comprenait mieux, ce qui lui permettait de mieux l’accepter, même si c’était toujours difficile. En plus, son grand-frère était à ses côtés. Les deux avaient toujours été très proches, mais cette « aventure » de la vie les avait rapprochés encore plus si c’était possible. Il n’était pas rare de voir le cadet coller son aîné, même si ce dernier le poussait toujours gentiment à passer du temps avec d’autres enfants pour le sociabiliser. Néanmoins, Raphaël sentait toujours quand son frère avait vraiment besoin de lui et il ne le repoussait jamais dans ces moments-là. On pouvait dire qu’il était un frère parfaitement dévoué et qu’il gardait toujours un œil bienveillant et protecteur sur son adorable petit frère.

Il avait promis à ses parents dans une prière à l’église de veiller sur lui, après tout et il tenait toujours ses promesses. Il n’en avait pas parlé à Oz ni à qui que ce soit, tout comme il n’avait pas parlé de son souhait de voir une famille venir les chercher son frère et lui. Oh, il n’était pas malheureux à l’orphelinat et Oz ne semblait pas l’être non plus. Mais pour leur épanouissement à tous les deux, le blond savait que c’était important qu’ils se fassent adopter. Pour rebâtir une toute nouvelle vie, comme avant ou presque.  Cependant, la plupart des fratries étaient malheureusement séparées lors de leur adoption et il ne voulait pas ça. Surtout pas. Alors il priait pour qu’un gentil couple accepte de les adopter tous les deux. Il préférait encore rester à l’orphelinat dans le cas contraire.

Raphaël dut patienter encore quelques années, mais son vœu fut finalement exaucé un matin de printemps...

Partie II : Nouvelle vie


Ils s’appelaient Christopher et Matthew Star. Mariés depuis plusieurs années, ces deux hommes habitaient aux Etats-Unis d’Amérique dans une ville appelée Astrophel. Ils étaient non seulement homosexuels, mais également très riches. Hum. Excusez-moi. Je voulais dire extrêmement riches. Le premier était un mannequin qui faisait la couverture de tous les magazines américains en plus de se faire littéralement arracher par les plus grands du monde de la mode. Quant au deuxième, il n’était pas en reste vu qu’il était un des plus grands stylistes de sa génération. En plus, les deux hommes étaient fortement séduisants, ce qui aurait rendu jaloux n’importe quel autre. Enfin, nous ne sommes pas pour une présentation de ces messieurs dans les moindres détails, cela suffira donc.

Ils étaient venus en France après avoir été invité par un de leurs amis de la Haute Société pour assister à un défilé de haute couture française de la plus grande importance. Ils voyageaient souvent en plus de largement pouvoir se le permettre donc cela n’avait pas été un problème pour eux d’accepter l’invitation. Et c’était également l’occasion de réaliser un de leurs plus grands rêves. Fonder une famille. Ils y pensaient depuis longtemps maintenant. Et en tant qu’hommes, l’adoption était une de leurs seules options. Bien sûr, ils auraient pu adopter directement dans leur pays d’origine, mais ils avaient eu envie de le faire en France pour des raisons qui leur étaient propres une fois décidés de se lancer. Quand leur entourage leur avait demandé pourquoi ils se compliquaient ainsi la vie, ils avaient poliment rétorqué qu’ils ne pensaient pas que ce serait plus dur d’élever un petit français. On avait insisté, mais ils n’avaient pas cédé. Ils ne voulaient pas adopter un américain qui aurait très certainement davantage entendu parler d’eux qu’un gosse étranger. Ils ne voulaient pas être considérés comme des stars pour une fois, mais bel et bien pour ce qu’ils étaient vraiment.

C’est donc ainsi que le couple se présenta aux portes de l’orphelinat un matin de mai, tout excités. Il y avait de quoi en même temps. Ils en avaient énormément discuté, entre eux et avec les services sociaux qui voulaient bien sûr s’assurer qu’ils seraient des parents à la hauteur. Après avoir passé tous les « tests », ils avaient été autorisés à se rendre directement à l’orphelinat pour faire connaissance avec les enfants. Car oui, on leur avait « assigné » deux frères, je suis sûr que vous savez de qui il s’agit. Ce n’était pas prévu au départ qu’ils adoptent plus d’un enfant, mais ils s’étaient laissés conquérir par le récit qu’on leur avait fait des deux gamins. Apparemment, les adoptions de fratries n’étaient pas du tout monnaie courante et qui sait s’ils seraient adoptés un jour s’ils refusaient de les prendre ensemble...

Le couple avait donc vite fait son choix, surtout qu’ils étaient flattés qu’on leur fasse assez confiance pour les prendre en charge. Leur dossier était visiblement solide, ce qui les rassurait, eux qui avaient eu peur de ne pas être pris au sérieux avec leur orientation sexuelle. En tout cela faisait de longs mois qu’ils préparaient cette adoption et que les enfants en question avaient été informés également pour les préparer au changement conséquent qui ne manquerait pas de se produire. Mais revenons en à ce matin de mai si vous le voulez bien.

La directrice en personne les accueillit chaleureusement et ils se saluèrent correctement comme le voulait l’usage. Elle les conduisit ensuite dans son bureau pour voir avec eux quelques formalités administratives et les informer sur certaines choses. Ils rencontreraient Oz et Raphaël puisque c’était comme ça qu’ils s’appelaient un peu plus tard. Apparemment, ils attendaient cette rencontre avec impatience bien que mêlée d’un peu d’angoisse pour le cadet et de méfiance pour l’aîné. La directrice leur fit également promettre qu’ils s’occuperaient bien de ses protégés et elle les menaça avec beaucoup de subtilité, même si l’avertissement ne leur échappa pas. Ils promirent donc avec solennité, mais également un peu d’amusement.

