AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
maman sadique
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t48-l-heure-de-conquerir-ce-monde-a-sonne-seth
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 286
Dollars : 236
Crédits : Aimée pour ce kit qui envoie du feu de dieu ♥
maman sadique
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Ven 10 Mar - 10:38

Raisons pour lesquelles la lumière, c'est la loose

Le coup partit, le bruit se répercutant dans le petit habitacle de la cabine. Ton corps habitué à l’arme s’adapta vite au recul de l’arme et tu repris rapidement tes appuis tandis qu’en face de toi, la balle s’enfonçait à une vitesse vertigineuse dans la chair de ton adversaire. Un rictus pâle pinça tes lèvres alors que tu te tendais, prêt à réagir, attendant une réponse de sa part. Tu aurais put tirer une seconde fois, mais tu ne tenais pas spécialement à la tuer. Ou a trop l’endommager. Le but était quand même de l’attraper, même si c’était infiniment plus chiant. Tu fis bien, de rester sur tes gardes. Remise du choc dû à l’impact et la douleur, la fille te fit une petite surprise en sortant une deuxième lame. Tu juras. Est-ce que tu avais déjà dit que tu détestais les armes blanches ? Non ? Eh bien maintenant c’est fait !

Voyant la lame arriver vers toi, et assez peu disposer à te faire trancher plus ou moins superficiellement, tu fis la seule chose possible. Tu bougeas. Tu levais une de tes armes devant toi en protection alors que tu reculais de deux pas. Tu réussis à esquiver la lame mais te retrouva, avec plus ou moins de surprise, contre la paroi de la cabine. Eh merde. Ca, c’était pas cool pour toi. Ce n’était jamais bon de se retrouver dos au mur, littéralement. Tu t’empressais de bouger une nouvelle fois, t’éloignant quelque peu de la porte d’accès, mais retrouvant une entière liberté de mouvement. Ce faisant, tu lâchais des yeux un instant ton ennemie. Mauvaise idée. C’était toujours une mauvaise idée. Du coin de l’œil, tu l’aperçus faire quelque chose, et en observant avec plus d’attention tu découvris une lampe. Quelque chose te dit que ça, c’était potentiellement mauvais pour toi. « Qu’est-ce que tu viens de foutre, encore… ? » Pourquoi fallait toujours que tes missions plus mouvementées que l’ordinaire soient aussi les plus merdiques ?



Farfallina (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 69
Dollars : 88
Crédits : Avatar : moi ; signa : Neal ♥
Localisation : :)
Farfallina (super)
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Sam 11 Mar - 11:45


Le jeune homme se débrouillait plutôt bien, tu n'avais pas réussi à lui faire la moindre égratignure. Cela aurait été préférable que tu l'handicape un peu, histoire d'équilibrer, mais tant pis. De toute façon, tu n'étais pas une bonne épéiste non plus, tu avais juste de quoi te défendre en cas de combat.

Pendant qu'il semblait ne pas réellement faire attention à toi, tu as envoyé le signal. Évidemment, l'autre se rendit compte que tu avais magouillé quelque chose car il ne sembla pas être à ravis, à en juger le ton qu'il a utilisé pour dire "Qu’est-ce que tu viens de foutre, encore… ?". Tu lui fais un sourire narquois et moqueur en même temps ; avec un peu de chance, il allait se retrouver face à plusieurs adversaires en même temps. Même avec ses armes, il n'allait pas pouvoir tenir face à plusieurs personnes elles-aussi armée, et avec un pouvoir utilise en combat en prime pour certain (parce que va utiliser le tiens de force en combat). Normalement. Tu lui offres un sourire qui se veut innocent et lui réponds :

Moi ? Mais rien du tout ~

Sans prévenir, tu t'élances à nouveau vers lui pour essayer de le blesser, visant cette fois le ventre. Il est inutile de préciser que ta blessure, en plus de te faire mal, te gênait et limitait tes mouvements. L'essentiel était surtout de détourner son attention.
Cependant, ta tentative de coup était une feinte et tu visais en réalité les jambes. Avec ta blessure, c'était quelque peu compliqué, mais tu restais persuadée que malgré ça, tu pouvais quand même le toucher ; ce n'était pas une balle qui allait t'embêter, tout de même...!


Trucs machin:
 
maman sadique
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t48-l-heure-de-conquerir-ce-monde-a-sonne-seth
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 286
Dollars : 236
Crédits : Aimée pour ce kit qui envoie du feu de dieu ♥
maman sadique
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Mar 16 Mai - 12:52

Les méchants sont méchants, et les gentils sont gentils. Compris ?

