AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (denzel) •• ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




je suis une patate
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Holy Flame
Pouvoir: maîtrise du feu
Inventaire:
je suis une patate
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 128
Dollars : 24
Crédits : Meera pour cet ava du feu ♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t50-jude-angel-with-a-shotgunhttp://astrophelcity.forumactif.org/t74-jude-rs-oo-smile-for-everyonehttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: (denzel) •• ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!   Dim 6 Sep - 19:43

ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!
JUDE&DENZEL •
Entraînement. Jude appréciait les entraînements, réellement. Surtout avec ses gants, il se sentait libre, il volait, allait dans la direction qu'il le voulait et même la pesanteur ne semblait plus avoir de droit sur lui. Jude aimait les entraînements, qu'ils soient dans le cadre de l'académie que dans celui du sponsor, bien qu'il préférait les seconds ; dans le premier cas, il était entouré de ses potes et pouvait s'améliorer, se sentir ainsi plus fort et en sécurité ; dans le second cas, il pouvait sortir ses gants et chanter « I believe I can fly ». Enfin presque, quand il ne gueulait pas des « YOUHOUUUUUUUU » ou des « WAIIIIIIIIIII » particulièrement démonstratifs et français. Ou quand il fermait pas sa gueule, aussi. Non parce que des fois il vole sans gueuler, si si. Incroyable je sais.

Entraînement. Aujourd'hui c'était entraînement. Entraînement de sponsor, donc dans le district de Hiawatha, et donc, avec ses gants. Et donc, I believe I can fly. Il appréciait aussi les gens du sponsor, ceux qui s'occupaient de lui principalement, mais tous, sans même vraiment les connaître. Il avait conscience que certains lui sortiraient sans doute des yeux s'il était un peu plus subjectif, néanmoins, il se sentait déjà un peu responsables de leurs personnes en tant que futur PDG. Même si clairement, il n'aimait pas ça. Pas de se sentir responsable d'eux, non, le statut. Mais là n'est pas la question. Il appréciait les gens du sponsor voilà tout, même si certains l'exaspéraient et d'autres... L'exaspéraient mais ils les kiffaient à mort quand même. De toute manière, son oncle, c'était le meilleur. Même s'il ne l'aurait jamais dit explicitement et encore moins devant lui. Super objectif le gamin.

Il volait, là. Les terrains d'entraînements mis à disposition des sponsors étaient immenses. L'adolescent était certain de ne jamais en avoir vu le bout, et il était certain que cela n'arriverait pas de sitôt. Ce qui expliquait son imbécillité profonde et le fait de ne pas regarder souvent en bas. Sauf qu'il commençait à fatiguer et allait devoir se poser. Alors, enfin, il lança un regard au sol... Pour se rendre compte qu'il avait un peu trop dérivé. Qu'il s'était vraiment beaucoup éloigné. Qu'il était à proximité des usines. Qu'il avait quitté les terrains d'entraînements. Et meeeerde. Jusque là, ce n'était qu'un maigre problème, tout de fois. Il devrait juste y retourner à pied... Et réussir à rerentrer sans ses affaires, mais cela aussi n'était pas un problème majeur. Le problème, il arrive. Le problème, c'est qu'en descendant, il se rendit compte qu'il aurait dû amorcer sa descente plus tôt, qu'il commençait à réellement fatiguer. Et s'il ne descendait pas fort, il avait tout de même du mal à contrôler la direction dans laquelle il allait, et avait même la sensation qu'il allait s'endormir en cours de route. Et ça, c'était un réel problème.

Il continuait sa descente le tout sans paniquer, alors qu'il commençait à sentir ses muscles se figer, paralysés alors que la douleur devenait de plus en plus forte. Il se poussait trop à bout, il allait atteindre ses limites... Et bien sûr, quoi de mieux qu'un capot de voiture pour les atteindre. Il atterrit sur une voiture, le tout, heureusement, pas trop violemment, ce qui sans doute n'infligea pas de dégât à la bagnole, mais qui faisait un peu mal quand même. Le truc, c'est que la voiture, elle était à l'arrêt... Au niveau d'un feu rouge. Donc il allait devoir redémarrer, non ? Noooon. Il était pas si con, le conducteur, si ?