Et enfin, le moment tant attendu arriva. La directrice appela une de ses responsables des enfants pour aller chercher les deux qui étaient concernés. Si Christopher respirait le calme et la tranquillité, un sourire paisible aux lèvres, son mari trépignait presque d’impatience sous le regard amusé de la vieille dame. Quelques minutes plus tard, la porte s’ouvrit à nouveau sur la responsable qui était cette fois accompagnée. Ce fut Raphaël l’aîné que le couple américain qui s’était levé aperçut en premier. Il était grand pour un garçon de quatorze ans. Ses longs cheveux blonds lui tombaient sur les épaules et il avait beaucoup d’allure malgré ses vêtements simples et bons marchés. Ses yeux bleu marine les fixaient avec un peu de méfiance, mais c’était compréhensible. Ils ne se connaissaient pas ou simplement à travers les discours des autres et des informations sur des documents. En plus, comme il avait un petit frère à protéger, il devait prendre son rôle de protecteur très à cœur. Ce qui était le cas d’après ce qu’ils savaient.

Soucieux de le mettre en confiance, Christopher lui adressa un sourire rassurant et le salua simplement tout en retenant son chéri par le bras qui, bien plus impulsif, menaçait de se jeter sur l’adolescent pour le serrer dans ses bras. Ce qui était bien sûr trop tôt. C’est à ce moment-là qu’ils entendirent un petit rire discret, mais bien audible et qu’ils aperçurent enfin leur deuxième merveille. Le petit Oz se tenait derrière sa responsable, à moitié caché volontairement, probablement plus timide et intimidé que son frère vu son jeune âge. Néanmoins, il souriait, les yeux rieurs, ce qui était bon signe. Visiblement, la scène de Matthew qui essayait de se dégager pour sauter sur son grand-frère l’avait beaucoup amusé.

Les deux adultes n’eurent pas besoin de se concerter pour savoir quoi faire, ils étaient tellement en symbiose depuis leur première rencontre qu’ils n’avaient même plus besoin de se parler ou même de se regarder pour se comprendre. Aussi, Christopher consentit à lâcher son homme pour s’approcher ensuite lentement de Raphaël afin de ne pas le brusquer. Matthew, lui, s’épousseta le bras en feignant de ronchonner, comme si son mari l’avait sali en le tenant, ce qui lui valut un haussement de sourcil de la part de ce dernier et d’un nouveau rire qui se voulait discret d’Oz. L’américain finit par s’approcher de ce dernier et s’accroupit pour être à sa hauteur, lui adressant un sourire chaleureux. Oz lui répondit timidement et se risqua à quitter les jupes de la femme pour faire quelques pas vers lui, toujours hésitant cependant.

- Salut, je suis Matthew. Et toi je crois savoir que tu es Oz, n’est-ce pas ?

- Oui, répondit le garçon avec hésitation tout en risquant un regard vers son frère pour finir de se rassurer.

Il se détendit un peu quand il vit que son aîné s’était décidé à discuter tranquillement avec l’autre adulte. Apparemment, il était plus à l’aise qu’il y a quelques minutes et Raphaël lui sourit en voyant qu’il était observé et leva même le pouce pour dire que tout allait bien. Oz se détendit alors complètement et adressa un grand sourire à son nouveau papa qui se fondit fondre. Cela n’arrangea rien quand le gosse visiblement très sociable malgré sa timidité s’approcha pour l’enlacer. L’américain et nouveau père crut que son cœur allait lâcher et il resserra avec beaucoup – presque trop – de précaution ses bras autour de son fils. Christopher et Raphaël observèrent la scène avec beaucoup d’émotion et échangèrent un sourire complice. Bien sûr, il faudrait du temps pour qu’ils s’habituent tous les uns aux autres, mais le départ était de bonne augure. Désormais, chaque duo s’assemblait pour devenir une seule et même famille. La leur.

***

Christopher regarda avec attendrissement Oz qui dormait sur ses genoux. Raphaël quant à lui bouquinait près de Matthew non loin d’eux. Cela faisait un mois que l’adoption avait eu lieu et ils prenaient de plus en plus leurs marques. Les nouveaux papas avaient eu des choses à faire à Paris avant de rentrer et ils avaient décidé en accord avec les membres de l’orphelinat que ce serait mieux pour les enfants de s’habituer à eux dans le contexte d’une ville familière pour commencer. Mais maintenant, il était temps de rentrer à Astrophel. Les enfants s’étaient très bien acclimatés à eux et vice-versa. Les parents avaient vite compris qu’ils étaient très différents l’un de l’autre. Raphaël était plus réservé et un peu plus distant, même s’il était plus détendu avec eux qu’à ses débuts. Il avait eu plus de mal avec Matthew notamment à cause de la vivacité de celui-ci, mais désormais il pouvait être près de lui sans problème. Surtout que l’adulte avait vite compris le problème et faisait en sorte de se maîtriser quand il était avec l’aîné.

