AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




Carvel & Son
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: equinox
Pouvoir: contrôle vectoriel
Inventaire:
Carvel & Son
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 62
Dollars : 34
Crédits : SEIREN ♥♥♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t151-equinox-she-said-and-she-found-that-prettyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Jeu 14 Jan - 19:50

Je crois que je déteste les distributeurs automatiques.

Je voulais juste un putain de kit-kat, je pensais pas qu'il s'agissait là d'un bien inestimable et rare qui me serait complexe à obtenir, une simple petite vitre me séparant de ma dose de chocolat nécessaire au bon fonctionnement de mon organisme. Parce que oui, j'ai besoin de chocolat pour vivre. Et de mal-bouffe, de pleins de trucs gras que Setsuna foutrait à la poubelle si elle les voyait ; des fast-food et pleins de merdes comme ça. C'est bon les kit-kats. C'est trop bons les kit-kats. Et les bons gros hamburgers avec une grosse barquette de frites... attendez on est sur les kit-kats là, faut rester concentrée et pas tout mélanger. Même si tout est mélangé dans l'estomac... concentration !

Pour l'instant, j'arrive à rester calme (à peu près), je regarde juste cette saloperie de machine avaler ma pièce sans me remettre mon dû. Si tu veux pas me filer ma dose de cacao, rends moi au moins ma pièce connasse... j'inspire fortement, songe à ce que ma jumelle ferait dans une telle situation... et j'envoie mon poing dans la machine. Oui oui, Setsuna serait violente là. Toutes les méthodes et réactions sont bonnes face à ces créatures de l'enfer.

J'entends quelqu'un souffler derrière moi, deux voix différentes qui croient murmurer, sans doute, mais que j'entends très distinctement. Je leur lance un regard, qui ne se voulait pas spécialement noir à l'origine, mais qui doit être celui d'une vraie serial killeuse vu comment les deux abrutis décampent à une vitesse incroyable. Un soupire m'échappe alors et je reporte à nouveau mon regard sur la machine ; un petit coup d’œil à ma montre, aussi, qui affiche seize heures et quart de l'après-midi. Les écoliers ont fini les cours à cette heure là, et j'ai fini moi aussi plus tôt. Je ne passe pas ma vie à la boîte, et parfois j'ai pas d'évent, alors je m'occupe un peu comme je peux. Aujourd'hui, Seiren avait des rendez-vous avec des membres du personnel de suivi des agents sur le terrain ; moi j'ai passé mon contrôle – sérieux voir un psy' notez l'utilité – y a plus d'une semaine, alors je suis toute seule. Toute seule, devant cette putain de machine qui se fout ouvertement de ma gueule – parce que oui, les machines peuvent se foutre de notre gueule, faut pas croire.

Je m'inquiète un peu en vrai. Ça se voit pas comme ça, mais quand je suis attachée à quelqu'un, j'ai tendance à m'inquiéter pour eux ; et aujourd'hui, c'est sur Seiren que ce sentiment se porte. Les examens c'est l'enfer, même si je crois qu'elle trouve ça... drôle ? J'en sais rien. Je lui demanderais à l'occasion. Mais en attendant, j'aimerais bien que cette saloperie de machine de malheur me rende ma putain de pièce.

Notez comme ma vie est passionnante.

Puis, finalement, j'arrive à bout de ma (légendaire) patience et place mes mains de chaque côtés pour commencer à la secouer comme un prunier. Qui sait, dans les films, ça marche, pourquoi pas dans la réalité ! Pourtant, aucun bruit sourd ni aucun tintement métallique ne résonne, signant là mon échec cuisant. Mon premier échec ; or de question d'abandonner ! Oui pour une pièce d'un dollar je me battrais. Surtout pour ma dose de graisse nécessaire à ma survie, en fait. Alors je la secoues encore plus violemment, (presque) persuadée que je vais enfin recevoir une réponse positive du destin... Sauf que non. Alors, cri de désespoir (et de rage) face à cette grande défaite dans ma vie...

« PUTAAAAAAAAIN CONNASSE REND MA PIECE AU MOINS ! »

J'crois qu'on m'a regardé de travers.


family & co:
 
bann & stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 71
Dollars : 78
Crédits : Moi x)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Jeu 14 Jan - 20:23


