AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avatars manga ☆ rp libre ☆ combats au rendez-vous ☆ venez participer ! on est gentils (⦿ ‿ ⦿)
Le PDG de la X-TREM Factory entretiendrait une relation des plus intenses avec sa vice-présidente. On espère que ce n’est pas cette affaire qui a distrait l’ancien Phoenix de son travail et qui a entraîné un manque de sécurité lors de la dernière conférence de presse de l’entreprise où à eu lieu une explosion causant la mort d’un de ses haut-gradés...
Le mystérieux « Mist » dont l’apparition soudaine a récemment secoué la ville serait en fait une association de trolls désoeuvrés voulant profiter de la panique des récents attentats pour gagner plus de popularité sur les réseaux sociaux.
Il paraîtrait que le fondateur de la ville Edward Astrophel aurait été le descendant direct de Diogène, le philosophe grec qui vivait dans un tonneau. Incroyable !
les rumeurs



Partagez | 
De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Farfallina (espion)
Fuyuki I. Nishimura
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t1018-quand-la-tromperie-est-une-deuxieme-nature-fuyuki#9177http://astrophelcity.forumactif.org/t491-les-rps-de-saphir-shawn-et-co
Date d'inscription : 31/08/2018
Messages : 26
Dollars : 44
Crédits : Jude et Rom (je vais alterner les kit)
Farfallina (espion)
MessageSujet: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   Sam 8 Sep - 20:57

De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~
ft. Heiji

911 mots
pensées en #006666
dialogue en #333399

Les mains dans les poches, l'allure décontractée comme à son habitude, Fuyuki se promenait dans les rues d'Astrophel city. On était au milieu de la journée, mais pour une fois il finissait le travail tôt.

Une histoire d'annulation de mission ou quelque chose comme ça. Il n'avait pas cherché à savoir bien plus loin, trop soulagé d'avoir un après-midi de congé pour souffler. Ces temps ses deux patrons semblaient s'être donnés le mot pour remplir son agenda à son maximum...

Ce n'était bien évidemment pas le cas, hein. Si Silvio et Fergus s'étaient donnés le mot pour le faire tourner en bourrique ça se saurait. Surtout parce que sa couverture aurait volé en éclat. Car si le premier connaissait son appartenance à deux sponsors - chose pas très légale n'est-ce pas - ce n'était pas le cas du deuxième qui le pensait être un bon Personanien dans toute sa splendeur.

Car derrière sa facette de héros et celle de graphiste se cachait un espion, un membre de Farfallina à part entière et un photographe de mode qui plus est. Bon cette couverture-ci était connue de certains membres à Persona et n'attirait pas trop l'attention, Fuyuki la faisant passer pour une passion uniquement.

Il avait le droit d'être intéressé par l'informatique et la mode en même temps, non ? Ce n'était pas interdit par la loi et les principes Alors qu'être membre de deux sponsors à la fois ça... Vous voyez pourquoi il ne devait pas se faire prendre.

Surtout quand c'était pour espionner l'un d'eux et récolter des informations sur lui afin de mieux le devancer, le couler, manipuler les informations à son avantage, lui nuire... Bref, tout ce que vous voulez, le bleuté n'était pas au courant de ce que ses supérieurs faisaient des infos après qu'il les ait transmises après tout.

Et à vrai dire il ne cherchait pas vraiment à savoir, hein. Il avait autre chose à faire, autre chose à penser, autre chose à s'inquiéter. Cela ne l'empêchait pas de dormir la nuit et la culpabilité ne le dévorait pas... Du moins pas en permanence.

Car l'idiot qu'il était arrivait à s'attacher à certains de ses camarades et membres de son faux sponsor. C'était dur de faire tout le temps semblant, de mentir en permanence, de savoir qu'on trompait ses amis. Il avait accepté la mission, mais elle n'était pas facile pour autant malgré ses fanfaronnades auprès des personnes au courant qui se comptaient d'ailleurs sur les doigts d'une main.

Son boss bien sûr, son vice-boss, le responsable des super-héros et son agent personnel. Et ouais cela ne faisait même pas les doigts d'une main entière en fait. Mais c'était indispensable pour préserver sa couverture et sa sécurité.

Tout à ses pensées, Fuyuki ne vit pas tout de suite la personne assise par terre non loin de lui alors qu'il venait d'entrer dans une allée marchande. Pourtant, les notes de guitare lui parvinrent rapidement et le jeune homme tourna la tête par pure curiosité.

