AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars mangas ☆ rp libre ☆ mini-events réguliers ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
over the castle on the hill. ❞ (sauleera)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://sanctuary-of-heart.forumactif.org/http://astrophelcity.forumactif.org/t451-ain-t-got-no-time-to-be-weak-saul
Date d'inscription : 02/07/2016
Messages : 93
Dollars : 72
Crédits : art by cookiecreation // edit by MISS AMAZING.
Mist
MessageSujet: Re: over the castle on the hill. ❞ (sauleera)   Sam 29 Juil - 10:45

over the castle on the hill
saul x meera
I was running from my brother and his friends

Ils ressemblaient un peu à une maman et son enfant, quand ils arrivèrent dans le jardin de l'hôpital. Ce qui était un peu ironique, mais ce n'était pas ça qui allait les déranger.
Le jardin intérieur de l'hôpital était relativement bondé, mais ce n'était pas si étonnant car le temps qu'il faisait dehors n'était pas un temps à rester enfermé dans une chambre asceptisée.

« Dès que je sors, c'est la première chose que je ferait. J'te promets. »

Et Saul, il était du genre à honorer ses promesses. Surtout celles qu'il lui faisait, à elle. Malgré son état actuel, Saul ressentait le besoin de rassurer Meera. Elle était plus fragilisée qu'elle ne le laissait paraître, peut-être même plus que lui, parce que sa douleur était psychologique et qu'elle s'efforçait de la garder pour elle. Ils avaient toujours été dans cet espèce de cercle vicieux où l'un s'en faisait tellement pour l'autre qu'ils finissaient par se faire un sang d'encre pour absolument rien.

« Ils défilent tous les soirs depuis que je suis réveillé j'en peux plus de voir leurs têtes. »

En vérité, c’étaient plus ses trois colocataires qui rappelaient à Saul que trois ans s’étaient écoulés sans son absence, et que le monde ne l’avait pas attendu et avait continué de tourner, même sans lui. Malgré tout, leur complicité ne s’était pas altérée, comme s’il n’avait rien fait d’autre qu’un long voyage et qu’il rentrait enfin à la maison.

« Hélio m’a dit qu’il me ramènerait de quoi décorer ma chambre pour passer le temps, et c’est pas une mauvaise idée. »

Il avait déjà épuisé une centaine de feuilles qui traînaient près de son lit d’hôpital, bourrés d’esquisses non finies, des brouillons qui lui prouvaient qu’effectivement le temps était passé sans qu’il ne s’en aperçoive. Son trait n’était plus aussi fin qu’avant, beaucoup moins précis et bien plus hésitant. N’importe qui ne s’en serait pas aperçu, mais il avait vu dans les yeux de ses amis que quelque chose avait changé.

Saul baissa les yeux vers les graviers qui bordaient le chemin dessiné sur le jardin et tenta de reprendre sa route, mais réalisa que le trajet entre la chambre et le rez-de-chaussée avait drainé le peu d’énergie qu’il avait à donner. Il se retourna vers Meera.

« Tu peux me pousser ? Je crois que j’ai fait suffisamment de sport pour la journée. »

En attendant qu’elle ne s’exécute, il fouilla dans le panier latéral du fauteuil et trouva un bloc de feuilles qu’Eliza lui avait gentiment laissé. Un léger sourire étira ses lèvres tandis qu’il se mettait à griffonner les esquisses des visages qui se déployaient autour de lui au fur et à mesure qu’ils avançaient dans l’allée.

« Ils ont pas trouvé mon ordi, ça te dérangerait de passer à l’appart pour le chercher ? J’suis sûr qu’ils ont mal regardé, ces abrutis. »

Il marqua une pause, avant de renverser la tête en arrière pour regarder Meera.

« Les gars m’ont dit que tu venais plus aussi souvent qu’avant. »

Et il y avait une petite de lueur coupable dans ses yeux. Parce qu’elle ne pouvait pas lui cacher, il savait que d’un côté, c’était un peu sa faute.

made by MISS AMAZING.