Une machine qui désobéit, ça rapproche

Feat Junko

Lionel était un habitué des balades, surtout pour trouver des félins, il fallait qu'il ai sa dose de ronron-thérapie. Il roula des yeux, il put entendre le son désagréable des piaillements des étudiants qui sortaient de l'école, ce qu'il trouvait leur soucis, bien peu digne de son intérêt. Il sourit quand il put entendre deux mecs passionné parler du dernier jeu à la mode, ce même jeu qu'il avait fini hier soir, à trois heures du matin... Bon il avait dormi, et là il faisait de l’exercice, histoire d'avoir un esprit sain dans un corps sain. Mais il se demandait où se stoppait la folie. L'être humain était un être complexe. Il se gratta la tête et sortit de ces idées. De toutes façon ce n'était pas important. Il bailla un peu. Hum, il dormirai bien cinq minutes après sa balade, quelle fine idée. Il siffla une musique de jeu vidéo, marchant au rythme de la musique son collier marquant la mesure. Ça aurait du être une après-midi normale, sauf que non, le destin, ou un truc du genre que croyais les crédules avait décidés, qu'il verrai une femme, jeune, mais femme quand même. Secouer un distributeur. Il la regarda d'un air blasé. Elle semblait vouloir faire sortir un truc. Puis, elle hurla, faisant fuir les animaux du coin. Il soupira, bon, ce n'était pas pour maintenant, les chats. Il fit la moue, un peu déçu et s'avança vers la demoiselle.

« Si tu crois que c'est en jurant comme un sale gosse que tu vas obtenir quelque chose ? Puis tu sais que la secouer, sers à rien, je parie que ton intervention musclée, l'as plus détraquée qu'autre chose. Il y a trente pour-cent de chance, ou de malheur dans ton cas, que ça soit arriver. Comme je suis de bonne humeur, je te donne, ceci. »

Bien sûr, son ton était presque monocorde, on voyait pas grande émotion sur le visage du jeune homme, mais il sortit une barre chocolatée, ne sachant pas ce qu'il avait sortit, il transportait toujours des choses diverses dans ses poches, ce poids pesant sur chacun de ses pas lui manquerai, il remplacerai, mais n'ayez crainte, la barre était tout à fait comestible, et la demoiselle devait s'estimer heureux que Lionel a sorti ça, il y a bien des choses dans ses mystérieuses poches, mais pas ses clés. Elle étaient dans une cachette près de chez lui. Où il rentrait par la fenêtre, souvent ouverte, même si techniquement fermée. Au moindre vol, même minime, il le remarquerai.

« Maintenant, tu vas éviter de crier comme une truie qu'on égorge, pauvre bête, mais au moins. L'image est nette, tu as fait fuir les animaux. »

Aujourd'hui, Lionel arborait quelques pins qui semblait sortir dans un autre univers, Undertale, ce jeu à plusieurs chemin, il l'avait bien occupé pendant tout ce temps. Lionel n'étais pas vraiment méchant, il n'était pas commun aux relations sociales. C'était même quelqu'un de très nul en ça. À ce demandé comment son binôme le supporte parfois.



Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas




Carvel & Son
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: equinox
Pouvoir: contrôle vectoriel
Inventaire:
Carvel & Son
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 62
Dollars : 34
Crédits : SEIREN ♥♥♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t151-equinox-she-said-and-she-found-that-prettyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Mar 1 Nov - 16:07

En plus d'être de sale humeur j'en ai rien à foutre.
Disons le.
J'm'en bats les steaks d'une puissance cosmique.
Il n'empêche, j'aimerais sincèrement récupérer ma putain de pièce. Les distributeurs automatiques sont des créations du mal qui sont faites pour tromper les (honnêtes ? braves ?) gens. J'aurais dû me méfier ! Maintenant, je me bats avec une machine récalcitrante qui semble autant se foutre de ma gueule -oui, une machine peut se foutre de ta gueule, la preuve- que les gens derrière moi ne semblent m'apprécier.
Au pire, j'm'en branle, en fait.
Et puis c'est à peu près à ce moment là, alors que je suis en pleine guerre acharnée -qui se soldera surement pas par une victoire, mais j'y crois encore- qu'une vois m'arrache à ma lutte. Une voix monotone, ennuyée, fatiguée presque. Blasé. « Si tu crois que c'est en jurant comme un sale gosse que tu vas obtenir quelque chose ? » C'est à cet instant que je comprends que ce ton traînant s'adresse bien à ma (rageuse) personne et que je daigne lui lancer un regard accompagné d'une moue boudeuse. « Puis tu sais que la secouer, sers à rien, je parie que ton intervention musclée, l'as plus détraquée qu'autre chose. » Ah parce qu'elle est pas déjà assez détraquée, p't'être ?? Si elle l'était pas elle aurait pas bouffé ma pièce, déjà. « Il y a trente pour-cent de chance, ou de malheur dans ton cas, que ça soit arriver. Comme je suis de bonne humeur, je te donne, ceci. » Je lui lance un regard curieux cette fois, interpellé ; et c'est ainsi qu'une magnifique barre chocolatée apparut dans mon champs de vision. Pas forcément mon kiffe d'ailleurs, les bounty, mais au pire c'est toujours du chocolat et c'est bon le chocolat. Vraiment. Alors je me montre plus sympa, plus abordable d'un coup -j'ai les yeux qui brillent comme si c'est lui que j'allais bouffer, tout ça- et je m'approche. Mon regard lorgne sur la bouffe que je finis par prendre sans la moindre honte.

