AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I try sensibility

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 17/08/2015
Messages : 163
Dollars : 142
Crédits : Meera ♥ et Huyhiné ** (je vous aime)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I try sensibility    Mar 26 Juil - 14:18

Pourquoi tu devais encore passer ici ? Ah oui, tu devais venir refaire la réserve de chocolat de la maison, parce que Neal avait décidé de manger une mousse au chocolat que tu aurai fait. Du coup, tu as galérer comme pas possible pour obtenir une mousse assez bonne bien que trop amère au regard de la crème fraîche qu'avais mis ton cher cadet dessus. Tu lâchais un soupir. Tu étais lassé de tout ça. Mais bon. Tu parque ta voiture, oui, tu te déplaçais avec parce que chaque déplacement que faisais était compris dans ta paye et prendre le bus revenait à plus cher. Et pour sentir la mémé à son chien, tu préférais éviter. Tu entrais dans la battisse, bien que l'air conditionné te faisais du bien, tu t’empressas d'aller dans la bonne direction. Le temps c'était de l'argent et tu en avais besoin pour d'autre choses que acheter ces barres de chocolat qui envahissait tes placards. Inexorablement, ta maison ressemblait de plus en plus à celle de la sorcière cannibale de Hansel et Gretel. Fusionné à autre chose, mais tu n'avais pas d'exemple dans l'esprit pour le moment. Tu regardais autour de toi. Guettant la moindre promotion. Tu sais jamais. Après tout, tu devais un peu surprendre dans tes plats. De voir son visage changer. Même si ce n'était pas grand chose. Tu les trouve dans une petite superette. Certains ont des saveurs qui te semblent inconnues. Tu soulève un sourcil. Bon, on prends, on sait jamais. C'était sans surprise que tu croisais des étudiants. Tu regardais l'heure sur l'horloge du magasin. Rentrer, oui, c'était le plan pour la suite de ta journée. Sauf que même si tu aurai voulu l'inverse, tu entends les conversation de ces jeunes. Certains d'entre eux se destinaient à l’héroïsme, d'autre non, mais n'osaient le dire. Comme si c'était une honte d'être un super-vilain. Le corbeau t'influençais trop pour ton propre bien.

Tu prends rapidement du chocolat plus classique, il suffisait d'un moment d’égarement pour qu'une demoiselle, sûrement une étudiante te passe devant. Ça t'apprendra à traîner et à hésiter à sauter sur la promotion -trois plus un gratuit que proposait une marque de flan plutôt célèbre. En tout cas, pour le peu que tu pouvais voir de la publicité. Même si voir la tête de l'autre pauvre type qu'il avait affronté c'était un peu de la provocation. Enfin, c'est ce que tu pensais, puis tant pis, tu n'allais pas faire ton difficile. Fierté versus avarice, c'était le second qui terrassait le premier sans aucune forme de pitié. Tu grognais alors que tu remarquais que même sans trop jouer tu pensais comme un joueur. Il fallait que cette demoiselle soit précédée d'une famille nombreuse. Avec des course qui prenait tout le tapis. Tu tapais du pied d'impatience, portant tes faible courses de tes bras. Tu te débrouillerai pour les mettre dans ton auto après. On pouvait voir ta mauvaise humeur, elle transpirait de partout. Rendant la famille plus agitée qu'elle était déjà.



Spoiler:
 

Light of my night:
 

Ligues et Fanclub:
 
Revenir en haut Aller en bas




élève à l'Académie
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Li Li ~
Pouvoir: I can heal ~
Inventaire:
élève à l'Académie
Date d'inscription : 18/08/2015
Messages : 115
Dollars : 94
Crédits : Avatar by Seth J-C Agni. Signature by Jude P. B-Holmes.
Localisation : Dans, hum, tes fesses ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t71-ayako-suzukihttp://astrophelcity.forumactif.org/t91-fiche-d-ayakohttp://astrophelcity.forumactif.org/t93-les-rp-s-c-est-la-vie

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 14:43

Pourquoi je me retrouve encore ici ? Je n'ai presque pas dormi de la nuit dernière. Vive les insomnies. Et maintenant, je dois bouger, aller faire les courses. Heureusement, il y a cette petite supérette dans une rue pas trop éloignée de mon appart, et pas trop éloignée de l'académie. Pratique. Tout ça à cause de Jude, bizarrement. Il m'a monopolisée toute l'après-midi alors je n'ai pas eu le temps de faire mes courses. Je n'avais pas grand chose à acheter, juste deux/trois boissons, une baguette de pain et quelques légumes. De toute façon, ma maigre bourse d'étudiante ne suffirait pas à acheter de la viande. Pour l'instant, le régime à base de tofu me convient, mais je sais que je vais bientôt avoir envie de vraies protéines.

