AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
witness me // Arthur (fb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
X-Trem Factory (médecin)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t1089-i-was-dead-once-camiliahttp://astrophelcity.forumactif.org/t1099-chaussette-rs-camilia
Date d'inscription : 15/10/2018
Messages : 23
Dollars : 28
Crédits : Dandinou.
X-Trem Factory (médecin)
MessageSujet: witness me // Arthur (fb)   Jeu 25 Oct - 21:09

WITNESS ME
camilia & arthur




Vous êtes bien sur le répondeur de Arthur Cavendish, veuillez laissez un message après le bip.

Au bord de ses lèvres, ses mots restaient coincés. Au fond de sa gorge, ils commençaient à l'étouffer. Au signal sonore, elle a l'impression de perdre confiance. Cela faisait des jours qu'elle ne l'avait pas eu en ligne et qu'elle avait construit en son esprit tous les scénarios possibles et imaginables des raisons qui l'auraient poussé à ne pas lui répondre.

Le silence l'avait rendue inquiète. A deux semaines de son départ, elle s'était enfin décidée à lui dire, et voilà qu'il ne répondait plus, qu'il avait disparu. Ses mains avaient tremblé et elle avait raccroché son téléphone, le fourrant nerveusement dans sa poche. De là elle avait ressorti le chèque de sa grand-mère, qu'elle détailla entre ses doigts.

C'était normal, pour Nanny, de lui offrir tant. Après tout, bientôt, ils n'allaient plus la voir, et puisqu'ils avaient déjà un certain âge, ils devaient sûrement avoir peur que ce soit la dernière fois. A cette pensée, elle s'était retournée vers le couple de personnes âgées assis sur la banquette derrière elle, attendant patiemment leur tour. Avec tout l'amour qu'elle avait pour Papy et Nanny, elle du se retenir de maudir le temps et l'âge ; ces maudits qui allaient forcément les lui enlever un jour.

Comme le temps avait fini par lui retirer Arthur ; qui ne lui répondait plus.
Tout disparaissait si vite.
Quelques angoisses avaient fait leur chemin en elle qui avait encore l'impression qu'elle était arrivée en Irlande la veille. Et bientôt, elle partirait.

Elle partirait.

Le bébé dans le landeau s'était mis à pleurer.
Camilia tourna la tête, vivement.
Les hommes en cagoule noire étaient entrés.


X-Trem Factory (ingénieur)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/10/2018
Messages : 11
Dollars : 18
Crédits : camilia de mon cœur.
X-Trem Factory (ingénieur)
MessageSujet: Re: witness me // Arthur (fb)   Jeu 25 Oct - 22:20

Witness Me
Camilia & Arthur

tout le temps du trajet, Arthur rêvait à ce qui'l n'avait plus.
Les rires et l'insouciance.
Les jeux, la fête, les potes.
L'amour aussi ; et Camilia qui n'avait jamais réellement quitté sa vie - son esprit, ce nom qui s'était affiché sur l'écran du smartphone qu'il n'utilisait plus. Un autre aux cartes prépayées lui avait été fourni, avec pour ordre intime de faire une croix sur l'ancien - le passé.

Et pour elle, il ne l'avait jamais détruit.
Parce qu'après tout, et malgré la durée entre chaque rencontre qui s'allongeait, une part de lui ne respirait plus que pour leurs entrevues, aussi rares et courtes soient-elles.

Parce qu'il n'était plus capable de concilier sa vie pour elle et ses rêves de grandeurs.
Ses ambitions folles qui l'avaient mené sur la banquette du camion, dans lequel Neal et Connor étaient, eux aussi.
Le plus blond des deux avaient jeté un regard furtif sur l'écran de téléphone d'Arthur, et ce n'est qu'aux portes de leur propre destruction, à quelques minutes d'investir la banque, qu'il se décida finalement à lui poser la question.

— Tu regrettes ?

xxx

Ce jour-là, comme si c'était hier.
Le vent soufflait peu, le soleil réchauffait la foule amassée dans les gradins, à quelques minutes du coup d'envoi du match.
Et sans les formalités qui ne s'imposaient pas aux compétitions étudiantes, les joueurs de l'équipe ne se cachaient pas dans les vestiaires.
Ils étaient comme tout le monde, sans distinction de participation.
Et Arthur qui la voyait encore, lui aux couleurs de l'équipe, Margaux près de son aimé, quelques potes qui étaient bien fades à côté d'elle.
Neal arrive derrière l'attaquant Cavendish, et l'attrape par la nuque, fixant Camilia de son regard clair.