Oz avait eu moins de problèmes de ce côté-là, étant lui aussi très vif et joyeux. Mais il avait eu un peu de mal à l’idée de quitter l’orphelinat, une nouvelle séparation difficile pour tous les deux même si cela avait été plus visible chez lui. Mais après en avoir beaucoup parlé avec ses papas, ses amis, la directrice et ses responsables, il allait mieux. Et il appelait déjà les deux hommes « Papa Chris’ » et « Papa Matt’ » pour leur plus grand bonheur, au contraire de son frère qui était moins familier pour le moment. La famille se sentait cependant bien et les deux frères avaient hâte de découvrir leur nouveau pays, leur nouvelle ville et leur nouvelle maison. Leurs parents les avaient beaucoup préparés avec des discussions, des photos, des explications. Après tout, vu leur mode de vie et leur richesse, beaucoup de choses allaient changer pour eux et ils ne voulaient surtout pas les bousculer. Oz n’avait pas pu s’empêcher d’avoir les yeux qui brillent quand il avait assisté au défilé de mode luxueux avec son frère et ses papas. Il avait posé plein de questions auxquelles ils avaient répondu avec entrain, fiers que leur domaine de prédilection – à savoir la mode – l’intéresse autant. Raphaël n’avait rien dit, mais son sourire avait parlé pour lui.

On leur avait déjà offerts quelques habits achetés dans les plus grands magasins de Paris et si au début ils avaient été un peu mal à l’aise par l’argent dépassé et le luxe de leurs vêtements auquel ils n’étaient pas habitués, ils s’y étaient vite faits. Et très vite, les français avaient compris que l’argent n’était pas du tout un problème pour leurs nouveaux parents. Il suffisait de les regarder pour s’en rendre compte d’ailleurs. Cela amusait beaucoup Oz qui n’hésitait pas à se faire gâter un peu en toute innocence sous le regard blasé – mais secrètement amusé – de son frère et le ravissement de ses parents bien trop heureux pour lui refuser quoique ce soit. Enfin, Matthew surtout était un vrai papa poule. Christopher, lui, était plus raisonnable, mais il apprit vite qu’il ne pouvait pas résister aux yeux suppliants de son fils cadet, ni à celui de son mari d’ailleurs. Et quand il y arrivait avec fierté, ses dernières forces pliaient face aux arguments implacables de Raphaël qui soutenait toujours son frère dans l’adversité.

Il faisait nuit quand ils arrivèrent à Astrophel et Oz dormant toujours, ce fut Matthew qui eut l’honneur de le porter. Sous le regard extrêmement vigilant de Raphaël et celui amusé – et un peu jaloux il fallait l’avouer – de Christopher. L’aîné des enfants Star comme ils s’appelaient désormais observait avec stupeur sa nouvelle ville entre deux coups d’œil à son frère. Il avait toujours admiré Paris et ses lumières la nuit, mais elle n’avait rien à envier à cette ville hors norme. Il faillit même se laisser distraire à plusieurs reprises, mais heureusement Chris’ veillait en excellent papa qu’il était. Après avoir pris un taxi, ils rentrèrent tous les quatre, le plus jeune toujours endormi et dans les bras de son papa, dans l’immense manoir familial. Raphaël ne cessait de s’étonner d’un tel luxe et d’un tel gâchis d’argent, selon lui bien entendu. Sans savoir qu’il s’y ferait très vite, san même s’en rendre compte. Il passa sa première nuit dans la même chambre et le même lit que son frère, exceptionnellement pour les premiers temps. Il ne dormit cependant pas beaucoup cette nuit-là, trop occupé à réfléchir à leur avenir qui s’annonçait serein et heureux malgré ses craintes bien légitimes quand on avait quelqu’un sur qui veiller. Mais il était rassuré maintenant. Oz allait être bien ici et lui aussi. Il s’endormit donc sur cette pensée, le sourire aux lèvres.

Chapitre III : Shane

Oz se promenait seul dans les allées du théâtre. Il avait réussi à échapper à la barbante discussion des adultes en prétextant qu’il avait besoin d’aller aux toilettes. Cela marchait toujours. Et par miracle il avait réussi à convaincre son surprotecteur de papa qu’il pouvait très bien s’y rendre seul. L’endroit n’était pas bien grand, après tout, comparé aux endroits habituels où les Star se rendaient, et il était plutôt débrouillard pour son âge. S’il se rappelait bien, ils étaient ici car Matthew voulait observer les costumes des musiciens qui allaient donner la représentation de ce soir pour s’inspirer. Vu qu’ils étaient les œuvres d’un autre styliste que son père admirait beaucoup, il ne pouvait pas rater cette occasion. Surtout que c’était en plus un bon moyen de passer du bon temps tout en faisant quelque chose d’utile. Le styliste avait proposé à son fils cadet de l’accompagner, sans doute parce qu’il pensait que le concert lui plairait également.

Raphaël quant à lui devait être occupé à faire la montagne de devoirs qu’il avait à faire avec l’aide de leur autre père. C’était la raison pour laquelle Oz avait hésité à accepter la proposition de sortie, ne voulant pas passer un bon moment alors que son frère travaillait comme un forcené. Mais ce dernier l’avait convaincu de s’amuser à sa place et c’était donc ainsi qu’ils s’étaient rendus dans ce théâtre qui donnait aussi des concerts de temps en temps. Comme celui de ce soir. Le benjamin de la famille Star ne se souvenait plus vraiment à quel type de concert il allait assister, mais ce n’était pas très important. Il aimait profondément la musique quelle qu’elle soit – à l’exception peut-être du hard métal et du rap qui lui écorchaient souvent les oreilles – et savait pertinemment que son père n’aimait pas non plus ces styles de musiques. Il y avait donc peu de chance que le concert le déçoive. De toute manière, la perspective de passer du bon temps avec un de ses papas habituellement si occupés lui plaisait beaucoup à elle seule.