SAUL:
 


S O U L M A T E S:
 
super-banana
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t283-quiet-is-violent-meerahttp://astrophelcity.forumactif.org/t290-we-re-broken-people-meerahttp://astrophelcity.forumactif.org/t611-topic-rps-et-chronologies-meera-co#5976
Date d'inscription : 27/01/2016
Messages : 251
Dollars : 147
Crédits : Babylone (avatar) & Jude (signa) ♥
Localisation : Hiawatha District
super-banana
MessageSujet: Re: over the castle on the hill. ❞ (sauleera)   Dim 20 Aoû - 16:45

OVER THE CASTLE ON THE HILL
I'M WEARING THE SMILE YOU PUT ON MY FACE ♥︎ SAUL
Dès que je sors, c'est la première chose que je ferait. J'te promets.

Meera ne put s’en empêcher ; un grand sourire étira les commissures de ses lèvres tandis que ses joues se parurent d’un rose léger –gêne, bonheur, un peu tout à la fois. Elle avait beau adorer se trouver sur la scène avec sa basse à la main, et être applaudie par des dizaines d’inconnus pour ses prestations, il y avait malgré tout comme un manque à chaque concert ; un truc qui coince, quelque chose qui n’est pas là où il devrait être.
C’était la présence de Saul bien sûr. Un peu comme un enfant aime avoir ses parents présent lors de ses spectacles de fin d’année à l’école ou durant une représentation sportive, Meera ressentait le besoin de pouvoir montrer à son ami –son frère, son âme-soeur platonique, presque– ses progrès et ses passions. Cela ne l’empêchait pas d’apprécier chaque concert bien sûr. Mais il était évident qu’elle les aimera plus encore lorsqu’il sera là et qu’elle pourra chercher son regard vert d’eau dans la foule.

Ils défilent tous les soirs depuis que je suis réveillé j'en peux plus de voir leurs têtes –Meera lâcha un ricanement, connaissant ses amis, en effet, chaque visite ne devait pas être de tout repos surtout s’ils venaient tous ensemble– Hélio m’a dit qu’il me ramènerait de quoi décorer ma chambre pour passer le temps, et c’est pas une mauvaise idée.

Elle eut un léger pincement au coeur en entendant le prénom de Helio. Ce n’était pas qu’elle ne l’aimait pas, au contraire il l’aidait à payer les frais d’hôpitaux de Saul à la mesure de ses –maigres– moyens, et il avait toujours été gentil avec elle. Mais c’était plus fort qu’elle, c’était vicieux ; elle savait que lui aussi dépendait énormément de Saul et toujours dans son coeur demeurait l’inquiétude de se voir détrônée dans le sien à lui –jalousie d’enfant qui veut être la préférée. Elle n’en montra rien cependant, se contentant d’acquiescer en hochant la tête avant de poser les mains sur les poignées du fauteuil roulant quand il lui demanda de le pousser.
C’était tout con, mais ça lui fit chaud au coeur de pouvoir au moins faire ça pour lui.

Par dessus son épaule, elle jetait de temps à autres un coup d’oeil pour le regarder dessiner. Elle l’avait tellement vu faire depuis qu’ils se connaissait qu’elle avait évidemment noté l’hésitation dans ses traits, quand bien même elle n’y connaissait pas grand chose en dessin.
Ça n’empêchait pas Saul d’être toujours aussi doué à ses yeux, et elle pourrait le regarder faire pendant des heures.

Ils ont pas trouvé mon ordi, ça te dérangerait de passer à l’appart pour le chercher ? J’suis sûr qu’ils ont mal regardé, ces abrutis.
Ouais pas de soucis, j’ferais ça demain si tu veux.
Les gars m’ont dit que tu venais plus aussi souvent qu’avant.

Les pas de Meera se stoppèrent alors que Saul leva la tête vers elle, et elle déglutis un peu plus difficilement.

Euh, oui c’est vrai, j’étais pas mal occupée –ça n’était pas faux dans un sens, entre le groupe, le travail, les soirées avec les potes pour montrer que tout va bien et celles passées toute seule avec une bouteille de vodka pour oublier que ce n’était pas vrai, elle avait un train de vie chargé.

Elle avança de nouveau pour reprendre contenance et marqua une pause pour réfléchir à ses mots avant d’ouvrir de nouveau la bouche.

