AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Mission compromise • Haven Caelan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: The Midnighter
Pouvoir: Heure Secrète
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 55
Dollars : 65
Crédits : Merci Ming Yue pour le superbe vava et Neal pour la very beautiful signature ♥
Localisation : ... Devine ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire

MessageSujet: Mission compromise • Haven Caelan   Sam 23 Avr - 20:17

Tu regardais la ville de haut, perchée sur un toit. Il faisait nuit. Ta mission était simple : suivre une certaine personne et la kidnapper. Tu n'étais pas seule sur ce plan, d'autres super-vilains avaient d'autres rôles bien précis ; mais tu avais le plus important, car si tu foirais, tout le plan tombait à l'eau. Tu soupire et réajuste ton loup noir sur ton visage. Car oui, tu avais décidé de mettre ta cape, ton loup et ton haut-de-forme pour cette mission, même si ce n'était pas très discret en un sens. Ta montre à gousset pendait à ton coup et tes gadgets et accessoires étaient cachés sous ta cape. Car tu n'étais plus Hikari, la fille réservée, coincée et ordonnée, mais The Midnighter, le Super-vilaine au pouvoir discret et... assez inutile. Bon d'accord tu n'étais pas très connue pour l'instant car tu étais relativement discrète, mais tu savais qu'un jour tu te ferai connaître du grand public... et franchement ça ne t'arrangerai pas. Tu jettes un coup d'œil à ta montre. 23:20. Tu avais largement le temps de faire ce que tu devais faire avant que ça n'arrive.

Tu sautes du toit, heureusement assez bas, et atterrit sur tes pieds. Tu te dirige discrètement vers l'habitation de la personne en question. Tu te demandais comment ils avaient obtenus cette information, puis tu préfère ne plus y penser. Tu t'engouffre dans une ruelle et tu n'as même pas besoin d'aller au domicile de la personne ; elle se tenait dos à toi. Tu esquisse un sourire. Voilà une mission bien simple. Il te fallait l'approcher, maintenant. Heureusement, l'éclairage était assez mauvais du coup il ne te verrai pas approcher si tu restais discrète... Ton coeur battait la chamade, une goutte de sueur perlait sur ta joue. Tu n'oserai jamais l'avouer, mais tu aimais ces moments où tout pouvait arriver, où la tension était palpable ; ce moment qu'il ne fallait absolument pas rater. Tu espérais juste qu'un Super-héros ne vienne pas t'interrompre...

L'homme n'avait pas une très forte carrure, aussi te serait-il aisé de le porter une fois endormi. Tu prépare ton mouchoir qui te permettrai de l'envoyer dans les bras de Morphée pour quelques heures. Mais au moment où tu t'en approche, tu crois apercevoir un mouvement... Tu avais sûrement été repérée. Tu prépare une de tes épées en la sortant rapidement. Mais aussi, tu en profite pour regarder ta montre. 23:50. Tu n'avais plus le temps. Derrière toi, tu entendais des bruits de pas. Tu te retourne et vois ta cible s'enfuir. ET MERDE. Tu te lances à sa poursuite. Tu étais plus rapide que lui, et tu n'étais qu'à quelque mètres de lui quand quelqu'un te barra le passage. Tu fut forcée de t'arrêter. Tu pestais intérieurement, tu n'avais même pas été capable d'attraper la cible. Mais c'était la personne en face de toi qui risquait bien de t'ennuyer dans tes plans, car au vu de son allure et de ce qu'elle avait au visage, ça ne pouvait être que ça...

Il ne manquait plus que ça tiens...


Trucs machin:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Gameboy
Pouvoir: Playmobil - Réveille un jouet afin de le rendre réel
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 32
Dollars : 33
Crédits : Huyhiné omg tu graph tellement bien *^*
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t177-en-avant-les-histoireshttp://astrophelcity.forumactif.org/t201-ta-daaaah-welcome-to-my-world

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Mar 26 Avr - 17:21


Mission compromise
feat. Hikari Sasaki



La nuit, voilà une période qu'Haven n'apprécie pas beaucoup habituellement, sauf qu'il y avait une mission de prévue durant ce soir-là, une mission de protection...

- C'est pas vraiiii !

Un cri de désespoir traversa sa gorge, étouffé par le masque de héros habituel. Il serait d'ailleurs temps d'en trouver un meilleur pour mieux coller à l'image bienveillante et amicale que devrait inspirer un justicier au service du bien. Sauf que ce n'est pas facile de trouver la bonne tenue croyez-le ! Et pourquoi ce hurlement alors ? Simple, comme dit plus haut il devait être aux alentours de 23h passées et tous les enfants sages s'étaient déjà couchés. Sans doute n'en existe-t-il déjà plus, vu qu'il est tentant de rester éveillé tard avec un smartphone ou une console de jeux portable. Heh, même Cael le fait, et cela va sans dire que cette pratique ruine grandement son sommeil.

Mais on est pas là pour discuter dodo non, il y a des choses bien plus importantes à faire actuellement pour perdre de précieuses minutes sur un sujet aussi soporifique. Cette chose importante était tout simplement un travail de garde, pour qui on s'en fout tant qu'il s'agit d'un innocent, qui rapporte un peu d'argent de poche et beaucoup d'aventure sur le papier. Ouais, au début notre garçon avait accepté pour le côté action du boulot de garde du corps. Cependant la prochaine fois on ne l'y reprendra plus, surtout si on le force à sortir après le coucher du soleil.


- Et je fais comment pour voir dans le noir ? ... Ah ! JE sais !

Obligé de camper sur les toits pour veiller sur le bonhomme, ou la bonne femme c'est difficile à dire vu de là-haut, l'absence de lune et d'éclairage efficace tuait à petit feu les prunelles du héros. Il lui fallait donc une solution, solution qui se présenta sous la forme d'un scouter ! Non, pas le deux roues motorisé qui demande permis et casque pour être piloté. Plutôt une sorte de monocle tiré d'une série assez populaire en son temps capable de cibler et d'analyser tout ce qui se trouve dans son champ de vision. En gros ça permet d'éclairer la vision quoi ! "Scout" ne désigne pas seulement ces petits enfants malicieux campant en forêt, c'est aussi un mot anglais.

