AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
— les sponsors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
grand manitou
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 279
Dollars : 91
grand manitou
MessageSujet: — les sponsors   Lun 9 Fév - 14:32

Sponsors
A Astrophel vous l'aurez compris, les maîtres, ce sont eux : les sponsors. Si vous voulez être puissants, embrigadez-vous dans l'un d'eux. Et si vous le souhaitez, mieux vaut savoir dans quoi vous vous lancez. De toute manière, ils gouvernent à Astrophel, et personne ne peut ignorer leur existence. Ils font tous au moins un peu partie de votre histoire, comme celle de la ville.


Supers-héros


X-TREMFACTORY

PDG Actuel : Maxence J. Holmes
Gestionnaire de la filière sponsor : Maxence J. Holmes
A contacter pour des questions : Jude P. B-Holmes

Descriptif : Créée il y a une cinquantaine d'années par un ancien boxeur renommé, l'entreprise gagna très vite en popularité et en importance. Celle-ci, spécialisée dans la production de matériel de sport - allant des parachutes aux tutus -, s'est diversifiée au changement de main qui survint après le décès de son fondateur. Frederick William Blackberry, grand homme d'affaire new-yorkais, fit un coup de maître en décidant de sponsoriser quelques très grands athlètes, après avoir lui-même insufflé un capital très important. Bien vite, X-Trem Factory était dans les grands noms du domaine, la qualité de son matériel n'étant plus à démontrer.

Son second coup de maître fut l'activité de sponsors de super-héros. Voyant en Astrophel une véritable mine d'or, il décida d'y installer une antenne et de participer à ce commerce étrange mais fructifiant. C'est ainsi que X-Trem Factory gagna une importance confortable en tant que sponsor à Astrophel. Frederick étant un homme aimant beaucoup les artifices et impressionner, il décida de spécialiser leurs activités dans des coups spectaculaires, des sauvetages in extremis, favorisant la production de gadgets perfectionnés plus esthétiques et impressionnants que réellement nécessaires.

Ainsi, la boîte gagna en influence du fait de l'admiration grandissante des civils. Son dernier coup de maître, quant à lui, fut des plus imprévisibles (et surement pas désiré) : sa mort, avec sa femme, dans un accident de jet, alors qu'ils se rendaient tous deux à New-York, laissant un fils orphelin derrière eux. Les médias se saisirent tous avec ferveur de l'affaire, beaucoup parlant de complots, de trafiques, d'assassinat. La version officielle resta cependant un simple dysfonctionnement de l'appareil couplé à une météo traîtresse. Leur fils fut protégé et le visage du jeune héritier est inconnu.

Actuellement, c'est le jeune frère de l'épouse défunte du précédent PDG, Maxence Jules Holmes, qui dirige, ancien super-héros qui se contente d'accomplir sa tâche avec le soutien de bien du monde ; même si les employés de la compagnie ont fortement tendance à être capricieux, du fait de leur statut de véritable célébrité qu'il se faut de nourrir.

PERSONA

PDG Actuel : Fergus Driscoll
Gestionnaire de la filière des sponsors : Fergus Driscoll
A contacter pour des questions : Seth J-C Agni

Descriptif : Persona est une entreprise récente d'à peine une vingtaine d'années, créée en pleine expansion des nouvelles technologies par un duo de professionnels de la robotique et de l'innovation : Allen McGrey et Ellie Barett. Ils fondent tous deux leur entreprise en collaboration dans le domaine de la robotique en espérant s'y faire une place de choix. Dans ce but, ils n'hésitent pas à prendre des risques et à faire des paris fous. Des risques et des paris qui finissent par payer.

Persona se développe à grande vitesse. Peut-être trop rapidement car quelques années seulement après s'être fait connue, Ellie Barett, l'un des fondateur de l'entreprise, est prise pour cible par un opposant et décède de ses blessures. Suite à cet incident et désolé de la mort de son amie, Allen McGrey se jettera à corps perdu dans son travail et étendra l'influence de Persona sur deux nouveaux domaines : la biotechnologie et la nanotechnologie.