« ▬ ...Coucouuu. Tu veux bien te garer sur le bas-côté, dis ? »

Jude, crois pas, c'est vraiment pas ton jour de chance.


une rose de Heileen & une de Lionel ♥

fanclub & co ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas




Farfallina
avatar

Super Fiche
Super-pseudo:
Pouvoir:
Inventaire:
Farfallina
Date d'inscription : 21/08/2015
Messages : 70
Dollars : 76
Crédits : Kingyo >w<
Localisation : A la recherche d'un client, d'une mission ou chez lui avec son frère dans le district Saten
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t84-denzel-stevens-c-est-pour-une-course-ou-pour-une-confidencehttp://astrophelcity.forumactif.org/t94-qui-sait-s-entourer-devient-puissant-y-a-moyen-de-voir-pour-un-lien-mon-petit#327

MessageSujet: Re: (denzel) •• ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!   Dim 10 Jan - 20:34

Le premier commandement de toute bonne entreprise est celui du client roi. Denzel aurait bien aimé rectifier cet édit. D'où venait-il d'ailleurs ? Sinon du client lui-même. Depuis quand devait-on écouter ce que disait l'autre pour la sûreté de son propre business. Le moteur ronflait, il était à plein régime avec derrière lui... des cageots de poules pour une livraison. On venait de lui faire une mauvaise blague où au final son client ne voulait pas payer une camionnette et avait loué ses services. Il s'était juste débrouillé pour qu'elles ne fassent pas leurs besoins sur sa banquette. Elles étaient dans des cages, mais bon on ne savait jamais. Sur la route, il n'en pouvait plus. A chaque virage, il fallait qu'il y en ait une qui se mette à hausser le ton comme si elle agonisait. C'était une bien triste justice. En vérité, il sentait que c'était ses nerfs à lui qui fondaient. Il aurait bien tordu le coup à l'une des volailles pour le repas du soir. Le regard qu'il jetait dans son rétroviseur était plus que significatif. Oh une belle petite poule bien grillée, bien délicieuse et surtout si silencieuse. Ce serait le bonheur. N'y avait-il pas d'animal plus stupide que ces volatiles ? Alors qu'il se concentrait à nouveau sur les poules.

Son cerveau partait sur des études qu'il avait lues... il n'avait vraiment pas besoin de le savoir. Pourquoi avait-il lu des choses sur l'élevage des poules... ? Il ne dormait pas. Au final, il était parti se faire cuire une bonne cuisse de poulet devant la télévision, autant dire qu'il n'avait pas trouvé le sommeil. La rue était chargée de monde... Ce travail était épuisant vraiment. Il se mit à piler pur que les poules s'écrasent contre le grillage. Certaines arrêtaient de jacasser comme elles étaient assommées. Il venait tout juste de trouver les clefs de sa tranquillité. Sa voiture se mit à faire comme des crises épileptiques où elle accélérait, freinait brutalement. Les rongeurs ! Pourquoi ça ne pouvait pas être des souris de laboratoire ? ... Pitoyable poules semblables à tous ces humains qui jacassent pour ne rien dire. Et en plus fallait les véhiculer.... De qui se moquait-on ? Une poule ça pond ou c'est bouffé, c'était si compliqué à comprendre... Et voilà une rangée de réverbères, un trottoir.... c'était encore loin? La patience s'effilait de minute en minute. Ses mains se crispaient. Le feu était rouge comme la couleur de sa colère qui montait un peu. Comme il était d'une humaur quasi égale à l'extérieur, on ne pouvait que voir ce sourire idiot qui signifiait qu'il était à deux doigts de transformer ces poules en ballon de football.... Dès qu'il vit que ceux des autres voies s'étaient arrêtés, il réenclencha son moteur... et là... venu de nulle part, non ce n'était ni un avion ni un oiseau... fort heureusement pour l'oiseau. Un gamin. Ah non, les clients c'est par la porte qu'ils entrent. Une minute. Ce n'était justement pas un client. Il en avait rien à faire de sa tronche à lui. Un brun. Air sympathique. Fin il avait l'air de peu apprécié sa chute. Oh il apprécierait sans doute.. une petite balade. Il fit vrombir les moteurs pour dire que non.... fallait qu'il s'accroche à ce qu'il pouvait. Prochain arrêt la ferme des bestioles... Et en plus elles la boucleraient s'il accélérait. Double jackpot alors que là ça caquetait sévère. Il baissa sa vitre, puis dit :