Bref, ce qu'il y a de pratique avec les goodies et autres produits dérivés, c'est qu'ils font aussi partie de la catégorie des jouets. Haven ne se pose jamais la question, mais entre nous qu'est ce qui définit vraiment un objet comme un "jouet" ? Tant qu'il procure de l'amusement chez celui ou celle qui le possède, peut-on toujours nommer l'outil comme un jouet ? Si un enfant s'amuse avec une prise électrique, ce dernier devient-il un jouet ? Qui sait ? En fait, seul Playmobil peut vraiment y répondre. Alors que se passe-t-il avec ce nouvel outil ? Eh bien... Pas grand chose à vrai dire, car si le scouter apportait un ciblage assisté sur des ennemis potentiels, encore faudrait-il qu'il soit... Bah, là.


- Je l'ai foutu oùùù ?!

Deux minutes de recherches au fond d'un sac auront suffi pour forcer le garçon à l'abandon. Un tel gadget aurait été pratique puisqu'il possède sa propre portée qui nullifie la faiblesse du pouvoir de Gameboy. C'est un peu une capacité permettant de donner corps et vie à l'imagination d'un enfant, sauf qu'ici on aura beau imaginer que la mission sera un franc succès que ça ne voudra rien dire. Pour preuve, quelqu'un d'autre se baladait sur les toits là. Fille ou garçon, impossible de le savoir une fois de plus à cause de la tenue qu'il/elle portait.

Avant d'analyser la situation comme tout bon super se doit de faire avant de passer à l'action, d'après les cours à l'Astrophel Academy, Cael se glissa rapidement derrière une cheminée en profitant de l'obscurité naturelle en fin de soirée pour ne pas se faire voir. Quoi que l'on soit, se trouver sur un bâtiment plutôt que dedans apportait suspicion, et ça le justicier en est parfaitement conscient malgré sa bêtise apparente. Caché, il ne laissait dépasser que le haut de sa tête afin de garder une bonne visibilité sur la scène. Quelle blague, impossible de discerner quoi que ce soit d'ici avec tout ce noir environnant.

Seule, la silhouette sauta rapidement vers le plancher des vaches sans avoir remarqué la présence du héros à plusieurs mètres d'elle. Une chance puisque le rôle d'Haven est de ne pas se faire repérer, surtout qu'il pouvait maintenant tirer parti de l'effet de surprise pour arrêter cette personne au nom de la justice, et lui demander l'air de rien ce qu'elle faisait dans un tel endroit à une heure aussi tardive. Tous les gentils, ou presque, doivent déjà dormir sur leurs deux oreilles maintenant. N'oubliez pas que les bonnes personnes sont celles qui se couchent tôt, seuls les délinquants restent debout après 22h.

L'inconnu ne se dirigeait pas simplement là où ses pas le guident non, il était clair que ce type se dirigeait vers la personne à protéger. Pourquoi se tenait-il dans une ruelle d'ailleurs ? Qui sait ? Haven détestait se poser trop de questions, pour lui seule l'action compte et il était justement temps de bouger pour empêcher qu'un malheur n'arrive. Quel que soit la raison de l'encapuchonné de s'approcher aussi dangereusement de la cible, il devra embrasser le sol et attendre un autre soir pour espérer rencontrer un succès... Héé ça c'est classe ! Le garçon Caelan en avait les étoiles dans les yeux rien qu'en s'imaginant victorieux face à cette rencontre. Sauf qu'il se trouvait toujours en haut, et que s'il ne bougeait pas rapidement il finira Gros-Jean comme devant, quoi que ça veuille dire.


- Taïaut !

Se trouvant à plusieurs mètres au-dessus du sol, le brun ne pouvait se risquer à sauter comme l'avait fait l'intrus sans se briser les pattes. Alors il fut obligé de glisser sur une gouttière située à l'opposé de là où se situait le danger et de courir vers la ruelle en faisant tout le tout de son perchoir s'il souhaitait prendre le capé par derrière... Par surprise... Pour lui passer les menottes et tout... Bordel on parle de combat pas de... ! Rha !

Sans aucune arrière pensée perverse dans sa tête, l'esprit clair et limpide du jeune héros restait concentré sur sa quête tel un enfant prêt à tout pour gagner dans une partie de Loup. Le cœur empli de témérité, il s'approcha de plus en plus lentement vers l'entrée de la ruelle où se trouvaient les deux hommes, prêt à sauter sur le dernier arrivant tel un faucon majestueux fondant sur sa proie. C'est classe un faucon, alors la métaphore est bonne. Mais Haven n'avait pas prévu, ou plutôt avait bêtement oublié, que la semelle de ses chaussures claquaient sur la rigidité du trottoir et que donc ce bruit alerta les environs de sa présence.

S'en suit une course-poursuite à trois, le type à protéger s'étant enfui en remarquant l'intrus masqué non loin de lui, ce dernier essayant de le rattraper, et Haven plus loin derrière tentait un sprint afin de ne perdre personne. Cette scène pourrait posséder un côté comique si seulement la vie de quelqu'un n'était pas en jeu. Nul besoin de s'attarder dessus cependant, Haven étant assez rapidement pour rattraper le numéro 2 et lui barrer le chemin avant qu'il n'atteindre la personne à protéger.

Gameboy, car tel était son nom lorsqu'il portait son masque sur le bas du visage, se jeta sur le méchant afin de le mettre à terre et de le maitriser totalement. Il était 23h59 d'après l'horloge atomique, et le garçon se débattait vivement avec son ennemi, coupable du simple crime d'avoir approché de trop près celui qu'il devait protéger.

Ding dong ! S'il y avait un clocher, on pourrait entendre les douze coups de minuit tinter.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.


HRP:
 







v Gameboy's Battle Theme v


La réalité des Caelan:
 
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: The Midnighter
Pouvoir: Heure Secrète
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 55
Dollars : 65
Crédits : Merci Ming Yue pour le superbe vava et Neal pour la very beautiful signature ♥
Localisation : ... Devine ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Mar 26 Avr - 18:07

L'inconnu se dressait devant toi, prêt à frapper à n'importe quel moment. Tu aurais bien voulu un peu plus de temps pour te préparer. C'était ta première mission dans le genre kidnapping, et voilà que quelqu'un s'était mis en tête de la faire foirer. Tu t'étais évidemment doutée que cela arriverait tôt ou tard, mais tu avait préféré t'en tenir au maigre espoir que personne n'interviendrait. Mais ce n'est pas comme ça que ça marche, et tu le sais. Et tu avais perdu la cible de vue. Pourquoi il faut toujours que ça soit ainsi ?!