Tu étais sur tes gardes.

Oui, bien sûr. Tu étais en mission, évidemment que tu étais sur tes gardes. Les choses allaient un peu plus loin que cela. Ton corps était d’avantage tendu depuis que tu avais vu la fille faire quelque chose. Quoi exactement, tu n’en n’avais pas la moindre foutue idée. Ou si. Ca sentait la merde pour toi. C’était la raison pour laquelle tu te méfiais plus qu’un peu plus tôt. Tu aurais apprécié savoir à quoi t’attendre, mais ça aurait été trop beau. Il ne fallait pas rêver. Et le sourire de la fille te fit clairement comprendre que tu pouvais t’asseoir sur la réponse.

« Moi ? Mais rien du tout~ » Bah tiens. Qu’est-ce que tu disais.

Tes oreilles sifflèrent sous le mensonge évident. Mais tu ne reçu pas d’informations supplémentaires. Tu juras intérieurement.

Quand tu la vis se précipiter vers toi comme elle le pouvait avec sa blessure, tu te dis avec du recule que tu avais bien fait de te méfier, même si ce n’était pas elle directement. Un truc allait se passer, tu le sentais venir. Ca te pendait au nez.

La lame visait une fois encore le haut de ton corps et tu t’apprêtais à parer, lorsqu’elle changea brusquement de direction. L’insulte cette fois franchit tes lèvres. Tu ne dû qu’à tes années de galère sans nom la possibilité d’esquiver et d’éviter de te prendre un couteau dans la jambe. Mais ce faisant tu t’étais éloigné de l’unique accès à la salle de commande, accès que tu avais réussis à bloquer depuis ton arrivée. Et merde !

Rien ne l’empêchait de se barrer, à moi que tu ne l’immobilises. De façon violente et durable. Une petite voix dans ta tête, qui ressemblait de façon particulièrement désagréable à celle de ton frère, s’évertuait à te rappeler que tu étais un héro.

Et un héro était censé être un minimum gentil.

Ca te cassait les couilles.
D’un autre côté, à la base tu voulais juste vérifier l’endroit et, si besoin, en reprendre le contrôle. Si elle parait concrètement, ça arrangeait tes affaires. Tu en étais là dans tes réflexions, à peser le pour et le contre, lorsque le train se mit à vibrer avec force. Pour ne rien arranger à tes affaires, des voix semblaient indiquer que bientôt vous alliez recevoir de la visite.


HRP:
 



Farfallina (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 69
Dollars : 88
Crédits : Avatar : moi ; signa : Neal ♥
Localisation : :)
Farfallina (super)
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Dim 11 Juin - 17:37


Merde. C'est la première pensée qui te vint lorsque tu manqua ta cible. Si seulement il était resté sage, tu aurais pu le toucher facilement. Mais non, il avait fallut qu'il esquive. La prochaine fois, avais-tu envie de dire, mais ce n'était même pas sûr qu'elle arrive, ni même que ce soit la bonne. Prions pour qu'au moins un miracle se produise en ta faveur, parce qu'avec ta blessure, tu n'allait pas tenir longtemps.

Fort heureusement, quelque chose ou quelqu'un sembla avoir eu pitié de ta pauvre personne : tu avais la voie libre vers la sortie. Enfin, presque libre, puisqu'il y avait le trouble-fête pas loin. Tu réfléchis à toute vitesse. Il fallait absolument éviter qu'il se remette devant l'accès, qu'il te touche ou même qu'il te bloque dans ton élan. Et encore moins qu'il utilise son arme, bien sûr. Tu pouvais en profiter pour fuir, mais cela compromettrait la mission... Quoique, les vilains perdaient toujours (ou presque) à la fin, non ? Hm... Peut-être étais-ce le meilleur choix à faire. Parce que dans tous les cas, aucune solution ne te semblait plus mauvaise qu'une autre, alors, autant tenter.

Comme tu le pouvais car gênée par cette fichue blessure -il allait falloir que tu penses à la faire soigner avant que son état n'empire-, tu fais un grand mouvement demi-circulaire avec ta lame, espérant ainsi éloigné l'homme de la porte, avant de te précipiter vers cette dernière juste avant que tu ne ressente des vibrations (qui réveillent ta blessure), te faisant te stopper quelques secondes, et des voix se faisant de plus en plus proches. De l'aide ? Tu fais un petit sourire satisfait. Ils en avaient mis, du temps... Il te fallait occuper le jeune homme au plus vite, et surtout, le faire sortir de là ; tu préférais laisser des gens mieux adaptés s'occuper de ce bordel. Tu commences à faire quelques pas, fortement ralentie par ta blessure, serrant ta lame.