Je suis pressée, on m'attend. J'aurais voulu crier ça pour passer première, mais de un ça n'aurait pas été gentil, de deux, personne ne me laissera passer avant juste pour ça. J'ai envie d'aller aux toilettes, en plus. Je fouille les rayons, à la recherche de pain, la dernière chose qu'il me manque. Je vois devant moi un jeune étudiant aux cheveux blonds platine prendre la dernière baguette avant de repartir, me lançant un sourire acéré. Je fulmine. Ces futurs super-vilains se croient tout permis, hein ? Énervée, fatiguée, je me dépêche de me rendre aux caisses. Je revois ce jeune homme qui se dirige vers la caisse la moins pleine. Une seule famille, plutôt nombreuse, fait passer ses très nombreux achats sur le tapis. Foutus riches. Je marche plus vite et arrivé légèrement avant l'étudiant. Je me retourne, un peu honteuse d'avoir agis si mesquinement, et remarque quelque chose. Ses yeux et sa taille ne correspondent pas, ce n'est pas l'étudiant si désagréable qui a pris la dernière baguette de pain. De plus en plus honteuse, je lui lance un vague regard gêné. Il a encore moins de courses que moi. Je soupire et m'écarte légèrement, lui laissant le passage ouvert.

"Allez-y, vous n'avez presque rien à acheter."


C'est la moindre des choses après lui être passé devant, après tout. Même si je suis pressée, ce jeune homme, qui a d'ailleurs plus la carrure d'un homme que d'un étudiant, n'a rien fait pour mériter ça. Il semble d'ailleurs dégager une aura sombre, de mauvaise humeur. J'espère ne pas l'avoir trop énervé, tout de même, il est assez impressionnant.
HRP:
 






On dit merci qui ?
Merci Jude la FanGirl ♥
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 17/08/2015
Messages : 163
Dollars : 142
Crédits : Meera ♥ et Huyhiné ** (je vous aime)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 15:09

Ton pied bouge tout seul, tu devrai avoir honte Erwan, tu ressemble à hérisson bleu d'un jeu, ridicule. Tu vois à peine la demoiselle, elle est plus petite que toi. Ce qui en dit un peu sur son âge. Quelle idée de partir aux heures de fréquentation de ces jeunes. Puis cette famille prenait tout leur temps, discutant même avec la caissière, une femme de couleur à la coiffure improbable. Elle parlait fort. De ta place, tu t'impatientais. Puis la voix frêle de la demoiselle parvint à tes oreilles, elle te propose de passer avant elle, vu ta faible charge de course. Tu lui souris, bon, c'est un peu forcé. Mais le sourire était une technique commerciale comme une autre que tu avais appris. Qu'est que tu ne ferai pas pour avoir ton salaire.

« Merci. »

Ta voix, bien qu'un peu fâché était la plus sympatrique que tu pouvais lui sortir en telle situation. Tu te retenais d'étrangler le gosse qui voulait une glace. Alors que le rayon glace était à plusieurs pas d'ici. La mère hésitait à céder au caprice du gamin. Tu ressemblait trop à cette dame qui avait quelques kilos de trop. C'était ça aussi bosser avec Farfallina, tu remarque ce genre de choses.

« Tu n'es guère trop chargé non plus. »

C'est que tu es presque trop gentil. Ce n'est pas normal. Mais tu avais gagné du temps. Ce n'était pas rien. C'était une drôle de demoiselle avec une couleur de cheveu peu commune. Toi qui as toujours eu tes cheveux blonds d'une pâleur effarante. Tu n'es guère surpris de croisé des gens coloré. Toi, aussi tu étais passé par là. Bien que tu t'étais battu pour ce droit que d'autres profitaient. Tu attends, tu lance digne d'un sérial killeur à la dame de la caisse.