Il esquissa alors un sourire narquois et s'arrêta en contemplant de loin l'autre homme qui jouait de la guitare pour récolter des pièces. Tout aussi indiscret et impoli que ce soit, il l'observa un moment, notant ses cheveux roux en bataille, ses yeux marron et son style vestimentaire quelque peu voyou, racaille et clairement citadin.

L'espion hésita un instant, fouillant dans sa poche pour y trouver éventuellement quelques pièces. Son porte-monnaie ne contenait plus d'argent depuis ce midi où il avait acheté de la bouffe hors de prix dans la boulangerie près du siège de Persona.

Ah. Ne lui restait-il pas une moitié de sandwich ou quelque chose comme ça ? Le faux super héros hésita un instant, partagé entre son devoir civique - maman l'avait bien éduqué - et son amour propre tout comme sa flemmardise avant de soupirer discrètement.

Maudites soient les valeurs inculquées par la mama et la petite voix intérieure qui disait qu'il ferait une bonne action, qu'il n'était pas si méchant que ça et patati et patata. Fuyuki s'approcha alors du " garçon " de toute évidence de son âge pour s'arrêter juste devant lui et le scruta un instant, réfléchissant encore si ce type valait ce sacrifice.

C'était que ce sandwich était délicieux, rappelant un peu la cuisine italienne maternelle bien qu'il n'égale pas la saveur du milkshake vanille qu'il s'était englouti ce matin avant de partir au travail... Bah, du coup il pouvait bien faire un effort ? Même si c'était chiant.

Il fouilla dans son sac et en sortit sa moitié de sandwich soigneusement emballé avant de proposer d'une voix neutre et en se retenant de faire une remarque railleuse sur la condition du garçon des rues selon toute apparence.

Ben quoi, il n'était pas parfait hein. Et ça se saurait s'il était complètement innocent, après tout il fallait en avoir dans le ventre et ne pas avoir trop de scrupules pour faire ce qu'il faisait jour après jour depuis plusieurs mois maintenant.

- Tu le veux ? Je n'ai pas de pièces à te donner, mais c'est toujours mieux que rien. Je n'ai pas faim de toute façon.

Toujours justifier ses bonnes actions pour garder contenance et ne pas ressembler à une sainte nitouche de service. Très peu pour lui de ressembler à ça, brr. S'il faisait ça c'était surtout pour faire taire les voix désapprobatrices de sa mère et de sa conscience qu'il pouvait entendre dans sa tête.

Depuis quand il avait une conscience, après tout ?







Spoiler:
 


Mist
Heiji C. Caldewell
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 26
Dollars : 20
Crédits : Ben pour l'avatar et Romy pour la signa owo
Mist
MessageSujet: Re: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   Lun 24 Sep - 12:54

DE LA PITIÉ ? NON, DE LA POLITESSE, APPRENDS À FAIRE LA DIFFÉRENCE JE TE PRIE ~
Les notes de guitare viennent recouvrir dans son esprit le son de la foule quelques mètres plus loin, passant devant Heiji, parfois jettent un coup d’oeil ou même s’arrêtent l’espace d’un instant, posent quelques pièces que le roux compte rapidement dans sa tête, sans vraiment connaître la somme exacte déposée dans la housse de sa guitare. Les gamins, un peu plus émerveillés, forcés par les parents bien plus pressé d’avancer. Et aujourd'hui rien de nouveau que ces heures passés à gagner un peu d’argent.

Rien de plus, de jouer plus pour ce besoin de quoi vivre sous un toit que par réel plaisir, depuis que sa guitare est devenu un instrument de travail.

Il songe encore à deux trois musiques avant d’en terminer pour aujourd'hui, joue les dernières notes de l’actuel et s’apprête à enchaîner, mais vient un homme qui approche. Et dans le fond, pourrait continuer de jouer sans y prêter attention, juste à ce qu’il compte lui donner, mais la stupeur le stop. Celle d’y voir un visage familier dans les traits du bleu, sans pouvoir y mettre un nom, cligne des yeux en l’observant et ne fait pas attention à ce qu’il sort de son sac.

- Tu le veux ? Je n'ai pas de pièces à te donner, mais c'est toujours mieux que rien. Je n'ai pas faim de toute façon.

Heiji remarque enfin le sandwich, fronce les sourcils en relevant les yeux sur l’inconnu. Un sandwich. Ca partait sûrement d’un bon sentiment, et si le roux avait faim à cet instant la, manque de bol ce n’était pas le cas, sans doute aurait-il accepté de la bouffe gratuite sans faire d’histoire.