Avant que tu n'es pu dire quoique ce soit, ton adversaire se jeta sur toi et te plaqua au sol. Prise au dépourvu, tu tenta de le dégager de toi, sans réel succès ; il était plus fort physiquement que toi. De plus, tu savais que ce moment n'allait pas tarder à arriver. Tu espérai juste pouvoir le virer à temps... Pendant que tu te débattais, tirait les cheveux et giflait, tu tentais d'attraper un de tes couteaux de lancer que tu avait toujours sur toi. Tu comptais juste lui en enfoncer un dans l'épaule pour qu'il te lâche.

Et puis, ce qui devait arriver arriva. La cloche eut le temps de ne sonner qu'un seul coup, et encore. Sans prévenir, tout s'immobilisa et devint bleuté. Même la cloche s'était momentanément arrêtée. Et comme par hasard, tu avait une main en plein dans le visage de ton adversaire. Conséquence : le voilà embarqué dans TON monde. Intérieurement, tu rageais ; tu n'admettait pas que tu ai pu laisser un intrus entrer dans ton moment à toi.

Tu réussi à donner un coup dans le ventre de ton agresseur, le déstabilisant légèrement ; tu en profite pour le dégager, rouler sur le côté et te relever. Tu observe le monde immobile autour de toi. Une feuille de papier était suspendue en l'air. Littéralement. Tu pose ton regard sur ton adversaire avant de pousser un soupir agacé. Tu allais devoir le toucher avant que le temps ne reprenne son cours normal sinon tu allais le voir zombifié le lendemain. Tu chasse cette idée de la tête. Et puis tu allais sûrement devoir lui expliquer pas mal de choses... Tu finis par lui dire sur un ton un peu trop brutal :

- Bon écoutes, ici c'est moi qui commande ; un seul faux pas, et je te laisse pourrir ici, compris ?

Tu regardes à nouveau autour de toi. Comme pour souligner tes propos, une personne-zombie passe derrière toi sans te voir, trop occupée à errer sans but. Tu la désigne et dit :

- A moins que tu ne préfère finir comme ça, c'est toi qui vois après tout.

Au même moment, le zombie pousse une plainte légère, peu audible. Et toi tu te contentait de regarder ton interlocuteur du moment.


Trucs machin:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Gameboy
Pouvoir: Playmobil - Réveille un jouet afin de le rendre réel
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 32
Dollars : 33
Crédits : Huyhiné omg tu graph tellement bien *^*
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t177-en-avant-les-histoireshttp://astrophelcity.forumactif.org/t201-ta-daaaah-welcome-to-my-world

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Mer 27 Avr - 0:24


Mission compromise
feat. Hikari Sasaki



Haven, quand il est Haven, n'est pas normalement quelqu'un de prompt à se battre ou à cogner autrui par gratuité. A vrai dire, même s'il est agressé il ne rendra jamais les coups. Avant ça aurait pu être de la couardise, une habitude gagnée auprès de sa grande sœur tyrannique et de son éducation à base de "on ne frappe pas les autres, encore moins les filles !". Par contre lorsqu'il est Gameboy, le défenseur des opprimés et le marteau implacable de la justice, son poing est unisexe.

Bon en vrai le brun n'était pas en train de rosser l’encapuchonné, il essayait plus ou moins de le garder le plus longtemps possible au sol en attendant qu'il se calme. Puis c'était l'autre qui avait commencé, le héros avait tous les droits de mettre une petite beigne sur son masque pour assommer sa prise, le temps de le trainer vers les forces de police qui sauront quoi faire de son cas. Même pas en fait, tant que cet inconnu ne se repointe pas avant demain peu importe s'il finit en case prison ou non. La mission ne demande rien d'autre que la sécurité d'une certaine personne, pas l'arrestation de tous ceux qui lui voudraient du mal.

En attendant, Gameboy cherchait simplement à se défendre des coups répétés de l'autre masqué. C'est qu'il allait le rendre chauve avant l'heure s'il continue à viser les cheveux en plus ! Le garçon tentait de dévier les mains agressives comme il pouvait, de manière assez grotesque et maladroite faut pas rêver non plus. On aurait dit deux gamins qui se chamaillent pour un jouet vu de loin, ce qui n'avait rien de digne pour un super-héros en début de carrière. En parlant de super, quel pouvait être le pouvoir de l'ennemi ? Jusqu'à maintenant tout ce qu'il faisait était de claquer, tirer, pincer ou encore cogner, des trucs un peu faiblards en somme. Qu'attendait-il pour montrer sa capacité principale et renverser la situation ?

Raaah ! C'est pas vrai ! Cael déteste réfléchir inutilement ! Et voilà, une erreur d'inattention et l'estomac se prit un joli uppercut gratuitement. Jamais il n'arrivera à se concentrer à 100% sur l'instant présent faut croire, toujours il faudra qu'un point d'interrogation se place dans la tête du héros, gâchant toutes ses actions passées en perdant son temps dans de stupides pensées...


- Aïïïïeuh...

Un instant ! Les héros costumés ne se plaignent jamais quand ils ont mal. Cael, qui jusque là restait étendu au sol après avoir été dégagé, retira ses mains de son ventre et les posa sur son masque. On dirait qu'il essayait d'empêcher d'autres plaintes de sortir de ses lèvres, et qu'il avait oublié ce qui se trouvait sur sa mâchoire... Bravo petit, prions pour que personne n'ait vu ce court moment de gloire.

Les yeux tournaient à gauche, puis à droite, jetant de rapides coups d’œil aux alentours, avant de se tourner vers l'intrus. Chouette, il semblerait bien que personne n'ait l'air d'avoir remarqué le problème. Non mais imaginez, un héros reconnu de tous pour ne jamais flancher devant l'adversité qui se met à grimacer de douleur à la moindre écorchure. Ça serait complètement décrédibilisant pour son image non ? Ouais, mais ici on ne parle que d'un petit héros encore peu connu dans le milieu donc même s'il y avait des témoins, personne ne s'en soucierait vraiment.