« Monsieur, je fais mon boulot, pas la peine de me presser. Il viendra votre tour. »

Tu roulais des yeux. Le tapis avançait à peine. Tu posais tes articles avec soin avant de te pencher pour prendre la barre qui séparerai tes articles de ceux de la demoiselle. Tu le fais pour devoir payé, non par galanterie, bien que ton geste pouvait y ressembler. Tu serai jamais comme les autres hommes. Tu n'écoutaient pas les gosses dire des choses pleines d'anneries. Ça te tapais sur les nerfs, heureusement que ton cadet est moins bête. Tu avais presque envie de briser leur rêve, mais bon, ils allaient encore plus te briser les oreilles. En plus, il sautaient sur place en voyant les flans héroïques. Faites-les taire. Alors n'en pouvant plus de ta voix froide. Tu parle aux parents des gamins.

« Je sais que c'est pas mes oignons, mais tenir vos enfants ou du moins les éduquer est votre devoir. Et non le reléguer à ces chers enseignants qui ont bien de courage de supporter ces jeunes esprits. »

Au moins, ça c'était dit, bien entendu, tes mots choquèrent les gens autour. Comme si c'était normal qu'on laisse ces petits faire ce qui leur plaît. Vive l'anarchie si c'est le cas. Toi qui rangeais tout, c'était l'enfer.



Spoiler:
 

Light of my night:
 

Ligues et Fanclub:
 
Revenir en haut Aller en bas




élève à l'Académie
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Li Li ~
Pouvoir: I can heal ~
Inventaire:
élève à l'Académie
Date d'inscription : 18/08/2015
Messages : 115
Dollars : 94
Crédits : Avatar by Seth J-C Agni. Signature by Jude P. B-Holmes.
Localisation : Dans, hum, tes fesses ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t71-ayako-suzukihttp://astrophelcity.forumactif.org/t91-fiche-d-ayakohttp://astrophelcity.forumactif.org/t93-les-rp-s-c-est-la-vie

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 16:18

Je regarde le jeune homme passer paisiblement devant moi. Devant lui, la petite famille prend son temps. Je peux le sentir s'énerver, c'est évident. Pourtant, il me regarde et me remercie en souriant. Même si son sourire n'est pas le plus sincère que j'ai jamais vu, il me fait plaisir. Quelqu'un qui m'apparaît comme une personne sympathique, hourra. Le jeune homme me fait remarquer que j'ai aussi peu d'articles.

"Mais j'en ai quand même plus que vous"
objectai-je.

Il regarde mes cheveux et j'en viens à attraper une de mes mèches qui traîne devant mon visage, malgré ma queue-de-cheval sensée les retenir. Il va falloir que je refasse ma couleur, on commence à voir mon brun naturel revenir. Les cheveux de l'inconnu ne sont pas banaux non plus. Ils sont d'un blond presque blanc, je me demande s'il les a fait décolorer également ? Je me retiens de souffler, ce n'est pas correct, mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque. La caissière bavarde avec la mère de famille. De plus, les gosses hurlent à la mort. Je dépose mes articles sur le tapis roulant à la suite de ceux du jeune homme. Le "séparateur", cette espèce de barre qui sépare les articles de deux clients, est bien trop loin pour moi. L'inconnu que j'ai laissé passer l'attrape, et la pose au bon endroit. Mon "merci" timide est coupé par une voix.

"Je sais que c'est pas mes oignons, mais tenir vos enfants ou du moins les éduquer est votre devoir. Et non le reléguer à ces chers enseignants qui ont bien de courage de supporter ces jeunes esprits."


C'est bien sa voix. Je suis choquée qu'il lui ai dit si crûment, mais je laisse filtrer un léger ricanement qui m'étonne moi-même, car je ne me pensais pas capable d'être si mesquine. Personne ne réagit, le silence se fait. Il ne semble même pas avoir honte, une lueur de défi brille dans ses yeux. Je me décide à intervenir et m'adresse à la caissière, une femme aux cheveux étranges elle aussi.