« Maintenant, tu vas éviter de crier comme une truie qu'on égorge, pauvre bête, mais au moins. L'image est nette, tu as fait fuir les animaux. » J'aurais sans doute eu une répartie de fou de malade de guedin trop classe si j'avais pas déjà ouvert le plastique et commencé à me goinfrer avec une délicatesse qui tuerait presque ma moitié. Setsu' doit en avoir marre de moi des fois. N'empêche que j'ai faim là, ok. « C'est très bon. Très très bon. J'm'appelle Junko, et toi mister-mort-inside ? Ouais et euh j'm'en fout un peu de tout ton... charabia là. Par contre j'aime bien ta bonne humeur. Bon elle est un peu toute écrasée mais j'ai la dalle et c'est très bon. T'es qui ? » Et comme je suis une jeune fille délicate je parle en mangeant. Tout à fait. Et puis je lance un regard aux chats qui étaient jadis là mais ne le sont plus. En clair je regarde le sol quoi. « C'est cool d'égorger des truies écoute. Tu t'occupes des animaux pour insister là-d'sus ? Les gens s'en foutent en général, ils pensent plus au fait que ça les font chier. Les truies qu'on égorge et le bruit qu'elles font en conséquence, j'veux dire. » Une autre bouchée.


family & co:
 
bann & stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 71
Dollars : 78
Crédits : Moi x)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Mar 1 Nov - 16:44


Une machine qui désobéit, ça rapproche

Feat Junko

Le héros lâchait un soupir. C'est le genre de personnage qu'il avait envie de voir partir de son groupe quand il jouait à un mmo. Ce qui arrivait moins régulièrement en ce moment. Il fallait dire qu'il était à fond sur un jeu qui se jouait en solo. Il avait été assez gentil pour lui donner une barre de chocolat. Pas qu'elle lui manquerait. C'était quelque chose d'exclu dans son univers. Il était seulement possessif avec ses figurines et autres goodies. Il pouvait aisément donner ses vêtements à un type qui mourrait de froid. Elle s'exclame que sa barre était bonne, pas pour rien, vu qu'elle était bio et purement végétale. Mais, son surnom lui faisait soulever un sourcil. Le droit pour être précis. Avant de demander le nom de son donneur de friandise et gentillement lui foutre sur la gueule. Il lâchait un soupir. Il allait avoir mal à la tête avec cette fille. Il en était sûr. Il pouvait presque le sentir tirer ses muscles. Aussi, il manquait une case, carrément tout un carnet a5. Il ne voyait pas il était de bonne humeur. Il haussait les épaules. Il s'attendait pas à ce genre de mot pour lui. Elle parlait de la façon de parler et de la torture qu'on infligeait aux pauvres animaux. Un frisson parcourrait son corps. Il faisait une grimace.

« Lionel... Je ne suis pas une de ces personnes qui cautionne ce qu'on fait à ces pauvres créatures. Je ne tue pas d'animaux. Hors de question que je le fasse. Les seuls choses que j'achète qui provienne des animaux, c'est pour mes amis à quatre pattes. Ce qui fait de moi un faux Végan. J'encourage le cannibalisme des félins d'une certaine manière. Un peu que c'est bon, c'est bio et plein de bonnes choses. Sûr que ton cerveau apprécie l'apport en vitamines. Je vais pas t'empêcher de manger tes trucs, mais tant que c'est loin de moi. »

L'homme aux cheveux rouges n'aimait pas non plus voir les gens manger. Voilà pourquoi il n'avait pas vraiment d'ami. Son duo était vraiment une espèce rare, comme un pokémon qui ne serait pas encore découvert. C'était déjà rare qu'il reste quand ces amis félins mangeaient. Car il ne pouvait s'empêcher d'imaginer le poisson nageant joyeusement dans l'eau, pauvre bête. Il respirait à fond ces pensées n'étaient pas bonnes pour lui. Qu'importe qu'il était blindé face à la réalité de la vie. Il garde une partie de lui sensible à ce monde qui l'entoure. Il sort une autre friandise.

« Et n'espère pas avoir quelque chose de ton régime carnivore. Je n'ai pas ça en stock, désolé. »

Lionel disait ça sur un temps neutre. Il aurait pu passer pour un troll à l'écrit. C'était l’avantage parfois des choses qui se faisait par ordinateur. Il avait avait bien besoin de ça. Lui qui était venu simplement donner à manger à ses amis. Il était avec une jeune fille qu'il approvisionnait de ses propres réserve de barres chocolaté. Elles lui avaient coûter un petit paquet d'argent. Mais ce n'était pas quelque chose qui préoccupait le héros. Il sauverait les animaux et les humains, il se le jurait.



