AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
(garance) ♦ fast & furious
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Paris-Brest crémeux
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t130-i-feel-so-absurd-in-this-life-o-romeohttp://astrophelcity.forumactif.org/t362-you-re-part-of-a-machine-romeohttp://astrophelcity.forumactif.org/t575-carnet-de-bord-romeo-co
Date d'inscription : 24/12/2015
Messages : 582
Dollars : 943
Crédits : Meera pour l'ava et Jude pour la signa ♥
Localisation : Hiawatha
Paris-Brest crémeux
MessageSujet: Re: (garance) ♦ fast & furious   Sam 4 Aoû - 1:13

Je porte mon verre à mes lèvres tandis qu’elle semble réfléchir ; silence installé que je ne cherche pas à rompre — pas l’air de forcer, pas une grande perte si elle refuse, j’pourrais toujours parier des thunes sur les duels d’honneur pour arrondir les fins de mois ((je le fais déjà)). Secondes défilent, et puis la voilà qui tape sur son clavier — plus vite que je ne le ferai jamais ; j’imagine que son portable reste encore l’un de ses moyens les plus pratiques de communication ((l’entraînement de toute une vie)).

« Donne-moi ton numéro qu’on puisse coordonner ton fameux crash-test plus tard. J’accepte de tenter le coup mais je ne te donnerais mon avis définitif et mes conditions que si je suis satisfaite de l’essai. »

J’acquiesce simplement, bois une gorgée avant d’entrer de mémoire les chiffres dans le répertoire de l’appareil et de le lui rendre — la pensée fuse que c’est bien l’une des premières fois que je confie mon numéro ((le vrai)) sans idée scabreuse derrière. C’est un autre genre d’accord, un autre genre de promesse — et le gouffre est large.

« Je t’enverrai un message quand je serais disponible.
Je meurs d’impatience, je raille, en l’observant qui renfile sa combinaison.
Bonne chance pour occuper ta nuit solitaire. »

C’est un rire franc qui m’échappe, sourcil haussé et sourire au bord des lèvres en réponse à son clin d’oeil — et je réalise à l’instant à quel point les idées passent et même sans avoir à parler ((y’a comme un véritable charisme au silence)).
Elle pousse la porte, disparaît, et moi je reste là, mon verre en trois gorgées terminées, un autre aussitôt commandé — la suite est un schéma habituel : les verres qui se remplissent et puis se vident, la brûlure d’abord et bientôt plus rien, lucidité qui se désagrège au fil des heures ; une nuit qui s’écoule seul, puis bientôt plus, un gars au regard insistant, pas de prénom soufflé ((quelle importance)), le réveil tard dans l’après-midi dans un appartement qui n’est pas le mien ((pas de questions posées)).

Fin de l’acte premier ;
((tragédie ridicule)).

xxxxx
Quatre jours plus tard.


Les moteurs tout autour vrombissent, les coffres ouverts des caisses pimpées laissent échapper de grosses basses lourdes et désordonnées ((tympans de musicien mis à mal)), et j’me suis terré dans un coin écarté, cigarette qui oscille entre la main et les lèvres. Autour de moi, j’observe les visages, ceux familiers, à la recherche d’un seul en particulier, sans en avoir trop l’air. Pour tuer l’attente des heures, j’ai enclenché son plan — depuis deux jours déjà, comme un peu distant, plus trop certain ; j’ai fait mine de vouloir lâcher l’affaire, j’ai laissé Andrew me convaincre de venir, ce soir. Mais je m’isole, je me tais ; d’habitude trop vivant, vibrant d’une adrénaline qui n’est pas celle de la scène ((c’est grisant, pas transcendant comme les planches)), cette nuit comme éteint. Andrew a lâché l’affaire, abandonné l’idée de me tirer plus de trois mots d’affilée, il est allé voir ailleurs si y’avait plus à causer, du côté des parieurs, et moi, j’attends.
J’attends de faire mon effet, qu’on parie sur moi et qu’ils soient déçus de leurs billets envolés
j’attends qu’elle arrive, aussi ; texto en début de soirée pour lui indiquer un point de rendez-vous.