HRP:
 


Trucs machin:
 
maman sadique
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t48-l-heure-de-conquerir-ce-monde-a-sonne-seth
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 286
Dollars : 236
Crédits : Aimée pour ce kit qui envoie du feu de dieu ♥
maman sadique
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Ven 28 Juil - 10:12

On a plus l'temps pour les conneries !

Ton regard capta le sien sur la voie que tu venais de laisser libre. Tu pouvais presque dire ce qu’il se passait dans sa petite tête. Une possibilité de fuir.

Ô joie.

Et tu étais là, presque à hésiter à la laisser filer. Parce que t’avais autre chose à foutre à la base que t’occuper d’elle. Que tu l’avais pas trop raté, et que si elle filait, elle allait semer du sang –charmant- et probablement tomber sur un autre héro qui pourrait s’occuper d’elle de façon plus conventionnelle.
Et toi t’aurais la paix putain.
Bon. Sauf bien sûr si tu taffais avec des incapables. Mais n’y pensons pas ou tu vas te vénères.

Alors lorsque la fille s’élança vers la sortie après avoir agiter son couteau, tu ne fus pas vraiment surpris. Par contre, les vibrations et des éclats de voix semblant se rapprocher, c’étaient carrément autre chose. Comment on dit déjà ? Ah oui.

Putain de bordel de merde ta race.

Tu pris une bouffée d’air, à défaut d’avoir une cigarette entre les doigts. Deux solutions devant toi. Peut-être trois.
Te concentrer sur la raison de ta venue ici à la base, et la fille peut aller se faire foutre.
Mettre la fille HS et ensuite t’occuper de ce train à la con.
Rien à foutre, bas les couilles, tu te casses d’ici parce que si les mecs qui débarquent sont dans l’autre camp et qu’ils ont un pouvoir de type offensif, tu es dans la merde. La grosse merde.

Un coup d’œil vers la meuf. Elle ne semblait plus autant déter’ à bouger, et ça ne te disait rien. Trois coups de feu, et trois balles qui viennent s’enfoncer dans le tableau de bord du train. C’est moche, c’est pas propre, mais ça devrait normalement faire l’affaire.

Au pire t’as d’autres chargeurs sur toi.



Farfallina (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 69
Dollars : 88
Crédits : Avatar : moi ; signa : Neal ♥
Localisation : :)
Farfallina (super)
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Dim 1 Oct - 15:45


Par chance, ou par miracle, le jeune homme ne semblait pas déterminé à te poursuivre. Heureusement, car tu n'aurais pas tenu longtemps, vu ton état ; tu préférais éviter tout affrontement inutile ou de longue durée, tu n'avais pas l'entraînement pour, de toute façon.

Tu avais un peu de mal à tenir ton équilibre, à cause de ces foutues vibrations. En plus, cela n'arrangeait pas ton état et tu avais l'impression qu'elles aggravaient ta blessure. Tu t'appuyais au mur, avançant difficilement et te demandant si tu pouvais abandonner ta mission comme ça. Car oui, devais-tu la continuer malgré tout ? Certes, les vilains perdaient toujours, à la fin, tu t'étais fait à cette règle, à force, mais... Avais-tu réellement le droit d'abandonner comme ça la mission ? Tu pourrais toujours prétexter un adversaire plus fort que toi, dans le pire des cas. Qu'est-ce qu'il t'avais prit de prendre une mission qui ne rentre pas dans tes cordes ?

Ah, oui, l'argent. Cette satanée chose dont tu avais besoin pour vivre.

Soudain, trois détonations t'agressèrent violemment l'oreille. Qu'est-ce qu'il avait encore fait ? Peu importe, ce n'était plus ton problème, il fallait que tu sortes d'ici, au mieux sans rencontrer de héros. Et les renforts feraient une bonne diversion, du moins tu le pensais. Mais ces vibrations t'inquiétaient. De quoi elles venaient ? Elles étaient continues et duraient depuis tout à l'heure... Peut-être des héros et des vilains se battant vaillamment sur le toit du train ? Non, tu en doutais. Mais alors qu'est-ce que ça pouvait bien être...

Soudain, une terrible idée de traversa la tête. Et si... Non, c'était un scénario inenvisageable pour toi, surtout dans ton état. C'était seulement ton imagination. Cependant, plus tu y pensais, plus tu prenais cette hypothèse au sérieux.

Le train n'était quand même pas à deux doigts de démarrer, si ?

