AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 sparkle // SAUL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Carvel & Son
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Blast
Pouvoir: Hémokinésie
Inventaire:
Carvel & Son
Date d'inscription : 04/01/2016
Messages : 27
Dollars : 76
Crédits : .
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t154-au-creux-de-ses-mains-atrophiees-par-la-faim-blasthttp://astrophelcity.forumactif.org/t176-un-dinosaure-fabuleux-s-en-pomponnait-les-ecailles-en-vrai-c-est-des-rpsvraioui

MessageSujet: sparkle // SAUL   Dim 16 Avr - 21:23





ambroise & saul
«sparkle»

──Le bout de ses doigts avait effleuré ta joue, tremblants, et son regard figé sur ton souffle maintenu, robotique, tes paupières fermées et le corps immobile, allongé là tel un cadavre.  Elle se souvient avoir vaguement perdu son souffle en entrant dans la chambre et avoir repris sa première bouffée d'air depuis ce qui lui avait paru une éternité en sortant. Les infirmières avaient cherché où elle avait disparu, sans remarquer que la fenêtre avait été ouverte, et elles s'étaient empressées de la refermer pour que tu ne prennes pas froid. Et plus personne alors n'avait plus jamais revu Ambroise remettre les pieds dans cet hôpital maudit - le cimetière de ses souvenirs.

──Elle avait tout déchiré, explosé, détruit, elle avait tout fait péter en ville, parce que ça calmait sa détresse, sa tristesse, que ça lui faisait penser à une autre douleur que celle qui lui perforait le cœur. Elle se vengeait sur chaque véhicule un peu trop rapide, sur chaque conducteur un peu trop maladroit, sur chaque ivrogne qui passait par là. Et chacun d'eux avait hurlé assez fort pour lui rappeler que ce n'était jamais assez cruel par rapport à ce qu'ils lui avaient infligé à elle.

──Et ce soir-là aussi, pour le bonheur de ses sponsors, le chaos qui portait son nom tourmentait le petit peuple de Haylen District, et sa silhouette menaçante vagabondait au travers de le fumée, des cendres et des effluves de son propre sang, le regard doré ravagé par la folie.  

──Dans le bruit et le noir, dans les cris, la peur, l'angoisse et l'hystérie, au milieu de la foule, le temps s'était arrêté, pour ce qui lui avait semblé une éternité de plus. Et le souffle coupé, tétanisée, elle avait tout stoppé, le carnage et les incendies, et la foule qui se bousculait semblait t'emmener chaque fois un peu plus loin d'elle. Si bien qu'elle s'était mêlée au brouillard de monde, tout ça pour attraper ton poignet, te garder une seconde de plus près d'elle, vérifiant que tu n'étais pas un cauchemar.

─ Toi.

──Elle serre les dents et hurle sur les abrutis qui courent autour d'elle, qui la traitent de monstre et qui tentent de jouer les héros. Et ils s'enfuirent, car ils n'avaient pas l'étoffe et que dans le brouillard, il n'y avait pas eu un seul vrai héros qui avait été capable de l'arrêter.

─ Toi.

──Elle le répète, pour se rassurer peut-être, elle te regarde et elle resserre son emprise - peut-être qu'elle te fait mal, mais elle s'en fiche - ou elle ne s'en rend pas compte. Elle se fige, son cœur se serre, et les âmes abattues autour d'elle semblent lui peser bien lourd sur sa conscience, tout à coup, quand elle sent que tu la regardes.

─ Tu étais à l'hôpital. Depuis quand tu es sorti ?

──Son regard s'était fait plus insistant, tout à coup pendue à tes lèvres, prête à se blâmer de ne pas être allée vérifier si tu n'étais pas mort. Comme si elle aurait eu le courage d'aller te voir sans son masque, comme si elle aurait eu le courage de te faire face sans avoir l'air d'une menace.



ambroise elle te fait l'amour et la guerre en ─ black
Revenir en haut Aller en bas




avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Date d'inscription : 02/07/2016
Messages : 65
Dollars : 36
Crédits : Meerabae (signature)
Voir le profil de l'utilisateurhttp://sanctuary-of-heart.forumactif.org/http://astrophelcity.forumactif.org/t451-ain-t-got-no-time-to-be-weak-saul

MessageSujet: Re: sparkle // SAUL   Dim 30 Avr - 13:52

sparkle
saul x blast
a blast from the past


─ T'es sûr que ça va aller ?
─ Oui.
─ S'il se passe un truc, appelle-
─ Le 911. Je sais.
─ Tu veux pas qu'on t'accom-
C'est bon. Il était un peu irrité, maintenant il était carrément énervé. Je vais bien, je vous dis.

Saul leva les yeux vers ses colocataires, tous plantés dans l'entrée à le regarder mettre ses chaussures. Il pouvait lire l'inquiétude dans leurs regards, et ce depuis qu'il était revenu de l'hôpital. Il y eut un long silence, avant que l'un d'entre eux ne cède à l'éclat de rire qui les démangeait tous.

─ OK, si tu le dis. Zach fut le premier à reprendre son calme. Passe le bonsoir à Meera de notre part.

Un échange d'accolades et de moqueries plus tard, Saul se retrouva seul dans la rue.
Contrairement à avant -avant son coma- il n'avait ni écouteurs vissés sur les oreilles ni skateboard. Il avait perdu tous ses repères sans exceptions, ce qui était l'une des principales raisons pour lesquelles ses proches n'aimaient pas le voir sortir seul.