— Dis donc les filles, pour des nanas pas sportives, on vous voit souvent aux matchs ces derniers temps.

Un clin d'oeil le fait rougir, alors qu'il n'était même pas la cible des pouffements de rires qui s'exprimaient alors.

— C'est cool que vous soyez là.

Et secrètement, son regard ne se portait que sur la Roxvenssy.
De tous, il n'y avait qu'elle.
made by MISS AMAZING.


X-Trem Factory (médecin)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t1089-i-was-dead-once-camiliahttp://astrophelcity.forumactif.org/t1099-chaussette-rs-camilia
Date d'inscription : 15/10/2018
Messages : 23
Dollars : 28
Crédits : Dandinou.
X-Trem Factory (médecin)
MessageSujet: Re: witness me // Arthur (fb)   Jeu 25 Oct - 23:55

WITNESS ME
camilia & arthur




Ce jour-là, comme si c'était hier.
Margaux avait des allures de reine au bras de son roi, et Camilia ne ressentait pas la moindre jalousie. Plutôt quelque chose comme de l'admiration, et peut-être de la fierté ; d'être la meilleure amie d'une personne aussi brillante. Si Margaux était le soleil qui illuminait ses journées ; Camilia était la lune qui apaisait les colères de son amie ; et leur complicité n'avait jamais été si évidente que ce jour-là.

Les plaisanteries de Neal avaient eu l'effet immédiat de la faire sourire, quelques couleurs roses riant au haut de ses joues.
C'était vrai, elle ne s'était jamais intéressée au football ; ni à aucune compétition d'aucun sport, d'ailleurs. Mais depuis deux mois, elle n'avait raté aucun match, aucun entraînement. Elle pouvait bien faire semblant que c'était pour Margaux, mais personne n'était duppe.

Sauf lui, qui évidemment n'avait rien remarqué.
Heureusement, car elle n'aurait jamais eu le courage de l'avouer.
Le match allait commencer dans quelques minutes, il ne fallait pas le déconcentrer.

Ah, si elle avait pu s'empêcher.

Vous joueriez pas aussi bien si on ne venait pas.

Margaux avait déteint sur elle ; et dans son regard océan il y avait tant de fierté.

C'est clair, que feriez-vous sans vos précieuses supporters !

Camilia avait souri, et ses yeux n'avaient pas quitté Cavendish.
De tous, il n'y avait que lui.
Et même entourés d'une foule si grande, ils avaient leur monde à part. Camilia avait mimé avec ses lèvres quelques mots qu'elle savait qu'il comprendrait.

Bonne chance
avait-elle murmuré dans un silence.


X-Trem Factory (ingénieur)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/10/2018
Messages : 11
Dollars : 18
Crédits : camilia de mon cœur.
X-Trem Factory (ingénieur)
MessageSujet: Re: witness me // Arthur (fb)   Sam 10 Nov - 23:40

Witness Me
Camilia & Arthur

Leurs silences n'avaient aucun sens pour le reste du monde - et c'était ce qu'il avait cherché à créer avec elle, en fin de compte. Il avait répondu d'un murmure, lui aussi.
Merci.

Et quand l'entraîneur les avait appelé à quelques secondes du coup d'envoi, Arthur s'éclipsa en levant sa main en direction du petit groupe, un regard en plus pour Camilia - bourré de sens, de tout ce qu'ils ne se disaient pas à haute voix.

Quand ils se mirent en formation, et que déjà la petite foule des tribunes montrait son enthousiasme, Cavendish fit abstraction de toute l'agitation pour se concentrer à donner le meilleur de lui-même.

À chaque fois, il mettait un point d'honneur à être le meilleur.

xxx

La question de Neal resta sans réponse, puisqu'Arthur avait aussitôt considérer que ça ne valait pas la peine de dire ce qu'ils savaient déjà tous les deux. Il se contenta d'un regard chargé d'amertume en sautant hors du camion, une fois le signal donné par leur chef.