- Hmm ? C'est quoi cet endroit ?

Il se parlait à lui-même dans un murmure inquiet pour le coup. Cela lui a pris du temps de le remarquer, mais il n'était plus au même endroit qu'il y a quelques minutes auparavant. Enfin si, il s'agit de la même rue, du même quartier, de la même ville... Et pourtant ce n'est pas vraiment le même monde. En quelques secondes, la peur se distilla dans le garçon, s'engouffrant jusqu'à l'intérieur de ses os afin de pénétrer son esprit tel un poison virulent. C'était comme si la joie et le bonheur n'existait plus, comme si tout ce qui animait la vie avait disparu pour ne laisser place qu'à un immobilisme profond et déprimant. D'où est-ce que cette impression venait-elle ? Difficile de le dire concrètement, mais c'était quelque chose qu'Haven n'arrivait pas à ignorer.

Refroidi par cette nouvelle expérience apocalyptique, il dût se mettre quelques claques avant de se relever sur ses deux jambes. Face à l'angoisse on réagit tous d'une manière différente pour l'affronter, Cael privilégiait le déni en premier lieu. Se répétant dans un coin de ses pensées que tout n'est qu'illusion, qu'il s'agit d'un pouvoir destiné à le faire paniquer rien de plus, il essayait de rassembler son courage en un seul point afin d'avancer ! C'est pas en restant immobile qu'on trouvera une solution donc faut bien chercher à comprendre ce qu'il se passe ! Aller Haven ! Aller Gameboy !


- Bon écoute, ici c'est moi qui commande ; un seul faux pas, et je te laisse pourrir ici, compris ?

Wow... Flippante...
Attends, c'est une fille ?! Oh merde ! On ne frappe pas les filles, surtout pas les filles ! Comment faire maintenant pour la mettre hors d'état de nuire s'il s'agit d'une personne de sexe féminin ?! Et comment ça "je te laisse pourrir ici" ? C'est elle la responsable de ce cauchemar ?

Trop de questions encore une fois... Haven n'aimait vraiment pas ça. S'il était plus intelligent, il aurait déjà compris que sa présence "ici" n'avait rien de désiré et qu'il s'agissait plutôt d'un accident de contact. Malheureusement pour lui, non seulement il n'avait pas compris cela mais en plus il ne savait pas comment il y était entré. Peut-être même n'a-t-il pas conscience de son enfermement... Mais au moins, on peut dire que cette révélation aura eu le mérite de dissiper toutes les craintes vis à vis de cet univers bleutée.


- V'oui madame...

Encore une fois il parlait en murmures, ne pouvant pas laisser quiconque entendre sa voix et risquer d'être reconnu par la suite sous sa forme civile. Faudrait investir dans un modulateur de voix plus tard, Persona devrait bien pouvoir en fabriquer un moyennant une certaine somme, non ? Et pourquoi "madame" ? Rien qu'au son de la voix il était clair qu'on avait affaire à une femme en pleine fleur de l'âge. Habituellement on réserve les "madame" à celles qui ont pris un peu plus d'expérience, ou à celles qui ont plus de chances d'êtres mariées que célibataires. Néanmoins se fier à la voix pour tirer un maximum d'informations ne sera jamais très concluant, celui d'Haven en est une preuve puisqu'on peut facilement le confondre avec une fille à la première écoute. Déjà qu'il est androgyne...

- A moins que tu ne préfère finir comme ça, c'est toi qui vois après tout.

Alors qu'il la fixait, silencieusement pour elle si son ouïe est banale, avec des yeux inexpressifs, une troisième personne fut désignée derrière l'encapuchonnée. Il avait l'air d'être sorti de nulle part et de ne pas se sentir très bien. Là où un protecteur des innocents empathique comme pas deux irait se jeter au cou du traine-pieds en lui demandant si tout allait bien, Cael préféra se réserver à l'entente de la plainte grotesque qui sortait de la bouche du... Zombie.

Appelons un chat un chat. Le type ne semblait pas regarder où il allait, ni même pressé à rejoindre l'endroit qu'il essayait d'atteindre. Tout dans sa personne, en passant de sa posture jusqu'au blanc de ses yeux, transpirait l'absence d'âme, et cela offrit un frisson d'effroi à travers l'échine du petit héros. S'il y a bien un type de monstre que le brun déteste, ce sont les zombies cannibales tels qu'on en voit dans les histoires populaires. Alors sans réfléchir, il prit son sac jusque là dans son dos pour en sortir son jouet fétiche : Un chasseur violet et bleu modèle réduit offert par ses parents durant son enfance.

Jusqu'à maintenant, ce jouet a toujours été un partenaire fidèle et un allié de poids, surtout lorsqu'il prend vie à l'aide de son pouvoir. Loin de Caelan l'idée d'imposer par la force sa présence, il désirait simplement ne pas être seul dans un univers où ses pires craintes prennent corps autour de lui. Sortir cette réplique d'avion du sac n'était qu'un moyen de défense comme un autre, une expression claire de la panique vainement contenue qu'éprouvait le gamin qu'est Gameboy.

Cependant, est-ce que les avions peuvent prendre vie dans un monde figé ? Seule la maitresse de cette zone pouvait le dire...


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.







v Gameboy's Battle Theme v


La réalité des Caelan:
 
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: The Midnighter
Pouvoir: Heure Secrète
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 55
Dollars : 65
Crédits : Merci Ming Yue pour le superbe vava et Neal pour la very beautiful signature ♥
Localisation : ... Devine ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Mer 27 Avr - 7:44

Tu vis l'expression de terreur qui passa dans les yeux du jeune homme quand il vit le zombie passer. A vraie dire, tu avais eu la même réaction au début -enfin, pas totalement, tu t'étais mise à fuir dans demander ton reste avant de te mettre en position fœtale dans un coin, apeurée et stressée, les larmes aux yeux, en attendant que l'heure passe et priant pour que le le corps sans âme parte ; à ce moment-là ce n'était que la 2eme fois que tu te baladait ainsi dans l'heure secrète. Maintenant, tu n'y prêtais plus attention, car tu t'y était habituée. De plus, tu ne t'étais jamais amusée à aller les embêter -bon en fait une fois tu t'es approchée très près de l'un d'eux, il ne t'avait même pas vue ; même en te plaçant juste devant son nez, il s'était contenté de s'arrêter un court moment et de te contourner. Tu décides tout de même de rassurer le garçon, qui avait... sorti un avion miniature pour se défendre (... sérieusement) :

- Si tu ne les embêtes pas ils ne vont rien te faire. Suis-moi, finis-tu par lui ordonner. Et au passage, c'est pas ton jouet qui va te protéger.