Ces choix sont motivés par la culpabilité qu'il ressent vis-à-vis du décès d'Ellie Barett, que la médecine d'alors n'a pu sauver. L'entreprise absorbera différentes autres boites pour continuer de se développer de plus en plus. C'est par ailleurs ainsi qu'elle en viendra à s'intéresser aux activités de sponsorisation dans Astrophel City. En effet, une des entreprises que Persona racheta et fusionna à elle possédait une branche importante de sponsorisation de super-héros, bien qu'elle ne soit pas très connue.

Par curiosité, Allen McGrey s'intéressa à cette activité qui n'a pourtant rien à voir avec le domaine de prédilection de son entreprise. Il a alors une sorte de coup de foudre pour cette activité qui peut pourtant sembler peu humaine et s'investit dedans avec la même folie apparente que dans les débuts de Persona. Il mettra les technologies de son entreprise à disposition pour ce faire et se tailler une place dans la ville avec ses super-héros armés des technologies les plus pointues.

Il y a trois ans, Allen McGrey prit finalement une retraite bien méritée en laissant sa place à un de ses meilleurs ingénieurs et homme de confiance : Fergus Driscoll. Celui-ci, en véritable bourreau du travail, se donne entièrement à l'entreprise pour la faire prospérer. Avec succès.


Supers-vilains


FARFALLINA COMPANY

PDG Actuel : Silvio C. Farfallina
Gestionnaire de la filière sponsor : Silvio C. Farfallina
A contacter pour des questions : Seth J-C Agni

Descriptif : L'entreprise Farfallina a été créée il y a une cinquantaine d'années par une styliste italienne immigrée aux Etats-Unis : Vanita F. Farfallina. N'ayant pas réussi dans son pays natal, elle décida de tenter sa chance de l'autre côté de l'Atlantique et fonda sa propre ligne de vêtements. Son talent, ses styles, sa persévérance et ses décisions lui permirent de se faire, en quelques années, une place sur le marché de la mode.

Aujourdhui, Farfallina est dirigée par son fils, Silvio C. Farfallina. L'entreprise s'est développée, s'imposant aux côtés d'autres grands noms de la mode et s'ouvrant à d'autres marchés comme les cosmétiques et le mannequinat. Mais cette entreprise est connue à Astrophel pour être l'une des quatre grandes boites de sponsor.

L'entreprise s'est tournée vers la sponsorisation de super-vilains, organisant ainsi les "mauvaises actions" de l'arène. Elle s'est spécialisée plus précisément dans l'espionnage, le vol, que ce soit braquage de banque ou vol d’œuvres d'objets divers, et l'enlèvement de masse ou de personnalités importantes.

Elle s'intéresse principalement aux personnes possédant un pouvoir psychique et au tempérament calme, bien qu'il y ait des exceptions et qu'elles ne soient pas si rares. Bien que la plupart des employés sponsorisés ont été recruté à Astrophel Academy, certains ont été pêchés dans la pègre locale.


LABORATOIRES CARVEL&SON

PDG Actuel : Moira Abigail Carvel
Gestionnaire de la filière sponsor : Moira Abigail Carvel
A contacter pour des questions : Romeo R. Eastwood

Descriptif : Lors de la seconde guerre mondiale, le chercheur Uther Carvel est aux côtés d'Hitler pour mener à bien d'horribles expériences sur la gente juive. Un peu moins connu que Bosch, ce fou finit tout de même par se faire un nom dans les premiers supers méchants de l'histoire. Puis c'est la ruine, le IIIeme Reich s'écroule, on organise une chasse à la sorcière, et Carvel fuit en Amérique. Il s'y installe avec son fils et le professeur Carvel, dont la réputation n'est plus entachée, fonde son premier laboratoire sur les recherches pharmaceutiques. Très vite son génie reconnu le porte au-devant de la scène, et lorsqu'un jour le scandale de son ancienne participation à la Shoah est révélé, le professeur, de honte, et rongé par le cancer, se donne la mort, laissant Carvel fils à la tête de l'entreprise familiale comme un grand héritage.