J’ai réfléchi, depuis l’autre jour — le pour et le contre, les risques, et y’a pas à dire, j’ai rien à perdre non plus. Même s’il faut que j’perde des thunes sur un marché non-conclu, ce soir, je sais qu’je les récupèrerai avec intérêts jeudi prochain, ou plus tard — une remontée fulgurante, et la descente les aura poussés à parier sur d’autres que moi. Empocher sur un mensonge, c’est habituel, pas vrai ?

Je change d’appui contre la caisse d’Andrew, allume une nouvelle cigarette lorsque je reconnais sa silhouette en détachée sur la foule quasi-anonyme ; sur mes lèvres rictus instantané, rendu discret par la pénombre ((délibérément hors de portée des phares à pleins feux pour éclairer la piste)).

« Bonsoir, Garance, j’lance, dans un nuage de fumée nicotiné. Toujours aussi exquise, dans tes parures de vainqueur. »

Raillerie non dissimulée — mais ça m’fait marrer, j’dois l’avouer, de voir une nana les rétamer.


He is always humming in #CAB484


Love & other strange things ♥:
 
Farfallina (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t466-mostly-void-partially-stars-garancehttp://astrophelcity.forumactif.org/t474-bulletproof-garance#4741http://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 01/01/2017
Messages : 117
Dollars : 72
Crédits : myself (kit)
Localisation : Saten District
Farfallina (super)
MessageSujet: Re: (garance) ♦ fast & furious   Dim 13 Jan - 21:14



FAST & FURIOUS

(( GARANCE X ROMEO ))


Quand j’arrive au point de rendez-vous, la place est toujours aussi noire de monde ; à croire qu’il s’agit du seul divertissement possible du coin et qu’à l’instar de la fête du village, il rassemble le district entier dans une transe communautaire –en vérité il n’y a que l’appel des gros sous et des gros moteurs, l’odeur de caoutchouc brûlé contre l’asphalte n’a jamais été propice à faire danser le peuple.
Je respire mieux ici –j’ai passé l’après-midi chez Dahlia et j’ai plus que jamais le besoin de me sentir au-dessus des autres pour aller mieux.

De loin je te repère dans la foule, et je vois d’ici le rôle de faux perdant que tu joues déjà bien.
Je trace ma route jusqu’à toi, l’air de rien.

« Bonsoir, Garance. Toujours aussi exquise, dans tes parures de vainqueur. »

Je réponds à ton salut d’un bref hochement de tête –j’ai pas la tête à me prendre au jeu de tes railleries mielleuses ce soir, et n’ai qu’une seule et unique idée en tête : cet accord et ce qu’il peut m’apporter.

« J’propose qu’on fasse un essai chacun, je tape rapidement sur mon portable entre deux taffes de cigarette. Les deux-roues courent en premier ce soir donc j’y vais la première. Par contre… »

J’ai l’égo abîmé par la misère de ma moitié et le poids des attentes qui pèse sur mes épaule n’est pas le tien ; je refuse de faire semblant de perdre pour des sous dont au fond je n’ai pas tant besoin –comment pourrais-je regarder Donovan dans les yeux si je salis son nom pour de l’argent quand c’est moi qui ai fait coulé le sang de celui qui l’avait autrefois traînée dans la boue ?
Impossible,
je ferais autrement.


« …ne t’attends pas à ce que je fasse exprès perdre. Parie sur le temps que tu veux et je le ferais, mais je ne me saboterai pas pour des thunes. »

Irrévocable.

« Je me sens d’attaque pour boucler les trois tours en moins de deux minutes. »

code - kuru




(garance) ♦ fast & furious
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Scitlali District :: Zone de non-droit-