Puis tu vois l'avion commencer à bouger tout seul. ...Ok. C'est tout à fait normal. Tu ne savais pas si il allait finir par s'arrêter tout seul ou s'il allait continuer à voler. En soupirant, tu passe devant le garçon sans lui accorder le moindre regard. Il te fallait retrouver ta cible, et ce moment te semblait être parfait. Tu vérifie tes armes rapidement ; tu les avais toutes. Ce qui allait te gêner, c'était le type qui s'était retrouvé là par accident. Non seulement il allait peut-être se mettre à poser une avalanche de questions auxquelles tu devrait forcément répondre, mais tu devais en plus penser à le ramener dans le monde "réel". La poisse. Et surtout, tu devrai faire ton possible pour le forcer à garder le silence. Pas par peur qu'un sponsor se mette en tête de te recruter, non, mais tu n'a pas envie que ta carte la plus secrète soit révélée au grand jour.

Chassant ces pensées de ta tête, tu te mis en tête d'aller retrouver la personne que tu devais capturer. Bon avec ton "compagnon" ça n'allait pas être simple, mais tu trouverai bien un moyen pour le faire tenir tranquille le temps que tu fasse ce que tu avais à faire. Tu te permet de jeter un rapide coup d'œil à l'avion, que tu vois arrêté, suspendu dans les airs. Donc l'heure secrète arrête tous les objets, même si ils ont été animés par quelqu'un ou quelque chose ? Intéressant. Tu en découvrais décidément un peu plus chaque jour. Il ne te restait plus qu'à voir si les pouvoirs fonctionnaient et tu aurais fait un peu le tour.

Pendant la marche, tu t'assurais que le garçon te suivait. Tu n'avais pas envie de jouer au chat et à la souris durant toute l'heure pour retrouver un jeune homme qui s'était perdu. Oh et puis, si il ne t'écoutait pas, tant pis pour lui.


Trucs machin:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Gameboy
Pouvoir: Playmobil - Réveille un jouet afin de le rendre réel
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 32
Dollars : 33
Crédits : Huyhiné omg tu graph tellement bien *^*
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t177-en-avant-les-histoireshttp://astrophelcity.forumactif.org/t201-ta-daaaah-welcome-to-my-world

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Lun 2 Mai - 1:02


Mission compromise
feat. Hikari Sasaki



A dire vrai, ce ne fut pas à la vue du zombie que la peur prit aux tripes du jeune héros, mais bien avant. Un zombie maintenant qu'est ce que c'est ? Un corps mort, en putréfaction lente, capable de se mouvoir plus ou moins lentement suivant l'auteur ou l'autrice, et qui d'une simple morsure transmet potentiellement la cause de son existence aux vivants. Rien de bien flippant en somme. Bah oui, un bon coup sur le crane pour le pulvériser et "a pu" de vilain monstre monstrueux. Plus personne n'a peur du zombie depuis des années, c'est une figure qui commence à se faire vieille il faut le dire.

Alors pourquoi Haven, habituellement courageux comme pas deux sous son masque de super, se retrouvait tétanisé par la terreur ? Tout comme les histoires de morts-vivants marchent bien grâce à leur univers, celui dans lequel le brun se trouvait savait foutre les chocottes au plus brave des hommes, si on peut le qualifier ainsi. Le "zombie" ici ne se décomposait même pas, n'étant qu'un corps sans but à l'esprit visiblement détruit. L'homme au pied mou représentait donc la preuve ultime qu'une bête régnait dans ce monde parallèle bleuté, et qu'il dévorait les âmes des pauvres malheureux qui osaient pénétrer son domaine. L'imagination de Gameboy ne jouait donc pas en sa faveur, créant des cauchemars sous forme d'éventuels dangers sans hésitation, se paralysant donc tout seul dans la crainte.

C'est pour cela qu'il ne pouvait pas se permettre de rester seul, car à deux l'effroi est divisé tandis que le bonheur est multiplié. Son seul partenaire de confiance ne pouvait donc être que son chasseur, ce fidèle avion en modèle réduit au nom... Inconnu, pour le moment ! Au début Cael avait pensé à l’appeler "Aeroshith", mais cela lui semblait être très peu original. Alors il cherche, comme pour son masque définitif, à trouver quelque chose qui collerait à ce petit aéronef efficace. Avec un nom il serait facile de trouver une phrase qui claque pour invoquer "l'âme" de cet objet, mais pour l'instant on se contentera d'un silence. On n'est plus en phase de bataille, classique dans les rencontres héros vs vilains, donc inutile dans un sens de conserver le bon rôle.

Au début il n'y eut aucun problème, le jouet prenant vie à l'aide du pouvoir unique d'Haven, visiblement prêt à défourailler du zombie et à répondre à tous les besoins de son maître. N'y voyez pas là un manque de respect en qualifiant le biplan de serviteur, cependant il est indéniable que dans le duo l'un commande et l'autre agit. Cela n'empêche pas Cael d'aimer tous ses jouets avec passion, au point de toujours prendre soin de son partenaire violet tous les soirs. Le voir en mouvement lui offrait toujours quelques étoiles dans les yeux du brun, signe de la joie simple qu'il ressentait à chaque fois que son imagination prenait vie avec Playmobil. On peut dire que c'est un pouvoir qui lui sied parfaitement, reflétant une part de son esprit d'éternel enfant, et jamais son don ne l'avait laissé tomber...


- Tout va bien... ?

Jusqu'à maintenant, dans ce monde aussi étranger que bleutée, où le chasseur miniature semblait avoir du mal à simplement prendre de l'altitude. Il ne s'agit pas d'un hélicoptère bien entendu, il a besoin d'élan pour décoller, mais à peine l'objet se trouvait dans les airs qu'il trouvait des difficultés à stabiliser son vol, chose qui n'arrivait jamais auparavant. Finalement, et malgré les efforts de la carcasse de plastique pour se mouvoir dans les airs, ce dernier se retrouva figé à hauteur d'yeux et semblait avoir perdu l'étincelle de vie qui l'animait. Forcément, cela créa un sentiment de panique chez le manieur qui ne comprenait simplement pas ce qu'il se passait.