Non, ça ne pouvait pas être vrai, c'était juste ton imagination et la peur qui te faisais croire des choses improbables. Mais l'autre andouille avec son flingue avait bien pu faire une grosse connerie sans le vouloir. Enfin, les renforts semblaient être là, tu n'avais plus grand-chose à craindre. Normalement.


Trucs machin:
 
maman sadique
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t48-l-heure-de-conquerir-ce-monde-a-sonne-seth
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 286
Dollars : 236
Crédits : Aimée pour ce kit qui envoie du feu de dieu ♥
maman sadique
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Dim 21 Jan - 8:40

Le gaspillage ? Qu'est-ce que c'est ?

Le train était théoriquement hors d’usage. Théoriquement. Parce que dans la fiction, tirer trois balle dans un tableau de bord ça faisait des miracles, mais dans la réalité t’en avais aucune foutue idée. Et les vibrations qui agitaient de plus en plus la carlingue du machin te faisaient la même impression qu’un splendide doigt d’honneur agrémenté d’un « va-te-faire-foutre ».

Mauvaise donc, l’impression.

Cinq balles de plus dans le tableau électronique, parce que t’étais un rageux.

Du reste, tu avais un autre problème sur les bras. Ta paranoïa sous-jacente te poussait à penser que les personnes que tu entendais se rapprocher de la locomotive n’étaient pas des copains. Pas les tiens en tout cas. Alors tu te préparais. Tu virais tes chargeurs à moitié vide, osef du gaspillage, pour en mettre de nouveaux. Bien plein cela. Ceux que tu prendrais probablement un malin plaisir à vider sur la première silhouette aperçue.

Tu gardais un œil sur la fille, mais dans ton esprit elle avait été placé dans la catégorie « menace mineure ». Tu te concentrais sur l’ouverture de la loco. Et levais l’un des canons vers ton seul adversaire présent. « Si c’est tes potes qui arrivent, vire d’ici. Tout de suite. Ou je te fais un autre trou. » Et pour être sûr qu’elle te prenait au sérieux, tu tirais une nouvelle balle, très près d’elle.

On avait dit quoi à propos du gaspillage déjà ?



Farfallina (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 69
Dollars : 88
Crédits : Avatar : moi ; signa : Neal ♥
Localisation : :)
Farfallina (super)
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Sam 3 Mar - 15:24


Qu'il semblait être long, le temps. Les vibrations t’inquiétaient, t'angoissaient, t'obsédaient même, n'ayant toujours pas pu identifier leur source. Puis cinq nouvelles détonations vinrent violenter tes pauvres tympans. Bien sûr, un flingue, ça faisait du bruit, mais le décalage entre le boucan réel et le bruit dans les fictions était quand même assez conséquent. Tu avais même eu pendant un moment l'impression de devenir sourde ; ce bruit, non, ce tapage était encore imprimé quelque part, au fond de ton oreille, comme un écho refusant de s'en aller, comme une mélodie dissonante et affreuse restant dans la tête toute la journée.

L'homme pointa son arme sur toi, te sommant de partir en vitesse. Oui, bien sûr que tu allais le faire, sur le champ même, mais il semblait oublier de prendre le paramètre "blessure par balle" en compte. Tu venais même à te demander si c'était une bonne idée de se déplacer avec une telle blessure, surtout au vu de sa localisation ; dieu seul sait où étaient partis se ficher les éclats pour peu qu'elle ai éclaté au contact de l'obstacle que tu avais constitué.

Mais ce n'était pas le moment de te soucier de ça. Alors tu commences à avancer, aussi vite que tu le peux. Puis tu te retournes, un sourire narquois au visage.

« Ne m'en veut pas si je ne vais pas assez vite, je ne suis qu'une pauvre blessée. »

Et tu t'éloigne à nouveau, aussi vite que tu le peux, et surtout, le plus loin possible. Mais au bout d'un moment, tu dû bien t'arrêter ; en plus de te faire souffrir, il semblerait que tu aie perdu un peu trop de sang. Tu décides donc de t'assoir -ou plutôt, de t'avachir au mur. Ce fut douloureux, mais au moins, tu étais bien, là. Enfin, "bien"... D'ailleurs, le train avait arrêté de trembler.

Tu entends soudainement des bruits de pas se rapprocher de plus en plus. Merde ! Tu essaies de te relever, mais la blessure était trop douloureuse. Tu étais à la merci des personnes qui allaient arriver, et t'aimais pas ça. Par chance pour toi, tu te détends en voyant un camarade. Cependant, cela pouvait aussi être un héro déguisé... D'abord, il te dévisagea, son regard se porta sur la blessure ; il comprit tout de suite la gravité de la situation. Au moins, t'avais de quoi te défendre, si jamais quelqu'un venait à vous tomber dessus...