Soudain, il percuta quelqu’un et tomba à la renverse. Un peu sonné, il se frotta la tête en grimaçant avant de lever les yeux vers celui – ou celle qui l’avait fait tomber. Non pas pour lui crier dessus et demander des comptes, ce n’était vraiment pas son genre, mais juste par curiosité. Et il ne fut pas déçu. Un garçon de son âge visiblement le regardait avec étonnement. L’autre finit par sourire d’un air penaud et lui tendit une main que Oz saisit sans hésiter. Les deux garçons ne le savaient pas encore, mais une profonde amitié allait naître entre eux suite à cette rencontre.

Shane, puisque que c’était apparemment son nom, l’invita à prendre quelque chose au distributeur non loin pour se faire pardonner. Au début, Oz tenta de protester,  n’ayant pas d’argent sur lui malgré toute la richesse de ses parents – notez l’ironie – mais son nouvel ami refusa, presque vexé. C’était lui qui l’avait cogné, c’était à lui de payer, point final. Ils rirent tous les deux devant l’air un peu trop sérieux du brun qui s’en rendait compte lui-même et se payèrent des paquets de chips avant de s’asseoir sur des fauteuils confortables posés dans le couloir pour les visiteurs. Ils dégustèrent leurs friandises tout en discutant, sans voir l’heure passer.

C’est ainsi que leurs parents respectifs les trouvèrent, étant partis à leur recherche suite aux longues minutes qui s’étaient écoulées. Papa Matthew pour Oz et sa mère pour Shane. Les adultes tentèrent de leur passer un savon, mais au fond ce dernier n’était pas vraiment sincère vu qu’ils étaient au fond bien contents de voir leurs fils s’être fait un nouvel ami. Ils allaient bien, c’était le principal. D’ailleurs, les deux garçons semblaient déjà très complices puisque que Shane prit tout de suite la défense d’Oz auprès du père de ce dernier, et vice-versa. Cela amusa beaucoup les parents qui décidèrent de rester en contact pour leurs enfants après le concert de ce soir. Ces derniers échangèrent un regard ravi et complice avant de se saluer d’un signe de la main et de suivre – presque à contrecœur - leurs parents.

Oz fut très surpris de remarquer la présence de la mère de son ami sur scène. Elle chantait divinement bien et il sourit tout en cherchant la silhouette de son ami dans les gradins, en vain. Malgré sa déception, il applaudit à tout rompre à la fin de la chanson alors que son père l’imitait tout en observant avec une attention toute professionnelle les costumes présents sur scène. Cette soirée était vraiment parfaite, enfin presque puisqu’il manquait les deux autres membres de leur petite famille. Père et fils se promirent donc d’un simple échange de regard qu’ils reviendraient ici avec les absents dès que possible.

Comme promis, les deux garçons se revirent les jours et les semaines suivantes. Au début, c’était à l’extérieur qu’ils se voyaient. Quand leurs parents organisaient des rendez-vous dans des cafés, des restaurants ou au parc. Les adultes s’entendaient également assez bien, donc cela ne posait pas de problème. Et ils étaient tous ravis de voir leurs enfants s’amuser autant ensemble. Shane entraînait même parfois Oz dans ses bêtises, même s’il était vraiment très dur de convaincre ce dernier d’en faire, sage comme il était. Raphaël comprit vite le manège du brun et s’il n’empêcha pas son adorable petit-frère de le fréquenter, sa désapprobation se voyait souvent sur son visage et il donna même des avertissements en cachette à l’ami de son frère. Il n’avait pas intérêt à lui attirer des ennuis ni à le faire souffrir. Oz ne comprenait pas vraiment la tension entre son aîné et son camarade de jeu et il essayait toujours de détendre l’atmosphère, y arrivant la plupart du temps. Comme si on ne pouvait être fâchés ou tendus en sa présence lumineuse.

Bientôt, la complicité des deux devint telle qu’ils se virent quasiment tous les jours. Ils commencèrent également à être invités chez l’un ou chez l’autre. Quand c’était Shane qui venait chez les Star, les deux enfants jouaient avec Volt le chiot berger blanc récemment adopté par la famille, regardait des films – presque toujours des Disney et des dessins animés pour le grand malheur de Shane – et jouaient dehors pendant des heures. Ils avaient convenu en secret que l’invité devait se plier au mode de vie du résident et donc comme Oz était beaucoup plus sage et tranquille que son ami, leurs amusements s’en ressentaient. Néanmoins, quand c’était le blond qui venait voir le brun, les choses changeaient. Jeux vidéo, bêtises – même si Oz imposait toujours des limites heureusement – films d’action voir d’horreur parfois, jeux de guerre... Oz n’aurait jamais fait ce genre de choses tout seul, mais Shane savait toujours le convaincre, comme lui savait le faire quand il fallait calmer le jeu. Et quand il avait trop peur ou qu’il ne voulait vraiment pas, le brun savait toujours comment le calmer. Ils étaient ensemble, c’était le plus important.

Un jour, Oz commença à jouer du piano par lui-même, tenté après avoir vu son père Christopher jouer. Il eut besoin de juste quelques leçons pour apprendre les bases, puis se débrouilla tout seul comme un grand, apparemment génie et autodidacte dans ce domaine. Comme quand il dessinait ou qu’il chantait. Bien sûr, à ce stade c’était juste pour son propre plaisir ou celui des autres. Et même s’il se débrouillait divinement bien, il n’avait pas encore un niveau professionnel. Mais jouer devant un Shane admiratif ou pour leurs parents, leur offrir un dessin avec un sourire timide était une chose merveilleuse. C’est ainsi qu’il pensa pour la première fois que c’était ça qu’il voulait faire plus tard. Faire plaisir aux autres, les faire sourire. Jusqu’à maintenant, il n’avait jamais pensé à son avenir. Il avait de bonnes notes à l’école, cela suffisait. Il était encore trop jeune pour y penser vraiment. Mais maintenant, il commençait à avoir envie d’y penser davantage, de songer à ses possibilités. Vivre de la musique, du chant, du dessin ? Il ne savait pas encore vraiment laquelle il voulait. Surtout qu’il aimait également reproduire des scènes de ses dessins animés préférés...