- Ghhh...

En cet instant, le jeune héros se retenait tout autant de crier que de pleurer à chaudes larmes. Non seulement il venait de perdre un allié fiable en terre inconnu, mais il savait maintenant que son pouvoir ne fonctionnerait pas "ici". Pour la première fois de sa vie, on venait de retirer sa plus grande capacité en un instant, et on parle non plus de Playmobil mais de sa joie de vivre. Haven n'a pas toujours vécu avec son trait unique, ça il s'en souvient encore, et il savait se débrouiller à l'époque... Sauf que jamais son imagination ne l'avait laissé tomber. Dans ce monde bleu il n'y a que vide, tristesse et dure réalité... Un constat qui frappa le masqué dès lors que son jouet favori perdit de lui-même ses forces, pour se fixer tel un bout de décor entre ciel et terre.

Tandis qu'il attrapait son compagnon de la main gauche pour le ranger de nouveau, Gameboy dut se mordre jusqu'au sang la lèvre inférieure afin de ne pas trahir la part la plus pathétique de lui-même. Chialer n'apporte aucune gloire, aucun honneur, aucune classe, alors autant ravaler ces larmes et dépasser cette horrible épreuve. Est-ce ce qu'on appelle "grandir" ? S'il y a bien une chose que Cael déteste, c'est qu'on lui dise de prendre de la maturité. Il est grand, c'est juste qu'il a toujours refusé l'avis général pour ne suivre que ce son cœur lui dit de faire. Et maintenant... Tout ce qu'il souhaitait faire était de rentrer chez lui...


- Si tu ne les embêtes pas ils ne vont rien te faire. Suis-moi

Cela faisait un temps que l'autre avait prononcé ces mots, mais ils revinrent dans les pensées du gamin avec fracas. Quel que soit la porte d'entrée qui l'a fait venir dans ce cauchemar, Gameboy n'y était pas entré seul. Et cette simple phrase lui fit comprendre que l'encapuchonnée savait où elle mettait les pieds. Peut-être, car ce n'est qu'une hypothèse pour l'instant, peut-être donc qu'elle savait comment sortir de tout ce silence bleu. Au diable la mission, tout ce qui restait de clair dans les pensées mélangées du garçon était un mince espoir concernant une porte de sortie.

L'inconnue n'était pas sortie de son champ de vision, mais ce fut limite. Comptait-elle le laisser seul, elle aussi ? Pas question, Gameboy avait d'autres motivations maintenant, mais ses actions restaient les mêmes. Il ne devait pas lâcher d'un pouce cette fille au risque de se perdre dans les rues. Rapidement le brun la talonna, et leur petite marche se débuta sans qu'un seul mot ne fut prononcé. Néanmoins, ni la peur ni du duct tape ne sauraient faire taire longtemps l'enfant qu'était le petit dernier des Caelan. Pour ceux qui le connaissent, ne pas entendre Haven était un signe problématique, une anomalie qui ne pouvait rien envisager de bon. Alors ne lui en voulez pas trop s'il ne tient pas sa langue, c'est une seconde nature chez lui...


- Dis, tu sais où on est ? C'est de ta faute tout ça ? Qu'est-ce qui se passe avec mon automate ?

Lorsqu'il ne voulait pas révéler sa capacité spéciale, le sponsorisé parlait toujours de ses gadgets comme des outils concus pour prendre vie, des robots quoi. C'était une idée proposée par un gars de Persona, un scientifique ? Il avait une blouse blanche, donc cela suffisait aux yeux du gamin pour le désigner comme tel. En tout cas jamais il n'aurait eu cette idée tout seul, c'est certain.

- Pourquoi on est ici ? On va où ? Ce sont de vrais zombies ? Comme dans les films et tout ?

Plus l'enfant parlait, moins son trac pouvait s'entendre. C'était comme s'il évacuait tout le stress par la voix, un peu comme ce type de supers qui trouve toujours la bonne blague à sortir n'importe quand, au moins de ne jamais être capable de sceller ses lèvres. Toutefois on pouvait toujours lire dans les yeux du garçon une certaine crainte, mêlée d'avidité concernant les réponses tant attendues.

Espérons juste que son interlocutrice ait les oreilles solides.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.







v Gameboy's Battle Theme v


La réalité des Caelan:
 
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: The Midnighter
Pouvoir: Heure Secrète
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 55
Dollars : 65
Crédits : Merci Ming Yue pour le superbe vava et Neal pour la very beautiful signature ♥
Localisation : ... Devine ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Mar 3 Mai - 20:37

Tu espérais que ton compagnon d'infortune allait se la boucler et gentiment te suivre tout en te laissant faire ce que tu avais à faire. Mais jamais tu n'aurais dû espérer cela, car au bout d'un moment, le jeune homme commença à poser pleins de questions à la fois, brisant ce silence inquiétant que tu avait finit par apprécier :

- Dis, tu sais où on est ? C'est de ta faute tout ça ? Qu'est-ce qui se passe avec mon automate ?

Et comme par hasard, tu ne pouvais pas répondre à l'une d'elle. Cependant, le garçon n'en n'avait pas fini avec ses questions :

- Pourquoi on est ici ? On va où ? Ce sont de vrais zombies ? Comme dans les films et tout ?

Tu finis par soupirer. Il fallait que tu répondes à toutes ces questions, et tu ne savais pas par où commencer. Mais il te fallait de toute façon répondre si tu voulais qu'il te fiche la paix. Sans lui jeter un coup d'œil et en continuant ta marche, tu lui réponds :

- Tu te trouves dans une 25e heure située entre minuit et minuit une. Je peux me balader à l'intérieur et des fois j'y embarque une personne plus ou moins accidentellement. Mais je doute que ce soit ma faute si cette heure existe. Et je ne sais absolument pas ce qu'il se passe avec ton automate. Et on est ici parce que... enfin, cette heure revient chaque jour, et sans faire exprès je t'ai embarqué avec moi donc voilà. Et... je doute que ça soit les fameux zombies qu'on voit dans les films.