" Hé mon gars, pour ta survie, accroche toi ! "


Un petit conseil de vie. Denzel, tu étais vraiment adorable. Il actionna même la vitesse supérieure tellement que ses pneus crissèrent. Il passa devant tous ceux qui devaient passer avant lui, ce qui entraina un concert de klaxons avec un Denzel qui se délectait de ce chaos. Tout le monde cherchait un endroit pour s'insérer et lui il s'arrangeait pour court-circuiter tout le monde tout en rapprochant son capot des autres. Fallait qu'il en ait du spectacle le petit acrocbate. Virage à gauche, virage à droite. Il allait sur l'autre voie pour qu'il ait une belle vue sur la voiture qui venait en face de lui. Denzel était littéralement en plein pétage de câble. Il retourna ensuite dans leur voie, ce serait bête de mourir tout de suite. Ils n'étaient pas encore arrivés en plus. Ce serait indécent de manquer une course. Il fallait être à l'heure en plus. Alors vas y accélère Denzel. Il sortit de la toute petite ruelle pour arriver à un rond point où il força le passage en laissant deux voitures se rentrer dedans. Dommage, fallait avoir des réflexes les gars. Ensuite, il s'engagea dans une rue plus étroite où les arbres étaient si bas qu'ils frôlaient la voiture de leurs branches.

" Promenade en pleine nature ? " gueula t-il par sa fenêtre toujours entrouverte.

Son calme revenait peu à peu. Ah les gosses, c'était un tel moment de partage, il comprenait davantage cette phrase. Il n'était pourtant pas si jeune que ça... enfin il s'en moquait. Il lui avait paru jeune point. Denzel avait toujours cette petite mine tranquille alors qu'il négociait sa direction dans cette ruelle peu accessible. Il avait bien sûr choisi son itinéraire pour son nouveau passager. Cela allait sans dire après tout.... le client est roi, pensait il en souriant. Une expression inquiétante brillait à ses lèvres enfin décidées à laisser passer ce sentiment de bien être qu'il avait à le voir tétanisé sur son capot.





Petit secret dans mon coeur... :
 

Revenir en haut Aller en bas




je suis une patate
avatar

Super Fiche
Super-pseudo: Holy Flame
Pouvoir: maîtrise du feu
Inventaire:
je suis une patate
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 128
Dollars : 24
Crédits : Meera pour cet ava du feu ♥
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t50-jude-angel-with-a-shotgunhttp://astrophelcity.forumactif.org/t74-jude-rs-oo-smile-for-everyonehttp://astrophelcity.forumactif.org/t80-judeneal-oo-rp-d-une-patate

MessageSujet: Re: (denzel) •• ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!   Mer 8 Juin - 19:34

ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!
JUDE&DENZEL •
À l'instant où la vitre s'était baissée, Jude avait eu un mauvais pressentiment – cette simple action l'avait-il inquiété, ou le regard du conducteur l'avait-il invité à pareille impression ? Encore est-il qu'au moment où il entendit la voix du brun, l'adolescent su qu'il allait passer un très, très mauvais moment.