Il était revenu depuis trois semaines déjà, mais cela faisait près de deux mois qu'il s'était réveillé. Les premiers jours avaient été particulièrement difficiles, notamment lorsqu'il s'était aperçu que les muscles de ses jambes avaient tellement faibli qu'ils ne supportaient plus le poids de son corps. Les balades dans le parc supposées lui remonter le moral avaient un goût amer, en fauteuil roulant.

La rééducation avait été une torture. Il avait senti chaque muscle de son corps brûler pendant des jours, sans voir aucun progrès. Le coup qu'il avait pris au moral dépassait tout ce qu'il avait vécu jusqu'alors. Jamais encore il n'avait pensé à la mort comme solution, mais l'idée lui avait effleuré l'esprit, à plusieurs reprises. Ce n'était pas grand chose, mais ça avait été suffisant pour soulever une tonne de questions auxquelles il n'avait toujours pas trouvé de réponses.

Et puis un jour, il y avait eu un déclic. Il ne saurait pas le situer, mais la lumière au bout du tunnel avait fini par apparaître, et tout devint alors moins difficile. Et alors vint le moment où il put se tenir tout seul sur ses jambes, sans avoir à s'accrocher aux poignées d'un tapis roulant ou au bras de Meera. Quelques jours après, il se remettait à courir sans s'essouffler au bout de dix mètres. Il ne pouvait toujours pas remonter sur un skate, mais maintenant qu'il avait passé le plus dur, ce n'était qu'une question de temps.

Il vérifia la petite carte qui s'affichait à l'écran de son téléphone. Théoriquement il pourrait se rendre à Hiawatha avant que Meera et son groupe ne monte sur scène. Il lui suffisait de bifurquer à la prochaine intersection et aller tout droit. Simple.
Dans la pratique, il n'y parviendrait pas. Parce qu'il y avait une odeur de brûlé dans l'air et qu'il n'y prêta pas attention.
En fait, il ne passerait pas le bonsoir à Meera, cette fois.

─ X ─


─ Est-ce que ça va ? Viens, il faut pas rester ici.

Il aida la jeune fille à se lever et l'entraîna avec lui plus loin dans la rue. Elle était sans doute en train de crier, mais il ne l'entendait pas. En fait, il n'entendait pas grand chose, à part le bruit du chaos.

Ca, c'était après avoir passé cinq bonnes minutes planté au milieu de la route, à regarder les gens paniquer sans réussir à bouger un muscle. Puis on l'avait bousculé, il était tombé au sol et la réalité l'avait rattrapé. L'impression de déjà-vu qui l'avait envahit pendant son moment d'absence s'envola, et les souvenirs reprirent leur place, dans la partie que son inconscient s'efforçait de lui dissimuler depuis que l'accident avait eu lieu.

Conscient qu'il ne tiendrait pas le rythme de la course plus longtemps, Saul lâcha son étreinte sur le bras de la pauvre fille qu'il avait trouvée, tétanisée de peur derrière deux poubelles, mais elle ne sembla pas le remarquer et détala dans la direction qu'ils empruntaient. Il s'arrêta, comme ça, au milieu de l'hystérie collective, et manqua de s'écrouler. Il sentait son coeur tambouriner contre sa poitrine, et ses oreilles se mirent à siffler. T'évanouis pas, Saul. C'est pas le moment. Facile à dire.

Il força son corps à faire un pas en avant. Autour de lui, le monde continuait à tourner. Les gens se mettaient à l'abri, l'esquivaient comme s'il n'était qu'un obstacle entre eux et la possibilité de survivre. Et puis un coup, il sent une petite main lui entourer le poignet, et la force de la poigne qui se referme dessus le force à se retourner.

─ Toi.


C'est une voix qui pourrait appartenir à un homme comme une femme. À un parfait inconnu comme à une ombre surgie du passé. Les yeux dorés le fixaient avec une telle intensité qu'elle anésthesia la peur qui commençait à le gagner. Sa vision se brouilla, contrecoup de l'effort qu'il avait déployé depuis qu'il s'était lancé dans l'agitation qui animait le quartier, mais la douleur qui émanait de son poignet autour de laquelle l'étreinte semblait se resserrer l'obligea à rester concentré.

─ Deux... trois semaines.

Il n'était pas sûr qu'on puisse l'entendre. Il avait entendu sa voix, mais le brouhaha qui se déployait autour de lui avait certainement couvert le murmure qu'il avait réussi à sortir. Et au milieu de la panique, il n'arrivait pas à détacher son regard des pupilles dorées qui le fixaient, parce qu'il les avait déjà vues quelque part, avant l'accident qui l'avait envoyé à l'hôpital pendant deux ans. Il s'accrocha à ces pupilles, et posa silencieusement toutes les questions qui le démangeaient, jusqu'à ce qu'il sente la pression autour de son avant bras diminuer. Elle va partir, cette ombre. Sans réfléchir, il leva sa main libre et attrapa à son tour le poignet de son interlocuteur.

─ Comment tu sais que... est-ce qu'on se connaît ?

Un craquement se fit entendre au-dessus de leurs têtes avant qu'il ne reçoive sa réponse.
Et le balcon qui tenait en équilibre leur tomba dessus.

made by MISS AMAZING.


Revenir en haut Aller en bas
 

sparkle // SAUL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Commerces-