— Allez, on y va.

Et plutôt qu'un cri d'encouragement, il refoulait ses propres démons intérieurs qui lui hurlaient de faire demi-tour.
De retrouver ce sourire qui se fanait dans ses souvenirs.
D'envelopper encore une fois les petites mains fragiles.
De se bercer encore au son de sa voix.
De tous, il n'y avait qu'elle.

Quand ils font irruption au sein de la banque et que les premiers cris d'effroi retentissent à ses oreilles, Arthur s'est déjà débarrasser du reste d'humanité au fond de son être, sous prétexte pourtant de servir une noble cause.

Et il ne s'étonna plus de se voir braquer un flingue en direction d'otages innocents. Dans ses yeux, il n'y avait plus que rage, colère, et tout ça qui sonnait creux.
made by MISS AMAZING.


X-Trem Factory (médecin)
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t1089-i-was-dead-once-camiliahttp://astrophelcity.forumactif.org/t1099-chaussette-rs-camilia
Date d'inscription : 15/10/2018
Messages : 23
Dollars : 28
Crédits : Dandinou.
X-Trem Factory (médecin)
MessageSujet: Re: witness me // Arthur (fb)   Dim 11 Nov - 10:28

WITNESS ME
camilia & arthur




Camilia n'avait pas hésité une seconde : son corps s'était lancé en avant, poussé par beaucoup de courage mais surtout beaucoup d'inconscience. Elle s'était agenouillée près du vieil homme qui, paniqué et sa canne bancale, était tombé au sol. Son agitation n'avait pas du plaire car l'un des braqueurs tira une balle en l'air, arrachant des cris d'effroi et de surprise à quelques uns des otages.

Camilia, elle, n'avait eu aucun égard - regard - pour aucun de leurs ravisseurs. Tout ce qui lui important désormais était la santé de ce qu'elle décréta être son nouveau patient. Son indifférence non plus n'avait pas beaucoup plu : le braqueur s'était approché, lui avait ordonné de s'écarter. Bien sûr, elle avait refusé ; et pour son affront, voyait le canon de l'homme collé à sa tempe.

Cet homme est blessé, je dois l'aider.
Écarte-toi, j'ai dit. Ou je t'écarte moi-même.

* *  *

Non.

Les livres dans ses bras avaient l'air de poser une tonne. A intervalles réguliers, on pouvait la voir se mordre le coin de la lèvre inférieure. Son buste était en retrait et son dos était comme coincé contre les casiers. Devant elle, Arthur Cavendish la prenait en otage. C'est vrai : comment aurait-elle pu fuir avec ces yeux-là qui la regardaient ?

Aux éclats de joie qui s'étaient dessinés dans son sourire et ses iris, aux couleurs qui avaient fait ses joues prisonnières, on pouvait apercevoir des esquisses d'amours se débattre sur le visage de Camilia.

Non.

Elle avait ri.

Je deviendrai pas ta vice-présidente, Arthur.

Elle avait eu comme un sursaut lorsqu'un élève s'était approché d'un casier juste à côté d'eux. Gênée, elle baissa le ton et sa voix devint un murmure.

Tu m'as déjà permis d'intégrer le conseil. Imagine ce que les gens penseraient.

Pour elle, ça avait toujours été important. L'image qu'elle pouvait donner lui donnait une reconnaissance - de l'estime - qu'elle n'avait jamais ressenti dans le passé. Les bruits de couloir avaient le pouvoir de la rendre malade et elle s'était toujours arrangée pour ne pas les entendre ; ou pour n'entendre que ceux qui la rendaient heureuse.
Du genre de ceux qui prétendaient qu'ils étaient amoureux.
L'oeuvre de Margaux, bien entendu.

Arrête..

Il la regardait toujours avec ces yeux-là. Ça la rendait vulnérable. Lorsqu'il l'avait proposée au conseil, c'était pareil : elle avait dit non, puis elle avait dit oui.

J'ai dit non.

Elle n'avait pas arrêté de sourire.

Ou peut-être que oui.


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: witness me // Arthur (fb)   

witness me // Arthur (fb)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: FAR AWAY :: Le monde-