Codage par Ruru



Revenir en haut Aller en bas




Carvel & Son
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: equinox
Pouvoir: contrôle vectoriel
Inventaire:
Carvel & Son
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 62
Dollars : 34
Crédits : SEIREN ♥♥♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t151-equinox-she-said-and-she-found-that-prettyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Dim 26 Mar - 22:53

J’suis contente, quand je mange. Or, le rouquin m’avait donné à manger, donc j’suis contente. Et même que j’le trouvais sympa, voire cool, ce type qui semblait tout mort au dedans mais qui avait eu la gentillesse de me nourrire. Quoiqu’il pouvait tout aussi bien me donner du poison en barre, mais j’y songe pas vraiment. Puis au pire, j’crèverai le ventre plein, et c’est carrément une bonne mort. Ouaip.
Encore qu’il semble réellement désespéré, ou en fin de vie, ou en pleine crise de somnambulisme - quoique non, pas ça -, ou qu’importe. J’ai l’habitude de fatiguer les autres, alors je vais pas m’en formaliser. Puis j’m’en serais pas formalisée dans tous les cas, donc bon. On s’en fout.

« Lionel… »

Oh ! J’ai un petit sourire triomphant, sans la moindre raison, à l’entente de son prénom. J’crois que j’songeais qu’il m’enverrait paître ou un truc comme ça ; éventualité qui n’est pas encore écartée, mais au moins a-t-il la politesse de se présenter avant toute chose.

« Je ne suis pas une de ces personnes qui cautionne ce qu'on fait à ces pauvres créatures. Je ne tue pas d'animaux. Hors de question que je le fasse. Les seuls choses que j'achète qui provienne des animaux, c'est pour mes amis à quatre pattes. Ce qui fait de moi un faux Végan. J'encourage le cannibalisme des félins d'une certaine manière. Un peu que c'est bon, c'est bio et plein de bonnes choses. Sûr que ton cerveau apprécie l'apport en vitamines. Je vais pas t'empêcher de manger tes trucs, mais tant que c'est loin de moi. »

Après ce looong discours, je reste un instant sans mâcher, le fixant d’un oeil surpris. Puis je finis mon morceau, avale, jette mon papier à la poubelle, et alors seulement, je digère et ma barre, et son charabia. Qu’est-ce. qu’il. raconte. C’est donc un mec qui aime pas les tortures sur animaux - jusque là je suis 100% ok avec lui, pas de souci - et qui est végan. À noter, si ce mot me rappelle quelque chose, je ne comprends pas immédiatement sa signification. En effet, je suis une femme de néandertal, un être vivant dans une grotte totalement déconnectée du monde réel.
Bon ok, non, mais j’sais plus ça veut dire quoi, “végan”.
Si j’ai bien compris, c’est un… végétarien ? Ok, j’ai rien compris. Je suis stupide. C’est pas une nouvelle, mais j’suis stupide, et il est trop haut level pour moi. Ouaiiis.

« Et n'espère pas avoir quelque chose de ton régime carnivore. Je n'ai pas ça en stock, désolé. »

OK C’EST DONC BIEN UN VÉGÉTARIEN ! J’ai un sourire triomphant (pour de vrai) alors que je comprends enfin un truc. Soulignons pourtant qu’il parle bien la même langue que moi, ce qui doit vraiment signifier que j’suis conne. Mais j’suis la seule à avoir le droit de me désigner de la sorte.

« No souci ! Lionel, so. J’ai rien compris à ton truc à part que t’aimes pas ceux qui s’en prennent aux animaux, et on est ok, c’est des connards ces types là. Et tu manges que de la laitue, aussi. J’trouve ça dégueu’ la laitue. Mais c’un mode de vie comme un autre… »

Qu’est-ce que j’raconte ?

« Enfin en tout cas, encore merci pour la bouffe. T’es sympa mec. T’étais sorti pour nourrir les animaux errants, c’est ça ? J’peux me joindre à toi ? »

J’suis curieuse.


family & co:
 
bann & stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 71
Dollars : 78
Crédits : Moi x)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Lun 27 Mar - 11:13