Ce fut Shane qui l’aida à choisir sa voie. Pourquoi ne pourrait-il pas faire plusieurs choses à la fois ? Ce jour-là, le brun eut droit au plus grand câlin de sa vie. C’était ça la solution ! Bien sûr, il faudrait attendre encore un peu pour mettre tout ça à exécution, mais au moins il savait. Ce fut donc tout sourire qu’il annonça très sérieusement à ses parents et à son frère que quand il serait grand, il serait tout simplement artiste. Même s’il savait que ses papas aimeraient beaucoup qu’il fasse comme eux et son frère qui avait commencé ses premiers défilés un métier de mode. Mais après tout il pouvait faire plusieurs choses à la fois non ?

Suite en dessous

derrière son écran...
Pseudo Saphir
Âge 24 ans et pas une ride
Disponibilités Le plus souvent possible !
Comment t'es arrivé sur le fo ? Jude m'a balancée ici avec amour
T'en pense quoi ? Je l'aime. C'est tout ce que j'ai à dire *out*
Code du règlement HEILY seal of approval il est traître votre code ewe








Ancien kit:
 


Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 42
Dollars : 53
Crédits : Shizu <3
Localisation : Suisse
Citoyens
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 21 Mai - 16:54

Histoire;



Partie IV : Etoile montante, princesse et révélation

Céleste. C’était ainsi qu’on l’appelait une fois sur scène. Cela faisait un moment maintenant que ce nom était sur toutes les lèvres. Oz était devenu une vraie star, comme son nom l’indiquait parfaitement. Shane l’avait devancé de peu, mais ce n’était pas grave. Il avait toujours été celui qui suivait, celui qui préférait laisser les autres briller à sa place. Ce qui n’était pas facile vu comment il scintillait lui-même et ce de manière complètement naturelle. Il réussissait après tout à être à la fois chanteur en carrière solo, mannequin et même à jouer parfois dans des films, des pièces de théâtre et même quelques comédies musicales. Son vrai talent pour la scène s’exprimait librement et sans contrainte. Cependant, s’il aimait toujours du piano ainsi que du violon depuis quelques temps il ne le faisait que par pur loisir à la maison. Pour ne pas avoir trop à porter sur ses frêles épaules. Et bien sûr, il dessinait toujours dans des coins tranquilles pour offrir ses œuvres à ses proches ou simplement pour les contempler lui-même. Et oh comme il aimait ça Oz.

Il aimait tant se lâcher sur scène quand il chantait. Il aimait tant défiler aux côtés de son père et de son frère ainsi que seul parfois. Il aimait tant signer des autographes, adresser des sourires et des saluts de la main à ses fans. Il aimait tant porter une fausse épée et jouer le rôle d’un chevalier venu libérer la princesse retenue prisonnière d’un méchant dragon. Il aimait tant se prendre pour tantôt un gentil, tantôt un méchant – même si ça arrivait plus rarement, à croire que les producteurs saisissaient toujours qui il était vraiment. Il aimait sa nouvelle vie, tout simplement. Même s’il avait parfois moins de temps pour sa famille et ses amis. Du moins, dans un cadre non professionnel vu qu’il les croisait souvent sur ses différents lieux de travail. Il lui arrivait de chanter avec Shane, par exemple, pour le plus grand bonheur de leurs fans. Mais ce n’était pas pareil. Mais heureusement, ils s’arrangeaient toujours pour avoir au moins une fois par semaine un moment de détente pour relâcher la pression. Ils étaient meilleurs amis et amis d’enfance avant toute chose, après tout.

Et puis un jour, alors que Oz sortait d’un cours d’escrime – il en faisait depuis plusieurs années dans le même club que Raphaël qui était plus expérimenté – il rencontra leur princesse. Celle de Shane, mais également la sienne. Elle s’appelait Shizu et était comme eux une star montante de la scène. Elle crut d’abord qu’ils étaient ensemble vu l’enthousiasme débordant qu’avait eu Oz à retrouver son ami de presque toujours, ce qui les fit bien rire après coup. Bientôt, les trois jeunes devinrent un véritable trio d’amis inséparables. En même temps, il était très difficile de ne pas apprécier Oz et encore plus de lui faire détester quelqu’un. Avec son sourire permanent, sa joie de vivre, sa gentillesse, son acharnement au travail, il en faisait craquer plus d’un. Ah là là, pas forcément dans ce sens, voyons ! Même si Shane aimait beaucoup le taquiner à ce sujet quand ses fans montraient tout leur amour pour leur idole. Mais c’était très facile de lui retourner la taquinerie vu qu’il était dans le même cas et Oz ne s’en privait pas.

Shizu comprit vite que ces deux-là étaient inséparables, mais elle n’eut aucun mal à s’intégrer. Elle aussi était adorable et attachante comme pas possible. Et très vite, Oz tomba amoureux d’elle. Sans savoir que c’était déjà le cas de son ami... Même s’il s’en rendit très vite compte, observateur comme il était. C’est pourquoi il n’avoua jamais ses sentiments à la concernée ni même la vérité son meilleur ami, préférant rester en retrait et même se sacrifier pour que les deux autres soient heureux à sa place. Il était comme ça Oz. Shane méritait d’avoir sa chance et il la connaissait depuis plus longtemps que lui, ce n’était donc que justice. C’est pourquoi le blond désormais blanc encouragea son pote à se déclarer. Même si c’était dur de le convaincre de sauter le pas.