- Ouech mais mec, tu m’as pris pour qui bordel ? J’suis pas pauvre à c’point, j’ai pas b’soin d’ta pitié d’merde

Bon, ok, les fins de mois en général sont assez difficiles, mais jusqu'à la il a su se nourrir presque convenablement, et le geste de l’homme sonne pour lui comme un affront face à ses efforts.



Meilleur signa du monde (love love Jude):
 
Farfallina (espion)
Fuyuki I. Nishimura
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t1018-quand-la-tromperie-est-une-deuxieme-nature-fuyuki#9177http://astrophelcity.forumactif.org/t491-les-rps-de-saphir-shawn-et-co
Date d'inscription : 31/08/2018
Messages : 26
Dollars : 44
Crédits : Jude et Rom (je vais alterner les kit)
Farfallina (espion)
MessageSujet: Re: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   Dim 30 Sep - 14:02

De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~
ft. Heiji

911 mots
pensées en #006666
dialogue en #333399

Fuyuki ne réagit pas tout de suite quand le rouquin refusa son sandwich hors de prix en lui parlant mal qui plus est. Probablement parce que le bleuté était sous le choc de cette insolence et de cet affront.

Bientôt cependant l'agacement enfla de plus en plus dans sa tête et il se retint de justesse de lancer le sandwich sur la tête de ce type bien gonflé. Un peu plus et on aurait pu voir une veine enfler sur sa tempe, comme dans les dessins animés vous savez.

Mais Fuyuki se contenta d'un sourire mielleux et remballa le sandwich avant de le ranger dans son sac de nouveau comme si de rien n'était. Il toisa ensuite ce type sans gêne qui se permettait de refuser sa générosité.

- J'ignorais que les riches s'amusaient à demander de l'argent dans la rue comme des mendiants. Pardonnez donc mon affront, mon seigneur. Si c'est si facile de te nourrir, je me demande ce que tu fais ici.

Fuyuki ne le dit pas, mais son dédain ressortait suffisamment pour qu'on devine ce qu'il pensait. A ses yeux, l'autre homme aurait mieux fait de travailler correctement au lieu de perdre son temps à jouer de la musique dans la rue.

Enfin après, chacun faisait ce qu'il faisait et ce n'était pas lui qui allait perdre son temps à donner des leçons. Sa propre vie était assez compliquée comme cela sans qu'il joue les bons samaritains et les sauveurs de l'humanité.

Aussi haussa-t-il les épaules avec dédain, comme si la petite vie du musicien ne l'intéressait guère, ce qui était probablement le cas d'ailleurs. Ajustant la bretelle de son sac sur son épaule, il observa cependant du coin de l'œil la guitare de ce type des plus agaçants.

- Tu joues bien, reconnut le bleuté à contrecœur, agacé de devoir complimenter ce type qui l'énervait. Je me demande vraiment pourquoi tu perds ton temps ici alors que tu pourrais sans doute trouver un meilleur endroit pour ta passion et pour gagner ta vie.

Non, Fuyuki ne s'inquiétait pas pour l'inconnu, ce n'était pas son genre. L'autre était assez grand pour se débrouiller seul et semblait d'ailleurs vouloir le prouver. Mais le bleuté ne supportait pas ces personnes qui gâchaient leurs talents et leurs passions avec tant de désinvolture.

Et il ne pouvait comprendre, lui qui avait fait tant de sacrifices pour arriver jusqu'où il en était aujourd'hui. Qu'est-ce qu'il y avait de mieux qu'un vrai travail qui rapportait assez d'argent pour avoir une vie confortable ? Qu'est-ce qu'il y avait de mieux que l'adrénaline que lui procurait son propre job ? Et qu'il y avait-il de mieux que la passion que lui apportait ses autres boulots supplémentaires ?

Aussi le bleuté renifla avec dédain et toisa le rouquin avec un visage indéchiffrable, essayant de lire en lui. Non, vraiment, il ne comprenait pas et il se demandait d'ailleurs pourquoi il était toujours là à essayer de le comprendre.

Maudite curiosité.







Spoiler:
 


Mist
Heiji C. Caldewell
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 26
Dollars : 20
Crédits : Ben pour l'avatar et Romy pour la signa owo
Mist
MessageSujet: Re: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   Dim 30 Sep - 20:50

DE LA PITIÉ ? NON, DE LA POLITESSE, APPRENDS À FAIRE LA DIFFÉRENCE JE TE PRIE ~
Il en faut peu pour enerver Heiji, mais en même temps l’autre a cherché. Et maintenant, il y a quelque chose de terriblement agaçant dans le sourire du bleu quand il range le sandwich, quelque chose d’énervant aussi au fait que certains se sont arrêté après le haussement de voix du roux, mais essaye d’ignorer pour ne pas se retrouver à les dévisager du regard.