"Excusez-moi, pouvez vous continuer votre travail s'il vous plaît ? Vous êtes payée pour cela, après tout."

Si j'avais été de bonne humeur, j'aurais plutôt rétorqué à l'inconnu que cela ne se disait pas, mais j'étais épuisée et j'avais hâte de rentrer. Elle me jette un regard noir, et termine en silence de faire passer la mère de famille. J'interpelle le jeune homme devant moi pendant qu'il fait enfin passer ses articles. Je ne m'attend certainement pas à une réponse favorable, mais on ne sait jamais.

"Désolée de vous faire passer encore plus de temps, mais puis-je vous parler dehors, juste après ?"






On dit merci qui ?
Merci Jude la FanGirl ♥
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 17/08/2015
Messages : 163
Dollars : 142
Crédits : Meera ♥ et Huyhiné ** (je vous aime)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 17:01

Tu entendais sa petite voix, comme si elle avait peur déranger. S'il y a bien une personne que tu supporte dans ce charivari, c'est elle. Bon, elle ne faisait pas grand chose. Mais te laisser passer était gentil. Paradoxal qu'un gentil dépende de la gentillesse. Quel drôle de hasard. Tu aurai pu en rire, sauf que tu es un peu dénué de sens de l'humour. Tu haussais les épaules. Ton attente se prolongeait, comme si l'employée prenait un plaisir sadique à te faire attendre. Pas seulement toi, mais ceux derrière. Avec la demoiselle, la ligne s'agrandissait progressivement. Mais tu n'allait pas faire attention aux gens derrière toi. Cette gamine n'hésite pas à son tour à intervenir. Tu pouffes discrètement, il n'y avait pas que toi qui était agacé par sa façon de faire. Donc elle passe rapidement tes articles, la caissière ne t'aimes pas. Toi, draguer, dans quel monde parallèle serais-ce ? Surtout une dame aussi bruyante. Quel horreur. La demoiselle derrière toi te parle, elle vex te parler. Tu soulève à nouveau ton sourcil. Comme peu avant cela.

« Pas très longtemps, mon temps est précieux. Puis, vous avez des poches sous les yeux, encore un peu et vous pourrez concurrencer les pandas. »

L’élégance faisait partie de tes nouvelles capacités. Tu en avais un peu honte. Mais tu t'étais fait à ton travail. Alors tu porte de tes bras tes quelques courses. Tu regarde l'heure. Elle passe presque aussi vite que toi. La caissière te regarde comme si c'était toi le vilain de l’histoire. Oh, elle n'était pas si loin de la vérité. Tu lui tourne simplement le dos. Tu l'ignore superbement. Tu regarde les décorations pendue. Elle se balance rapidement sous le souffle discret mais puissant de la ventilation. La musique niaise couvrant sûrement le bruit de cette dernière. Aucun goût dans le choix de titre. Tu croisais tes bras sur ton torse. La patience n'était pas ton fort. L'avarice de ton esprit n'aidant pas trop dans ce genre de cas. Ton diamant, c'était ces instants perdus loin de ce qui importait pour toi.

« Alors que me voulez-vous mademoiselle ? »

Poli, un peu moins en colère qu'avant, il fallait dire que la famille était bien loin. Heureusement que ta voiture était pas très loin. Tu espérais juste que ces gens faisaient attention à la route. Tu n'avais pas très envie de les croiser dans une froissement de taule. Morbide comme idée, mais tu étais toujours préparée au pire. Tu regardais la demoiselle. Les bras autant chargé que les tiens. Tu aurais été gentlemen, tu l'aurai aidé, mais tu n'étais ce style d'homme. Tu avais regard sur le temps qui passait, heureusement que tes yeux n'étaient pas assez bon pour lire l'heure digitale au loin. Tu plissais les yeux pour lire cette dernière. Rien. Il te restait que bien conduire, évitant les bouchons. Qui arriverai à un moment ou l'autre. Elle devait être à peine plus âgée que ton jeune frère. Son uniforme était le même. Une demoiselle avec des pouvoirs.