Un jour, Oz et Shane eurent tous les deux une mauvaise surprise. Le premier avait surpris par pur hasard le deuxième à avaler quelque chose qu’il n’aurait jamais dû prendre. Ce fut la première chose que le ton monta entre eux. La dispute fut suffisamment violente pour déclencher le pouvoir du plus innocent d’entre eux. C’est ainsi que Shane se retrouva avec une panthère des neiges toute tremblante en face de lui. Heureusement, Oz réussit à se maîtriser par miracle, étant donné qu’il connaissait l’existence de son pouvoir depuis quelques temps déjà sans en avoir cependant parlé à quelqu’un d’autre. En tout cas, cela calma tout de suite le jeu tant Oz était perturbé d’avoir explosé ainsi, de ne pas avoir pu se retenir de se transformer, et Shane choqué de voir son ami se transformer en gros chat de quarante kilos muni de crocs et de griffes impressionnants. Si les premières minutes une fois le Star retransformé furent très tendues, ils se déridèrent un peu quand Shane calma le jeu avec une taquinerie sur la nouvelle forme de son meilleur ami. Aucun des deux ne reparla de la scène d’avant, du moins pour le moment.

Oz qui avait eu peur qu’on ait peur de lui sous sa forme transformée comprit vite qu’il avait eu tort de la cacher. Shane le trouvait magnifique et même très confortable une fois qu’on se servait de lui comme oreiller. Shizu était en vraie extase devant sa forme féline, allant même jusqu’à le gratouiller partout et à le traiter de « gros chaton ». Ses parents le trouvaient splendide, impressionnant et ils adoraient caresser sa douce fourrure -  ou le gratouiller de partout comme Shizu pour Matthew. Quant à son frère, vu son besoin de tranquillité naturelle il appréciait d’avoir son frère sous sa forme animale à ses côtés, même s’il l’acceptait bien entendu également sous sa forme humaine. De toute manière, Oz ne pouvait pas encore rester bien longtemps sous son autre forme et il n’était pas rare que certains – je vous laisse deviner lesquels – le chatouille quand il était obligé de se retransformer pour le punir gentiment de les avoir privés de leur coussin ou de leur peluche préférée.

Le trio passait quasiment tout son temps ensemble dès qu’ils le pouvaient. Et même quand ils ne travaillaient, il n’était pas rare qu’au moins d’entre eux se retrouvent sur la même scène pour chanter ou jouer ensemble. Ils aimaient passer leurs soirées à regarder des films et à grignoter des cochonneries. Quand c’était à Shane de choisir, on retrouvait presque toujours Oz en train de se cacher les yeux et trembler lové contre lui ou même parfois contre Shizu car c’était presque toujours des films d’horreur ou plus violents que les choix des autres. Et quand c’était lui qui choisissait, on le retrouvait souvent à pleurer et à utiliser une tonne de mouchoirs car ils étaient souvent bien tristes comme ses Disney préférés. C’est pourquoi parfois les garçons laissaient Shizu choisir car elle au moins savait prendre des films plus « neutres » qui ne mettrait pas le plus fragile d’entre eux dans tous ses états. Et même Shane évitait de l’embêter trop souvent avec ça, acceptant même de le laisser se cacher dans ses bras ou de tremper ses vêtements, enfin pas trop non plus, hein.


Partie V : Le Drame

Tout allait bien. Oz était incroyablement heureux aux côtés de sa famille, de ses amis et de ses fans. Il vivait sa vie paisiblement, un jour après l’autre et s’amusait autant qu’il travaillait dur. Son visage était constamment éclairé par son sourire rayonnant qui répandait le bonheur autour de lui. Mais, hélas, le destin aime nous jouer des tours. Ces derniers sont parfois heureux, mais ce n’est pas toujours le cas. Comme cette fois-ci.

Cela faisait un moment que Oz avait terminé son concert du soir qui l’avait empêché de suivre Shane et Shizu en boîte de nuit. Il leur avait envoyé un sms pour leur dire de bien s’amuser même sans lui et de penser à lui qui bossait dur pendant qu’ils faisaient la fête, même si c’était plus pour rire qu’autre chose. Il n’avait pas reçu de réponse, mais il n’y pensait pas vraiment. Ils devaient être en train de trop s’amuser pour faire attention à leurs messages. Ah, il les enviait.

Alors qu’il était en train de boire un sirop de grenadine comme un gosse dans sa loge pour se détendre un peu après cette longue soirée, son portable vibra. Oz sourit et s’en empara pour l’ouvrir et le coller à son oreille. Il avait à peine jeté un coup d’œil pour vérifier le nom de celle qui l’appelait, comme s’il le savait déjà. Mais au même moment, son estomac se serra douloureusement et il grimaça en portant une main à son ventre. Avait-il mangé quelque chose de mauvais... ?

- Salut, Shizu
! S’exclama-t-il joyeusement. J’espère que vous vous êtes bien amusés sans moi. Mais dommage que vous n’étiez pas au concert, je crois que je me suis surpassé. Tu aurais dû entendre la foule en délire, c’était vraiment...

Il se tut quand son amie l’interrompit d’une voix éteinte. Cela l’inquiéta tout de suite. La pétillante Shizu Lidell avec une telle voix ? Ce n’était pas possible. Cela n’existait pas. S’il y existait quelqu’un de plus lumineux que lui, c’était elle sans aucun doute possible. Donc il n’aimait vraiment pas ça.

Son estomac remit ça tout comme sa poitrine. C’était douloureux, comme un étau qui le serrait de l’intérieur. Un mauvais pressentiment le saisit à la gorge et sa voix devenue rauque parla à sa place.