- J'ignorais que les riches s'amusaient à demander de l'argent dans la rue comme des mendiants. Pardonnez donc mon affront, mon seigneur. Si c'est si facile de te nourrir, je me demande ce que tu fais ici.

Et ce ne sont pas ses paroles remplis de mépris qui vont le calmer. Le voilà qui tape du pied un coup, brusquement, approchant de ce type ô combien insupportable.

- Hé mec, tu t’prend pour quoi avec tes grands airs ? Putain, j’ai l'droit d’jouer dehors en gagnant un peu d’thunes sans que ça fasse d’moi un mendiant !

Il lâche un soupir exaspéré, se tourne vers la house de sa guitare pour la fermer, l’envie de continuer envolée par cette rencontre qui le fout en rogne

- Tu joues bien. Je me demande vraiment pourquoi tu perds ton temps ici alors que tu pourrais sans doute trouver un meilleur endroit pour ta passion et pour gagner ta vie.

Heiji hausse un sourcil, le regarde de nouveau avec cet air exprimant clairement le “de quoi tu te mêles ?”. Bon, faut dire que le compliment a su lui faire plaisir, au moins un peu, même venant de ce type à qui il aurait presque envie de refaire le portrait, se détend très très légèrement en poussant un énième soupire, un haussement d’épaule à la suite.

- Pas b’soin d’ta morale merdique. C’pas une passion, juste un passe-temps qui m’fait gagner quelques thunes en plus, point barre.

Ce ne sera jamais la guitare qui le fera le plus vibrer, la musique oui, le rap et le slam encore plus. Le skate et les tags, au dessus de tout. Mais jouer dans la rue, c’est bien plus qu’un loisir, pas ce dans quoi il se lancerait si un jour il avait le choix de gagner de l’argent grâce à un de ses loisirs. Bref. Toujours est-il, que quelque chose bloque toujours avec le bleu maintenant qu’il ne retient que de lui son mépris, alors la conversation il veut la voir au plus vite se terminer, et se reconcentre sur la house de sa guitare, dont il récupère les pièces pour les mettre dans sa poche, ignorant totalement l’autre au passage.



Meilleur signa du monde (love love Jude):
 
Farfallina (espion)
Fuyuki I. Nishimura
Voir le profil de l'utilisateurhttp://astrophelcity.forumactif.org/t1018-quand-la-tromperie-est-une-deuxieme-nature-fuyuki#9177http://astrophelcity.forumactif.org/t491-les-rps-de-saphir-shawn-et-co
Date d'inscription : 31/08/2018
Messages : 26
Dollars : 44
Crédits : Jude et Rom (je vais alterner les kit)
Farfallina (espion)
MessageSujet: Re: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   Dim 30 Sep - 23:35

De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~
ft. Heiji

561 mots
pensées en #006666
dialogue en #333399

Fuyuki esquissa un petit sourire en coin provocateur en constatant que le rouquin tapait du pied, sans doute énervé par ses paroles. Bah, il n'y avait que la vérité qui blesse, n'est-ce pas ?

Pour qui il se prenait ? Ah. Bonne question. Sans doute pour le sale gosse qu'il était. Il ne prit pas la peine de commenter cependant, se contentant toujours de son sourire railleur pour seule réponse.

Et oui bien sûr que ça ne faisait pas forcément de l'autre un mendiant et qu'il avait le droit de faire ce qu'il voulait, mais Fuyuki ne voyait pas ce qu'il y avait d'honorable à le faire alors il ne mâchait pas ses mots.

De là à penser qu'il essayait de secouer le rouquin pour lui faire retrouver son estime perdue à ses yeux il n'y avait qu'un pas... Je vous arrête tout de suite, le bleuté se fichait bien de cet inconnu et de ce qu'il pouvait faire de sa vie.

Cependant, c'était plus fort que lui. Peut-être parce qu'il se voyait à travers lui, parce que lui-même voulait atteindre les sommets et conquérir le monde, mais qu'en vérité 'il avait peur de ne pas y arriver.

Ou pire d'échouer et de se retrouver plus bas que terre.