Spoiler:
 

Light of my night:
 

Ligues et Fanclub:
 
Revenir en haut Aller en bas




élève à l'Académie
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Li Li ~
Pouvoir: I can heal ~
Inventaire:
élève à l'Académie
Date d'inscription : 18/08/2015
Messages : 115
Dollars : 94
Crédits : Avatar by Seth J-C Agni. Signature by Jude P. B-Holmes.
Localisation : Dans, hum, tes fesses ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t71-ayako-suzukihttp://astrophelcity.forumactif.org/t91-fiche-d-ayakohttp://astrophelcity.forumactif.org/t93-les-rp-s-c-est-la-vie

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 17:32

J'attend sa réponse en cachant mon impatience.

"Pas très longtemps, mon temps est précieux. Puis, vous avez des poches sous les yeux, encore un peu et vous pourrez concurrencer les pandas."


Je fus soulagée, quoiqu'un peu vexée par la réponse de cet inconnu. Il me prend de haut. Ceci dit, il doit être aussi énervé que je suis exténuée. Je lui jette un coup d'oeil pendant que la caissière passe très lentement mes articles, par pur sadisme. Je me demande pourquoi elle n'oublie pas ce que j'ai dit pour se concentrer sur son travail. Elle est payée pour être gentille et sourire, ce qui devrait être naturel en soi, mais bon passons. Je n'ai fait que lui faire remarquer d'ailleurs, elle ne devrait pas m'en tenir rigueur. Je suis étonnée qu'elle ne me propose pas de sac, mais je ne m'en plains pas. Je paye et arrive à tout porter dans mes bras. Je lui souhaite une bonne soirée par pure politesse et continue mon chemin.

Je fais maladroitement tomber une bouteille. Heureusement que ce n'était pas un soda. Ramassant le plus discrètement possible mon article, je me dirige fièrement, mais rougissante, vers le jeune homme. Nous sortons. Il a les bras aussi chargés que les miens, donc je ne me vexe pas qu'il ne m'aide pas. Et puis, je ne le connais pas d'ailleurs. Je pose ce que j'ai acheté sur un petit muret non loin, me retourne vers lui, et croise mes bras sur ma poitrine. Ce que je m’apprêtais à dire n'allait pas lui plaire du tout. Je le fixe et parle de la voix la plus ferme que je connaisse.

"Alors que me voulez-vous mademoiselle ?"

"Je ne suis pas d'accord avec vos agissements. Vous auriez pu avoir un peu plus de retenue. Si ces parents n'élevaient pas bien leurs enfants, peut-être avaient-ils des raisons. Et puis, ce n'étaient effectivement pas vos affaires !"

J'avais parlé calmement, haussant légèrement le ton sur ces derniers mots. Inconsciente ? Oui. Surtout qu'il faisait déjà très sombre et qu'il était bien plus grand que moi. Mais il devait regretter ses paroles qui ont certainement blessé cette femme. Elle avait certainement ses raisons pour laisser aller ses enfants comme ça. De toute façon, il n'aurait pas dû lui en parler, ou alors, beaucoup plus gentiment.

HRP:
 






On dit merci qui ?
Merci Jude la FanGirl ♥
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 17/08/2015
Messages : 163
Dollars : 142
Crédits : Meera ♥ et Huyhiné ** (je vous aime)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 18:24

Tu n'étais pas à ta première rencontre avec une dame, celle de l'orphelinat ne comptaient pas. Mais tout de même. Les femmes dans le milieu qu'évolue ton sponsor n'étaient pas rare. Certaines des demoiselles là-bas étaient complètement déjantés. Comme s'il leur manquaient quelques cases à leurs échiquiers. Et encore, il était sympa. Elle pose ses articles sur un muret avant de te faire face alors qu'on est sorti de cette atmosphère qui appelait doucement au vice de dépenser sans compter. Rien que d'y penser. Tu avais presque envie de vomir. Elle croise ses bras sur sa poitrine, petite et discrète. Parfaite pour rentrer dans une robe bien travaillée. Elle commençait à râler sur ta façon d'agir. Elle trouvait des excuses aux parents des gosses braillards. Si tu n'étais pas quelqu'un de bavard. Par contre, pour lancer tes piques, tu es un des meilleurs qui soit. Tu es par moments subtil. En ajoutant finalement ce que tu avais dis plus tôt. Tu la regardais. Elle était sérieuse. Bon, elle avait été sympa de te laisser passer, mais ça s'arrêtait là.