Tu espérai avoir répondu à toutes ses question, car tu avais ta cible en vue. Elle s'était figée en plein mouvement de course. La lumière bleutée l'enveloppai, comme chaque chose dans cette heure, mais elle faisait ressortir la pâleur de sa peau et la noirceur de ses cheveux. Tu te tournes vers ton "protégé" et lui dit :

- Reste ici, je reviens.

Tu t'approche de la cible et dès que tu fut suffisamment proche, tu lui donne un violent coup dans le dos, de telle sorte que l'homme s'effondre. Tu avais fait ça par précaution, tu n'avais pas envie de continuer à le courser. Puis tu fais signe au garçon de se rapprocher. Maintenant, il ne te restait plus qu'à attendre que l'heure se termine. Et ce n'était pas avant un moment.


Trucs machin:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Gameboy
Pouvoir: Playmobil - Réveille un jouet afin de le rendre réel
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 32
Dollars : 33
Crédits : Huyhiné omg tu graph tellement bien *^*
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t177-en-avant-les-histoireshttp://astrophelcity.forumactif.org/t201-ta-daaaah-welcome-to-my-world

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Jeu 5 Mai - 15:59


Mission compromise
feat. Hikari Sasaki



Ça a marché ? Vraiment ?

Rares sont les fois où les adultes prennent la peine de satisfaire la curiosité débordante d'Haven, alors quand cela arrive il en avait toujours les yeux qui brillent. Donc, s'il avait bien compris, tous deux se trouvaient dans une 25ème heure, quoi que ça veuille dire, et sa compagne ne savait pas grand chose de plus concernant cette dimension. Si on récapitule bien, elle est une forme de portail entre ici et le vrai Astrophel...


- Attends ! ...

Non, l'inconnue l'avait déjà dit en arrivant. elle pouvait laisser Gameboy "pourrir ici" selon son bon vouloir. Il allait lui demander s'il était possible de rester caché dans cet espace cauchemardesque, mais ses souvenirs lui apportèrent la réponse avant même qu'il n'ait eu le temps de poser la question. La bouche entrouverte sous le masque à gaz, Cael se devait toujours de dire quelque chose. On n'interpelle pas quelqu'un sans raison, ça ne se fait pas. Déjà que lui n'aimait pas qu'on le dérange à tout va, s'il se mettait à en faire de même ça n'irait pas. Il faut donc trouver quelque chose... Quelque chose... Ah !

- Tu t'appelles comment ?

Haven avait totalement oublié son professionnalisme, ainsi que sa mission. En même temps, jamais il n'avait signé pour plonger dans un lieu dénué de tout fun. S'il avait su, jamais il n'aurait accepté une telle épreuve de courage. Alors il essayait d'oublier la chose, cette lumière bleue qui lui file la chair de poule, son pouvoir inefficace, son absence d'amis... Si les zombies sont des gens prisonniers de ce monde, il est facile de comprendre pourquoi ils ont perdu toute envie de vivre...

Mais parler permettait au brun de conserver son insouciance, alors il n'arrêtait pas de bouger ses lèvres et ce même si sa compagne du soir ne l'écoutait pas. Tout de même, l'entrée en scène de l'encapuchonnée indiquait clairement son appartenance au camp des criminels. Demander son nom est donc complètement idiot. Haven n'avait pas eu le temps de réfléchir, et savoir à qui il parlait comptait toujours pour lui. Un simple pseudo pourrait faire l'affaire, après tout il ne comptait pas en donner plus, mais la formulation s'en retrouvait inexacte.


- Reste ici, je reviens.

Peut-être qu'elle s'en foutait, ou peut-être qu'elle ne souhaitait pas y répondre, néanmoins la "méchante" partit vers une rue, hos de la vue du héros. En temps normal, la suivre serait la seule et unique option, malheureusement Caelan avait conscience de n'être qu'un otage sans pouvoir dans cette "25ème heure" alors il ne pouvait rien tenter sans risquer de se retrouver piégé ici à vie.

Ce n'est que lorsqu'elle l'appela de nouveau qu'il put la rejoindre, uniquement pour constater que celui qu'il devait protéger se trouvait à présent à terre, immobile. Il n'était pas comme le zombie d'il y a quelques minutes. Son corps tout entier luisait de cette même couleur froide qui décorait les alentours, comme s'il n'était qu'un truc supplémentaire au même titre que les immeubles, les déchets, ou le sol lui-même.


- Qu'est-ce qui se passe ? Il est devenu zombie lui aussi ?

Gameboy ne semblait pas montrer de considération envers le type qu'il devait protéger. Après tout, une fois sorti de ce monde gelé il pourra toujours tenter une dernière action héroïque pour gagner la partie. Ce qui compte actuellement c'est de temporiser le jeu, garder son calme et attendre une ouverture. Tout gamin qu'il est, Haven savait bien que parfois il faut s'armer de patience si on veut arracher la victoire.

- D'ailleurs pourquoi tu l'attaques ? Tu veux une rançon ?


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.







v Gameboy's Battle Theme v


La réalité des Caelan:
 
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: The Midnighter
Pouvoir: Heure Secrète
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 21/04/2016
Messages : 55
Dollars : 65
Crédits : Merci Ming Yue pour le superbe vava et Neal pour la very beautiful signature ♥
Localisation : ... Devine ?
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t232-hikari-la-lumiere-de-minuithttp://astrophelcity.forumactif.org/t234-parce-que-hikari-a-une-vie-sociale-meme-si-c-est-difficile-a-croire

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Ven 6 Mai - 9:40

Tu n'avais pas répondu à la question du jeune garçon. Comment je m'appelle...? Sur le coup, tu ne savais pas si tu devais donner ton pseudo de Super ou ton vrai nom. Étant en mission, la première option serait la plus logique, mais si le type était lui aussi un Super et qu'il donnait des infos sur elle à son sponsor... Au pire je lui répondrai plus tard.

Alors que tu "assommais" ta cible, ton compagnon d'un soir ne put s'empêcher de poser pleins de questions. A croire que c'était son passe-temps favori.

- Qu'est-ce qui se passe ? Il est devenu zombie lui aussi ? D'ailleurs pourquoi tu l'attaques ? Tu veux une rançon ?