Une machine qui désobéit, ça rapproche

Feat Junko

Lionel avait en face de lui une drôle de femme. Ça avait au moins le mérite de soulever un peu son intérêt. Pour une personne comme lui, blasé par la plupart des choses. C'était déjà un sacré pas en avant. Il n'avait pas peur de se faire bouffer. Elle le mordait, il saurait lui rendre l'appareil. Même si croquer de la chair serait trahir encore plus son discours de végétarien accompli qu'il est. Mais soit. Après s'être bafrer comme une malpolie. Elle se présentait à lui, Junko, un nom bien japonais ça, puis demander le sien en retour. Il roulait des yeux. Question délicatesse, on pouvait mieux faire. Vraiment, elle le trouvait marrant ? Lui. Il pourrait presque rit. Elle était aussi... Bordélique... Ouais apparemment. Vu qu'elle continuait son blabla. Il avait beau être un génie. Il avait beau rassembler les pièces du puzzles, rien. Il se grattait le menton, un peu penseur... Cette fille est vraiment une carnivore. Une saleté de carnivore. Il roulait des yeux. Ce n'était pas possible que ce genre de chose lui arrive. Il se massait le crâne. Il allait avoir mal à la tête. Il le sentait arriver gros comme une maison.

« Un peu... Je m'occupe plus des chats. J'adore ces petites créatures. Je suis ce qu'on appelle un végétarien. Oui, la cause animal me tient un peu à cœur. Je suis Lionel, la carnivore. Ne t'en déplaise, c'est ton nouveau surnom. Et tiens la carnivore... »

Car en effet, il avait d'autres sucreries de ce genre dans ces poches. Pour un accroc aux e-sport comme lui. C'était la base des bases. Avoir des réserves. Puis il pouvait se priver d'un truc ou deux si elle avait une pensée un peu près ordonnée.

« Tu peux avoir ce genre de choses, bien qu'un bon repas serait bien mieux. Mais comme j'ai pas envie de cuire de la bidoche pour mademoiselle. Chez moi c'est légumes pas de poisson, ça c'est pour les chats. Par contre, c'est pas illimité mes poches, je ne suis pas Link. »

Il avait l'envie de faire cette référence. Même si c'était difficile de savoir quand on était novice. Mais bon, pas grave. Il préférait faire les choses comme ça lui allait lui. Calmer une carnivore violente, c'est lui donner à manger. Bon à savoir. Il le notait dans un coin de sa tête. Ça pourrait lui être utile pour la suite. Pas trop la gavé non plus, sinon, elle risque de le confondre avec un garde-manger.



Codage par Ruru



Revenir en haut Aller en bas




Carvel & Son
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: equinox
Pouvoir: contrôle vectoriel
Inventaire:
Carvel & Son
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 62
Dollars : 34
Crédits : SEIREN ♥♥♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t151-equinox-she-said-and-she-found-that-prettyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Lun 27 Mar - 12:10

J'crois que Lionel est désespéré - ou extrêmement fatigué - de moi. Ce qui ne serait ni étonnant, ni une première ; pas comme si c'était dans mes habitudes de fatiguer les autres - c'est moi ou je radote ? Enfin ! Par conséquent, le voir se frotter la tempe avec un air réellement épuisé, c'est, genre, habituel. Banal. Normal. Rien de nouveau à l'horizon. En tout cas, il avait l'air vraiment d'en avoir marre de moi, ou alors, j'sais pas... Son regard était entre le "c'est quoi ça" et le "wtf" puis aussi le "help please". Je sais pas exprimer ça autrement. J'suis pas douée pour rappel.

« Un peu... Je m'occupe plus des chats. J'adore ces petites créatures. Je suis ce qu'on appelle un végétarien. » JE LE SAVAIS !! « Oui, la cause animal me tient un peu à cœur. Je suis Lionel, la carnivore. Ne t'en déplaise, c'est ton nouveau surnom. Et tiens la carnivore... »

J'ai un temps de réaction pendant que j'analyse mon nouveau surnom. Et j'avoue, c'est une première. Si sa réaction dépitée et la lassitude, c'est pas nouveau, le "carnivore", ça l'est totalement. J'penche la tête et médite ; ouais, en fait, ça l'fait comme surnom. J'suis une carnivore, une vilaine, une méchaante ! C'est totalement ça.
C'est totalement crédible.
J'ai un petit sourire satisfait ; ce surnom est p't'être un peu méprisant ou moqueur - en fait j'en sais rien et j'y réfléchis pas -, je le trouve sacrément cool. Donc ça va. Puis bon, j'l'ai bien appelé "monsieur-mort-inside", donc cela serait sans doute malvenu.
...
Non en fait j'm'en fous que ce le soit ou non. J'fais c'que j'veux.
Bref, en attendant je lorgne sur la nouvelle sucreries dont je m'empare bien évidemment avant de lire ce qui est indiqué dessus. Pas sûr que cela me plaise, mais j'ai faim. Et contrairement aux gosses immatures qui refusent de manger sans avoir goûté, même quand ils ont faim, je suis capable d'avaler n'importe quoi -même de la laitue - quand j'ai la dalle.