Et voir quelqu'un se contenter d'aussi peu l'agaçait prodigieusement malgré le manque de logique. Ce type n'était pas lui après tout. Et heureusement, lui ne s'abaisserait jamais à ça, il valait bien plus que de récolter de l'argent dans la rue.

Arrogant vous dites ? Pff.

Ambitieux, merci.

Fuyuki soutint le regard incendiaire sans difficulté, devinant sans mal que l'autre se demandait de quoi il se mêlait. Hum, il n'avait pas tort, mais si le fils Nishimura savait se mêler de ses propres affaires, cela se saurait depuis longtemps.

Après tout, on ne devenait pas un espion de son niveau sans une bonne dose de curiosité et sans un certain culot. Le turquoise haussa les épaules avec nonchalance à son tour, arborant toujours son sourire en coin et son regard amusé légèrement provocateur.

- Si tu le dis. Je vois que tu as du temps à perdre ~

Moqueur, le super vilain secret fixa " l'artiste " pendant que ce dernier récupérait le fruit de ses efforts. On pouvait se demander pourquoi il restait là à le regarder alors qu'il aurait très bien pu tourner les talons sur cette dernière réplique insolente pour retourner à sa propre vie bien plus intéressante.

Mais en vérité, ce n'était pas compliqué à comprendre... Fuyuki adorait simplement embêter les gens. Quoi ? Vous vous attendiez à une meilleure raison ? Oh, je suis si désolé pour vous, chers spectateurs.

- Si tu as un vrai travail qui te permet d'affirmer que tu n'es pas un mendiant, je suis curieux de le savoir.

Sourire sarcastique, lueur moqueuse dans le regard, Fuyuki s'avança un peu pour laisser passer un couple dont l'homme lui demandait brutalement de ne pas gêner le passage et qu'il fixa avec un haussement de sourcils et un sourire tout aussi moqueur que ceux qu'il réservait au rouquin.

Rouquin dont il s'était d'ailleurs rapproché par la force des choses et bien contre sa volonté, oups.

Fuyuki s'excusa d'un sourire faussement innocent, grandement amusé par la situation et sans faire attention au couple qui s'éloignait, ni au risque grandissant qu'il avait de se prendre un coup.







Spoiler:
 


Mist
Heiji C. Caldewell
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 06/08/2018
Messages : 26
Dollars : 20
Crédits : Ben pour l'avatar et Romy pour la signa owo
Mist
MessageSujet: Re: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   Dim 13 Jan - 19:46

DE LA PITIÉ ? NON, DE LA POLITESSE, APPRENDS À FAIRE LA DIFFÉRENCE JE TE PRIE ~
- Si tu le dis. Je vois que tu as du temps à perdre ~

Le roux lâche un soupire, le regard fixé sur la house qu’il ferme une fois la guitare posée. Il souhaite s’en aller, abréger cette rencontre dès le début déplaisante, mais c’est l’envie de parvenir à rester digne face à lui qui bouillonne plus fort, le pousse à regarder le bleu droit dans les yeux avec une vague colère au fond de ses prunelles, déteste ce mépris dont il fait preuve quand bien mieux Heiji part loin dans ses impression, que plus que du mépris il y a juste de la moquerie, même mauvaise.

- Si tu as un vrai travail qui te permet d'affirmer que tu n'es pas un mendiant, je suis curieux de le savoir.
- Mais putain.

Les poings serrés, interrompu cependant par la voix du mec qui demande au bleu de dégager, jette un coup d’oeil rapide à l’homme avant de remarquer que l’autre se rapproche, et c’est le coup de poing dans la figure qu’Heiji se retient de lui balancer pour lui faire disparaitre son sourire. Il en oublie le couple bien vite, ne prête pas attention aux excuses de celui qui lui fait face, alors que ses poings se desserrent juste un peu.

- T’as rien d’autre à foutre de t’meler d’la life des autres ? T’ain, va emmerder quelqu’un d’autre.

Ca lui évitera de dire qu’il a vu juste, et que c’est l’unique raison de son énervement.

- J’te d’mande pas où tu trouve ton fric pour donner ton sandwich au premier con v’nu, moi, alors casse toi j’ai pas d’compte à t’rendre.

Il vient à lui faire dos pendant que les mots sortent, se saisit de la housse qu’il met sur son épaule, au moins ça lui permet de ne plus regarder l’homme et de faire quelque chose de ses mains autre que de lui foutre à la figure.



Meilleur signa du monde (love love Jude):
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji   

De la pitié ? Non, de la politesse, apprends à faire la différence je te prie ~ // Heiji
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astrophel City :: Haylen District :: Commerces-