Celui-ci, repartant sur des bases saines, porte le laboratoire à son zénith de richesses et d'opulence, rachète un ancien immeuble qu'il fait démolir et fait reconstruire par un architecte le nouveau siège de l'entreprise florissante.

Puis des décennies plus tard, alors que les super-pouvoirs deviennent outil de consommation, Richard Carvel aménage de nouveaux bureaux à Astrophel City. Il engage des super-vilains venus tout droit des tréfonds de la ville, organise des casses et d'autres attentats pour évincer ses rivaux et récolter assez d'argent pour la recherche. Car il compte bien vaincre toutes les maladies du monde.

C'est quand il découvre être atteint de la même maladie que nombre de ses ancêtres qu'il s'arrête, contraint et forcé, et qu'il envisage pour l'entreprise un souffle de jeunesse. Actionnaire majoritaire, il laisse cependant sa fille Moira Carvel, alias Black Crown, aux méthodes plus controversées, prendre la place de grand patron et diriger les super-vilains pour atteindre leur but.

Actuellement c'est elle qui gouverne, repliée dans sa tour, si bien que ses ennemis ne savent même pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme, et qui a pris part au jeu, recrutant tous les supers les plus chaotiques pour créer sa Bad Clown Army.

« L'unique et absolue règle que vous suivrez est la suivante : Faites le mal, mais amusez-vous-en. »
grand manitou
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 279
Dollars : 91
grand manitou
MessageSujet: Re: — les sponsors   Dim 5 Aoû - 16:26

LES DIX COMMANDEMENTS DU SUPER

À RESPECTER SOUS-PEINE DE CHÔMAGE IMMINENT !

1. TU NE TUERAS POINT. Citoyens, rivaux, coéquipiers –toute mort est une tache sur le tableau des sponsors, et sauf exception majeure, c’est la prison qui attend ceux qui enfreignent délibérément cette règle.

2. TU NE VIOLERAS ET NE TORTURERAS POINT. Pour des raisons identiques à celles du point précédent ; le crime ne sied pas à l’image des sponsors.

3. DE TES OTAGES, TU PRENDRAS SOIN. Ils sont un fabuleux moyen de pression, il faut y faire attention, d’autant plus qu’ils font aussi partie de l’opinion publique, et qu’ils peuvent influencer l’audimat et le succès des combats.

4. TU NE TRICHERAS POINT. S'il y a des règles, c’est pour qu’elles soient respectées. Il faut suivre les instructions des scénarios à la lettre –quand il y en a- et les dix commandements si vous ne voulez pas pointer au chômage le mois prochain.

5. AUX ENFANTS, TU NE TOUCHERAS POINT. Du moins, si ce n’est pas compris dans le scénario. Car il n’y a rien de pire aux yeux du public que des enfants morts ou blessés, et que les yeux du public font votre salaire.

6. LES BÂTIMENTS, EXPLOSER TU FERAS. C’est beau quand ça part dans tous les sens. Ça fait du sensationnel. Et le public aime le sensationnel. Et faire ce que le public aime, c’est bon pour le business.

7. DES AUTOGRAPHES, TU SIGNERAS. Ne jamais, jamais, refuser un autographe (sauf les vilains à la rigueur, c’est acceptable si ça correspond à leur rôle). Un bon Super signe les autographes et accepte les photos car on ne brise pas les rêves des gens à Astrophel.

8. DES PUNCHLINES, TU ENVERRAS. Car vous êtes des acteurs, des personnages, et que les répliques signatures et les punchlines bien envoyée font partie du métier (et fournissent toute une entreprise de goodies à exploiter).

9. DE TES COLLÈGUES, TU PRENDRAS SOIN. Si les supers sont parfois en binôme ou en groupe, ce n’est pas pour rien. À moins que le scénario ne dise « chacun pour soi », il faut s’entraider, car la solidarité plaît aux spectateurs.