« De la retenue ? Ces enfants ont-il eu, ça aurait été des gamins de moins de quatre ans, j'aurai été plus clément, mais ce n'était pas le cas. Ils sont parfaitement conscient de ce qu'ils font, pas des conséquences et si les parents ne s'en occupe pas assez tôt ça risque d'être problématique pour leur avenir. Une personne plus âgé doit expliquer, il en va de la responsabilité de parents. Quelque soit leur raison de lâcher prise. J'aurai pu être encore plus méchant dans mes propos. Puis je n'ai utilisé aucun mot interdit à ces oreilles capable de tout répéter. Si vous dites qu'un homme si jeune que moi ne peut pas comprendre le désarroi de ces adultes, vous vous trompez lourdement. »

Tu ouvrais ta voiture non loin et rangeait méticuleusement ses courses. Comment avait-il réussi à ouvrir. Ton secret venait d'une agilité naturelle de tes doigts habitué à faire des ombres chinoises à ton cadet. Tu lui tournais le dos, et tu cachais la face du héros. Tu ne le supportais pas, lui et son duo. Comme quoi c'était eux les sauveurs de ce monde pff, n'importe quoi. Il y aurai toujours du mauvais côté. Tu en étais la preuve. Bien qu'indirecte. Tu te voyais mal ailleurs, bien que gros salaire pourrait te tenter. Tu vérifias que tout était en place avant de fermer ton coffre de ta voiture. Une petite citadine capable de transporter les folies diverses de ton frère. Donc c'est naturellement qu'elle avait une attache remorque et un porte-bagage. Quand on laissait ses enfants comme ça, c'était pour avoir la paix. Alors l'inverse se produisait. Psychologie inversé, ça fonctionnait pas mal pour ces jeunes esprits. Tu joue avec tes clés avant de la regarder.

« Le monde n'est pas un conte de fée où les enfants sont les rois, les parents juste un guide lointain. »

Tu avais vu un nombre de fiction où les enfants étaient loin de leur parents. C'était un schéma classique dans les contes.

hrp:
 



Spoiler:
 

Light of my night:
 

Ligues et Fanclub:
 
Revenir en haut Aller en bas




élève à l'Académie
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Li Li ~
Pouvoir: I can heal ~
Inventaire:
élève à l'Académie
Date d'inscription : 18/08/2015
Messages : 115
Dollars : 94
Crédits : Avatar by Seth J-C Agni. Signature by Jude P. B-Holmes.
Localisation : Dans, hum, tes fesses ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t71-ayako-suzukihttp://astrophelcity.forumactif.org/t91-fiche-d-ayakohttp://astrophelcity.forumactif.org/t93-les-rp-s-c-est-la-vie

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 19:37

"De la retenue ? Ces enfants ont-il eu, ça aurait été des gamins de moins de quatre ans, j'aurai été plus clément, mais ce n'était pas le cas. Ils sont parfaitement conscient de ce qu'ils font, pas des conséquences et si les parents ne s'en occupe pas assez tôt ça risque d'être problématique pour leur avenir. Une personne plus âgé doit expliquer, il en va de la responsabilité de parents. Quelque soit leur raison de lâcher prise. J'aurai pu être encore plus méchant dans mes propos. Puis je n'ai utilisé aucun mot interdit à ces oreilles capable de tout répéter. Si vous dites qu'un homme si jeune que moi ne peut pas comprendre le désarroi de ces adultes, vous vous trompez lourdement."

Je ne pus m'empêcher d'éprouver de l'admiration pour ce jeune homme. Il avait certainement un don pour manier les mots. J'aimais beaucoup sa façon de parler, sa façon de raisonner. Mais dans un sens, il avait tort. Oui, ces parents ne s'occupaient pas de leurs enfants, oui, si ce n'était pas pris assez tôt, ils auraient de gros problèmes plus tard. Je serrai les poings et regardai le sol. Il avait raison, malheureusement, mais moi aussi, dans un sens. Il ouvrit sa voiture, garée non loin, et commença à ranger ses courses. Je m'approchai.