- ... Shizu, dis-moi que Shane est près de toi, qu’il se moque de moi et surtout qu’il va bien.


Pour seule réponse, il entendit de gros sanglots qui lui déchirèrent le cœur.

***

Oz contemplait d’un œil vide le médecin qui lui faisait face. Ce dernier semblait particulièrement mal à l’aise, comme si c’était la première fois qu’il annonçait de telles nouvelles. C’était peut-être le cas vu son jeune âge. Le chanceux. Ses collègues avaient dû lui confier le sale boulot pour l’endurcir un peu ou par pur sadisme allez savoir. A moins qu’ils n’en profitent pour simplement se débarrasser de la corvée. Shane, une corvée. Cela sonnait bien.

Parfois, il était insupportable il fallait l’avouer. Mais c’était Shane, on ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. C’était plus à lui que Oz en voulait terriblement. Il n’avait rien dit. A personne. Quand il avait découvert le sombre secret du brun, il avait gardé ça pour lui. Pire, il ne lui en avait jamais reparlé. Ils n’en avaient jamais reparlé, comme un accord silencieux entre eux. Mais maintenant, Shane était mort. A cause d’une overdose.

Pourquoi avait-il fait comme si de rien n’était ?! Le jeune homme se prit la tête entre ses mains, ce qui sembla être trop pour le jeune médecin qui s’excusa et sortit de la pièce en prétextant qu’il avait peut-être besoin d’être seul. C’est ça. Débarrasse-toi de la corvée, toi aussi. Oz se fichait bien d’être seul ou avec quelqu’un.

Personne ne pouvait le débarrasser de sa douleur et de sa culpabilité de toute manière. Ce fut un long hurlement qui sortit de sa bouche et qui résonna dans toute la pièce - et peut-être même dans tout l’hôpital - alors qu’il se laissait glisser en bas de sa chaise pour rester sur le sol de manière pitoyable. Une fraction de secondes, la star espéra que son amie ne l’avait pas entendu. C’était à lui de la protéger maintenant. Même si actuellement, et bien, comment dire, il n’était pas vraiment en état.

- Espèce d’imbécile !!!

Mais s’adressait-il à Shane ou à lui-même ? Personne ne le sut jamais. Pas même lui. Mais peut-être le brun le savait-il où qu’il soit...

Partie Finale : La vie continue malgré tout

Oz ne revit pas Shizu avant plusieurs semaines ou peut-être plusieurs mois, il avait perdu la notion du temps. Allait-il bien ? Il ne savait pas ça non plus. Oh, il allait mieux, c’était une certitude. Il avait pu compter sur le soutien de ses parents, de son frère et de ses autres amis pour remonter la pente. Il avait même trouvé la force de réconforter les fans de son meilleur ami, dévastés par sa mort.

Il ne savait trop comment, cependant. Il ne savait pas comment il arrivait à continuer de sourire, de rire, d’aller de l’avant. Et il comprenait encore moins pourquoi il avait continué à se présenter sur scène. Shizu aussi semblait s’être reprise à sa façon. Mais pas grâce à lui et il s’en voulait un peu. Sauf que cela avait été trop dur de lui faire face avant.

Elle se produisait avec un groupe de filles maintenant. Oz était soulagé qu’elle puisse compter sur d’autres que lui parfois. Même si c’était un peu lâche. Mais il ne se sentait pas capable de la porter à bouts de bras à lui tout seul. Même s’ils étaient liés par la même chose, par la même souffrance, par le même fardeau.

L’idée de se déclarer ne lui vint même pas à l’esprit. Même s’il était mort ou plutôt parce qu’il était mort. Il avait trop de respect pour son âme pour lui faire un coup aussi bas... Peut-être un jour, mais pas tout de suite. Même si Shane devait être en train de le traiter d’imbécile de là où il était. Cette pensée le faisait sourire. Un peu.

En tout cas, sa carrière continuait de grimper à vitesse grande V. Mais il faisait en sorte désormais de ne pas laisser ses amis de côté. La vie était trop précieuse pour la gaspiller ainsi. Oh, il était toujours un bourreau du travail, il ne changerait pas aussi facilement, mais il savait quand même s’arrêter parfois pour passer du temps avec Shizu, sa famille et ses autres proches.

Car qui sait combien de temps il pourrait profiter de leur présence ? Sa lumière était partie et c’était dur de continuer à faire briller la sienne. Dur, mais pas impossible, n’est-ce pas ? La vie continuait, après tout. Ce brun idiot l’aurait sûrement dit s’il était là.








Ancien kit:
 


Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 45
Dollars : 39
Crédits : ambroise (avatar) et romeo (signature) ces dieux sur terre *sob*
Citoyens
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 21 Mai - 16:54



kjxvdniucjvd.
Je.
JE T'AIIIIIIIIIIME. *A*
OZ EST IHUDF TU SAIS COMBIEN JE LE N'AIME ET IFSDSODFDF IL EST LA OZ EST LAAA GNGNGN.
LES GENS CETTE FICHE EST A MOI.
RP DES QUE TU L'AS HIHIHI.
JE T'AIME t'es aussi parfaite que Oz C'EST DIRE LA PERFECTION DE TA PERSONNE/PAN
Je gngngn les feeeels qwq Heart Heart Heart Heart
(& euh rewelc' /PAN)(fighto pour la fiiin >w<)




Spoiler:
 
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t67-ceci-est-un-titre
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 81
Dollars : 68
Crédits : Romeo & Jude
Citoyens
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 21 Mai - 16:57


u're so perfect.
and sex.
ça rime.
marry me.