« Tu peux avoir ce genre de choses, bien qu'un bon repas serait bien mieux. Mais comme j'ai pas envie de cuire de la bidoche pour mademoiselle. Chez moi c'est légumes pas de poisson, ça c'est pour les chats. Par contre, c'est pas illimité mes poches, je ne suis pas Link. »

Ma tête se relève brusquement. Je lui lançais des regards en l'écoutant, mais j'étais distraite tu vois ; seulement, entendre "Link" me fait le fixer intensément alors que t'as la galaxie qui s'illumine dans mon regard.
Link.
Gameur.
Copain.
Il ne peut pas en être autrement ; qui n'autre qu'un gamer pour avoir de telles références ? Sortir de telles vannes ? Je viens de rencontrer un gamer végétarien - végan, pardon - qui me nourris. La vie m'a fait rencontrer mon futur meilleur ami. C'est décidé. Oui c'est décidé unilatéralement, j'aime décider unilatéralement. Sans le tenir au courant d'ailleurs - non parce que concrètement j'pense qu'il aurait plus envie de me faire fuir, tout comme j'ai (involontairement) fait fuir les bêtes sur lesquels il portait un œil un peu plus bienveillant que celui (mort) qu'il m'offre. Mais osef ! Je m'excite (pour changer).

« T'es un joueur de The Legend of Zelda ?? Sérieux ?? C'est trop d'la bombe ces jeux ! C'est lequel ton préféré ? J'dois avouer pas être très originale, c'est Twilight Princess. D'ailleurs la réédition HD est juste teeellement canon, c'est énorme ! Il fait partie de mes jeux préférés ! Tu joues à d'autres trucs ? Genre perso j'joue à Call of - j'ai découvert mon don grâce à Call of - puis genre, j'adore les Resident Evil. C'creepy c'est énorme ! »

Il m'a perdue.
Définitivement.
Et oui, j'lui ai parlé de mon don. J'ai même pas fait gaffe.

« T'as quoi comme consoles aussi ?? »


family & co:
 
bann & stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 71
Dollars : 78
Crédits : Moi x)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Lun 27 Mar - 22:19

Le jeune adulte qu'est Lionel a souvent ce regard blasé. Même qui il est un peu plus heureux. Au moins ces barres servaient à quelque chose. Il est vrai que ce n'était pas toujours évident de se retrouver face à ce genre de personne. Ce que ça faisait du bruit une demoiselle de son style en colère. Et vu sa rapidité à manger, elle devait avoir très faim. Il rencontrait une autre sorte de chat. Un peu plus agaçant que ces amis félins habituels. Il époussetait sa veste d'un geste las. Puis elle captait la référence. Il rigolait un peu, il ne moquait pas. C'était nerveux. Il ne s'attendait pas que mademoiselle carnivore aime les jeux vidéos. C'était assez inattendu. Mais il y a avait de tout dans les gameurs, il avait appris bien assez vite.

« Mon préféré, je crois c'est ocarina of time, il est un peu vieux, mais j'aime beaucoup les énigmes dedans. Le réédition de twilight princess est superbe. Même si la wii, j'aime moyen par contre. Bien qu'elle a été un pas en avant pour nintendo. Si je joue )à d'autres chose ? Bien entendu voyons, je ne contente pas que Zelda, même si a marqué une partie de ma façon de jouer, inévitablement. Je suis plus jeux en ligne. J'ai joué un moment à call of quand les adversaires étaient un peu correct avec les joueuses femmes... Maintenant, je t'avoue que je passe mon temps sur Witcher 3 bien que beaucoup de joueurs actuels sont sur Overwatch et un autre truc. Je dois changer ma carte graphique pour l'installer. »

Là, il était parti, définitivement, le gars un peu mort. Les jeu, c'est son dada et ça se voit. Sa salle de jeu est d'ailleurs interdite à ses amis à quatre pattes. Si cette fille aime comme lui jouer, il n'avait plus aucune raison de la fuir.

« Toutes jusqu'à présent, j'ai une sacré collection. Bien sûr, j'ai du faire venir certaines consoles de loin. Faudra que tu viennes un jour, on se fera des parties... Pardon, on se connaît à peine et ma passion pour les jeux m'as emporté... »

Là, présentement, il se grattait le cou parce qu'il était gêné. D'en dévoiler un peu trop sur lui. Rencontrer des joueurs en irl avait toujours eu cette excitation passagère. Celle qui disaient qu'il pouvait vivre. Qu'il pourrait sauver d'autres vies. D'autres personnes malheureuses. Qu'importe si cette fille a un don et le met au service du mal. Ce qui comptait, c'est le jeu. Et le boulot, c'était un peu secondaire. Priant pour pas que son partenaire éternue sous ses pensées. Monsieur était un cyborgs, mais il éternuait, comme tout le monde.