"Vous auriez pu le dire plus gentiment, tout de même ! Ils n'avaient pas été méchants envers vous ! Vous me sembliez connaître la politesse, mais vous en manquiez cruellement sur le coup. Ce n'était pas gentil de votre part !"

Je fis une pause. Il continuait de ranger ses courses sans faire attention à moi. Je regardai sa voiture. Elle était petite, signe qu'il manquait peut-être d'argent, mais possédait une attache-remorque et un porte-bagages. Il devait avoir pas mal de choses à transporter finalement. Ou une famille nombreuse, style deux frères, une femme et deux ou trois enfants. Enfin ce n'étaient pas mes affaires. D'un coup, alors que je pensais qu'il allait partir sans rien ajouter, il se retourne, joue un instant avec ses clefs avant de me regarder.

"Le monde n'est pas un conte de fée où les enfants sont les rois, les parents juste un guide lointain."

Je n'avais qu'une phrase qui me venait en tête. Une phrase que ma mère me répétait souvent, au coin du feu. Il devait comprendre ce que j'essayais maladroitement d'expliquer depuis le début : l'idée d'entraide, d'exemple. Mais comment la lui faire comprendre ? Je ne pouvais pas l'intimider par ma taille, alors je le regardais dans les yeux, et je me mis à parler plus fort.

"Si on y travaille tous, le monde peut devenir meilleur. Et on y arrive pas en étant si méchant avec les autres. Ce n'est pas parce qu'ils ont été longs, et énervants qu'il faut mal les traiter, même sous le coup de la colère. Il faut leur montrer le droit chemin à eux, pour qu'ils puissent le montrer ensuite à leurs enfants."

J'étais fière de mon discours et je m'approchai encore de lui, la tête haute. Je pouvais sentir son parfum, mentholé, qui rafraîchissait pas mal l'ambiance, mine de rien. Mais il sentait plutôt bon. Je regardais aussi plus en détails son  visage. Ses yeux, que je pensais bleus au départ, étaient en fait violets intense. Cette couleur ressortait plus à la lumière de la lune, qui commençait lentement son ascension dans le ciel nocturne. Je me posais une question : Qu'allait-il répliquer à cela ?  
HRP:
 






On dit merci qui ?
Merci Jude la FanGirl ♥
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 17/08/2015
Messages : 163
Dollars : 142
Crédits : Meera ♥ et Huyhiné ** (je vous aime)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 20:29

Tu ne savais pas ce qu'elle avait vécu pour penser que les adultes avaient toujours des excuses. Une éducation qui la faisait se plier aux plus âgés. Ce n'était pas ton cas. Apparemment non. Tu étais donc différent. Mais de quelle façon ? Tu soulevais un sourcil. Parce qu'elle insistait sur le fait que tu aurais du être plus avenant. Tu roulais des yeux. Oui, tu connaissais la politesse, il ne manquerait plus que ça. Que tu soit qu'un sale adulte qui jure à tout va. Quel exemple serais-tu ? Un bien piètre. Tu n'étais pas un gentil, faudra qu'elle s'y fasse. Tu ne pencherai jamais de ce côté de la force, le rouge t’allait bien mieux de toute façon.  Puis après ton rangement méticuleux, elle lançais que le monde avait besoin d'entraide. Un truc bien niais. Tu fronçais les sourcils. Son discours était celui d'une idéaliste. Tu soupire. Elle s'était approché de toi, sûre d'elle. Tu n'utiliserai pas tes pouvoirs sur elle. Tu n'avais aucune envie d'avoir des soucis avec la police. Neal t'en voudrait.

« Le droit chemin n'est pas toujours la voie la plus simple. C'est une réalité de ce monde cruel. Qui ne laisse pas la chance à tout le monde de façon égal. La vie est une chose bien inégale. Je n'ai fait que ma remarque, après c'est à eux de savoir si je suis un bon conseiller ou non. Moi, je vais rentrer, si votre destination est sur mon chemin, je pourrai être plus gentil comme vous dites et vous déposer. C'est une façon pour moi de vous rendre l'appareil. »

Tu avais une façon d’amener les choses comme si rien n'était. Mais pourtant, là tu faisais preuve de bonté, celle que tu resservais pour quelqu'un d’autre en temps normal. Tu te surprenais. Tu ouvrais la porte du conducteur. Tu avais d'autre choses à faire que d'écouter la leçon idéaliste d'une demoiselle bien trop innocente. La magie n'était rien, les pouvoirs existaient, les nier serait t'oublier. Tu le faisais déjà comme ça.  Pas besoin de son monde utopique pour enfoncer le clou dans la planche déjà fêlée de ta vie. Décidément tu changeais, à quoi c'était du ? Sagesse, peut-être. Va savoir. Tu n'allais pas paniqué pour un détail. Tu n'étais pas à l'abri des changements. Tu grandissait mentalement, à défaut de physiquement.