(rebienvenue)
(ce perso gère sa race)
(toi aussi tu gères ta race)
(blblblbl)
Heart Heart Heart




Fourre-tout:
 
Mini-BN
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t65-those-who-pretend-to-be-strong-never-really-are-heileenhttp://astrophelcity.forumactif.org/t95-kind-heart-brave-mind-fierce-spirit-heileen-rs
Date d'inscription : 17/08/2015
Messages : 573
Dollars : 291
Crédits : bunny
Mini-BN
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 21 Mai - 17:25

Ok. Cette fiche promet d'être longue/dies
MAIS SON CARA EST COOL OZ EST TROP MIGNON QWWWQ
d'ailleurs
"il n’hésite jamais à vous faire des yeux d’Oz battu" > J'ai ri/bus/

Bref. REBIENVENUUUUUUE ♥
Bon courage pour la suite de ta fiche et ta validation, j'espère que tu t'amuseras bien avec ce nouveau perso' hehe :B
Panthère des neiges orjhgekrjgjbgrkrjgberkj JE LIKE **


- 5 Roses de Seth, Hikari, Romeo, Mikhaïl & July ♥ -

Lonely for you only :
 
BFF POWA :
 
Autres :
 


élève à l'Académie
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t388-the-kids-arent-alright-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t413-you-re-gonna-go-far-kid-valentinohttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 30/08/2016
Messages : 160
Dollars : 89
Crédits : Saul ♥︎ Ariana ♥︎ Ange
Localisation : Saten District (& Académie).
élève à l'Académie
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 21 Mai - 20:22

OULOULOU CETTE RESA DE POST ÇA PROMET, BON COURAGE D'AVANCE SHIZU HAHA /dies
Rebienvenue avec ton p'tit chat en tout cas ma belle, j'ai d'en savoir plus il a l'air drôlement chouette 8D




Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 42
Dollars : 53
Crédits : Shizu <3
Localisation : Suisse
Citoyens
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Dim 28 Mai - 21:08

Que d'amour merci les gens Lov

Shizu > Trop d'amour sur ma personne j-j-je suis grave touchée ;w; ♥️ OUI IL EST LA ET ON VA S'ECLATER EN RP TU VAS VOIR ♥️ Shizu c'est la meilleure dit Oz merci pour le fighto je vais en avoir besoin *bus*

Setsuna > Merci ;w; ♥️ bravo pour la rime hihi Et ouais je sais que mon perso gère sa race 83 *enclume*

Heileen > ... Oui cette fiche va être longue je confirme *meurs* Merciii pour lui ♥️ pleure pas avant d'avoir lu l'histoire tu vas te transformer en fontaine sinon D: *révélation de mauvaise augure* Merci et oui panthère des neiges je suis juste trop fière de moi pour le coup XDDD

Valentino > Ouais souhaite-lui bonne chance la pauvre elle va en avoir besoin, love Shizu si t passes par là ♥ Merci ! ♥️

Début d'histoire postée, la suite arrivera dès que possible huhu ♥️ (trop de love en moi z'avez vu)








Ancien kit:
 


X-Trem Factory (PDG)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://sanctuary-of-heart.forumactif.orghttp://astrophelcity.forumactif.org/t125-let-him-burn-maxhttp://astrophelcity.forumactif.org/t275-dawn-of-justice-maxhttp://astrophelcity.forumactif.org/t174-we-are-the-warriors-that-built-this-town-max
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 132
Dollars : 96
Crédits : meh
X-Trem Factory (PDG)
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Jeu 1 Juin - 22:49

MAIS SALUT MON MIGNON.
BIENVENUE SUR LE FORUM. :)))


MAXENCE "PHOENIX" HOLMES. ♛
HOPE ISN'T A DREAM BUT A WAY FROM OF MAKING DREAMS BECOME REALITY.
Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 42
Dollars : 53
Crédits : Shizu <3
Localisation : Suisse
Citoyens
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Ven 2 Juin - 17:01

Merci Maxence Heart (pour info c'est un re-bienvenue, je suis également Shawn :B)

J'ai posté un bon bout de la suite de l'histoire et je pense finir rapidement le reste =w= donc je pourrais bientôt rp avec vous tous Love

Edit : Fiche terminée =w= en espérant que ça vous a plu/vous plaira :B








Ancien kit:
 


Citoyens
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/08/2016
Messages : 45
Dollars : 39
Crédits : ambroise (avatar) et romeo (signature) ces dieux sur terre *sob*
Citoyens
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   Mar 6 Juin - 16:36


tu m'as tuée.
je me meurs.
je suis enterrée.
je plore.
beaucoup.
trop.
isjdpssdjs.
JPP (je suis horrible) C'EST TRISTE QAQ je like
j'aime cette fiche ddufhgiqsf c'est long mais ça se lit super vite en vrai c'est du bonbon pour les yeux ! **
& dooonc C:
Tu es validé(e) !
par jude
Félicitations, tu es validé(e) !

Tu peux à présent rp sur Astrophel ! ♥ Cependant, n'oublie pas de passer dans les recensements avant ! Il te faudra recenser ton avatar, ton pouvoir, ton pseudo si t'en as un, ton métier et/ou poste au sein d'un sponsor pareil. Ensuite, direction les demandes et fiches de liens. Après, éclate toi ! On est tous gentils (à peu près), alors n'ais pas peur ! Si tu es perdu(e), n'hésite pas à contacter un membre du staff~
Bon jeu ♥

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥




Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE   

Attention à la Panthère chanteuse / TERMINE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: HORS RP - PREMIÈRE PARTIE :: Présentations :: Fiches validées :: Civils-