« Ma réédition préféré, je pense que te la montrer un jour sera bien mieux que des milliers de discours... Je te vois déjà en train de hurler à en réveiller le voisinage si les murs n'étaient pas si bien isolés... »

Lionel d'habitude plus cynique l'était moins. Elle resterai une carnivore, mais une bonne carnivore.



Revenir en haut Aller en bas




Carvel & Son
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: equinox
Pouvoir: contrôle vectoriel
Inventaire:
Carvel & Son
Date d'inscription : 02/01/2016
Messages : 62
Dollars : 34
Crédits : SEIREN ♥♥♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t151-equinox-she-said-and-she-found-that-prettyhttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Mar 28 Mar - 12:28

Je m'enflamme. Mes yeux brillent de mille feux et mes joues doivent rosir de cette joie qui m'anime. J'ai un sourire de dix-huit kilomètres de longs alors que je commence ma - très - longue tirade, en respirant de façon très aléatoire. En même temps, parler jeux vidéos, j'kiffe ça. J'ai conscience ne pas être une grosse gameuse hardcore et qu'il y a sans nul doute plus calé en la matière que moi, mais justement ; j'adore ça ! A la maison, j'suis la seule à me foutre derrière une console et à m'extasier, ça fait du bien de parler avec un connaisseur, quelqu'un qui me comprend ! Setsuna me regarde toujours d'un œil attendri comme si elle parlait à une gamine de primaire ou... Ou alors elle ne comprend juste pas et.
Et bordel c'est trop cool d'en parler avec quelqu'un qui m'comprend, voilà.
Il a un rire, et j'sais pas s'il se fout de ma gueule ou quoi mais j'm'en branle. J'suis bien trop occupée à m'extasier pour chercher à comprendre.

« Mon préféré, je crois c'est ocarina of time, il est un peu vieux, mais j'aime beaucoup les énigmes dedans. Le réédition de twilight princess est superbe. Même si la wii, j'aime moyen par contre. Bien qu'elle a été un pas en avant pour nintendo. Si je joue )à d'autres chose ? Bien entendu voyons, je ne contente pas que Zelda, même si a marqué une partie de ma façon de jouer, inévitablement. Je suis plus jeux en ligne. J'ai joué un moment à call of quand les adversaires étaient un peu correct avec les joueuses femmes... Maintenant, je t'avoue que je passe mon temps sur Witcher 3 bien que beaucoup de joueurs actuels sont sur Overwatch et un autre truc. Je dois changer ma carte graphique pour l'installer. »

Mon regard pétille tandis que je secoue la tête en signe d'approbation. Je fais pas vraiment attention à son visage, de marre jusqu'alors, plus vivant qu'il ne l'avait été devant moi. Je crois qu'on est dans un état d'esprit similaire, trop émerveillés et contents pour vraiment utiliser nos cerveaux de façon optimale, ouais.
C'est la planète gamer ici bas, yo.

« Toutes jusqu'à présent, j'ai une sacré collection. Bien sûr, j'ai du faire venir certaines consoles de loin. Faudra que tu viennes un jour, on se fera des parties... » OWI OWI OWI. « Pardon, on se connaît à peine et ma passion pour les jeux m'as emporté... » Ah. Ah oui. J'ai un éclat de rire alors qu'il se gratte le cou, visiblement gêné. C'était la meilleure réponse de l'univers ; et alors je secoue la tête, un grand sourire parant mon visage. « Nan t'inquiète. Je veux ! T'as pas à être pudique ou quoi, et j'mange personne, promis. » Je crois pas que ce soit c'qu'on dit à une personne que l'on côtoie depuis cinq minutes, mais au pire, j'm'en fous. Ouais.

« Ma réédition préféré, je pense que te la montrer un jour sera bien mieux que des milliers de discours... Je te vois déjà en train de hurler à en réveiller le voisinage si les murs n'étaient pas si bien isolés... »

C'est drôle comme en cinq pauvres minutes, il m'a déjà cerné. Je me mets à rire - encore - et finis par m'affaler à côté de lui - marre d'être debout, ouais. Et alors je lui lance un regard malicieux, complice même ; ouais, à ce type que je viens de rencontrer. Mais c'est comme si on était déjà amis, si c'est pas beau ça.
Le jeu vidéo et les machines qui désobéissent, ça rapproche.
Qui a parlé de no life ? Regardez comme les jeux permettent des liens ! Ah lala.

« C'est quand tu veux pour les parties. Je te préviens, je suis bonne concurrente ! Pour ce qui est de Ocarina of time... Ouais, les énigmes sont grave cools - j'aime beaucoup le scénario - mais faut avouer que les graphismes piquent un peu, de nos jours. Witcher 3 j'l'ai un peu geeké, mais j'avoue qu'avec le taff j'ai pas autant de temps que je le voudrais dernièrement ! Overwatch, j'ai jamais essayé, tu l'crois ? LES JEUX EN LIGNE C'EST COOL ! Sérieux, j't'adore déjà, tu l'sais ça ? »

Je ris encore.