Et puis aussi…j’sais pas. J’aimais pas trop y aller en sachant que tu serais pas là. Elle eu un petit sourire triste avant d’ajouter, les garçons l’ont pas mal pris j’espère ?







♥♥♥:
 
Bans & Stuff:
 
Mist
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://sanctuary-of-heart.forumactif.org/http://astrophelcity.forumactif.org/t451-ain-t-got-no-time-to-be-weak-saul
Date d'inscription : 02/07/2016
Messages : 93
Dollars : 72
Crédits : art by cookiecreation // edit by MISS AMAZING.
Mist
MessageSujet: Re: over the castle on the hill. ❞ (sauleera)   Jeu 24 Aoû - 20:31

over the castle on the hill
saul x meera
I was running from my brother and his friends

Il s'arrêta de parler et de penser, puis il se mit à observer. À regarder dans les yeux bleus et tristes de Meera. Elle n'arrêtait jamais d'être triste, même quand elle était avec lui -surtout quand elle était avec lui ? Il aurait voulu lui dire qu'il était désolé, mais ça faisait longtemps qu'ils s'étaient promis d'arrêter de s'excuser. Les excuses, c'était pour les enfants. Et les enfants, ils étaient restés à l'orphelinat.

Il retint son souffle, comme chaque fois qu'il se faisait happer par une vague, seul sur sa planche dans l'océan. Il plongea dans celui des yeux de Meera, à la recherche de n'importe quoi, de tout ce qu'elle ne lui disait pas.

« Ils étaient un peu inquiets, ils peuvent pas s'en empêcher. »

C'est vrai qu'ils étaient un peu papas poules quand ils s'y mettaient.

« Mais ils comprennent pourquoi t'es pas venue. Moi aussi je comprends, je sais pas si je serai resté si ça avait toi qui avait... »

Il laissa sa phrase en suspens, et leva le bras pour que le bout de ses doigts viennent trouver la pomette de ce visage qui était le premier qu'il voyait en ce réveillant et le dernier à occuper ses pensées avant qu'il ne se laisse emporter par Morphée.

« Je leur avait dit de me laisser partir si jamais un truc comme ça m'arrivait, tu sais ? »

Saul avait murmuré sa phrase, comme si le dire trop fort risquait de faire du mal. Il fit glisser sa main le long de la joue de Meera et attrapa les petites mèches bleues qui tombaient devant son visage penché vers lui.

Ils avaient eu une discussion comme ça, avec les gars. Il était tard dans la nuit -tôt le matin, et ils étaient peut-être assis sur le toit, ou sur le rebord de leur fenêtre, il ne s'en rappelait bien plus. Le sujet s'était imposé comme ça, par le plus pur des hasards, et ils s'étaient jurés de ne pas se laisser finir leurs vies comme des légumes.

« Mais c'est ton nom que j'ai marqué sur le papier. Ca t'a donné une responsabilité que t'avais pas à avoir, j'aurais pas dû. »

Sa main finit par retomber, et il se redressa pour regarder le jardin devant lui. C'était comme ça qu'il imaginait les jardins dans les hôpitaux, quand il les voyait de loin ou quand on lui rappelait que chaque hôpital avait son propre espace extérieur. Il n'y avait rien de plus intéressant que dans sa tête, alors il rangea son carnet dans les poches latérales du fauteuil roulant, et posa les mains sur ses genoux.

« Faut croire que t'es encore mieux placée que moi pour prendre des décisions à ma place. »

Il éclata de rire, et il lui sembla que le son emplit toute la cour, car tout le monde leva la tête, curieux de savoir ce qui pouvait bien faire autant rire un infirme, en lui demandant silencieusement s'il pouvait partager un peu de cette euphorie soudaine. Saul se frotta la tête, refit demi-tour pour planter son regard dans celui de Meera, en réalisant qu'il était incapable de lui parler sans la regarder. Puis d'un coup, il vint tapoter ses propres genoux -qu'il ne sentit pas.

« On est un peu serrés mais y'a de la place pour deux. »

made by MISS AMAZING.




SAUL:
 


S O U L M A T E S:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: over the castle on the hill. ❞ (sauleera)   

over the castle on the hill. ❞ (sauleera)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Hôpital Eve Blackstench-