10. EN BEAUTÉ, TU PERDRAS. Forcément, y a un vainqueur et un vaincu. Et dans le cas du vaincu, il faut offrir au public un final digne de votre sponsor –fort en émotion, ou en explosion.
grand manitou
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 279
Dollars : 91
grand manitou
MessageSujet: Re: — les sponsors   Dim 5 Aoû - 16:26

Règle d'or
Ils font trembler, les Supers ; ils font frémir d’adrénaline et d’angoisse, ils fascinent, ils inquiètent — le plus beau spectacle d’Astrophel se drape parfois d’horreur dans la bouche des dommages collatéraux, des survivants comme certains s’appellent eux-mêmes ; les médisants, souvent, ceux du mauvais endroit au mauvais moment. Ce sont des accidents que l’on tait à la télévision, des erreurs de parcours : les morts civiles arrivent, mais elles sont exceptionnelles, rarissimes, surtout involontaires, par ailleurs souvent dissimulées, étouffées par les sponsors. Il s’agit de ne pas salir leur image ; les failles ne sont jamais encouragées, jamais félicitées, jamais récompensées.
Même à Astrophel, la ville spectacle, la ville-arène, un crime reste ce qu’il est : un crime ; de ce fait punissable, une immondice qui dessert grandement les entreprises impliquées.

Des entreprises, ni plus ni moins ce que sont les sponsors : des marques, des ventes et du chiffre d’affaire, de la publicité grandeur nature dans les rues et sur les écrans géants de la ville-état. Les Supers, qu’ils soient Héros ou Vilains, n’en sont que les représentants, les effigies : sur leurs uniformes dès l’instant qu’ils entrent en mission, à la façon des sportifs en tous genres, les logos et slogans de l’entreprise à laquelle ils ont voué leurs services.
À quelle société viendrait l’idée de tâcher du sang d’innocents leur renommée ?
Même à Astrophel, la folie n’est pas si grande.

L’arène n’est qu’un jeu ; un cirque en plus grand, une foire à bestiaux en tout genres : chaque apparition des Supers, leurs actes et leurs batailles sont scénarisés en amont, leurs moindres gestes quasi chorégraphiés — destinés à être filmés et diffusés sur petit écran, à la façon d’une télé-réalité avant-gardiste ; en somme ni plus ni moins que des acteurs du quotidien employés à combler la soif d’adrénaline du commun des mortels. Les Supers sont régis par des règles strictes : l’interdiction de verser le sang en est une. Leurs coups ne sont jamais destinés qu’aux autres Supers, et des zones de sécurité sont aménagées afin que les civils soient à couvert des terrains risqués.

À la fin, qu’importent les enjeux et la fierté, puisqu’un jeu reste un jeu, et qu’un spectacle ne fait usage que d’effets spéciaux, les blessures ne sont jamais prises à la légère sur le terrain : peut décider de se retirer de mission en cas de nécessité et à tout moment qu’il juge opportun n’importe quel Super, par un signe ou une annonce reconnaissable qui ne peut être ignorée, et dont chaque Super prend connaissance à l’instant où il signe son contrat auprès du sponsor qui l’engage. Alors, le Super retiré devient intouchable : un Héros ou un Vilain qui se rend n’est plus susceptible d’être victime de la moindre attaque d’un opposant, et son objectif principal devient alors de rallier son quartier général — ou l’hôpital si l’urgence des soins est grande — sans être inquiété. Un Super qui dérogerait à la règle et s’en prendrait à un adversaire retiré se verrait alors sujet à de lourdes sanctions de la part de son employeur — d’une mise à pied temporaire jusqu’au renvoi, en passant par bien d’autres méthodes sans doute plus obscures et propres à chaque entreprise.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: — les sponsors   

— les sponsors
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: HORS RP - PREMIÈRE PARTIE :: Règlement, Contexte & cie-