« Ca fait du bien d'être compris. Et t'as genre... TOUTES les consoles ? Même les rétros ?? J'dois avouer surtout tourner à la PS4, WiiU - j'hésite à craquer pour la Switch, juste pour Breath of the Wild - et à l'ordinateur. Sérieux, pas mieux comme console que l'ordinateur. »

Et faudrait que j'songe à m'prendre une Xbox, un jour.
Vraiment.


family & co:
 
bann & stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas




Persona
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Persona
Date d'inscription : 19/12/2015
Messages : 71
Dollars : 78
Crédits : Moi x)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   Mar 28 Mar - 13:21

Le jeune homme s'était perdu, au moins, s'il sortait des références de jeux, ça passait crème. Il avait trouvé une fille avec qui il pourrait parler sans se faire passer pour un gosse. Même si en vrai ce que ces gens pouvaient dire était vrai ou faux. Leurs études à la con. Il les démentait toutes avec sa propres expérience. Il savait gérer deux choses en même temps. Ce n'était pas grâce qu'à son génie. C'était les jeux. N'en déplaisent aux autres. La jeune femme s'extasie sur le fait qu'il joue. Il se demandait si elle finirait par sauter ou pas. Les probabilités étaient élevés. Mais elle pouvait les détruire, comme elle avait fait avec cette pauvre machine. Parce qu'il était presque sûr que la dite carcasse d'électroniques fonctionnait plus du tout.

Bien qu'elle venait de lui dire qu'elle ne le mangerait pas. Il ne peux s'empêcher de penser à la viande qu'elle mange avec tant de plaisir. Il se retient de faire une remarque bien sentie sur la chose. Il n'avait pas le besoin de se chamailler sur ça. Une pique de temps à autre lui rappellerait qu'il n'est pas pour son mode de consommation. Ça suffirait.

Il fixait la jeune fille qui venait de s'étaler sur le sol. Parfois, même lui ça lui arrivait de faire ce genre de chose. Mais souvent on lui disait que ce n'était pas fait pour ça. Elle rigole fort. La discrétion ne doit pas être son fort. Il la voyait déjà hurler même à son boulot. Il se demandait comment ses collègues n'avaient pas mal au crâne. L'habitude sûrement. Il haussait les épaules avant de se plier comme une sorte de volatile. Ses cheveux rouges faisant clairement tâche dans son camouflage qui n'en était pas un de citoyen ordinaire.

Il écoutait presque religieusement ces mots. Elle était pour une partie, à la bonne heure. Il aurait peut-être un adversaire à sa hauteur. Il ne pouvait rien de plus sur Ocarina, elle avait tout dit. Ils semblaient d'accord. Les graphismes piquent un peu. Elle s'amuse à dire des choses que seuls des gameurs comme lui pouvaient comprendre. Puis elle lâchait qu'elle l'aimait bien. Comme ça. Elle décrétait souvent ce genre de choses ? Il haussait les épaules. Il n'avait que peu d'amis. Même dans ce monde. Il n'aimait pas certains types de joueurs. Il y en avait bien plus rencontré que des gens corrects.

Parler de jeux avec une inconnue, c'était vraiment bizarre. Lionel ne savait pas trop se comporter dans ce genre de cas. Sachant que son seul ami qu'il a gardé c'est son duo. Il penchait un peu la tête, elle avait une collection modeste, mais acceptable pour une être une bonne gameuse à ses yeux.

« Ah la switch, je l'ai commandé pour l'avoir. Ce nouveau Zelda est super cool. Je ne vais pas t'en parler plus que ça. Car c'est un jeu qui se vit comme la plupart des jeux de cette licence tu va me dire. Oui, toutes. Même les rétros. Certaines fonctionne très bien. D'autres ont quelques menus soucis. Mais je réglerai ces derniers sans trop les abîmer. J'attends avec impatience des suites. Même si j'avoue que ça ressemble parfois à du troll vu le nombre de teasing qu'on a eu sur certaines licences ou de réédition. Tu sais que m'adorer alors qu'on a en commun que le jeu c'est un peu maigre carnivore ? Mais soit. T'es pas si débile que ça. Tu gagnes un point. »

Pour marquer le coup. Il décroche eu de ses badges qu'il collectionne pour le mettre sans gêne sur la veste de la jeune fille. Si elle s'y connaît vraiment, elle saura de suite que c'est un clin d'oeil à la série Fall out.

« Je préfère le pc aussi, sache-le. Qui sait on s'est peut-être croisée dans une game de league of legends. Je te vois bien tanker... »



Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(lionel) ; une machine qui désobéit, ça rapproche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Commerces-