Trucs machin:
 
maman sadique
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t48-l-heure-de-conquerir-ce-monde-a-sonne-seth
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 286
Dollars : 236
Crédits : Aimée pour ce kit qui envoie du feu de dieu ♥
maman sadique
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Dim 27 Mai - 12:58

Il faut savoir quand s'arrêter

Il fallut un moment avant que la fille ne détale enfin. La faute à la blessure que tu lui avais infligée ? Peut-être. Tu t’en foutais un peu en fait. Du moment qu’elle dégageait.

« Ne m'en veut pas si je ne vais pas assez vite, je ne suis qu'une pauvre blessée. »

Tu haussais les épaules. Ce n’était plus ton problème, à partir du moment où elle quittait la locomotive. Ton problème à toi, il était ailleurs. Dans les rouages de la locomotive, justement. Tu y restais un moment, le temps d’obtenir enfin le résultat que tu étais venu chercher : arrêtez de façon définitive cette foutue machine. Avec un peu de chance, elle ne pourrait même pas être réparée ?

Ca, ce serait le pied.

Et quand ce fut enfin le cas, t’étais bien content. Tu quittas la locomotive à ton tour. Tu n’avais aucune idée de la situation actuelle de l’évènement, mais tu t’en foutais. Tu estimais que tu t’en avais assez fait avec ce train, surtout au regard du fait que tu n’étais initialement pas concerné par tout ce bordel. T’allais toucher ton chèque bien sûr –et heureusement car sinon tu n’aurais jamais mis les pieds dans ce foutoir- mais c’était pas exactement officiel.

Bah. Tant pis.

Un peu plus loin dans le train, tu retombais sur la fille de la loco. Et un copain à elle ? Aucune idée, t’en savais rien. T’avais rangé ton arme un peu plus tôt, considérant l’histoire terminée. Et boum. Surprise. Tu signalais immédiatement ton retrait.

« Sorry duds. J’me r’tire, j’ai plus rien à faire avec tout ça. »

Traduction : foutez-moi la paix merci.

Et là, surprise. Sursaut d’humanité inattendu. Tu te tournais vers la fille qui se vidait de son sang depuis un moment –par ta faute.

« Tu d’vrais faire pareil d’ailleurs. »

Et pourquoi pas te proposer de l’accompagner, au passage ?



Farfallina (super)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 69
Dollars : 88
Crédits : Avatar : moi ; signa : Neal ♥
Localisation : :)
Farfallina (super)
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   Mer 13 Juin - 18:35


Ah, il t'avait pas loupé, l'enfoiré. Ton collègue te propose de l'aide, que tu acceptes avec un certain plaisir ; t'étais incapable de te déplacer toute seule. Il te demande quelques explications, que tu fournis évidemment, bien qu'elles restent assez vagues ; elles sont cependant assez compréhensibles pour qu'il comprenne l'enchaînement d'actions qui avaient conduit à cette blessure.

Et puis, surtout, combien de temps allais-tu mettre pour t'en remettre ? Ce n'était quand même pas anodin. La situation n'était déjà pas vraiment à ton avantage ; tu espérais, non, priais presque, pour que l'autre ne revienne pas t'ennuyer ou autre raison, tu allais être quelque peu dans la merde, si c'était le cas.

Et soudain... le hasard frappa. Etait-ce vraiment un hasard ? Dieu seul le sait ; en tout cas, l'homme se trouvait devant toi, à nouveau. C'est pas possible ! T'étais prête à te battre -ou fuir, peu importe-, ton compagnon aussi, quand l'autre déclara qu'il se retira. Cela te soulageas d'un poids énorme. Tu n'aurais pas à te battre, au moins... D'ailleurs, dans un semblant de sympathie, il te conseilla de te retirer aussi. De toute façon, avais-tu vraiment le choix ?

Merci de le proposer, mais j'allais le faire. Je me retire aussi, déclares-tu.

Comprendre, laissez-moi tranquille et ne me demandez plus rien. Tu t'éloignes donc de l'autre, soutenu par ton... soutien ? L'important maintenant, c'était de te trouver quelque chose pour soigner ta blessure au plus vite avant qu'elle ne s'aggrave de trop.


Trucs machin:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]   

Hikari ♦ La routine, tout ça tout ça [terminé]
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Saten District :: Quartier résidentiel-