Tu soupire à nouveau. Tant de questions auxquelles il fallait répondre... Tu t'en voulais de l'avoir emmené ici sans le vouloir, mais il te faudra le supporter jusqu'à ce que tout soit terminé. De plus, il ne fallait absolument pas que ta mission échoue. Tout en ignorant délibérément la première question, tu réponds calmement :

- Ce n'est pas un zombie, il s'est juste figé lui aussi. Et je l'attaque parce que c'est ma mission.

Tu songeai déjà à un plan d'attaque pour quand le temps reprendrai sa "normalité". Tu devais attaquer le jeune homme en premier, sans quoi tu allai réellement échouer. Mais avant, autant faire ami-ami. D'ailleurs, tu ne lui avait même pas donné ton pseudo.

- Au fait, je suis The Midnighter.

Tu te rapproche du jeune homme et lui dit ensuite :

- Tout ce que tu as vu et entendu ici, tu a intérêt à le garder pour toi, compris ? Je tiens à ce que personne ne sache que je peux me balader ici.


Au moins, tu avais mis les choses au clair. Mais en attendant, tu ne connaissais toujours pas ton adversaire, ou du moins son nom/son pseudo. Aussi tu lui demandes :

- Et toi, ton nom ?


Trucs machin:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Gameboy
Pouvoir: Playmobil - Réveille un jouet afin de le rendre réel
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 32
Dollars : 33
Crédits : Huyhiné omg tu graph tellement bien *^*
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t177-en-avant-les-histoireshttp://astrophelcity.forumactif.org/t201-ta-daaaah-welcome-to-my-world

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   Ven 6 Mai - 15:42


Mission compromise
feat. Hikari Sasaki



S'armer de patience... Son corps en est capable, mais sa langue ne peut s'empêcher de tourner tel un moulin à paroles devant chaque détail attirant sa curiosité.

Haven avait du mal à rester en place, son désir de rentrer à la maison étant plus fort que tout, alors il tournait autour du corps, l'examinait, le touchait... En bref il jouait avec. Un corps qui ne bouge pas était marrant dans un sens, on aura beau lui faire ce qu'on voudra que ça ne réagira jamais. Le garçon se se baissa en pliant des genoux et appuyait avec son doigt là où il le pouvait. Ça n'a rien de dégueulasse, ce n'est là qu'une forme d'expression de la curiosité enfantine du personnage rien de plus. L'idée que celui qu'il devait protéger pouvait être mort ne le traversa pas une seule seconde, et ce comportement lui faisait oublier encore une fois la peur qu'il ressentait dans cet environnement.

De toute façon, sa compagne de fortune l'avait bien dit elle-même :
"Ce n'est pas un zombie, il s'est juste figé lui aussi." Inutile donc de se soucier inutilement du sort de son protégé. Depuis le début elle semblait dire la vérité, bon après Haven n'est pas, et de loin, le meilleur détecteur à mensonges du pays, mais cela voulait dire qu'il portait une naïve confiance en celle qui pourrait corrompre sa mission. Mission qui est, il faut le rappeler, protéger cet homme sur lequel le héros était en train d'essayer toutes sortes de gamineries, allant d'enfoncer son index dans une oreille à aller toucher son œil pour l'enfoncer lentement dans le crane.

- Et je l'attaque parce que c'est ma mission.

C'était une vilaine donc. Les vilains sont méchants, ils cherchent à détruire le monde et à provoquer le malheur des gens pour leur propre plaisir personnel. Ce sont des personnes à vaincre pour les empêcher de nuire, et cette fille venait de confirmer son appartenance à cette caste dangereuse.

Si Caelan a décidé de devenir un héros ce n'est pas que pour la renommée, mais aussi afin de servir la justice et de protéger le monde tel qu'il est actuellement. Sauf qu'ici, enfermé dans un Astrophel parallèle, protéger quoi que ce soit serait futile. Tout est gelé, stoppé dans un cocon bleu qui se retirera de lui-même avec le temps. Si le danger n'est pas permanent alors il n'y avait rien d'autre à faire que d'attendre. Puis, si la capacité de l'ennemi n'avait pas l'air si dangereux en y repensant. Gameboy s'en doutait un peu à cause de ce que son interlocutrice lui avait dit un peu avant, sur le fait que
"sans faire exprès je t'ai embarqué". c'est une pensée naïve une fois de plus, car le gamin ne se rendait pas compte du fort potentiel d'une telle capacité une fois activée. Dans le vrai monde, l'encapuchonnée n'est qu'une citoyenne comme les autres, mais ici elle possède les pleins pouvoirs.

- Au fait, je suis The Midnighter.

Un pseudo... A l'oreille il avait vraiment l'air cool comme nom de super, à croire que les vilains sont plus inspirés que les justiciers. Enfin on dit ça, mais celui d'Haven est super classe lui aussi ! C'est pour cela qu'il n'hésita pas à balancer le sien pour contrer l'effet d'admiration devant la créativité du nom de son futur adversaire. Il s'agissait donc d'un nouveau jeu, où le gagnant sera celui qui possède le surnom le plus inspiré, et avec comme seul juge le concurrent adverse, mais au lieu de ça "The Midnighter" préféra se rapprocher de lui et adopter une voix à faire glacer le sang d'un épouvantail.

- Tout ce que tu as vu et entendu ici, tu as intérêt à le garder pour toi, compris ? Je tiens à ce que personne ne sache que je peux me balader ici.

Cela eut pour effet de refroidir complètement le gamin présent chez le brun, et de lui rappeler qu'il n'était pas chez lui pour le coup. Il aura beau feindre l'amusement autant qu'il voudra, le danger restera présent et cette fille conservera l'ascendant sur la situation.

Mais pourquoi cette demande ? Haven n'est pas du genre à parler de ses aventures à quiconque... Bon, y a bien Seiren avec qui il peut en parler parfois mais c'est tout, et elle n'est qu'une banale citoyenne, non ? Donc où est le problème ?


- Moi c'est Gameboy, mais pourquoi je ne dois pas parler de toi ? Tu veux rester secret ? C'est bizarre...

Vous qui lisez, abandonnez tout espoir de voir un jour Haven se taire.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.







v Gameboy's Battle Theme v


La réalité des Caelan:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mission compromise • Haven Caelan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission compromise • Haven Caelan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Commerces-