« Ce n'est pas quelques personnes qui devraient changer, mais la planète entière. Mais l'humanité est une race trop fière pour vivre dans un équilibre. »

Là tu te parlais plus que tu lui répondais. Tu avais presque envie de griller une clope. Sauf que c'était pas bon et que tu avais écarté toute drogue de ton corps. Pour toi, mais aussi pour ton avenir, celui qui éclairai ta vie de sa seule présence. Tu ferme ta porte doucement alors que machinalement, tu allume la lampe pour voir ce que tu fais. C'est une voiture manuelle. Il fallait le temps tout vérifier. Tu regarde dans tes rétroviseurs. Tout semble normal. Tu étais paré pour partir.

HRP:
 



Spoiler:
 

Light of my night:
 

Ligues et Fanclub:
 
Revenir en haut Aller en bas




élève à l'Académie
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Li Li ~
Pouvoir: I can heal ~
Inventaire:
élève à l'Académie
Date d'inscription : 18/08/2015
Messages : 115
Dollars : 94
Crédits : Avatar by Seth J-C Agni. Signature by Jude P. B-Holmes.
Localisation : Dans, hum, tes fesses ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t71-ayako-suzukihttp://astrophelcity.forumactif.org/t91-fiche-d-ayakohttp://astrophelcity.forumactif.org/t93-les-rp-s-c-est-la-vie

MessageSujet: Re: I try sensibility    Mar 26 Juil - 21:53

L'inconnu soutenait que le monde était injuste. Je le savais, et je pensais que c'était aux hommes de le faire devenir juste. De s'appliquer pour qu'une certaine égalité se crée, et même si l'égalité parfaite n'existe tout simplement pas, s'en rapprocher le plus possible serait la meilleure solution. Je rêvais d'un monde meilleur, un monde plus équilibré. Pourquoi avais-je eu une enfance merveilleuse alors que d'autres mourraient de faim chaque jour ? Ma réponse à cette question était simple : parce que personne n'est allé les aider. La réponse de cet homme serait plutôt : parce que le monde est injuste. Alors comme ça il était à l'opposé de moi. Il ne voyait pas le potentiel des habitants de ce monde. Si seulement tout le monde respectait les lois, si tous les super-vilains devenaient des héros, ce serait bien mieux.

L'homme était-il en train de changer ? Il me proposait de me ramener, ce qui était tout de même très gentil. Je savais bien que personne n'était perdu, tout le monde peut changer en bien, il suffit de quelques efforts. Comme s'il m'avait entendue penser, il continua, comme pour lui même :

« Ce n'est pas quelques personnes qui devraient changer, mais la planète entière. Mais l'humanité est une race trop fière pour vivre dans un équilibre. »

Les hommes peuvent mettre leur fierté de côté, il faut juste leur apprendre à le faire. Les femmes ont un léger avantage sur eux d'ailleurs. Je pris mes courses et m'installai côté passager sans répliquer. L'inconnu plus si inconnu d'ailleurs fit les derniers réglages, voiture manuelle oblige.

"J'habite Saten District."
précisai-je.

Je m'attachai et regardai le jeune homme en silence, car je ne savais que dire. S'il habitait loin, allait-il me demander de partir ? J'étais assez contente d'avoir un moyen de rattraper le retard que j'avais pris en parlant avec lui, ce serait dommage qu'il ne me lâche maintenant. Bon, au pire, il peut me déposer un peu plus loin sur la route, ça sera déjà ça de fait.






On dit merci qui ?
Merci Jude la FanGirl ♥
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I try sensibility    

Revenir en haut Aller en bas
 

I try sensibility

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Commerces-