« Hé mon gars, pour ta survie, accroche toi ! »

Étrangement, il se décida à lui obéir et s'accrocha... comme il put. C'est à dire, dans un premier temps, qu'il agrippa frénétiquement un essuie-glace, qui se releva ne pas être des meilleures attaches possible. Surtout quand, en plus de constater qu'il démarrait vraiment avec lui sur le capot, il le fit sur les chapeaux de roues. À cet instant précis, Jude songea que les chauffeurs de taxi étaient de grand malade, et que le film ne mentait pas vraiment – oui il lui arrive de regarder des films français, anglais, coréens, une fois il s'est tapé un truc suédois et faut pas croire c'est intéressant (surtout quand tu t'emmerdes). Quoique honnêtement, sur l'instant, il n'eut pas réellement le temps de formuler une quelconque pensée précise, et eut pour seul loisir de pousser un hurlement particulièrement distinct et qui montrait que, héro en formation ou pas, se retrouver sur un capot de bagnole pendant que le conducteur – qui est un taré en prime – trace à toute allure, ça reste quelque chose de vraiment... impressionnant.

Or, ce gars était un vrai de vrai malade qui, en plus de circuler à une allure explosant toutes les limitations de vitesse possibles, devait avoir gagné son permis dans une pochette surprise. Puis ne parlons pas du fait qu'il s'amusait – vraiment beaucoup à l'évidence – à louvoyer entre les autres véhicules, tentant sans doute de faire un short à son invité surprise. Ou de lui couper une jambe, possiblement, aussi. Puis aussi, dès qu'il devait prendre un virage, il le faisait sans retenue aucune, de sorte que Jude faillit lâcher prise un nombre considérable de fois, tout comme il dût retenir son repas afin qu'il ne fasse pas un lavage intégrale du pare-brise. Il ne sut par quelle magie il y parvint, mais il réussît à garder son cœur et son estomac en place, ce qui n'était franchement pas plus mal...

Puis ils s'engagèrent dans une ruelle étroite, et Jude dût, en plus de s'accrocher comme il pouvait, toujours, s'écraser plus encore sur la bagnole – ce qui était fort délicat vu qu'il y était déjà un peu contraint pour rester scotché.

« Promenade en pleine nature ? »
« MAIS T'ES UN MALAAADE !! »

Précisons qu'il gueulait ça, en substance, depuis un moment déjà. C'est ce qu'on appelle du cri du cœur – parfaitement justifié, objectivement parlant. Jude était même persuadé que le parcours qu'empruntait le brun lui était tout particulièrement destiné – on appelle ça une tentative d'homicide, sur le plan pénal, non ? Et au regard du sourire bien heureux du conducteur, on devinait aisément qu'il prenait son pied ; ce type était donc un bon gros psychopathe. C'était décidément le jour de chance de l'étudiant. Déjà qu'il lui arrivait de ne pas être spécialement chanceux, de se trouver dans des situations... cocasses... mais là, c'était du record. Vraiment. Jude en avait marre.

« MAIS PUTAIN C'EST QUOI CETTE VIE DE MEEEERDE !? »

Il devait sans doute en avoir assez de rager après le conducteur, qu'il le faisait à présent après sa vie toute entière.

« C'EST HORRIBLE COMME FACON DE TUER LES GENS TU SAIS !? »

Oui sans doute.

« ON TUE PAS LES GENS D'AILLEURS NORMALEMENT ! »

Ce que tu dis est juste.

« JE VAIS GERBER PARTOUUUT HAAAAA !! »

C'est problématique. Sans doute.

« FAUDRA NETTOYER APRES ! »

C'était une tentative de le dissuader de continuer ? Parce que c'est pas sûr que ça soit spécialement efficace...


une rose de Heileen & une de Lionel ♥

fanclub & co ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (denzel) •• ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!   

Revenir en haut Aller en bas
 

(denzel) •• ARRÊTE LA BAGNOOOLE !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Hiawatha District :: Zone industrielle-